1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. //

On l'appelle El Piojo

Insultes, blagues, colères XXL, fille insolente et 3-5-2. Le sélectionneur du Mexique, Miguel Herrera, est un homme avec qui il est difficile de s'ennuyer. Découverte de celui qu'on appelle El Piojo.

Modififié
Imagine-t-on Vicente del Bosque participer à un programme télé bas de gamme et y deviser avec un clown ? Imagine-t-on Didier Deschamps fêter un but de match de préparation comme si la France venait de gagner une nouvelle Coupe du monde ? Ou imaginerait-on que la fille de José Pékerman vienne poser une question à son père lors d'une conférence de presse ? Ce qui semble improbable, insensé, ou hors-sujet pour la plupart des sélectionneurs, ne l'est pas pour Miguel Herrera, un homme qui assure, avec conviction, que le Mexique se rend au Brésil pour « ramener la Coupe du monde. »

« C'est une cochonnerie »

Nommé le 18 octobre, à la veille des barrages face à la Nouvelle-Zélande, Miguel Herrera, dit « El Piojo » (le poux), est un entraîneur estimé au Mexique, champion du Clausura 2014 avec l'América, disciple de Ricardo La Volpe, mais dont le comportement n'a jamais fait l'unanimité. En cause : un défaut de maîtrise de ses nerfs, et des dérapages verbaux à répétition. Herrera avait pourtant juré de se tenir à carreau une fois nommé sélectionneur, mais le bouillant entraîneur a rechuté lourdement le 3 juin, au terme d'une défaite en amical face à la Bosnie de Safet Sušić (0-1). « Des cochons » , voilà comment Miguel Herrera a qualifié le staff adverse. Le sélectionneur d'El Tri n'avait toujours pas avalé que Safet Sušić ait effectué plusieurs changements dans son onze de départ sans en avertir son adversaire du soir. Lors de la conférence de presse d'après-match, Herrera, loin de laisser échapper une insulte, la martela. Extraits porcins : « Ce qu'ils ont fait, c'est un cochonnerie, une porcherie, je ne vais pas les comparer à la Croatie, une équipe décente, qui ne ferait pas ces cochonneries. » De l'or en barre pour les médias, après un amical où El Tri n'avait rien montré de probant. Le lendemain, une tête de cochon figurait à la une de Record, le grand quotidien sportif mexicain.

Pioja et chasse à l'arbitre

« Je suis quelqu'un de frontal, je dis ce que je pense en face » , assure Herrera. Il ne ment pas. El Piojo goûte notamment particulièrement de dire ce qu'il pense aux arbitres. En décembre dernier, au terme de l'avant-dernière finale du championnat mexicain, où Herrera était encore l'entraîneur de l'América tout en portant déjà la casquette de sélectionneur, El Piojo alla ainsi chercher l'homme en noir sur le terrain avant de l'incendier en conférence de presse. Pour le bouillant coach, l'arbitre était le grand responsable de la défaite des siens face au Léon de Rafa Márquez, dont le sélectionneur a fait son indiscutable capitaine. Une analyse pas franchement partagée par la presse, et surtout pas par Andrés Fassi, vice-président du groupe Pachuca, propriétaire du Club León. « Penser que cet entraîneur va nous représenter au Mondial me rend vraiment triste, déclara alors Fassi, il existait tellement de grandes personnalités dans le monde du football pour occuper cette fonction, je ressens de la honte pour le manque d'humilité de ce monsieur. » Aujourd'hui, Herrera n'en démord pas : « Je suis sorti de mes gonds à cause de toutes les injustices dont on a été victimes. Mais je sais bien qu'en tant que sélectionneur, je ne peux pas me permettre de ne pas me contrôler, car le Mondial est une compétition courte. »

Pioja, sa fille

Miguel Herrera doit diriger 23 joueurs, mais il doit aussi tenter de maîtriser un élément perturbateur : sa fille. Hyperactive sur Twitter, Michelle Herrera, 18 ans, s'est notamment signalée lors d'une conférence de presse d'avant-match en prenant le micro et en posant une question à son père à propos du jeune attaquant Raúl Jiménez, son ami, devant le regard médusé des journalistes. Le daron répond alors comme si de rien n'était avant de réprimander sa progéniture une fois à la maison. Mais comme son père, Michelle est plutôt du genre récidiviste. Le jour du fameux amical face à la Bosnie, la Pioja, son surnom, finit par exploser devant le nombre de messages questionnant le travail de son père. « Attendez, bande d'abrutis, c'est le premier match qu'on perd en sept mois, et c'est un amical » , tweeta-t-elle, fautes d'orthographe à la clé. Le hashtag choisi par la Pioja : « Idiots. »

Aguirre : « Miguel est toujours à l'aise »

