Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

On ne change pas un Real qui gagne

A la mi-août, le Real Madrid n’a encore recruté aucun joueur. Parce qu’il n’en a pas besoin, en fait. Revenus au niveau du Barca, Mourinho et son effectif XXL bien rodé chercheront à faire encore mieux que la saison passée. En plus d’un deuxième titre consécutif, le Real visera encore une fois cette fameuse 10ème C1.

Modififié
Sa pré-saison

Une bonne virée aux États-Unis. Beaucoup de buts, avec trois victoires 5-1, contre Oviedo, Los Angeles Galaxy et le Milan AC. Du temps de jeu pour les joueurs de la réserve (Nacho, Morata, Jesé) et pour les remplaçants (Lass, Granero, Varane, Raul Albiol, Callejon, Kaka). Un gros coup de barre contre Benfica au mois de juillet, avec une défaite 5-2. Et Di Maria, le seul titulaire à avoir fait une préparation complète, déjà en très grande forme. S’il est épargné par les blessures (seulement 16 titularisations la saison dernière), il sera une arme offensive supplémentaire pour Mourinho cette saison. Comme si ça manquait.

Ses nouvelles armes

Ce n’est pas l’habitude de la maison, mais le Real va se présenter avec le même onze-type que la saison passée. Celui qui a renversé le Barça, battu le record de points et de buts en Liga et échoué aux portes de la finale de Ligue des champions. De bonnes raisons de ne pas tout chambouler. Mais pour continuer à grimper, rien ne vaut une ou deux petites nouveautés, histoire d’éviter d’installer les titulaires dans des sièges trop confortables. Pour cela, le Real Madrid 2012-2013 s’est renforcé… de l’intérieur. Derrière, avec Coentrao. Auteur d’une première saison moyenne dans la capitale espagnole, il a en revanche crevé l’écran pendant l’Euro, formant un côté gauche du tonnerre avec Cristiano Ronaldo. De quoi titiller la tignasse de Marcelo.

Au milieu, avec Lassana Diarra. Pas sûr encore qu’il reste une saison de plus à Madrid, mais Mourinho le veut. Derrière la doublette Xabi Alonso-Khedira, le Français a un coup à jouer. Souvent titularisé en amical en l’absence de Barberousse, il a souvent été très bon, comme il sait le faire. Entre lui et Granero, Khedira devra être performant pour rester dans le onze. Et enfin devant, avec Higuain. Lassé de n’être que le second, l’Argentin devait s’en aller cet été, mais le Mou l’a convaincu du contraire. Un vrai bon coup pour les Merengues, auxquels Pipita continuera donc d'offrir ses buts précieux, en fin de match ou contre les petits. Le seul transfert attendu est celui de Modric, synonyme de départ de Kaka et de concurrence accrue pour le duo Ozil-Di Maria. Le Real Madrid, ou l’effectif XXL de la Liga.

Son talon d’Achille


Sa nervosité. Supérieur à au moins 18 de ses 19 rivaux, ce Real n’aime pas quand les choses ne se passent pas comme prévu. D’autant plus avec des bonhommes de la trempe de Mourinho, Rui Faria, Pepe voire Marcelo, fidèles à l'institution et qui n’ont pas besoin de grand-chose pour faire dégénérer un match qui tourne mal. Exemple, la rencontre du Madrigal contre Villarreal au mois de mars dernier, où suite à l’égalisation du Sous-marin jaune dans les dernières minutes, l’arbitre avait dû dégainer les cartons rouges pour calmer les ardeurs madrilènes. Bonne nouvelle toutefois, Villarreal jouera dans un autre championnat cette saison.

Le joueur à suivre

Karim Benzema, forcément. En perpétuelle montée en puissance depuis un an et demi, on se demande jusqu’où est capable d’aller l’avant-centre de l’Equipe de France. 8, 15 puis 21 buts en Liga, 67 en tout depuis son arrivée à Madrid, KB9 a persévéré après des débuts compliqués et fait désormais partie des meilleurs attaquants d’Europe. Cet été, il aurait pu rejoindre le Paris-Tout-Puissant et gagner quelques millions en plus chaque saison, mais il a refusé l’offre qatarie. Benzegol est épanoui à Madrid. Il est bien entouré, s’entend parfaitement avec ses coéquipiers, a la confiance du coach et des supporters. Les conditions sont réunies pour faire une nouvelle grande saison, remplie d’objectifs collectifs et personnels.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17