On était au match hommage à Adama Traoré

Le dimanche 9 octobre, au Parc des sports de Bobigny, le club autogéré Ménilmontant FC 1871 affrontait le Stade parisien. Un match à la mémoire d’Adama Traoré, décédé en juillet dernier dans le Val-d’Oise à la suite d’un contrôle de police. L’occasion pour les supporters locaux de siffler bières et merguez, en attendant la « vérité » .

Modififié
1k 10
« Hé les fras, quelqu’un a pensé à donner à boire à la maman d’Adama ? » Debout sur le grillage, l’un des capos délaisse l’espace d’une minute le match qui se déroule sous ses yeux. Bob vissé sur la tête, lunettes noires et longue barbe, Saïd* se soucie de l’accueil réservé aux convives du jour. « Adama » , c’est Adama Traoré, décédé le 19 juillet dernier à la suite d’un contrôle de police à Beaumont-sur-Oise. Asphyxié lors de son interpellation. Sur ce terrain cabossé du Parc des sports de Bobigny, se dispute un match amical en sa mémoire, organisé par le premier club populaire autogéré de région parisienne, le Ménilmontant Football Club. À l’origine, une bande de camarades de lutte réunis autour d’une passion commune : le foot. En 2014, ils et elles donnent naissance au MFC 1871, 100% antifasciste. 1871, en référence à la Commune de Paris, période d’insurrection, d’autogestion et d’émancipation des femmes.

« On a tout de suite voulu donner au club une dimension officielle, disputer un vrai championnat, rembobine Julie, l’une des cadres de l’association. Résultat, le MFC intègre le district du 93, pour une première saison galère, avant d’arracher en juin une montée en 13e division. Mais le championnat n’a toujours pas débuté, à cause d’une grève du district. Alors on se prépare avec des amicaux, et on en profite pour diffuser notre message. »

Ce dimanche, difficile de passer à côté. Les joueurs du MFC arborent un T-shirt noir sur lequel on peut lire « Justice pour Adama » . Leurs adversaires du jour acceptent volontiers d’enfiler les leurs, en blanc. Ensemble, les deux équipes déploient une banderole. Dessus, inscrit en bambara, le message « On ne t'oublie pas » . Les premiers fumigènes sont craqués, l’ambiance monte. «  Mettez une orgie tout le match, faut qu’ça claque ! » , prévient Saïd. Debout sur la rambarde, Aziz* donne de la voix, repris par une trentaine de gaillards : « La police assassine, la justice acquitte ! » Coup d’œil vers les collègues. « Toi, enlève les mains de tes poches ! Allez, plus fort que ça, vous êtes malades ou quoi ?  » L’hommage se fait dans le vacarme le plus total, au son des chants et des tambours, façon ultra. La famille Traoré, portable à la main, immortalise la scène. « C’est une super initiative, sourit Assa, la sœur d’Adama. Ils ont fait des dessins, des banderoles. Se retrouver autour du foot, c’est quelque chose de fort. C’était la passion de mon frère. »

« On pourrait aussi bien s'appeler le FC Bobigny »


Le début de match est en faveur du Stade parisien, qui se procure deux belles occasions, grâce à ses attaquants bien lancés dans la profondeur. Les contrôles sont hasardeux, le jeu au sol quasi impossible sur une pelouse défoncée. Peu à peu, « Ménil’ » refait surface, domine, mais ne marque pas. Le gardien, plutôt tranquille en cette fin de première période, en profite pour sauter sur place, et taper dans ses gants, au rythme des chants du kop.

Pendant qu’on allume le barbecue, c’est Skalpel, tatouage « Mort aux vaches » sur la main droite, qui distille les bières fraîches. Rappeur « antifa » originaire d’Aulnay-sous-Bois, il assure la bande originale du club depuis sa création, et s’occupe de la buvette, avec les autres membres de la « Section darons » . « On s’appelle le "Ménilmontant FC", parce que c’est un quartier symbolique dans l’histoire des luttes. Mais en vérité, on est presque tous banlieusards. La plupart des joueurs viennent de la banlieue nord, pose-t-il, en décapsulant une Heineken. On pourrait tout aussi bien s’appeler le "FC Bobigny".  » Pour faire vivre l'association, chaque membre paie une cotisation de 10 euros par mois, sauf cas de force majeure. « Nous avons des joueurs et des supporters au RSA, voire même sans revenu, explique Pauline. Certains n'ont pu donner que 60 euros dans l'année, mais ce n’est pas bien grave. » Dans le ciel, un nuage aux couleurs du Mali se mêle peu à peu à la fumée des merguez grillées. Skalpel : « Attendez, il faut que j’aille aussi craquer mon fumi ! »


