Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. // #firstneverfollows
  2. // publirédactionnel

On était au Stadium of Lights

Ils étaient nombreux, ce vendredi, à se presser dans le hall du prestigieux palais Brongniart, le bâtiment qui a longtemps accueilli la Bourse de Paris. Et si on y a beaucoup parlé actions, c'est balle au pied qu'elles se sont jouées.

Modififié
C'est sous un torrent de beats hip-hop, et après avoir traversé un mur de fumée reflétant un portrait de Luis Suárez, que le visiteur est accueilli au Stadium of Lights. Puis, révélés par des néons fluo au centre d'un décor sombre, trônent les trois modèles du pack Speed of Lights, lancé cet été sur le marché par Adidas : les X16 Purechaos chères à Luis Suárez, les ACE16 Purecontrol de Paul Pogba et, enfin, les Messi16 Pureagility. Trois paires de crampons toutes en technologie, que les amateurs de football ont eu l'occasion de tester samedi lors de trois expériences uniques.

La conduite de balle de Pogba, la précision de Suárez

ACE16 aux pieds, c'est dans l'univers de Paul Pogba qu'Adidas propose de vous plonger. Enfermé dans une pièce sombre, le but est de compléter un parcours qui se dévoile au fur et à mesure que des faisceaux lumineux s'allument, tout en manœuvrant un ballon virtuel, lui aussi tracé aux lasers, sur le sol. Avec comme point de repère, les treize secondes que le numéro 6 de Manchester United a mis pour compléter l'épreuve. Un record que Vic est loin d'avoir approché, en bouclant l'affaire en 38 secondes. « Le but de l'exercice est bien sûr de travailler sa conduite de balle, raconte le jeune homme de vingt-sept ans. Mais avec tous ces gens qui t'observent, t'es obligé d'avoir une certaine pression, même si je me suis bien marré. » Si Vic n'est pas encore prêt à affronter les foules en délire, que dire de ceux qui ont décidé de tester la X16 de Luis Suárez ? Également enfermés, ils effectuent une performance retransmise sur un écran, pour faire patienter les futurs prétendants. Dans sa cellule, le joueur voit tomber du plafond des ballons qu'il doit contrôler avant de toucher des cibles, d'abord statiques, puis mouvantes. Un exercice que Marc Libbra, l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, a validé sans trop de problèmes. « C'est quelque chose d'assez facile pour moi, il n'y a pas de pression... Mais c'est super intéressant, et très bien fichu technologiquement. Et les chaussures sont super, ce sont de véritables chaussons. »

À l'aise comme Messi

L'expérience ultime, lors de laquelle le visiteur va véritablement pouvoir tester les crampons Adidas, est bien sûr celle dédiée au quintuple Ballon d'or, Lionel Messi. Chaussées de Messi16, deux équipes de deux joueurs sont conviées à s'affronter sur un terrain carré de 4,50 mètres de côté. Avec pour objectif de marquer le plus de buts possible, mais aussi de garder la possession de balle. En effet, lorsqu'une équipe ne possède pas le ballon, l'arbitre déclenche un chrono qui voit les trois minutes imparties à chaque duo s'écouler. Ce qui force les joueurs à réaliser des prouesses techniques dans ce petit périmètre pour s'en sortir. Festival de petits ponts garantis, comme le confirme Thomas, qui sort rincé du mini-terrain : « Ce règlement oblige à se battre sur tous les ballons, pour éliminer l'adversaire en faisant chuter son chrono. Physiquement, c'est très dur, mais qu'est-ce qu'on est bien dans ces chaussures ! »




Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 3 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 5