1. //
  2. // J1
  3. // Red Star-Pau (1-1)

On était au retour du Red Star à Bauer

Deux ans que les supporters audoniens attendaient ça : le retour du Red Star dans son stade historique de la rue du Dr Bauer. Alors, National ou pas, ils étaient nombreux à fêter l'événement, vendredi. Nombreux, et heureux.

Modififié
« Hier, aujourd'hui, demain... seulement à Bauer » : ce vendredi 4 août 2017, à 20 heures, la tribune Rino Della Negra ne cache pas son plaisir de revenir à la vie. Drapeaux, rouleaux de PQ et fumis rouge et vert colorent la joie des supporters. Cette fois, on y est. Après deux ans loin de son enceinte fétiche, après deux ans de purgatoire entre Beauvais et Jean-Bouin, et même Charléty, antre du Paris FC, pour le dernier match de la saison dernière, celui de la descente, le Red Star retrouve Saint-Ouen et son stade Bauer. Un jour de fête malgré le retour en National. Avec, pour tous, une seule idée en tête : plus jamais ça.

Le paradoxe Bauer


Une heure plus tôt, comptoir de l'Olympic. En claquant son gobelet de 50 cl, vide, sur le zinc de l'institution de la rue du Dr Bauer, Maxime lâche un cri du cœur : « Ça fait du bien d'être là ! » Pourtant, le retour du Red Star à Bauer est aussi synonyme d'échec sportif, puisqu'il n'a été rendu possible que par la relégation en National. Mais Maxime, une seule saison de Bauer dans les pattes et maillot du Bétis Séville sur le dos, a choisi son camp : « Franchement, j'étais content de la relégation. Parce qu'elle était synonyme de retour à Bauer. » Un sentiment partagé par Akli, le patron de l'Olympic, mais aussi par Nico, des Red Star Fans, ou Aurélie, sa Red Star Grrrl, et même par Patrice Haddad, le président. Alors, quand ce dernier évoque « une déception liée à la descente compensée par le retour à Bauer » , la formule illustre un cas de figure assez unique dans le football, dans lequel un club arrive à vendre un échec sportif patent en une victoire symbolique, voire historique. La comm' du club, notamment sur les réseaux sociaux, a d'ailleurs insisté sur ce « véritable transfert » – suivez le regard – du mercato, comme pour reprendre le manche face au grand rival parisien en survolant la carte de l'authenticité. Parce que « le Red Star, c'est uniquement à Bauer » .


Et si Bauer est le gardien de l'histoire du Red Star, s'il est gravé dans le cœur de ses supporters, c'est parce que l'identité du club de Saint-Ouen est profondément liée à sa géographie. Nadir, qui se présente comme un « père de famille de Bondy, pur produit du 93, qui a fait des études, qui est fonctionnaire et qui est politisé » , propose un portrait de cette identité : « Le Red Star et Bauer, c'est une culture ouvrière, c'est un lieu où tu peux te faire des amis, payer un verre, passer une bonne soirée sans te ruiner. Ce n'est pas le Parc ! Ici, même s'il ne se passe rien, il se passe toujours quelque chose. » Il est interrompu par un daron qui roule par là, au volant de son vieux Merco : « Qu'est-ce qu'il se passe, là ? » « On est descendus en National, on revient à Bauer ! » « Ah ouais, c'est bien. Salam ! » Retour du paradoxe Red Star : pour certains supporters, le Red Star est d'abord son stade Bauer, avant son équipe ou son centre de formation. Ce qui aide à remplir les tribunes un 4 août, pour la réception de Pau, en National.