Des sélectionneurs du Mondial, le Mexicain est sans doute le plus disponible pour échanger avec la presse, face à laquelle il ne se dérobe jamais, même quand il est questionné à propos de l'activité de sa fille sur les réseaux sociaux : « Il faut qu'elle apprenne à encaisser, (...) mais j'aimerais me trouver en face de ceux qui l'insultent en se cachant derrière un réseau social. » Presse nationale, régionale, ou étrangère, Herrera fixe rendez-vous sur son portable, et s'y tient, répondant sans avarice aux questions, d'un ton affable. « Il ne lui reste plus qu'à être interviewé par le bulletin paroissial » , ironisa un journaliste mexicain sur Twitter. Ou de participer à des émissions de divertissement… Ce qu'il fit début avril. L'émission se nomme Sabadazo. Un programme bas de gamme et criard du samedi matin. El Piojo raconte : « À la base, ça devait être une courte interview, mais ils m'ont fait une belle surprise en invitant ma famille à un moment où je ne les voyais quasiment plus à cause du travail. J'ai passé un bon moment. » « C'est atypique, rigole Javier Aguirre, sélectionneur du Mexique en 2002 et 2010, mais je ne vois pas le problème. Miguel est comme ça, toujours à l'aise dans n'importe quel environnement et les gens l'aiment. C'est très important quand tu es sélectionneur. Les gens sentent qu'il est proche d'eux. »

Physique et langage fleuri de vendeur de tacos, Miguel Herrera, en bon Mexicain, se définit « comme un homme de famille » . Lors des séances photos, il n'hésite ainsi jamais à exposer sa femme et ses deux filles. « Je fais tout pour être un bon père, un bon fils, un bon frère » , dit-il. Lors de ses années tendres, ce fils d'une employée du gouvernement fédéral a multiplié les petits boulots pour aider sa famille : « Par exemple, dans les supermarchés, j'empaquetais les courses des clients » , explique-t-il. Herrera, c'est un peu Cuauhtémoc Blanco qui fait entraîneur. Un type incapable de dissimuler ses gros défauts, mais auquel le Mexicain moyen s'identifie. Sa nomination a donné de l'air à une sélection qui se trouvait alors au bord de l'asphyxie après une phase éliminatoire où le Mexique dut son accession pour le barrage à un but des États-unis. « Mais eux nous doivent beaucoup plus, avait assuré Herrera lors d'une conférence de presse, l'œil rieur, ils nous doivent la Californie. » Bingo auprès de l'opinion publique mexicaine.

Émôticônes, audace et petit pois

Franco de port, nature diront certains, ou tout du moins transparent, Herrera n'a jamais pensé que l'autorité était incompatible avec une bonne blague. Usager de Twitter, comme sa fille, El Piojo peut y annoncer ses onze de départ comme y amuser la galerie. Quand il poste une photo où il pose aux côtés de Tom Brady, star du football américain et époux de Gisele Bündchen, il la légende ainsi : « Il m'a demandé une photo, je ne sais pas qui c'est, mais ça lui a fait sa journée. » Un tweet évidemment suivi de quelques émoticônes farceurs. En pleine conférence de presse, Herrera peut aussi lancer à un journaliste à la taille plus proche de Tyrion Lannister que de Jan Kohler : « Lève-toi s'il te plaît. » Roulement de tambour et rires dans l'assistance.

La personnalité directe de Miguel Herrera est une fabrique à polémiques, mais elle lui permet surtout de créer une relation étroite et de confiance avec ses joueurs. « Je m'adresse aux joueurs, sans prendre de détours, sans mentir » , assure-t-il. « Miguel est quelqu'un qui se distingue par sa capacité à transmettre sa confiance en lui, en son travail, loue Javier Aguirre. Il est audacieux, courageux, et travaille très bien ses équipes sur le terrain. » Car malgré ses airs bonhommes, Herrera n'a rien d'un dilettante. C'est un boulimique de travail, qui a pour mission de faire fonctionner son cher 5-3-2, qui est surtout un 3-5-2, en n'ayant disposé que d'un gros mois de préparation. Il pourrait s'abriter derrière ce délai restreint pour déjà ouvrir le parapluie à excuses, il préfère annoncer que le Mexique passera enfin les huitièmes de finale, le stade où échoue El Tri depuis 1994. Il peut aussi prendre des décisions courageuses, comme d'avoir écarté Chicharito, la star nationale et favori des sponsors, du onze titulaire. « Pour moi, il n'est plus la grande personnalité du Mexique, même s'il joue dans un grand club et un grand championnat. »