De l’autre côté du terrain, c’est son DJ qui prend la parole. Depuis quelques semaines, Akye occupe le poste d’entraîneur. « Pour remettre un peu d’ordre à l’entraînement et parce qu’il faut bien faire des choix, précise Sami, le capitaine. Jusqu’ici, on votait pour composer l’équipe. Aujourd’hui, Akye a proposé son onze de départ, et on a donné notre accord. » « C’est les limites de l’autogestion, de l’horizontalité, ajoute Lucas, milieu gauche. Mais ici, le coach ne dit pas "fermez vos gueules". » Premier diagnostic de l'intéressé, clope au bec : «  C’est dur de se faire des passes. Essayez d’enchaîner plus vite au milieu, d’être plus fort dans l’impact.  » « Il faut laisser le moins possible de rebonds » , complète un joueur. Un autre, taquin : « La vérité, moi, je me régale. » Rire général. Au moment d’annoncer les changements, quelques petits désaccords viennent ébranler l’idéal démocratique : « Pourquoi tu me sors ? À chaque fois c’est la même chose, je joue qu’une seule mi-temps ! » – « Tu reviens de blessure, Chafik, en plus t’étais pas à l’entraînement, une mi-temps, c’est déjà bien, non ?! »

« Téma, ils s’en battent les couilles, ils sont déjà tous au barbec' »


À l’heure d’entamer la deuxième mi-temps, l’inquiétude pointe dans les rangs des organisateurs. Le pain n’est toujours pas arrivé, alors que quelques merguez sont déjà sur le gril. Dans le public, certains sont venus en famille. « Papa, en deuxième mi-temps, ils vont faire un pétard ? » Réponse du paternel : « Demande à tonton !  » Sur le terrain, le jeu se fait plus fluide pour Ménil’. Les passes s’enchaînent, les frappes aussi. Logiquement, le MFC ouvre le score, mais impossible d’y voir clair au milieu des fumis. Un type part en courant. Il s’est brûlé la main. «  Et tous les flics, et tous les flics, et tous les flics, c’est des bâtards ! » , scandent les supporters, avant d’entonner une ode à leur équipe, sur l’air de Big Big World.

Au coup de sifflet final, les joueurs du MFC 1871 viennent saluer la poignée de supporters qui s’intéresse encore au match. « Téma, ils s’en battent les couilles, ils sont déjà tous au barbec' » , peste un défenseur. Un à un, les vainqueurs passent sous la main courante, en évitant le grillage. Les voici, encore suants, devant la famille Traoré. Sourires timides, poignées de mains. On échange les numéros, on pose tous ensemble pour quelques photos. Le score final, 2-0, est anecdotique. D’ailleurs, personne n’a vu le deuxième but. À quelques mètres de là, des supporters rêvent à haute voix d'un stade avec tribunes. « Non, le Stade de France ! » , coupe l'un d'eux. « Nous allons essayer d'organiser bientôt un amical à Beaumont » , promet Sami, au milieu de ses coéquipiers. Le championnat, qui doit débuter dans une semaine, n’est pas vraiment la préoccupation première. En finissant leur bière, certains rêvent de voir « Ménil' en Ligue des champions  » . Mais cette saison, le MFC, pro-palestinien et contre les discriminations, jouera pour Adama, pour Zyed et Bouna, pour Clément Méric ou encore Rémi Fraisse. « Ni oubli ni pardon. »

Le teaser du club dont la bande son est rappée par Skalpel :
Youtube


Par Gaspard Augendre et Grégoire Belhoste / Photographies : Léo KS *à la demande des intéressés, certains prénoms ont été modifiés.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lost in translation Niveau : CFA2
Pourquoi tant de haine dans la lutte contre la haine ?
Maurice Belette Niveau : DHR
Des chants des fumis et des merguez ça reste de la haine comme on en veut plus je suppose.
Less Tazer more burger
Less comi more fumis
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Oui et puis c'est tellement convivial les slogans du genre: "tous les flics c'est des batards".
Et que les choses soient claires: toute bavure policière doit être sévèrement punie. Mais ce type de slogan, avec le "tout le monde déteste la police" , c'est un truc que je ne pourrais jamais admettre.
2 réponses à ce commentaire.
[On s'appelle Ménilmontant FC (...) mais on vient tous de banlieue.]
Tu m'étonnes, la gentrification a assiégé le quartier qui n'a presque plus rien de populaire et de gauchiste. Reste les Cascades, mais pour combien de temps. RIP Les luttes de l'Est parisien
Saint Jacky Niveau : CFA2
Tout Paris a perdu son âme !
Ca se discute, le 19 a bien changé mais reste encore isolé du reste :)
Saint Jacky Niveau : CFA2
Oui, le 18e et le 20e survivent eux-aussi tant bien que mal mais c'est triste quand même...
3 réponses à ce commentaire.
Huracán Quiteño Niveau : District
Merci pour l'article
Note : 4
Le MFC a-t-il prévu un match hommage pour les policiers cramés dans leur voiture, ou pour Zhang Chaolin, le chinois assassiné à Aubervilliers, ou bien ont-ils l'indignation sélective ?

