On était au Paris Games Week

Que fait un joueur du PSG pendant son temps libre ? Il joue au foot. Sur console. Une partie de l'effectif parisien était hier au Paris Games Week. Au programme : bain de foule et autographes.

Modififié
0 0
Le Parc des expositions de la Porte de Versailles était the place to be hier après-midi. Jugez plutôt : Sébastien Loeb est en pilote automatique devant sa console pour présenter Gran Turismo 5, les Américains de My Chemical Romance donnent un concert et Caroline, ex-candidate de Dilemme (le Secret Story de W9), prend la pause avec qui le veut. Et last but not least, une partie de l'effectif du Paris Saint-Germain est venue tâter de la manette pour Manifoot –une plateforme qui permet de jouer en ligne avec sa console.

Une demi-heure avant le début des démos, ça se bouscule déjà devant l'entrée du club VIP. « Hé, y a Giuly ? » . Sur la pointe des pieds, certains essayent d'apercevoir ce qui se passe à l'intérieur. Et syndrome du mouton oblige, plus il y a de monde, plus ça attire. Une feinte de la sécurité plus tard – « le mec de la sécurité nous a dit qu'ils allaient sortir par derrière » – et tous se déplacent devant la scène centrale. Le speaker sur scène fait comme il a peut pour faire patienter la foule, presque exclusivement masculine. « Vous êtes plutôt PES ou FIFA ? » , « J'étais en coulisses tout à l'heure et je peux vous dire que c'est énorme » . Heureusement pour lui, la petite robe noire de l'hôtesse a fait le reste.

Entraîneur d'un jour, Peguy Luyindula a réuni quelques-uns de ses “potos” pour affronter des spécialistes du jeu sur console, en deux contre deux : Ludovic Giuly, Christophe Jallet et Clément Chantôme. Mention spéciale à Mathieu Bodmer, en mode “white spirit” tout de blanc vêtu, et à Néné. Le Brésilien est en retard mais il a laissé son pansement à la maison et fait péter la veste en cuir. Giuly et Jallet jouent à Chelsea, Chantôme et Bodmer au Real. C'est beau le virtuel. Pendant ce temps, “Peguynho” et “Neninho” se charrient par micros interposés. On rigole bien au PSG. Surtout un lendemain de victoire. Certains supporters sont venus leur rappeler qu'ils attendent le 7 novembre avec impatience. Les « Ici c'est Paris » ou « Marseille, on t'encule » fusent. Au grand désespoir du speaker : « On n'est pas là pour ça s'il vous plaît. Attendez la semaine prochaine » . Ça sent déjà bon le clasico.

Nouvel attroupement un peu plus loin. Mevlut Erding fait seul la promo de FIFA 11. Entre Super Mario et les voitures de GT5, l'attaquant parisien enchaîne les autographes. Au fait, ça botte quelqu'un un petit tour au Salon du Chocolat ?

Delphine De Freitas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
« J'aime bien Kassav' »
0 0