1. //
  2. // 29e journée

On n'arrête plus Benzema

Lutte pour le titre, le podium, l'Europa League et le maintien. Ce week-end, comme souvent, la Liga a envoyé du jeu. Retour sur une journée riche en chocs, en haut comme en bas du tableau.

0 9
Des strates. Des classes. Une simple sélection naturelle. Pendant que la Ligue 1 commence à y voir plus clair dans son "Big Cinq", en Espagne, comme dans les autres grands championnats européens, les mini-championnats fleurissent. Ça vaut bien un voyage en ascenseur.


1er étage: ça castagne pour le titre


Au jeu du chat et de la souris, le Barça excelle. Tenus en échec à Séville la semaine dernière, les joueurs de Pep Guardiola se sont bien rattrapés au Camp Nou face à Getafe. Convaincants sans être aussi excellents que d'habitude, les Blaugranas s'en sont remis à leur force collective pour venir à bout (2-1) de bons Burger King Boys. Outre la magnifique demi-volée de Dani Alves, on notera le bel hommage rendu par les supporters Catalan à Eric Abidal, le tout à la 22ème minute de jeu, en référence au numéro porté par le frenchy. Mes que une bonne idée. Pendant que les Catalans étaient en opération rachat, le rival madrilène se savait en danger lors du derby face à l'Atletico. Sérieux, les hommes du Mou ont une nouvelle fois pu compter sur Karim Benzema, insolent de confiance, auteur d'un joli but de l'extérieur du droit. Vainqueurs 2 buts à 1 des Colchoneros, les gaillards de la maison blanche s'accrochent à cinq points du Barça. Le prochain clasico sent la poudre. Et on parle pas d'un vulgaire OM-PSG...


2ème étage: ça se bouscule au portillon


Le match que tout le monde attendait a tenu ses promesses : le spectacle, c'était à Mestalla. Une pléiade d'occasions, du rythme et surtout deux équipes qui ont joué la gagne de bout en bout. Moins réaliste, Valence a du s'incliner (0-1) face à un bon FC Séville, et laisse sa troisième place à Villarreal, vainqueur (0-1) sur la pelouse de l'Athletic Bilbao. Les valencians pourront toujours se rassurer en se disant que leurs fesses sont solidement accrochées à la quatrième place puisque dans le même temps, l'Espanyol Barcelone a réalisé la mauvaise opération de la journée en allant s'incliner chez la lanterne rouge Malaga, 2 buts à 0.


Sous-sol : ça bouge à la cave


Malaga, qui sort donc la tête de l'eau, gagne deux places et revient à un point de la Real Saragosse, dix-septième. Humiliés à domicile (4-0) par Osasuna, les joueurs de l'Hercules Alicante, à l'aise en début d'exercice, commencent à sentir le souffle de la relégation dans leur nuque. Dans le match de la mort, Gijon, qui est venu à bout d'Almeria, se donne un sacré bol d'air. Au crépuscule de cette 29ème journée, sept points séparent le Racing Santander, quatorzième, d'Alicante, dernier. La lutte pour le maintien s'annonce sanglante.


Rez-de-chaussée: un ventre mou bien mou


Dans le ventre mou de la Liga, chaque journée qui passe est une journée qui rapproche les clubs coincés dans ces affreux bourrelets d'une trêve estivale bien méritée. Braqués (0-1, à la 90ème) par Levante, les joueurs du Deportivo La Corogne peuvent faire la gueule. Comme ceux de la Real Sociedad, battus 2-1 à Santander, qui pensaient avoir fait le plus dur en égalisant grâce au gringo Griezmann. Vivement l'été.


Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !


Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
LE Real Saragosse!

Chuis triste pour l'Herculès! Trézeguet va finir sa carrière sur une descente en deuxième?
Non pas que je sois fan, mais à quand un vrai article sur Benzema qui est en train de prouver qu'il peut s'imposer au Real.
Perso j'attend de voir si Benzema répondra présent lors d'un grand RDV ...
Marquer 2 buts lors d'un huitième de C1 et ouvrir le score lors du derby, c'est quoi si ce n'est prouver dans des grands rendez-vous?
A mon avis, ce que sous entend Lamps, c'est qu'il faut faire un peu plus de trois bons mois au plus haut niveau pour être considéré comme un vrai grand attaquant.
Higuain c'est 4 buts en 25 matchs de C1.
Benzema c'est 19 buts en 31 matchs de C1.
Alors oui Lamps, dis-nous qu'est-ce que entends par grand RDV? Qu'il marque en finale de LDC contre Chelsea je suppose?
Benzema c'est pas encore le crack absolu mais pour l'instant il est souvent là dans les matchs importants, en tout cas plus que ces compères d'attaque au réal.
@Dayinho : Lyon et l'atletico, c'est pas non plus des machines de guerres, quand on voit comment le real s'est promener contre Lyon.

Mais c'est vrai qu'il répond souvent présent, même lorsqu'il jouait 20 minute au début de saison.
@Dayinho et Bods33 : D'une part j'aimerais reprendre le commentaire du général où il précise que 3 bons mois ce n'est pas suffisant pour un considéré comme un grand attaquant. D'autre part, je ne considere pas ce 1/8 de finale retour comme un grand RDV compte tenu de la faiblesse lyonnaise.

Benzema est un bon joueur, j'attend juste de voir s'il ne sera pas atteint du syndrome Ibra ou Higuain. La suite de la LDC, les matchs contre le Barça et les qualifs pour l'Euro nous le diront.

Qu'on soit bien clair, je n'ai rien contre Benzema loin de là, et je ne ramene pas tout à Chelsea. J'attend simplement que Benzema confirme avant de m'enflammer, rien de plus !
Une chose est sûre, c'est qu'Adebayor qui devait clouer Benzema au banc madrilène, ne tient plus la comparaison. Il s'est fait bouffer le Manu.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paris, premier lâché
0 9