Son ennemi Baron

Avant d'être sélectionneur et entraîneur, Herrera fut un joueur. « C'était un guerrier, un joueur rapide, courageux, solidaire, rafraîchit Aguirre, il a débuté comme attaquant et a terminé sa carrière comme latéral. » International mexicain, son grand trauma est de ne pas avoir été retenu pour le Mondial 94 alors qu'il avait disputé toute la phase éliminatoire. Herrera entretient depuis des relations exécrables avec le sélectionneur de l'époque, Miguel Mejía Baron. Taquiné régulièrement par Baron dans les chroniques qu'il écrit pour Record, Herrera a fini par déraper sérieusement en février 2013. « Je dois être de son goût, déclara-t-il à El Universal, sans doute à cause de ses déviances sexuelles. » Allusion à la prétendue homosexualité de l'ex-sélectionneur. Après avoir été sermonné par sa direction, Herrera finira par s'excuser publiquement. Un exercice qu'il pourrait répéter si le Mexique venait à ne pas passer le premier tour.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Hahaha ça à l'air d'être un sacré personnage ce Herrera ! Si ils sont victimes d'injustice comme les Croates hier, j'ose à peine imaginer sa réaction d'après-match.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Pour continuer sur même délire " vrai / faux Ronaldo "

Il n'y a qu'un seul " El Piojo" et c'est Claudio Lopez !

Comment ça je refous le bordel ? :)
Il a une tête de star d'un quelconque tv show US.
Il pourra postuler pour le "Saturday (Mexican) Night Live" après sa carrière de coach
"Je ne sais pas qui sait"
Je me suis à moitié étranglé.
"Je ne sais pas qui sait"
Je me suis à moitié étranglé.
2pacisdead Niveau : DHR
Imagine-t-on Didier Deschamps fêter un but de match de préparation comme si la France venait de gagner une nouvelle Coupe du monde ?

Pas besoin d'imagination, internet est là.

https://www.youtube.com/watch?v=FGaMp-vOnjs
Raymond Pied Carré Niveau : District
"tweeta-t-elle, fautes d'orthographe à la clé",

On peut aussi faire des fautes d'orthographes en espagnol ?
jeudi 25 mai 255€ à gagner avec Dortmund, Benfica & Celtic Glasgow jeudi 25 mai Week-end FDJ : 129 Millions à l'Euro Millions + 10 Millions au LOTO !
Hier à 20:40 Tévez dézingue le football chinois 22 Hier à 17:44 Bernardo Silva signe à City 30 Hier à 17:41 Un gardien simule l'évanouissement pour éviter un carton 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:30 Di María vers l'Inter ? 52 Hier à 14:13 Zabaleta à West Ham, c'est officiel 10 Hier à 11:29 Restrictions sur les transferts en Chine 24 Hier à 11:04 Denayer impliqué dans une bagarre à Bruxelles 9 Hier à 10:49 Comment Griezmann se transforme en David Beckham Hier à 10:36 Gignac sauve à nouveau les siens 7 Hier à 10:15 Gomis à Galatasaray ? 25
jeudi 25 mai Waris égalise, Nivet arrache la victoire jeudi 25 mai Darbion ouvre le score pour l'ESTAC jeudi 25 mai Sagna, Clichy, Caballero, Navas : City dégraisse son effectif 21 jeudi 25 mai L'OM piste Alexandre Song 24 jeudi 25 mai Le monde du sport soutient les victimes de Manchester jeudi 25 mai Les frères Pogba font la fête 26 jeudi 25 mai Jordy Gaspar à Monaco 20 jeudi 25 mai Paul Pogba a-t-il réussi sa saison ? jeudi 25 mai Hazard, mécanicien d'un jour 4 mercredi 24 mai Mkhitaryan pour le 2-0 mercredi 24 mai Ouverture du score chanceuse pour Pogba 3 mercredi 24 mai Correa maintenu sur le banc de Nancy 9 mercredi 24 mai 23 000 euros d'amende pour Depay 4 mercredi 24 mai Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19 mercredi 24 mai Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 mardi 23 mai Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 mardi 23 mai SFR Sport va changer de nom 19 mardi 23 mai Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson mardi 23 mai Diego López définitivement à l'Espanyol 10 mardi 23 mai Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 36 mardi 23 mai Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 25 mardi 23 mai Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 mardi 23 mai Ruben Aguilar à Montpellier 4 mardi 23 mai El Loco Bielsa est de retour en L1 ! mardi 23 mai CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 mardi 23 mai Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 mardi 23 mai Griezmann confirme ses envies de départ 54 mardi 23 mai Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 10 mardi 23 mai Vidal veut Sánchez au Bayern 36 mardi 23 mai CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 5 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 19 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 11 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4 dimanche 7 mai Un Niçois arrive au Vélodrome à ski 6 dimanche 7 mai Le golazo de Theo Hernández 3 dimanche 7 mai Nelson Vivas arrache sa chemise 7 dimanche 7 mai Hulk accusé d'avoir frappé un entraîneur 18 dimanche 7 mai Gignac qualifie les Tigres 3