Esprit Red Star et jetons de casino


Nico, chemise à carreaux et rouflaquettes finement taillées, en convient aisément : « Il y a cinq ans de ça, pour un match comme ça, en août, on aurait été cinquante. » Mais il faut croire que l'exil a eu du bon, malgré tout. « Le groupe en a profité pour se structurer, pour se solidifier » avance celui qui anime, avec Darch et d'autres, les Red Star Fans. « Cette saison, on a des projets d'actions sociales, on prévoit pas mal de trucs pour faire vivre l'esprit du Red Star au-delà des tribunes » . Et s'il envisage en rigolant de s'installer en barbier dans l'enceinte du stade, le travailleur social tient aussi à nuancer les clichés : oui, la fréquentation en hausse vient en partie d'une certaine hype entourant Bauer. Mais non, les tribunes n'ont pas perdu leur identité, loin de là : « Se structurer, ça veut aussi dire être en capacité d'intégrer les nouvelles têtes, un nouveau public. Mais en vrai, parmi ceux-là, il y en a peu qui reviennent régulièrement. »


De fait, si Bauer apparaît parfois comme une étape touristique incontournable pour tout amateur de foot populaire, et si le club a largement capitalisé dessus avant la rencontre, le constat est sans appel : entre jeunes supporters militants et historiques du quartier, les touristes sont loin d'avoir envahis les travées. Darch, par ailleurs président du Collectif Red Star Bauer, embraye : « Notre bloc de réguliers oscille entre 200 et 400. Là, pour ce match, on devait être dans les mille dans la tribune. Mais ce qui m'a marqué, en rentrant assez tôt pour préparer le match, c'est de voir le nombre de gens avec une vraie banane. Il y avait une espèce de délivrance, une dynamique. On a retrouvé notre Bauer comme on l'avait laissé. » Et si la disparition des jetons de casino à la buvette rend certains déjà nostalgiques, l'ambiance, à base d'odeurs mêlées de graillons, de bière et de weed, ne s'est elle pas diluée dans deux années d'abstinence.

« Le Red Star sans Bauer, c'est comme un baiser sans moustache »


La buvette, Aurélie et Delphine y vont, justement. Pendant que le Red Star vient d'égaliser par Sekou Keita et que quelques gamins jouent au foot dans l'allée derrière les tribunes, les Red Star Grrrls ( « en référence au Riot Grrrls, un mouvement musical alternatif et féministe du début des années 90 » ) versent dans la punchline : « On vient à Bauer comme on irait à la fête de l'Huma » pose l'une ; « le Red Star sans Bauer, c'est comme un baiser sans moustache » enchaîne l'autre. Avec toute la tribune, elles ont passé les 15 premières minutes du match à enchaîner les chants à la gloire de Bauer. Parce qu'ici, « c'est le seul stade pas sexiste, pas homophobe, où on fait attention aux slogans. Le seul problème, c'est qu'on a pas le droit à l'alcool en tribunes ! » Et d'évoquer ce souvenir ému d'un Ivry – Red Star, où ce problème ne se posait pas. Ivry pour lequel leurs cœurs penchent aussi, « comme tous les clubs de la banlieue rouge » .

Retour à l'Olympic. Max, 19 ans, n'a pas à choisir entre alcool et tribune : il est interdit de stade depuis mai dernier. Max illustre la plus jeune génération de supporters, ouvertement antifa. Depuis deux-trois ans, il suit un club « clean politiquement » . Et s'anime quand des chants hostiles à la maréchaussée s'élèvent du stade. Mais s'il balance en rigolant que « le terrain, on s'en fout » , Max corrige immédiatement : « C'est pas vrai. Honnêtement, ça fait chier de ne pas voir le match ! » Si tout va bien, en septembre, il retrouvera la tribune Rino Della Negra.

Passé, présent, futur


21h45. La pluie s'est mise à tomber, l'arbitre siffle les trois coups de sifflet finaux. Mais pas question pour le kop de se ruer au bar, de l'autre côté de la rue. D'abord applaudir les joueurs qui viennent au bas de la tribune saluer leurs supporters, ensuite continuer à chanter de longues minutes. À quelques mètres de là, dans les salons, le président Haddad va dans le sens du Collectif Red Star Bauer et d'une immense majorité des quelques 2072 personnes présentes ce soir : « On fera tout pour continuer à Bauer, le Red Star, c'est Bauer, il faut les structures ici. » Mais le président aux lunettes fumées en est conscient : «  On n'est pas les seuls décideurs. » Le Red Star, club politique. Jusqu'à un certain point.


