Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Amical – Angleterre/Hollande

Oranje épluchée

La rencontre de ce soir à Wembley sera l’occasion pour le sélectionneur hollandais Bert van Marwijk de faire le point sur son effectif. S’il peut s’appuyer sur des certitudes en attaque et une relève toujours plus talentueuse, il doit aussi composer avec d’habituelles stars actuellement dans le dur et une défense peu rassurante. Revue de détail.

Les valeurs sûres
A 100 jours du début de l’Euro, le réservoir offensif hollandais impressionne. Il apparaît même sans équivalent. Visez un peu : dans la sélection de 23 joueurs convoqués pour le match de ce soir, ils sont cinq à compter 15 buts et plus avec l’équipe nationale : Huntelaar, van Persie, Kuyt, Sneijder et Robben. Ils étaient même six dans l’effectif de départ, avant le forfait de Van der Vaart pour une blessure à la cheville. En comparaison, son adversaire du soir l’Angleterre n’a dans ses rangs que deux joueurs (Rooney et Gerrard) à plus de cinq buts ; la France quant à elle, actuellement privée de Benzema, a pour meilleurs buteurs Ribery et Malouda, avec sept réalisations… Pour en revenir aux Pays-Bas, l’artificier en chef en sélection se nomme Klaas-Jan Huntelaar. Le joueur de Schalke 04 a terminé la campagne de qualification avec 12 buts, loin, très loin devant la concurrence: Klose, Ronaldo, Villa and co. Si l’actuel meilleur buteur de Premier League Robin van Persie parvient à se mettre au diapason (ce qui n’est pas toujours le cas maillot oranje sur le dos), l’association des deux peut faire très mal. A moins que Bert van Marwijk décide d’en sacrifier un, afin de laisser à un trident de milieux offensifs le soin d’alimenter en ballon une seule pointe. Clairement le sélectionneur néerlandais a des problèmes de riche.

Les doutes
Si tout roule en attaque, en revanche la défense inquiète sérieusement. Elle a encaissé deux fois trois buts lors de deux des trois dernières rencontres : en Suède lors du dernier match de qualification (2-3) et en amical cet automne face à l’Allemagne (0-3). Elle avait aussi souffert il y a un an face à la redoutable Hongrie (victoire 5-3). Le quatuor défensif de base, composé de Mathijsen, Heitinga, Pieters et Van der Wiel (ce dernier est absent ce soir), ne donne pas tous les gages de solidité. Ou plutôt si, c’est solide, mais c’est lent, très lent, trop lent. Et le remplaçant naturel de Van der Wiel, le poète Boulahrouz, ne devrait pas aider à améliorer les choses. Heureusement, il y a du lourd pour encadrer cette défense pataude, avec Stekelenburg dans les cages (bousculé par la belle concurrence de Vorm et Krul, gardiens de Swansea et Newcastle) et trois très bons milieux défensifs pour deux postes : le bon Strootman, la brute de Jong et le truand van Bommel.

Les revenants
En pleine déprime avec l’Inter Milan, Wesley Sneijder vient sécher ses larmes en sélection. « Wesley reste l'un des meilleurs joueurs de la planète à son poste. Chez nous, il est incontournable et notre système de jeu lui convient parfaitement » , a déclaré son sélectionneur, qui lui renouvelle toute la confiance et le crédit qu’il perd peu à peu en Italie, à force de prestations décevantes et d’un investissement pas à la hauteur. A voir si le 4e du classement du Ballon d’Or 2010 peut retrouver le niveau qui était le sien il y a deux ans au contact de ses compatriotes. L’autre incertitude concerne Arjen Robben, qui n’a disputé qu’un seul match en sélection depuis la Coupe du monde 2010, face au Brésil en amical en juin dernier (0-0). Poussé dehors au Bayern, le flying dutchman se voit offrir ce soir une occasion de montrer qu’il est encore capable de belles choses. Il a intérêt de la saisir, car derrière la concurrence pousse.

Les nouveaux
Bert van Marwijk a convoqué deux petits jeunes qui brillent actuellement en championnat national : Ola John et Luciano Narsingh. Le premier, né en 1992, débarque directement de l’équipe nationale des 19 ans, fort de son excellent rendement sur l’aile gauche du FC Twente de Steve McClaren : 11 passes décisives, 6 buts rien qu’en Eredivisie. Le second est le phénomène du moment avec Heerenveen et le meilleur passeur du championnat, avec 15 passes (et 6 buts). Evoluant sur le flanc droit de l’attaque, il peut postuler dès son arrivée en sélection à 21 ans à une place de titulaire, à un poste fortement concurrentiel que convoitent également Dirk Kuyt et Arjen Robben.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 41 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien