1. // #firstneverfollows
  2. // publirédactionnel

On était au Stadium of Lights

Ils étaient nombreux, ce vendredi, à se presser dans le hall du prestigieux palais Brongniart, le bâtiment qui a longtemps accueilli la Bourse de Paris. Et si on y a beaucoup parlé actions, c'est balle au pied qu'elles se sont jouées.

Modififié
542 7
C'est sous un torrent de beats hip-hop, et après avoir traversé un mur de fumée reflétant un portrait de Luis Suárez, que le visiteur est accueilli au Stadium of Lights. Puis, révélés par des néons fluo au centre d'un décor sombre, trônent les trois modèles du pack Speed of Lights, lancé cet été sur le marché par Adidas : les X16 Purechaos chères à Luis Suárez, les ACE16 Purecontrol de Paul Pogba et, enfin, les Messi16 Pureagility. Trois paires de crampons toutes en technologie, que les amateurs de football ont eu l'occasion de tester samedi lors de trois expériences uniques.

La conduite de balle de Pogba, la précision de Suárez

ACE16 aux pieds, c'est dans l'univers de Paul Pogba qu'Adidas propose de vous plonger. Enfermé dans une pièce sombre, le but est de compléter un parcours qui se dévoile au fur et à mesure que des faisceaux lumineux s'allument, tout en manœuvrant un ballon virtuel, lui aussi tracé aux lasers, sur le sol. Avec comme point de repère, les treize secondes que le numéro 6 de Manchester United a mis pour compléter l'épreuve. Un record que Vic est loin d'avoir approché, en bouclant l'affaire en 38 secondes. « Le but de l'exercice est bien sûr de travailler sa conduite de balle, raconte le jeune homme de vingt-sept ans. Mais avec tous ces gens qui t'observent, t'es obligé d'avoir une certaine pression, même si je me suis bien marré. » Si Vic n'est pas encore prêt à affronter les foules en délire, que dire de ceux qui ont décidé de tester la X16 de Luis Suárez ? Également enfermés, ils effectuent une performance retransmise sur un écran, pour faire patienter les futurs prétendants. Dans sa cellule, le joueur voit tomber du plafond des ballons qu'il doit contrôler avant de toucher des cibles, d'abord statiques, puis mouvantes. Un exercice que Marc Libbra, l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, a validé sans trop de problèmes. « C'est quelque chose d'assez facile pour moi, il n'y a pas de pression... Mais c'est super intéressant, et très bien fichu technologiquement. Et les chaussures sont super, ce sont de véritables chaussons. »

À l'aise comme Messi

L'expérience ultime, lors de laquelle le visiteur va véritablement pouvoir tester les crampons Adidas, est bien sûr celle dédiée au quintuple Ballon d'or, Lionel Messi. Chaussées de Messi16, deux équipes de deux joueurs sont conviées à s'affronter sur un terrain carré de 4,50 mètres de côté. Avec pour objectif de marquer le plus de buts possible, mais aussi de garder la possession de balle. En effet, lorsqu'une équipe ne possède pas le ballon, l'arbitre déclenche un chrono qui voit les trois minutes imparties à chaque duo s'écouler. Ce qui force les joueurs à réaliser des prouesses techniques dans ce petit périmètre pour s'en sortir. Festival de petits ponts garantis, comme le confirme Thomas, qui sort rincé du mini-terrain : « Ce règlement oblige à se battre sur tous les ballons, pour éliminer l'adversaire en faisant chuter son chrono. Physiquement, c'est très dur, mais qu'est-ce qu'on est bien dans ces chaussures ! »



Par Mathias Edwards
Modifié

Dans cet article

GeronimoHous Niveau : District
Mouais, du bon commercial en somme...
Et puis le nom de ces crampons sont juste affreux, et doivent de plus couter une blinde!

Pour jouer au foot, pas besoin de tout ca...

Perso, j'ai acheté une fois des crampons hors de prix, un tacle glissé et ils étaient morts!

Ca, ca sert à faire du cirque, pas à jouer au foot!
un article sponsorisé par adidas. Merci.
Message posté par tanaka
un article sponsorisé par adidas. Merci.


L'article est indiqué comme publi-rédactionnel. Ca nous laisse le choix d'ouvrir ou pas
Moi j'ai bien rigolé : je me dit que c'est marrant qu'un des rares articles auxquels je ne pipe rien soit précisément de la publicité.

(D'ailleurs et sans grand rapport, j'éclate de plus en plus souvent de rire devant les pubs à la télé, entre les trucs neuneus ou sans aucun sens et les peplums avec acteurs en plastique dont le jeu est pire que celui de l'OM dans un mauvais jour. J'ai l'impression que l'on passe un cap en la matière ou alors que je mûris. J'hésite.)
Champion-mon-frère Niveau : CFA2
Il y avait eu une brève So Foot là dessus pour annoncer l'inauguration de ce "Stadium of Lights". Avec une vidéo d'annonce.

Cette vidéo psychédélique m'avait d’ailleurs fracturé la rétine et rendu semi-épileptique (voir sourd et muet). Qui plus est, je n'avais rien compris au concept.
Note : 1
Le lien de l'article est intéressant : "Ils étaient nombreux, ce vendredi, à se presser dans le hall du prestigieux palais Brongniart, pour vivre une expérience unique : marcher dans les pas de Messi, Pogba et Suarez..."

C'est marrant comme de plus en plus Pogba a réussi à s'imposer parmi les "meilleurs jours du monde". Selon moi c'est surtout dû à sa super com' et à son image atypique, "cool" avec un style de jeu spectaculaire et particulier bien que footballistiquement se ne soit pas le plus efficace.

Alors évidemment c'est un excellent joueur, mais bon en tant que milieu de terrain, quand tu vois un Modric, un Iniesta ou un Vidal dans un autre style, ce n'est pas le même monde. De plus Pogba n'a même pas pour lui d'avoir brillé dans un match à très fort enjeu type LDC (genre claquer un doublé en demi, ou marcher sur un match, qui l'aurait mis en lumière). Pourtant dans l'imaginaire collectif il est meilleur que Modric et Vidal, tout aussi reconnu qu'Iniesta.

Bref je trouve ça marrant comme la force de l'image prévaut de plus en plus sur la vérité du terrain. Pogba d'extérieur a tout pour être connu, il est assez impressionnant physiquement, a un style (vestimentaire, capillaire, footballistique...) clinquant, il est très actif sur les réseaux sociaux, il danse.. Le gars a un certain charisme, notre pioche pourrait presque jouer dans un Expendables ou un Marvel. C'est presque du Beckham 2.0. Reste qu'en cela ne le rend pas meilleur sur le terrain.

Donc c'est un peu HS mais je trouve fascinant comme son niveau sportif, la façon dont il est abordé même pas les médias même "spécialisés", est naturellement surévalué. Je me demande également si c'est propre à la France ou s'il jouit réellement de cette côte au niveau mondial.
Avec Neymar beaucoup disaient qu'on avait là le "premier joueur Youtube", celui qui se fait de la pub sur la base d'extraits de matchs diffusés mondialement. Cependant Neymar a prouvé qu'il était réellement un top mondial quand il le voulait. Pogba est lui le premier joueur Vine, Twitter... charge à lui de prouver que sa notoriété se justifie sur le terrain.
Message posté par Haribo Est
L'article est indiqué comme publi-rédactionnel. Ca nous laisse le choix d'ouvrir ou pas


exact, je ne l'avais même pas vu.

Comme dit notre ami Lucas, on a toujours pas compris le concept.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
542 7