Car à l'heure de débriefer le match, Jean-Luc, supporter historique du club de Saint-Ouen, tient à préciser sa pensée : « Moi, quand on parle politique, je prends mon verre ! » Un verre servi par Akli qui accorde plus d'importance au retour d'une animation à Saint-Ouen, surtout que la piscine est fermée, qu'aux aspects politiques de l'événement. Un dernière point de vue qui vient mettre une touche finale au tableau hétéroclite que représente Bauer et ses supporters. Avec, en ligne de force, cette idée maîtresse : entre « les pom-pom girls » de Beauvais, « la coquille vide » de Jean-Bouin et « l'aéroport » de Charléty, le football au Red Star, ce n'était définitivement pas mieux avant.

Par Eric Carpentier, avec Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

ConstantVandenstock Niveau : DHR
J espère que cet engouement va se solidifier car en Ile de France il faut avoir plus de clubs en vue, surtout avec le vivier de joueurs qu il y a. Y a pas que le PSG.
Alala, quel regret de pas avoir pu être là pour ce premier match à Bauer !

Avec le Red Star, je comprends vraiment pas qu'on puisse choisir sa place ailleurs que dans le kop. On vient pas pour les buts ou la technique sur le terrain, le truc important c'est vraiment dans les tribunes.

L'année dernière, quand je voyais dans les travées de Jean Bouin tout ces gens sagement assis assister à une purge, alors que du côté du kop c'est chant non-stop, je me demandais ce qui les empêchait de venir nous rejoindre. Sachant qu'en plus les places sont moins cher au kop.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
 //  11:24  //  Amoureux du Qatar
Note : 2
Trop bruyant, fatiguant d'être debout, de taper des mains et l'odeur des fumigènes est désagréable voyons.
Haha pas faux. Même si à Jean Bouin y avait pas de fumis...
2 réponses à ce commentaire.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
Grosse ambiance en tribune, mais sur le terrain va falloir bossé pour espéré une bonne saison
Quel plaisir de revoir cette équipe à Bauer !

ça faisait quelques années que je n'y avais pas mis la patte mais ce retour au bercail était immanquable, quelle ambiance !

Bon je pense que l'affluence pour ce premier match était gonflé car il s'agissait d'un événement symbolique (la preuve j'y étais !), on devrait retrouver une affluence "normale" dès demain pour le 1er tour de la coupe de la ligue.

Siamo tutti antifascisti !
Salut mec !
J'ai emménagé début janvier Avenue Michelet, autant dire que ce Stade Bauer risque de me tenter plus que de raison ;)
J'aimerais bien m'abonner, du coup je voulais savoir quelle tribune tu me conseilles toi qui a l'air de connaître ?
Merci bien !
Cette question m'intéresse aussi, n'ayant jusque là jamais été abonné à Bauer. Pour rappel, voilà comment le site classifie les tribunes du stade :
https://indiv.themisweb.fr/files/0572/I … s/plan.png
Hello !

je te conseille fortement de t'abonner à la tribune Première Est, la ou se trouve le KOB.
Généralement les tribunes sont pas remplies donc pour être sûr d'être dans l'ambiance la Première Est est idéale. Les mecs du KOB sont assez cool, tu t'intégreras très vite !

ElNinoFerrer Niveau : CFA2
C'est assez drôle d'entendre parler de KOB sur un article sur le Red Star, c'est le nom de groupe de supporters ou tu veux dire Kop ?
Merci pour ta réponse l'ami !
Inscription en cours ;)
Le KOB a été dissout depuis un bon moment, t auras du mal !
Oups lapsus ! Je voulais bien entendu écrire KOP ! Le KOB est diamétralement opposé aux supporteurs du RS bien évidemment :)
8 réponses à ce commentaire.
CurvaSudTunis Niveau : District
De vrais supporters
Toujours émouvants ces reportages sur le Red Star et son ouvriérisme ripoliné à la sauce Amélie Poulain.
Au fait, dans quels usines travaillent tous ces fiers prolétaires bac+5 ? Vice/So Foot/Libération/France Inter ne nous le précisent jamais dans leurs si poignants reportages.
Je me sens directement concerné par ton message, en bon prolétaire bac+5 consultant ne travaillant pas à l'usine et pourtant attiré par cet "ouvriérisme ripoliné à la sauce Amélie Poulain" (une analyse assez juste je dois dire).

Pourtant, si je sens une certaine ironie dans ce message, j'ai envie de te dire que ce n'est pas parce que nous sommes éloignés de ces valeurs par notre statut professionnel ou notre position sociale, que nous ne souhaitons pas pour autant les partager.

A la limite, tant mieux non ? Que nous autres, vils représentants de la startup nation de notre bon président soyons prêts à défendre ces valeurs, n'est-ce pas positif au final ? Même si cela reste paradoxal comme tu le soulignes...
La hyène Niveau : CFA2
Y a beaucoup de choses à dire sur les contradictions et les paradoxes des bobos de gauche, mais d'un autre côté, on ne peut pas d'un côté fustiger des footballeurs millionnaires qui oublient souvent leurs origines modestes et ne vénèrent plus que l'argent outrancier (putain l’argument de CR7, si c'est véridique, c'est de l'or en barre avec lequel on pourra fondre un buste à sa connerie "les autres faisaient pareil, je voulais pas être différent) et de l'autre fustiger des jeunes aux origines parfois modestes qui ont réussi socialement le grand rêve républicain (donc bourgeois) de l'ascension social via les études mais qui pour autant n'oublient pas leur milieu social d'origine.

Oui, il y a chez certains un "tourisme social" ou un phénomène de hype, mais si c'était aussi chez certains un sentiment sincère d'appartenance à leur milieu social d'origine?

C'est finalement moins légitime que le régionalisme que met en avant certains clubs?
Saint Jacky Niveau : CFA2
Viens voir un match une fois et tu te rendras compte que ton cynisme ne se base que sur des préjugés.
Malgré le ton ironique de ton post (du coup on sait pas trop ce que tu penses), je t'invite à te rendre au stade pour confirmer tes propos. Car si il est vrai que le Red Star est un peu victime de son côté contre-courant prisé par une classe bac+5 comme tu le soulignes, il en reste pour la majorité de ses suiveurs comme un réel club ouvrier et anti-fasciste.
La quasi totalité des abonnés et autres supporteurs sont des prolos réellement engagés dans ce club et sont très "actifs" en dehors du stade.

Demain le Red réceptionne Auxerre, rends toi sur place et après on en reparle.
4 réponses à ce commentaire.
Vous voulez défendre les valeurs ouvrières ?
Allons, tu sais aussi bien que moi que si vous rencontriez de vrais ouvriers, vous les trouveriez beaufs, incultes, racistes, homophobes, alcoolos, etc.
Pas la peine de les singer et de s'inventer une posture et une mythologie pour avoir son reportage dans les journaux branchés/intellos de gôôôôche.
Surtout que le foot en France jusque dans les années 70-80 intéressait surtout les prolos et les classes modestes donc 90% des clubs français peuvent revendiquer une étiquette prolo s'ils veulent (même les soit-disants bourgeois OL/LOSC/etc.). Idem avec l'étiquette communiste : vu que le PC faisait 30% des voix après-guerre, chaque club français avait statistiquement des joueurs communistes.
En tout cas, chapeau au directeur marketing du Red Star, ce positionnement de niche face au PSG bling-bling est très pertinent.
Un conseil toutefois : la majeure partie des usines françaises ont été liquidées et les ouvriers sont en voie de disparition. Inventez-vous plutôt une image précaire plutôt que prolétaire, ce sera moins inepte que de singer les ouvriers alors qu'il n'y a plus d'usine 20km à la ronde.
Saint Jacky Niveau : CFA2
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il y a beaucoup (presque trop) d'articles sur le Red Star et c'est probablement dû à sa manière d'être tellement différent voir opposé au PSG.

Le reste de ton message est stupide voilà pourquoi:

1) Le monsieur t’explique dans l'article que même si il y a des hypsters ils sont très minoritaires et ne reviennent souvent pas

2) Il y a moins d'industries aujourd'hui en France, c'est normal d'avoir moins d'ouvriers.Un prolétaire n'est pas forcément un ouvrier : un mec qui conduit une camionnette par exemple.

3) Personne ne dit que le Red Star est plus prolo que les autres à part les voix dans ta tête.

4) Parler de "positionnement marketing" quand on connaît l'histoire du Red Star c'est faire preuve de malhonnêteté intellectuel

Arrête d'être aigri et va au stade mon vieux tu sera plus heureux dans la vie.
La hyène Niveau : CFA2
Je me suis mépris sur ton précédent post, je pensais que tu pointais à juste titre des contradictions, mais en fait non, tu as visiblement (je peux me tromper) la haine contre les bobos bac+5 e gauche hipster/parisien/vegan/canal + (liste non exhaustive)

Tu oublies une chose fondamentale, et c'est un fils d'ouvrier d'usine (y en a encore, faut pas tomber dans le piège macronien qui veut nous faire croire qu'on est tous dans les IT), petit-fils d'ouvrier et de mineur, tous les trois syndiqués qui parle, donc je disais tu oublies une chose qui est typiquement ouvrier: c'est que les fils d'ouvriers comme moi ont été éduqués avec l'idée de bien travailler à l'école et de faire des études pour avoir ensuite un bon boulot parce que l'idée était de suer sang et eaux pour offrir un meilleur avenir à ses gosses pour que justement eux n'aient pas à se courber l'échine à l'usine.

Le mythe de "il a un bon boulot" "il fait quoi?" "il travaille dans un bureau" (sous-entendu il transpire pas, il fait pas un travail difficile physiquement, il ne se salit pas).

C'est la mythologie républicaine ça, le fils de paysans ou d'ouvriers qui devient instit', c'est cliché, mais c'est comme ça que des générations ont été éduqués. Mon père qui a ses défauts m'a juste dit une chose, il m'a dit que si je finissais comme lui à l'usine, j'étais le dernier des cons. Non pas qu'il méprise ce métier qui a mis du steak à table, mais comme tout parent, il voulait quelque chose de mieux pour son gosse que ce qu'il a eu lui.

Donc reprocher à des fils d'ouvriers ou de précaires de ne pas eux-mêmes être ouvriers, c'est cracher à la gueule de plein d'ouvriers qui ont serré la ceinture pour que leur gosse aient un avenir meilleur.

Ton premier paragraphe est vrai, c'est dommage que ta haine sur les bobos de gauche pourrisse le reste de ton message. Oui, les gens disent aimer le peuple mais ne veulent pas vivre comme ou avec lui. Mais ce n'est pas un fait de gauche ça, je prends l'excès inverse, combien de politiques du FN ou des Républicains vivent vraiment comme les ouvriers français qu'ils défendent?

Oui y a une posture mythologique, mais je ne pense pas que ce soit une stratégie marketing, si tu as lu l'article et que tu es honnête intellectuellement, tu vois bien qu'il n'y a pas une "manne financière" de l'étudiant ou du bac+5 de gauche qui vient faire couler son fric à Bauer, on parle quand même de 400 personnes. Si c'est le fruit d'une stratégie marketing, bah c'est une mauvaise stratégie marketing car cela ne marche pas et cela ne permet pas de faire tourner le club.

