Oriali critique la politique des grands clubs italiens

5 7
Pas assez d'Italiens en Serie A ?

C'est le constat livré par Gabriele Oriali, ancien international italien et joueur emblématique de l'Inter Milan et de la Fiorentina. Aujourd'hui team manager de la Nazionale, Oriali a expliqué sur Radio Anch'io Sport les difficultés que rencontrent les observateurs de la sélection nationale : « La difficulté pour les observateurs de la sélection n'est pas d'aller à l'étranger pour voir les joueurs italiens, mais trouver ceux qui jouent chez nous en Italie. On a observé six matchs de Serie A ces derniers jours, pour voir en tout et pour tout 10 joueurs de la sélection » , a-t-il déploré, critiquant la politique de recrutement des grands clubs de Serie A qui, selon lui, ne misent pas assez sur les jeunes talents qu'ils forment.

Un appel à accentuer la réforme Tavecchio. AM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
toujours le meme refrain.si les locaux sont bons,ils auront leur place.le barca de 1998 par exemple etait peuplé de neerlandais.celui de 2010 avait 8 espagnols titulaires.chaque pays à son cycle de bons joueurs locaux.
les clubs ont besoin des meilleurs.locaux ou etrangers,peu importe.cela affecte la selection mais les clubs ne reflechissent pas en fonctions des selections.
prtcl2x89 Niveau : DHR
ben ça va, en ligue 1 faut voir 60 matches pour observe 10 internationaux
le bon, la brune et le truand Niveau : CFA
waouh, lui et les observateurs on maté 6 matchs en qq jours...
hé ben c'est tranquille le job de "Team Manager" de la sélection italienne, a-t-il eu le temps de se reposer quand même ?
Message posté par le bon, la brune et le truand
waouh, lui et les observateurs on maté 6 matchs en qq jours...
hé ben c'est tranquille le job de "Team Manager" de la sélection italienne, a-t-il eu le temps de se reposer quand même ?


Tu as raison, quel fainéant; il devrait squatter les terrains tous les jours, même lorsqu'il n'y a rien à y observer, faute de matches.
Go_Scousers Niveau : CFA
Message posté par GENERAL DE GOAL.
toujours le meme refrain.si les locaux sont bons,ils auront leur place.le barca de 1998 par exemple etait peuplé de neerlandais.celui de 2010 avait 8 espagnols titulaires.chaque pays à son cycle de bons joueurs locaux.
les clubs ont besoin des meilleurs.locaux ou etrangers,peu importe.cela affecte la selection mais les clubs ne reflechissent pas en fonctions des selections.


Argument bidon: si tu ne laisses pas de jeunes joueurs s'exprimer, ils n'évolueront pas et ne s'amélioreront pas pour devenir de bons (grands) joueurs. Exemple: si le barça n'avait pas vendu Yaya Touré, Busquets n'aurait peut-être jamais explosé. Le Barça a décidé de vendre Touré pour faire de la place à un jeune qui n'avait rien prouvé, c'était un pari, puisque Busquets aurait très bien put ne pas confirmer son potentiel.
Là ils ont décidé d'investir dans des joueurs étrangers, mais ça bloque la progression d'autres joueurs qui auraient du potentiel. Mais lancer ces joueurs serait prendre un risque, ce que le Barça ne veut plus faire.
C'est qui les italiens de l'étranger ? et ils sont payés combien ?
Message posté par GENERAL DE GOAL.
toujours le meme refrain.si les locaux sont bons,ils auront leur place.le barca de 1998 par exemple etait peuplé de neerlandais.celui de 2010 avait 8 espagnols titulaires.chaque pays à son cycle de bons joueurs locaux.
les clubs ont besoin des meilleurs.locaux ou etrangers,peu importe.cela affecte la selection mais les clubs ne reflechissent pas en fonctions des selections.


Tu te trompes.

Après l'arrêt Bosman, il y a eu une ouverture des transferts de joueurs Sud-Américain qui se prenaient la double Nationalité Italienne ou Espagnole tiré d'un arrière grand parent afin de pouvoir jouer en tant que communautaire.

Et cela les agents et pas mal d'intermédiaires l'avaient compris, cela leur a permis de se faire un max de pognon sur de vraies brêles en les refourguant aux clubs qui pensaient que le Sud-Américain était forcément meilleur que le joueur local.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 7