1. // Reportage

On était aux 35 ans de Panini

35 ans de Panini en France, ça se fête. Téléfoot et Christian Jeanpierre sont même venus faire le déplacement au Parc des Expos de Paris. Sofoot.com aussi.

Modififié
0 0
Qui n'a pas galéré à compléter sa page Auxerre sur le cahier Panini 96 ? Ben ouais, il vous manquait sans doute Franck Rabarivony. Et vous n'étiez peut-être pas au bout de vos peines parce que pour la double-page AS Cannes, vous étiez déjà en stress, cherchant en vain les vignettes de Christophe Horlaville ou Adrian Kozniku. Dîtes-vous bien que ça fait trente-cinq ans que les vignettes autocollantes de footeux Panini sont dans la place en France. Et pour souffler les bougies, la boîte italienne avait décidé d'investir samedi 15 et dimanche 16 janvier le hall 5.1 du Parc des Expos de Paris, Porte de Versailles. Au programme : reproduire une Nicolas Mahut/John Isner sur gazon vert, synthétique cette fois, sans raquette, sans balle jaune et en cinq contre cinq avec un ballon rond et des buts. Bref, l'objectif est de taper le record du monde du match de foot le plus long, avec coup de sifflet final devant les caméras de l'émission dominicale Téléfoot, venue pour l'occasion poser son plateau dans le hall.



Première déception des jeunes du centre de formation de Paris : « Ce serait mieux si c'était comme à la télé, avec les gradins et tout ! » . Eh oui, pas de gradins comme sur le plateau habituel. Tout le monde va devoir être debout. La guigne ! Première arrivée d'une vedette. Un jeune de Paris toujours : « {Té-ma, té-ma, y a David Astorga » . Son collègue : « Vas-y, il est où, il est où ? » . Pour Fred Calenge, la notoriété immédiate est encore à parfaire. Un papa donne ses consignes à sa fille avant d'être “On Air” : « Si tu veux qu'on te voie à l'écran, il faut te mettre derrière lui » . Réponse de la minette : « C'est qui lui ? » . « Bah, je ne sais pas trop » . La gamine pose alors une question Lactel à son père : « Dis-moi, Lizarazu, ça s'écrit comment ? » . Papa ne se démonte pas : « Euh... avec plein de Z » . En 2011, deux lettres Z valent beaucoup... Liza vient de prendre place sur le plateau, avec la tête d'un mec, même maquillé, sorti tard la veille.

Le chef de plateau commence son show et donne les directives au public : « Bon, les enfants, je vais vous demander de ne pas montrer vos téléphones, vos appareils photo ou vos caméras pendant les sujets-plateaux. Ça fait pas beau » . Idir l'a mauvaise : « Putain, les interviews, c'est le plus important, et il nous prive de ça lui » . Idir ne savait sans doute pas que le public n'entendrait rien des interventions plateau, aucune enceinte “retour son” n'étant prévue pour le public. Un Téléfoot, c'est toujours mieux dans son canapé qu'en vrai, non ? Hors-plateau, c'est la descente aux enfers pour David Astorga. Le journaliste était auparavant aux côtés de Christian Jeanpierre sur le plateau de l'émission. Pour ce dimanche de janvier, David joue le Pierre Sled, animateur fil-rouge du record du monde, mais sans Barry White. Au moins, il pourra se dire qu'il a récupéré le temps d'une matinée le rôle d'homme-terrain dévolu depuis peu à Fred Calenge. Alors que René, dans le public, a semble-t-il loupé quelques épisodes, demandant, déçu au chef de plateau « Elle est où Miss France ? » (René, Sophie Thalmann est sur Vivolta maintenant), le record du monde du match de foot le plus long est tapé. Il est 11h51, Panini entre dans le Guiness Book avec un match de trente-cinq heures, n'en déplaise à Manuel Vals. Explosion de confettis et Raï (le Brésilien pas 1,2,3 Soleil) en guest pour le coup de sifflet final. Les gosses envahissent le terrain, font des pogos et repartent avec un sac plastique contenant quelques vignettes et le cahier 2011. Le pire, c'est qu'ils n'y trouveront même pas celles de Rabarivony ou Kozniku. La vie est mal faite.






Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0