A la limite, tu parlais de Skt-Pauli, club que j'aime bien mais qui a lui aussi derrière des valeurs sincères mis en place une stratégie marketing, là oui, on peut discuter.

Mais à ce compte là on parle aussi du PSG Banlieue, du Barca fer de lance du nationalismes catalan, de l'Atletic Bilbao et du nationalisme basque, du SC Bastia et du nationalisme corse. Y a peut-être pas aussi du marketing et de la récup' derrière tout ça? Et ce sont des valeurs de gôôôôche intellos?

Tu parles soit-disant au nom de la classe ouvrière prolo etc, tu oublies la fierté que c'est pour un prolo de voir un de ses gosses réussir socialement et devenir un intello. Donc permets-moi de douter de ta connaissance de cette classe au nom de laquelle tu parles.
 //  13:26  //  Passionné de l'Ukraine
Note : 1
Merci.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
Ta tout dit
Jacques Vingtras Niveau : DHR
+1 pour toi mamène.
pointu_du_gauche Niveau : CFA2
Je confirme que si mon fils finissait dans la même usine que moi, je le traiterais de fils d'imbécile.
Je préférerais qu'il devienne riche pour pouvoir squatter sa résidence secondaire aux Bahamas pendant mes congés payés.
Marrant de voir la meute des supporters du Red Star qui traînent sur un média comme So Foot en plein après-midi...ça en dit tellement long.
Tu viens nous dire que t'es fils d'ouvriers (comme tant de Français) et que les ouvriers privilégient la réussite de leur progéniture...c'est justement un peu là que le bât blesse dans la posture 100% rebellitude des néo-supporters du Red Star (qui ont appris l'histoire de "leur" club sur Wikipedia il y a 3-4 ans, j'imagine) : c'est que le peuple que vous prétendez défendre et représenter en pince à fond pour les stars et le foot business.
Ça vous fait quoi d'ailleurs quand vous venez vous transplanter à St Ouen depuis Montreuil ou l'Est parisien le week-end et que vous passez devant les gamins du coin tous vêtus d'un maillot de Neymar et portant des survêt' de Chelsea ?

Votre posture de pseudo-rebelles ne peut que séduire des hipsters bac+5 ou des gens ultra-politisés à gauche et vous le savez très bien.
Vous me faites penser à tous ces étudiants bourgeois maoïstes qui allaient distribuer des tracts aux ouvriers à la sortie des usines dans les années 70. La plupart ont fini dans des agences de pub et des cabinets ministériels dans les années 80....
Mais bon, j'imagine que ça fait cool dans un certain milieu de dire que l'on supporte un club de D3 en banlieue rouge. Ça distingue de la masse bêlante qui supporte le PSG ou l'OM que de vivre son fantasme de foot "populaire" pour happy few décalés.
Perso, j'aurai toujours 100 fois plus de respect pour ceux qui supportent sincèrement des clubs de D2 et autres divisions inférieures - qui en chient souvent et ne le font pas pour d'ineptes motifs politiques, idéalistes ou distinctifs - que pour votre parodie de foot "populaire" attrape-journaliste que vous avez monté depuis 4-5 ans.
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
LoL
Un ouvrier n'est pas forcément une personne travaillant à la chaîne comme dans "Les temps modernes". Chauffeur de taxi, chauffeur de bus, magasinier, caissier, technicien de surface, boulanger, mécanicien, peintre, employés de chantiers, jardinier, plombier, agent de sécurité... Tous des ouvriers ! Je vais pas te faire toute la liste mais la plupart des travailleurs sont ouvriers, même si c'est vrai il y en a moins avec l'automatisation des lignes de production.
Jacques Vingtras Niveau : DHR
Quand on apprend qu'il n'y a de prolétaires que dans les usines et chez les ouvriers. LOL.

