1. //
  2. // Pré-formation
  3. //

On était aux 20 ans du Pôle Espoir de Châteauroux...

Florian Thauvin, Valère Germain, Karim Aït-Fana ou encore Morgan Sanson. Depuis vingt ans, porté par le guide Fabrice Dubois, le pôle espoir de Châteauroux s'est imposé comme la place forte de la pré-formation nationale, présentant des statistiques de réussite supérieures à celles de Clairefontaine. Le prestige méritait bien une journée barbecue avec les anciens. Entre selfies et nostalgie.

Modififié
L'endroit est une esquisse dans un paysage vide de toute habitation. Un château, aux allures de petit Clairefontaine, situé au bout d'une longue route bitumée, bordée par deux rangées d'arbres de chaque côté. Ce chemin, les pensionnaires de ce château l'empruntent chaque dimanche soir, une boule au ventre la première fois à l'idée de quitter leur famille, et qu'ils arpentent dans l'autre sens le vendredi pour retrouver leur foyer et club respectif. Ils sont 330 à l'avoir foulé en vingt ans. Au départ, en 1995, la DTN avait choisi d'installer le pôle espoir de la Région Centre à Tours avant de le délocaliser rapidement à Châteauroux, dans la résidence, ce château, de Blanche-de-Fontarce. Depuis, les générations ont défilé, 36 joueurs professionnels y sont passés. De Razak Boukari à Florian Thauvin, en passant par Romain Grange, Morgan Sanson ou Karim Aït-Fana. « C'est là qu'on est devenu des hommes, qu'on a appris le partage et la vie en communauté, se souvient Boukari, aujourd'hui joueur de Wolverhampton (Championship) après être passé par Châteauroux, Lens ou encore le Stade rennais. On était que des gamins de 12-13 ans mais on nous demandait beaucoup, d'apprendre à nous responsabiliser très rapidement. Quand on est à l'Institut de Football Régional (IFR), on représente un groupe de 15-16 joueurs qui forme l'élite de la région donc on apprend très vite » se souvient Boukari,

Merguez, « FAF » et chansonnette


Dimanche 24 mai, à une bonne borne de ce château, le stade Michel-Guignard de Châteauroux, coincé au cœur des immeubles du quartier de Touvent, a enfilé sa veste de gala. Les bénévoles se sont affairées depuis quelques jours pour que l'événement soit digne du symbole qu'il représente. La buvette est en place alors que Romain Grange, ancien de la génération 88 du pôle espoir et aujourd'hui milieu relayeur à Nancy, claque des poignées de main à ses potes de la « pré-fo » . Comme Boukari, Grange est un enfant de Châteauroux et avoue que « quand on est de la région, intégrer l'IFR est une étape importante, un rêve de gosse. Même si t'es éloigné de ta famille, ça fait mûrir et grandir tant humainement que sportivement. » Autour d'une pinte de Coca, les joueurs se souviennent. Karim Aït-Fana, l'actuel Montpelliérain, évoque « cette chanson qui racontait la vie au centre et qu'ils chantaient tous ensemble en allant au collège tous les matins » . Car être en pôle espoir au début de l'adolescence, c'est accepter un mode de vie, un cadre humano-sportif pour devenir un apprenti footballeur prêt à intégrer un centre de formation professionnel.


C'est accepter aussi de « ne pas avoir son portable de la semaine sauf le jeudi soir pendant deux heures » , c'est être prêt à « recopier des lignes du règlement à chaque connerie de faite » et c'est aussi faire face à la jalousie des autres collégiens. Romain Grange se souvient de la rivalité qui s'était installée entre les collégiens et les « footeux » : « On était vraiment à part, avec un emploi du temps sur mesure, des cours tous les jours jusqu'à 15 heures avant les entraînements et les devoirs au pôle. Forcément, à cet âge là, ça fait naître des jalousies. On était ceux que les filles regardaient le plus… Il y avait même une Fédération Anti-Footeux qui avait été créée » . Des épisodes qui forment la cohésion d'un groupe. Aït Fana se rappelle « de petites échauffourées où les plus grands devaient venir protéger leurs petits frères de première année. » Des épisodes qui pouvaient surtout être racontés à la famille, jointe grâce à la cabine téléphonique, dont se souvient très bien Guillaume Legras, de la génération 90 et aujourd'hui en Serie C italienne, à Barletta : « Tous les soirs, c'était la queue à la cabine. On n'avait que ça pour joindre nos familles. On les appelait pour qu'ils nous rappellent, c'était pas le plus pratique mais on n'avait pas le choix. »

« Le génie est une longue patience »


Près du club-house, attablé autour du gâteau d'anniversaire, Stéphane Ureña revisite sa jeunesse sportive avec trois anciens coéquipiers, un exemplaire du Monde sous la main. Issu de la génération 90 des Sunu, Germain et Bulot, le gardien a depuis raccroché les crampons. La faute à des blessures au mollet à répétition qui l'ont obligé à quitter le centre de formation de Valenciennes qu'il avait rejoint après son passage au pôle espoir de Châteauroux et un moment au Tours FC. Aujourd'hui, Stéphane est titulaire de deux masters, l'un en management à l'EDHEC Business School et l'autre en affaires publiques à Sciences Po Paris. Il se rappelle qu'au centre, un gros « accent été mis sur les études. C'était une question centrale du projet de Fabrice Dubois et au-delà, de l'excellent niveau de notre génération, on a surtout fait naître de bons hommes. » Cette situation est également partagée par son pote, Daoud Tahoune, lui aussi du groupe à l'époque, et maintenant conseiller en patrimoine.


Pour rentrer en pôle espoir, une étude précise est réalisée autour de la personnalité du joueur, de ses qualités sportives mais aussi de son dossier scolaire. Un joueur, en pôle, est avant tout un homme à construire afin de ne pas le ranger ensuite au rang des « délaissés du foot » . Cette génération 90 sera d'ailleurs marquée par la réussite scolaire, Valère Germain et Guillaume Legras étant même au lycée alors que leurs coéquipiers étaient en troisième. « Ce passage à Châteauroux nous a forgés. On a le sentiment de porter un héritage, un passif tous ensemble qui nous a porté et quand on se retrouve, on évoque toujours ces souvenirs treize ans après » confie Stéphane. Il aura tout le loisir de marcher sur les traces de son passé puisque, une fois le barbecue-multiplex terminé, les quatre anciens prennent la route de Blanche-de-Fontarce, une heure avant de chausser les crampons pour un match de gala, dont les recettes seront reversées à des associations. Guillaume Legras se souvient de ses aller-retours entre Issoudun et Châteauroux, des terrains devenus synthétiques depuis ou des dortoirs. « Fred » Bulot, aujourd'hui à Charlton (Championship), plonge lui aussi dans la nostalgie et enchaîne les selfies, les vidéos au milieu de l'ancien terrain d'entraînement et dans les chambres. Chacun essaye de se retrouver sur les photos de groupe de l'époque, tout le monde ressent l'odeur du dortoir - « putain c'est encore la même ! » -, de la salle d'étude et de la salle de jeu. Avant de quitter les lieux, Stéphane Ureña, le double masterisé, prend le stylo et accroche une phrase en haut du tableau de l'étude : « Le génie est une longue patience » (Nietzche).

Fabrice Dubois, le dénominateur commun


Les flash-back rangés, le jean tombe. Chacun remet son short pour le match de gala devant une foule venue revoir les enfants de la région. Si le résultat importe peu, l'attraction du jour arrivera après dix minutes de jeu, lunettes noires teintées. Florian Thauvin, fraîchement débarqué de Marseille moins de 24 heures après avoir quitté le Vélodrome, vient d'arriver. Il croise sur sa foule un lot de questions qu'il dribble prudemment. L'arrogant présumé est bien humain. Il prend le temps de discuter avec les jeunes, claque quelques sourires pour les flashs admiratifs et rentre à son tour sur la pelouse où il inscrira un triplé et cassera quelques hanches. « Ça fait toujours plaisir de revenir où tout a commencé. C'est une journée qui fait du bien, qui casse avec le quotidien et j'en avais besoin. Même si on est très jeune, qu'on travaille dur, personne ne regrette son passage au pôle » confie le Marseillais.


Il faut discuter pour le comprendre, rentrer dans les profondeurs d'une pré-formation révélatrice où le niveau était souvent « plus élevé » qu'en centre de formation. Comment Châteauroux a pu devenir la place forte de la pré-formation nationale ? Le pionnier directeur de l'IFR, Sébastien Lebeau, est direct : « La seule réponse possible, c'est Fabrice Dubois. Il dirige les générations depuis maintenant quinze ans. C'est quelqu'un de très exigeant avec ses joueurs mais avant tout avec lui-même. Il sait ce qu'il veut et où il va. S'ils en sont tous là aujourd'hui, ils savent qu'il en est l'un, si ce n'est le responsable. » Tous n'ont pas fini professionnels, loin de là, mais Châteauroux affiche aujourd'hui le meilleur ratio de réussite en rapport avec le nombre de licenciés de sa région (Centre et Centre Ouest, soit dix départements et 4000 joueurs), loin devant la référence Clairefontaine. Fabrice Dubois, ancien Monégasque et directeur du pôle espoir, concède sa force de caractère mais avoue être toujours « juste » . « Lors des tests de sélection, notre but est de détecter un tout. Il s'agit d'un vrai travail de compréhension générale du joueur que l'on a en face de nous, explique le précepteur. On met de côté l'aspect athlétique, qui viendra plus tard, et on axe sur l'aisance du footballeur. L'objectif est de récupérer des apprentis et de faire sortir des hommes deux ans plus tard à la fin du cycle. On passe un contrat de départ ensemble, s'il est respecté, tout se passe bien. »

Gilles Sunu et Berri Touch


Dubois jouera aussi parfois le rôle de conseiller avec Thauvin, lorsqu'il alertera Grenoble pour placer son prodige ou pour diriger Gilles Sunu, parti rejoindre Arsenal à 16 ans. « J'ai eu la chance d'être surveillé et d'avoir intégrer un an avant tout le monde le pôle. En accord avec Fabrice, j'avais le droit la première année de rentrer tous les soirs chez moi, en demi-pension. Il a changé ma vie en m'apprenant les bases du football, à me servir de mon pied gauche que je n'utilisais jamais, raconte l'actuel attaquant d'Évian. Il m'a toujours encadré surtout lorsqu'à 15 ans, ta famille est approchée par Arsenal, tu peux partir en vrille rapidement. On a discuté avec Gilles Grimandi qui m'avait observé avec les sélections de jeunes de l'équipe de France alors que j'étais avec Châteauroux » . À sa sortie du pôle, Sunu intégrera définitivement la Berrichonne avant de partir chez les Gunners à 16 ans, où il s'entraînera d'entrée aux côtés des Fàbregas et autre Van Persie. « C'est l'une de mes plus grandes réussites. D'avoir fait des garçons comme Gilles, des hommes simples et structurés mentalement. Avec du recul, quinze ans après être arrivé ici, je suis fier de voir que la plupart a réussi professionnellement que ce soit sur ou en dehors du terrain. Dans ou hors du football, on n'a pas mal réussi » lâche sourire aux lèvres, Fabrice Dubois. Une réussite qui se prolonge durablement : l'année dernière, 95% des jeunes du pôle ont signé dans un centre de formation. La Berri Touch.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


maradonald Niveau : DHR
Attention, prêts pour le Thauvin bashing ?

3...
2...
1...

GO !!
PanameLeveToi Niveau : District
Déjà une sale tronche le Florian, même à 12 piges.
Message posté par maradonald
Attention, prêts pour le Thauvin bashing ?

3...
2...
1...

GO !!


Non.
Message posté par maradonald
Attention, prêts pour le Thauvin bashing ?

3...
2...
1...

GO !!


Non au contraire, il est plutôt intelligent d'aller là-bas, ça lui permettra peut-être d'être repéré par un club.
Joli tee-shirt Stéphane ;)
On peut bien lui cracher dessus pour son comportement pendant le transfert Lillo/Marseillais, sa saison pourrave, mais là sa venue est plutôt sympa je trouve. Je vis peut-être dans le monde des bisounours, mais je trouve ça cool de le voir aller à cet événement comme ça.
Parce que ça m'étonnerait énormément que Châteauroux ait lâché du pognon pour le faire venir sincèrement.
dizzymusictv Niveau : CFA
Note : 1
J'ai lu d'abord "20 ans du pôle emploi".
Vu que j'y suis inscrit seulement depuis 18 ans et qu'on m'a dit que c'est à cette date là que ça avait ouvert, j'étais content, j'ai pensé que j'aurais pu réclamer mes allocs pour 1995 et 1996, mais en fait non.
D'ailleurs y a moyen d'attaquer SoFoot pour le préjudice moral que cela m'a causé ?
Mr. Anderson Niveau : DHR
je suis désolé: Nietzsche, pas Nietsche.
Sunu, aka Gilou, qui mettait 30m dans la vue des autres au 100m à l'UNSS. Ça nous faisait rêver nous, les petits collégiens de savoir qu'il partait jouer pour Arsenal...
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 48 minutes Il foire sa panenka à la 96e minute mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 il y a 5 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 39 il y a 5 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 6 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 7 il y a 7 heures La demi-volée de Gignac 7 il y a 8 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103