1. //
  2. // Vesoul/Paris

« On ne sait pas défendre »

« Le match qui vient est le plus important. Entre Vesoul et Nancy, c'est Vesoul le plus important » , dixit Antoine Kombouaré. Vesoul, commune française de Haute-Saône traversée par le Durgeon et la Colombine. Ses 16 000 habitants, son château, son centre de pièces détachées automobiles, son Festival Jacques Brel et son équipe de foot. Le Vesoul Haute-Saône Football reçoit le PSG ce soir en 8ème de finale de Coupe de France. Présentation du choc avec Bruno Poinsel, l'entraîneur du futur thermomètre de la peine capitale.

Modififié
0 0
C'est où Vesoul ?


Vesoul, c'est à côté de Besançon. A 40 kilomètres.

Est-ce que vous avez appelé Ladislas Lozano ?


Pas du tout non. J'ai eu deux-trois petits échos par le FC Sochaux qui est en partenariat avec nous. Mais sincèrement, j'ai pas eu d'échos (sic) sur cette équipe de Paris, car on a eu un match important contre Compiègne à la maison. Pour moi la priorité, c'est le championnat. Comme je dis toujours, la Coupe, elle appartient aux joueurs.

Quand vous avez vu le tirage au sort, vous ne vous êtes pas dit qu'ils ont de la chance Paris de toujours tirer les petits ?


On s'est dit surtout qu'on était chanceux de recevoir Paris. Ça faisait un moment qu'on voulait un gros chez nous, un club mythique du championnat de France. On l'a, donc on est contents et très fiers d'accueillir le Paris St Germain chez nous.

Même avec 140 CRS et 350 supporters du PSG chauffés à blanc ?


Oui, on est toujours contents de les rencontrer. Après dans le football français, il y a toujours des supporters un peu...dans tous les clubs. Maintenant on est fiers de les jouer chez nous.

[page]
"Notre chance, c'est de les emmener le à 0-0 le plus longtemps possible"

La défaite du PSG contre Lorient, synonyme de crise dans la capitale. Bonne ou mauvaise nouvelle pour Vesoul ?


Mauvaise nouvelle. Ils vont arriver remontés à bloc. Ils n'ont pas beaucoup de choix s'ils veulent gagner quelque chose cette année, donc ils vont tout mettre dans la Coupe de France.

Comment comptez-vous jouer les Parisiens ?


(Long silence puis rires gênés). Attendez, il y a un gendarme qui était en train de me mettre un PV. Excusez-moi. Répétez-moi la question. Comment on comptait les jouer ? Eh bien on va pas changer notre fusil d'épaule. Nous, on sait pas défendre donc on va jouer notre va-tout à fond. Surtout n'avoir aucun regret après ce match. On va essayer de les gêner en se projetant vite vers l'avant. La décision, c'est les joueurs qui l'ont. C'est eux qui auront l'animation du jeu.

Quels sont les points faibles du PSG ?


Je vais pas vous surprendre en vous disant qu'ils encaissent beaucoup de buts. Maintenant d'un match à un autre, les points faibles sont les points forts. En ce moment, c'est surtout qu'ils sont fébriles. C'est un peu l'état d'esprit de cette équipe. Ils ont de très bons passages mais ils sont capables de donner en 5 minutes le match à l'adversaire.

Quelle est la chance de Vesoul pour passer ?


Je pense que même si on a entre 5 et 10% de chances de passer ce tour, la seule chance qu'on peut avoir, c'est de les emmener à 0-0 et de les mettre dans le doute. Parce qu'à mon avis, ils vont attaquer plein pot parce qu'ils vont vouloir tuer le match rapidement. C'est ce que font tout le temps les grosses équipes contre les petites. Nous, la seule chance qu'on peut avoir dans le match est donc de les emmener à 0-0 le plus longtemps possible.

[page]
"J'en ai qui ont tiré au flanc pour jouer le PSG"

Pouvez-vous nous présenter votre équipe ?


C'est une équipe très jeune. Une moyenne d'âge de 23 ans. 80% sont originaires de la Franche-Comté. C'est une équipe repêchée de dernière minute en CFA. On devrait être en CFA2. On savait que ce serait dur en championnat. Mais d'ici à atteindre les 8èmes de finale de la Coupe de France, on y pensait même pas.

A la place d'Antoine Kombouaré, auriez-vous qualifié vos joueurs de tire-au-flanc dans la presse ?


Question dure. Nous on est des clubs amateurs donc c'est pas comme les pros où les joueurs ont de salaires mirobolants. Maintenant dans tous les clubs, vous avez des joueurs qui tirent au flanc. Moi, pour vous dire la vérité, sur les deux derniers matchs de championnat, j'en ai eu aussi qui ont tiré un peu au flanc pour jouer le Paris St Germain. Le problème de Paris, c'est la vie parisienne. Tout ce qui tourne autour du club. Je me mets à leur place d'être toujours harcelés. Vivre à Paris, c'est peut-être très agréable -je peux pas vous dire là-dessus - mais vous savez, vous prenez Monaco ou d'autres, ils étaient pas si loin de la crise il y a quelques mois. Il suffit de gagner les matchs. Si ça se trouve, ils vont se relancer chez nous. Si Paris, ils passent chez nous, je serai très content, car on a besoin des Parisiens, des Marseillais, des Lyonnais. Si on n'a pas ces clubs là, on est déjà assez pauvre dans le championnat français, donc soutenons-les. Moi quand je vois le classement du Paris St Germain, oui je suis déçu.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0