Secondo ton couplet sur ce que l'on " penserait " des ouvriers, c'est à dire racistes, alcooliques et inculte est complètement erronée pour la plupart des gens qui les fréquentent. Je précise que je vis dans une ville ouvrière.

Je sais pas ou tu vis et ou tu bosses mais tu racontes n'importe quoi.
pointu_du_gauche Niveau : CFA2
Il existe même des ouvriers ultra-néo-libéraux.
Bien le bonjour de mon usine.
goozigooze Niveau : DHR
Clichés sur clichés sur clichés.
Je me suis arrêté à tous les 'ouvriers' (je sais pas ce que ça signifie pour toi) racistes, beaufs etc...

Complètement stupide.
Pour le reste, les autres forumers ont déjà répondu.
12 réponses à ce commentaire.
En tout cas, les mecs de SoFoot doivent un peu se mordre les doigts de ne pas avoir pensé à ça plus tôt :

http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-spor … d-star.php
Saint Jacky Niveau : CFA2
Je ne suis pas fan de ce partenariat, ça fait un peu "regardez-nous on est tellement décalé et underground". Mais bon les sponsors sont en soi rarement intéressants.
FERNANDO DAMICO Niveau : Loisir
Ouai, après le groupe Vice, c'est pas les mêmes moyens que Sofoot (ils sont coté en bourse).
Le magazine Français c'est de plus en plus un google translate de la version américaine. Ca reste cool comme magazine, mais perso ca m'emmerde de voir un logo sur notre maillot
Wah le truc c'est vraiment orienté hispter.
Mais vu que j'en suis un et que le maillot est quand même très beau je vais peut être craquer
La hyène Niveau : CFA2
"Vice" c'est typiquement le truc hipster. Une fois, pour me marrer, j'ai dit "c'est le genre de canard qui publie des articles sur une artiste féministe qui peint avec le sang de ses menstruations".
Quelle ne fut pas ma surprise en cliquant sur leur site de lire cela:

https://www.vice.com/fr/article/gqa3xq/ … struel-012
4 réponses à ce commentaire.
La hyène Niveau : CFA2
Je décolère pas quand même, c'est pas comme si on nous assommait avec le Red Star club de gauche et nouvelle Mecque des bobos parisiens. Y a quoi? Un papier par an, deux grands max.

ça pèse quoi face aux brèves sur la sextape de Valbuena, l'albanais qui a plâtré sa croix en Macédoine et Neymar à PSG?

 //  18:29  //  Aficionado du Togo
Sérieusement Vice est le sponsor du Red Star?
Bon c'est plié..

il y a d'autres clubs en banlieue
La merde c'est Sébastien qui la chie Niveau : Loisir
Vu l'attachement des supporteurs à l'enceinte audonienne, la vétusté de Bauer reste un frein à l'évolution du club vers, qui sait, notre liguain Confo. J'étais allé par curiosité à Jean Bouin la saison dernière pour voir du foot pas cher à Paris, l'ambiance était vraiment très froide.

D'ailleurs, je n'ai jamais compris pourquoi aucune initiative de rénovation similaire à celle de l'Union Berlin où les ultras avaient eux mêmes reconstruit l'Alte Försterei n'a abouti. Clubs sur le papier "alternatifs" avec une identité ouvrière commune, j'espère espérant qu'elle est marquée dans le secteur du BTP pour le Red Star !

Si quelqu'un peut m'éclairer..?
Roberto Larcos et Marc Oversaturn Niveau : DHR
La mairie, le département et le club (le président haddad pour ne pas le nommée) ne veulent pas mettre un rond dans la rénovation et se renvoi la balle depuis quelque années, d’où le blocage et même le pourrissement de la situation, car en attendant bauer se dégrade encore plus..
1 réponse à ce commentaire.
JulieGrubb
Bie­nven­­ue su­r le mei­ll­e­ur si­te de re­nco­ntr­es se­xe http://www.fl-y.com/3q3x
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 2 heures Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 1 Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 104 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT)