On était avec les tarés d’Independiente

Independiente-Boca, c’est l’un des grands Clásicos de Buenos Aires. Deux poids lourds du football sud-américain, actuellement pas dans leur meilleure période. C’est le moins que l’on puisse dire pour El Rojo, dont la présence en première division est sérieusement menacée. L’occasion d’aller se glisser dans la Popular Norte, et de constater la folie des types. Entre grosse chaleur, malaises, bisous, prières et peur. La vraie peur.

Modififié
0 25
Ce soleil qui tape. Et cette file d’attente, interminable. Heureusement, on a reçu le dernier So Foot, et les types de la queue sont sympas et font tourner le maté. «  C’est le début de l’ère moderne pour Independiente ! » L’ère moderne, c’est la possibilité pour les socios du club de s’enregistrer en ligne et d’aller chercher le sésame au siège du club. « Au lieu de faire six heures de queue au stade, on en fait une ou deux ici.  » On est jeudi et les petits veinards qui ont réussi à s’enregistrer la veille sur le site du club viennent récupérer leur entrée pour le Clásico du week-end, face à Boca Juniors. À Independiente, comme dans plusieurs autres grands clubs argentins, les abonnés ne sont pas sûrs de pouvoir se rendre aux matchs, puisqu’ils sont beaucoup plus que le nombre de places disponibles dans le stade. Avec une tribune entière de fermée, le Libertadores de América peut actuellement recevoir 32 000 fidèles, pour 80 000 socios. D’où l’attente.

Vague rouge

Jour de match. La chaleur, toujours. Le rendez-vous des fans a lieu au croisement des rues Belgrano et Alsina, en plein cœur d’Avellaneda, où zone une dizaine de flics à cheval, béret bordeaux sur le crâne et matraque à la main. Ce Clásico, c’est celui des deux plus grands d’Amérique latine, vainqueurs de 13 Copa Libertadores à eux deux. Deux clubs séparés par un fleuve, le Riachuelo. Côté capitale, Boca Juniors, équipe la plus populaire d’Argentine. Côté banlieue, Independiente, club phare de la ville d’Avellaneda, que « le Roi des Coupes » partage avec le Racing, son rival historique. En traversant le pont Pueyrredon, on croise un bus plein à craquer de supporters de Boca, qui se dirige du mauvais côté. Juste des mecs sans place venus faire monter la température. Ceux qui comptaient profiter de ce week-end à rallonge pour se reposer sont mal tombés, à deux heures du coup d’envoi, une immense et bruyante vague rouge déferle sur Alsina. Direction le kop nord, celui de la barra brava.

Depuis un an, le quotidien d’Independiente est la lutte pour le maintien. El Rojo a jusqu’à juin pour prendre le maximum de points, afin de s’extirper de la zone rouge et d’éviter la première relégation de l’histoire du club. Très peu apprécié des fans des autres clubs argentins, Independiente est le club que tout le monde veut voir tomber, surtout du côté de Boca, seul autre club du pays à n’avoir jamais connu la deuxième division. Après trois contrôles policiers, nous voici dans la tribune basse du kop nord, Popular norte en VO, déjà pleine plus d’une heure avant le coup d’envoi. Et chaude comme la braise. Plus dense que Singapour, elle est néanmoins désertée en son cœur, tout comme le parcage de Boca en face, en haut de la Popular Sur. Cet espace est en fait réservé aux barras bravas, en train de s’imbiber sous la tribune, et qui entrent traditionnellement avec drapeaux et tambours une quinzaine de minutes avant le début du match.

Pénalty raté, expulsion, malaise et bisou sur le crâne

Les voilà qui arrivent. La Doce (12, barra de Boca) sort son message traditionnel, « nous n’avons jamais fait d’amitié » , pendant que les locaux distribuent par milliers les ballons gonflables. Rouges, évidemment. L’ambiance est électrique. C’est l’heure de la sortie des équipes. Chants, ou plutôt hurlements, papelitos, feux d’artifice. La fête, la vraie. Les fans sont en transe, possédés. Ils profitent de la minute de silence pour entonner l’hymne argentin, rappelant à leur adversaire du jour que ce sont eux les mieux dotés en Libertadores (7 contre 6). Les succès de la sélection, ils s’en fichent royalement. La seule représentation du pays à l’étranger qui vaille, c’est celle de leur équipe. La partie n’a pas encore commencé que déjà un gamin victime d’un malaise se fait évacuer de la tribune. Putain de chaleur. !

Cette fois, c’est parti. Bianchi a laissé quelques-uns de ses cadres au repos, dont Riquelme, en vue du match de Copa Libertadores qui les attend dans la semaine. Les locaux dominent et obtiennent un pénalty dès les premières minutes. Explosion dans la tribune. Les fans s’embrassent, sans même se connaître. Celui de derrière, maillot d’Agüero sur les épaules, nous baise même le crâne. Comme ça, par pur bonheur. À gauche, un autre, la vingtaine, enchaîne cinq ou six prières les yeux tournés vers le ciel. Dieu devait être concentré sur autre chose, puisque Montenegro, l’éphémère Marseillais, le manque. Rapatrié cet été du Mexique, le nouveau capitaine d’Independiente reste le meilleur homme sur le terrain. C’est lui qui organise le jeu et qui lance Leguizamón, accroché par Cellay, expulsé sur le coup. Tout tourne à l’avantage des locaux, nettement supérieurs, mais Caicedo, lui aussi acquis au mercato, foire toutes ses occasions de but.

« J’en peux plus de souffrir  »

Résultat, sur sa seule opportunité, Boca ouvre le score par Santiago Silva. Silence dans la tribune, et peur sur les visages. Pendant que le jeu continue, un supporter s’assoit, pose ses coudes sur ses genoux et regarde le sol pendant de longues minutes. Comme vous le jour où votre meuf vous a annoncé que c’était fini. Un autre socio retire soudainement ses chaussures, les enfile dans ses mains et applaudit avec. Pourquoi pas. Quelques immanquables plus tard, c’est la mi-temps, et une deuxième personne est évacuée d’urgence. C’est le mec de derrière qui parle : « On y est déjà, en deuxième division, arrêtez tout de suite d’y croire. Même quand on joue bien, on ne marque pas. C’est comme ça, on est condamnés. Notre seule chance de nous en sortir, c’est Grondona (le vieux président de la Fédération, supporter d’Independiente, ndlr). S’il achète quelques matchs aux équipes qui ne jouent rien, peut-être qu’on va se maintenir. Sinon, c’est mort. »

La pause toilette abandonnée pour cause d’inondation, le jeu reprend, et la tension monte au fur et à mesure des minutes. En observant attentivement la tribune, on se rend compte qu’il y a un bon pourcentage de femmes, et que tous se sont tatoués quelque part le logo du club : CAI (Club Atlético Independiente). Tous, sans exception. Bianchi verrouille derrière et le match se transforme en une insupportable partie de hand. Caicedo, « El Negro » , est toujours dans sa période de vendange, et Montenegro disparaît progressivement. Mais sur une énième opportunité, Morel Rodríguez trouve l’ouverture et égalise. Cris, mouvements de foule, écrasements, puis nouvelle réception de bisous. La délivrance. La tribune repart de plus belle et tremble littéralement. Dix minutes de folie, puis la peur fait son retour. Dans la situation actuelle, même un nul est un mauvais résultat. Rien n’y fera, les Bosteros tiennent leur petit point. Le match se termine, les fans s’assoient, sans dire un mot. Silence total, visages fermés. « Ça va être dur de se réveiller demain. Il va falloir que je trouve une occupation, sinon je vais tomber malade. Je veux descendre tout de suite, maintenant, demain. J’en peux plus de souffrir comme ça.  »

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et maintenant je vous conseille de lire "On etait a Chelsea-Manchester", si ce n'est déjà fait.
Deux mondes...
Message posté par Fonstave
Et maintenant je vous conseille de lire "On etait a Chelsea-Manchester", si ce n'est déjà fait.
Deux mondes...


Tu m'as tué !! ^^

Que j'aime ces articles qui te font rêver avant d'attaquer la semaine de boulot :)
D'autant plus que j'ai vu ce match donc sa ajoute un petit quelque chose ...
Salut.

Juste quelques petites précisions : tout d'abord, Independiente n'a plus sa barra depuis longue date. Javier Cantero, le président d'Independiente a décidé de faire un " plan Leproux " et il a " nettoyé " un peu ce qu'il y'avait auparavant. Pour le plus connu d'entre eux, Bebote a fui à Ibiza désormais ( il a amassé assez de thunes pour fuir ) mais le problème est que les barras bravas sont tellement puissantes que si tu te débarrasses d'un mec, un autre derrière suivra et aura pas mal de soutien de diverses personnes politiques et influentes.

Independiente y est presque en Primera B Nacional . 10 points de retard sur le 1er non reléguable ( qui sont 3 .. Dont San Lorenzo, qui a échappé à la relégation la saison dernière ) . Autant dire qu'il va falloir un parcours de champion pour qu'ils évitent la relégation.

Et enfin, Riquelme était blessé. Enfin officiellement blessé. Il devait revenir depuis jeudi dernier dans un match de Copa Argentina mais il a été blessé, même si je doute que tout ça soit diplomatique parce qu'il ne joue que les matchs de Libertadores.

Enfin bref, super article en tout cas, ça fait plaisir de lire tout ça en français !!!!
Oui Independiente est le seul club argentin à essayer sérieusement de lutter contre ses barrabravas. Pas du tout le cas de Boca, dont les barras affichent un message "nunca hicimos amistades" pour des raisons politiques : ce n'est pas une déclaration d'hostilité aux groupes de supporters des autres équipes, mais plutôt qu'ils prétendent ne pas avoir de liens avec le gouvernement, contrairement aux barras de la plupart des clubs. D'ailleurs la faction rivale des barras qui font la loi actuellement à la Bombonera a bien des liens avec le gouvernement. CQDD.
D'ailleurs le gardien de but de San Lorenzo (et ancien membre de la barra de Boca dont fait aussi partie son frangin), Pablo Migliore, est en tôle depuis hier pour avoir aidé un barra accusé de meurtre dans sa cavale...
la banderole "nous n'avons jamais eu d'amis" n'est pas du tout politique , c'est juste que historiquement la doce n'a jamais eu de liens d'amitiés avec d'autres barras comme c'est le cas pour la grande majorité des autres barras y compris River ... La doce est surement le club avec le plus de liens politiques en Argentine avec Independiente et River ...
L'affaire Migliore secoue l'Argentine , Sofoot devrait écrire un article la dessus
Pour tous ceux qui ne savent pas ce qu'est le FUTBOL, quel plaisir de lire cet article. C'est vrai que les jours de match, il vaut mieux changer de barrio. Quant aux "relations" entre barras bravas et politiques, même un nouveau Borges ne pourrait pas tout décrire.
Ce soir, on s'ennuiera devant FCB-PSG, mais vous pensez qu'il n'y a de foot qu'en Europe, heureusement qu'il y a plein de Sudacas dans ce match. Sans rancune, et avec toutes mes amitiés.
El Bostero
Message posté par FlxLezmer
Oui Independiente est le seul club argentin à essayer sérieusement de lutter contre ses barrabravas.


Mouai pas sur que cela continue tout ça, la nana qui était en poste et qui fouttait le bordel avec la barra des diablos n'est plus en poste depuis peu ...
Tu m'étonnes qu'a ce rythme la ils y vont tout droit a la B los amargos !
En dehors d'un jeu pathétique , et un Caicedo mauvais comme c'est pas permis ( un Colombien homonyme de l'Equatorien jouant en Russie ) ils ont aussi l'arbitre avec eux !!
Mais meme après une expulsion d'un joueur adverse , d'un pénaltie mochemment tiré par Rolfi , et d'un but marqué suite a un hors jeux , ils y arrivent pas .

Quand a la tribune vide dont je me pose la question pourquoi ? c'est dingue qu'a l'heure actuel le stade soit pas terminé au jour d'aujourd'hui !
Il me semble bien que cette banderole est apparue à la Bombonera quand le gouvernement Kirchner a essayé d'organiser les barras dans la perspective du mondial 2010. Les barras faisaient de la propagande politique en échange de billets d'avion pour l'Afrique du Sud. La plupart des barras étaient entrées dans le jeu mais pas celle de Boca, qui se finançait mieux avec son propre système mafieux. Bien sûr qu'elle a des liens politiques, et que cette banderole est d'une grande hypocrisie, mais la faction dominante actuellement n'est pas dans les petits papiers du clan Kirchner, contrairement à la faction rivale qui répond à Rafa Di Zeo...
Oui effectivement ça ne devrait pas durer. Même si le président Cantero poursuit cette politique il ne restera pas éternellement en poste...
Ah ben en me renseignant mieux apparemment je me suis bien gouré sur "nunca hicimos amistades", avant d'être une banderole c'était une chanson qui n'avait effectivement rien de politique. Je l'avais juste pas remarquée avant 2010 et le contexte des négociations entre barras et gouvernement.
« nous n’avons jamais fait d’amitié »
radical comme message mais classe.
après, et d'après moi qui n'a pas de connaissances particulières en terme de "monde des tribunes argentines" autres que les connaissances ultras/hools d'un européen, ça doit être un message adressé aux gus qui copinent dans le monde des tribunes là bas.
les grandes bandes, en europe ou en am sud, aiment à s'enorgueillir du fait qu'ils n'ont pas d'amitiés avec d'autres bandes, genre "moi je suis assez fort pour défoncer tout le monde".
bref, c'est un truc de kékés et le monde des tribunes en a plein.
Independiente la concha la concha la concha de tu madreeee
Vamos Rojo, que de la mano del Tolo vamos a zafar
Il est vrai que la doce n'avait pas besoin de l ong kirchneriste "hinchadas unidas argentinas" mais il est aussi vrai que celle ci n'a pas fait le déplacement en Afrique du sud, c est la fraction " lomas de zamorra" qui répon desormais a Dizeo qui est allé grace a leur contact avec Maradona et Bilardo , dire que la doce officiel est contre le gouvernement me parait être un peu simpliste car ce sont ces mêmes persones qui arboraient des banderoles contre le groupe clarin et par consequent en faveur du gouvernemet .Je pense que la doce suit celui qui paye le mieux et n'a pas de conscience politique précises , ce sont des mercenaires...
Cette banderole est effectivement quelque chose de kéké comme décrit plus haut , le chant en question est:
Nunca hicimos amistades nunca las vamos a hacer amistades hacen los putos que no paran de correr
Nous n'avons jamais fait d'amitié, nous n en feront jamais , ce sont les Pd qui en font , ceux qui n'arrètent pas de courir ...
Rojo t vas amargo
Complètement d'accord sur le mercenariat. Pour être à l'aise les barras doivent d'abord s'entendre raisonnablement bien avec la direction du club, qui est présidé par Daniel Angelici, un proche de Mauricio Macri. Macri est gouverneur de la ville de Buenos Aires et l'un des principaux opposants politiques du gouvernement national. Donc il est assez logique que la 12 actuelle ne soit pas plus kirchnériste que ça (elle n'est pas macriste non plus d'ailleurs). Contrairement aux gars de Di Zeo qui espèrent ainsi gagner des soutiens pour récupérer le contrôle de la tribune. Mais c'est clair qu'ils n'ont aucune conviction et changeront de camp si ça les arrange.
Complètement d'accord sur le mercenariat. Pour être à l'aise les barras doivent d'abord s'entendre raisonnablement bien avec la direction du club, qui est présidé par Daniel Angelici, un proche de Mauricio Macri. Macri est gouverneur de la ville de Buenos Aires et l'un des principaux opposants politiques du gouvernement national. Donc il est assez logique que la 12 actuelle ne soit pas plus kirchnériste que ça (elle n'est pas macriste non plus d'ailleurs). Contrairement aux gars de Di Zeo qui espèrent ainsi gagner des soutiens pour récupérer le contrôle de la tribune. Mais c'est clair qu'ils n'ont aucune conviction et changeront de camp si ça les arrange.
il y a 7 heures 203€ à gagner avec Athletic Bilbao & Malmö FF il y a 8 heures Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier !
il y a 2 heures Le festival d'un joueur colombien 4 il y a 5 heures Mourinho ne retiendra pas De Gea 27 il y a 5 heures Monaco sur Mboula (Barça) 35
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 7 heures Bruno retourne à la case prison 7 il y a 8 heures Un PSG-OM à 13h ? 20
Hier à 12:23 Les idées farfelues de la LFP 48 Hier à 08:54 Amazon, Facebook et Netflix bientôt sur les droits TV ? 24 lundi 24 avril Golazo au Pérou 3 lundi 24 avril Didier Zokora en Indonésie 4 lundi 24 avril MPG : les tops et les flops de la 34e journée lundi 24 avril Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 31 lundi 24 avril Un joueur de D1 turque se suicide 12 dimanche 23 avril James égalise et Messi abat le Real 4 dimanche 23 avril Rakitić donne l'avantage au Barça dimanche 23 avril Casemiro débloque le Clásico, Messi répond dimanche 23 avril But injustement annulé pour City 11 dimanche 23 avril Glissade et reprise de volée en D4 anglaise 2 dimanche 23 avril Joli retourné en Belgique 3 dimanche 23 avril Faut-il regarder le Clasico ? dimanche 23 avril Anelka préfère Poutou à Domenech 65 samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 14 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 13 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 88 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 14 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 10 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 4 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 31 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 6 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 4 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11 vendredi 7 avril Deulofeu va revenir au Barça ? 24 vendredi 7 avril Transplantation rénale pour Andy Cole 10 vendredi 7 avril Le but acrobatique de Sport Recife 2 vendredi 7 avril Aux Pays-Bas, un père donne le biberon en tribunes 12 vendredi 7 avril Un but chanceux en première division hollandaise 3 vendredi 7 avril Le match du Shakhtar annulé à cause de l'état du terrain 7 vendredi 7 avril Au Brésil, des prix à la place des numéros de maillots 7 jeudi 6 avril 327€ à gagner avec Bordeaux & Atalanta 3 jeudi 6 avril L'agent de Griezmann annonce cinq clubs intéressés, le PSG n'en fait pas partie 38 jeudi 6 avril Lingard prend son pactole chez les Red Devils 20 jeudi 6 avril Un supporter de Lens porte plainte contre Joseph-Monrose 39 jeudi 6 avril Virgin va rembourser les supporters visiteurs 6 jeudi 6 avril La petite révolution du congrès d'Helsinki 6 jeudi 6 avril Un club écossais à la rescousse du sport féminin 2 jeudi 6 avril Les Tigres de Gignac en finale de la Ligue des champions 10 mercredi 5 avril Higuaín s'en prend à De Laurentiis 5 mercredi 5 avril Le bonbon de Suárez 4 mercredi 5 avril D1 écossaise : le raté monumental de Miles Storey 10 mercredi 5 avril Charlie Adam glisse en tirant le corner 9 mercredi 5 avril Jermain Defoe dansera-t-il avec les stars ? 3 mercredi 5 avril L'entraîneur d'Avranches ironise sur Twitter 10 mercredi 5 avril Des ultras suédois se pointent au stade en niqab 114 mercredi 5 avril 211€ à gagner avec Real Madrid & Lyon 2 mercredi 5 avril Soumaoro sur la touche jusqu'à la fin de la saison 3 mercredi 5 avril City prépare un grand ménage dès cet été 35
Article suivant
Les enseignement de mars
0 25