Ce qui est arrivé à Traoré est très regrettable, mais on parle quand même d'un petit voyou multirécidiviste qui a fuit un contrôle de police. S'il y a eu faute, alors les agents en question doivent être sanctionnés. Mais les potes de Adama n'ont même pas attendu l'autopsie pour conclure à la bavure et cramer des voitures...

Article sur la lancée du top 10 des petites phrases des politiques sur le foot, à savoir très orienté politiquement à babord.

Sobobo, on se souvient surtout du (mauvais) goût.
crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
La première phrase est stupide.

Dés qu'on s'indigne de quelque chose, on doit s'indigner de tout le reste des malheurs du monde alors ??
a t on le droit de pleurer un putain de mort sans tes putains de leçons de morale et de suspicions odieuses ??
Ah parce qu'il a essayé de s'échapper c'est pas grave s'il est mort ??
El_Tabasseur Niveau : District
Y'a toujours des mecs stupides comme toi pour tout comparer, tout mettre en concurrence avec des arguments/conclusions digne d'un candidat à la primaire... Ou d'un teubé qui pense avoir fait une bonne synthèse de ce qu'il a entendu dans les médias mais qui rabache surtout les mêmes merdes entendues partout... Ca doit être l'époque qui veut ça..

Tu nous fait un résumé factuel de l'histoire que tout le monde a entendu mais t'y étais? t'es instruit de l'enquête? La justice t'a confié les délibérations? Alors parle pas de ce que tu connais pas..

Pense juste à cette famille et leurs proches qui au moins le temps d'une soirée s'est amusée, s'est sentie soutenu... C'est une belle initiative alors certes, il y a un peu de politique mais il y en a partout de nos jours.. Ca reste des gens qui créent du lien, qui tentent des choses..
Faut toujours se mettre du côté des racailles sur ce site apparement pour certains: qui vous a dit qu'il y avait eu bavures policières? À part les flics présent au moment de son arrestation et de sa garde a vu, PERSONNE ne sait ce qu'il s'est passer.
Demande au pompier intimidé et sommé de ne pas s'exprimer qui est arrivé dans la cour de la gendarmerie, avec un Adama mort, et des gendarmes qui n'y prêtent même plus attention, comme s'il faisait un petit somme. Plus tard dans le rapport, on dira "le jeune homme a été mis en position PLS et a été pris en charge jusqu'à l'arrivée des pompiers". Très drole. On ne fait pas de l'anti-police, on demande simplement la même justice pour tous. Celui qui tue est un meurtrier, et son matricule n'y changera rien.
oep vivement qu ont chope les mecs de la grande borne que mamadou et djamel se tape perpete .
Et tu le connais le pompier qui as dit ca? T'étais là au moment des faits? Je penses pas, donc si tu lit ce qui ce dit sur internet t'as pas fini d'avoir des préjugés
Voilà mon grand, et si t'es pas abonné, je peux rien pour toi. Les donneurs de leçons qui lisent le tout gratuit 20min et BFM, j'évite d'écouter leurs conneries. Sinon, il existe des journalistes d'investigation, et la plupart du temps, tu peux leur faire confiance. Ciao

http://abonnes.lemonde.fr/police-justic … 53578.html
Des journalistes crédibles? Mdr qui te dit que le pompier ment pas pour se couvrir? De toute façon comme je l'ai dit à part les personnes présente lors de l'interpellation PERSONNE ne sera jamais ce qu'il s'est passer. Donc "mon grand" viens pas me coller ton lien tout pourri et garde tes conseils débile quand tu sait pas que je prefere lire les infos sur internet que dans des torchons donner dans le métro.
9 réponses à ce commentaire.
j'ai comme l'impression que ce genre de mouvement populaire est anachronique, j'evite la polémique politicienne où les 2 partis ont des arguments, mais c'est plus sur la forme, j'ai l'impression qu ces mouvements n'ont aucune capacité de sortir des quartiers du fait de la forme non pas du fond
Les réactions de certains laissent penser qu'ils vivent dans une tour d'ivoire bien loin des contrôles au faciès, insultes de ta famille sur 7 générations pour te faire degoupiller et te coller un outrage ou encore mieux un "outrage et rébellion" imaginaire.
Le mieux dans ces cas là c'est de fermer sa gueule comme sur tout autre sujet non maîtrisé. Tout ça pour dire que tous les policiers ne sont pas pourris mais la façon dont agissent certains d'entre eux (souvent affectés aux quartiers difficiles) justifie la haine qu'ont bcp de jeunes qui sont bien plus à leur contact que le père de famille qui ne connaît que des contrôles routiers, qui ne s'est jamais fais mettre à poil avant une GAV ou mettre à l'amende gratuitement.
Bref restez dans votre monde de bisounours : aucun problème. Mais prenez la parole lorsque le sujet vous parle plus, et que vous n'etes pas aussi éloigné de la réalité.
Merci.
Donc si on prends plus ou moins La Défense de la police on vit dans une tour d'ivoire et on connaît pas le sujet? Faut que tu redescendes sur terre mon gars, j'ai vécu 10 ans de mon enfance dans une cité donc je sait de quoi je parles. Et chez la police comme partout t'as des cons qui savent pas faire correctement leurs travail et ceux qui bossent correctement. C'est comme si je réduisais ma vision du hooligan aux actions des plus brutaux, en me disant alors qu'à la base un hooligan c'est un mec qui supporte nuit et jour son équipe sans violence à part verbale. Donc au lieu de réduire les gens qui sont contre ton avis à des gens vivants dans une tour d'ivoire, et de mentalité bobo, réfléchi et remet toi en question.
Ce que je faisais remarquer c'est que ceux qui font ces remarques positives ne se souviennent pas de leur dernier contrôle de routine.
Il y a bien 2 types de personnes : cellles qui se font contrôler 10 fois par an et celles qui le sont 1 fois tous les 10 ans.
Ces derniers devraient, à mon sens, la fermer à tout jamais sur ce sujet.
Mais comme tu l'as dit un élève de CE1 français peut (et a le droit) de participer à un débat sur la géopolitique sud-africaines, mais son avis sera moins concis que le sud-africain qui ne se renseigne pas uniquement pas les médias ou bouquins mais qui a ses expériences de vie à mettre en perspective.
On est pas obligé d'etre d'accord mais stop au refrain "je sais ce que vivent ces jeunes, j'ai moi même grandit en cité..." Sarko comprend les immigrés : il a lui même des origines étrangères. CQFD
2 réponses à ce commentaire.
Note : 1
que ce soit clair : à aucun moment je dis que Adama Traoré méritait de mourir, ou que ce n'était pas grave ! c'est vraiment triste, absurde, de mourir à 24 ans. malheureusement c'est le genre de choses auxquelles on s'expose quand on mène ce genre de vie. c'est tout.

et je me répète, s'il y a eu bavure il doit y avoir une sanction exemplaire. Pour l'instant rien n'indique que ce soit le cas. je n'ai rien dit sur les faits, et effectivement je n'ai rien à dire car je n'y étais pas. Mais les manifestants et autres brûleurs de voitures n'y étaient pas non plus, malgré ça, sans attendre d'en savoir plus, ils ont mis un bordel pas possible...comme si ils n'attendaient que ça

pour ce qui est du deuil de sa famille il est normal d'avoir de la compassion et de la compréhension. ils ont perdu un fils, un frère...eux ont été dignes d'ailleurs. c'est davantage les organisateurs et les participants que je vise, et surtout la forme de l'hommage comme l'as dit pezronf. sur le fond, qu'ils aient envie de rendre hommage à leur ami est normal. Malheureusement, c'est surtout une occasion pour certains de faire de la récupération politique et de continuer à souffler sur des braises.

je vise aussi sopress et sa ligne éditoriale de plus en plus orientée politiquement à l'approche des élections. il y a eu de très bons articles sur sofoot sur le foot et la politique, qui se croisent parfois, notamment sur des faits historiques à l'étranger. mais dès que ça traite de politique intérieure française il y a clairement un parti pris, et je trouve ça malsain. Quoi qu'on pense, quelque soit notre religion, notre sensibilité politique...le ballon nous rassemble ici. tout ce qu'ils vont gagner s'ils poursuivent sur cette ligne c'est des embrouilles entre forumistes, et perdre des suiveurs. ils feraient mieux de se consacrer à la maintenance de leur site qui fonctionne de plus en plus mal...

PS ; crabunjourcrabtoujours, El_Tabasseur, vous étiez à -1, je vous ai mis un +1. nous sommes en désaccord mais chacun a le droit de dire ce qu'il pense sans avoir à se prendre un moins.
"ce genre de vie" ? Je suis assez d'accord avec toi, on devrait interdire aux foetus de devenir noirs et stériliser les pauvres qui vivent dans des cités, comme ça plus personne ne mènerait "ce genre de vie".
1 réponse à ce commentaire.
L'antifascisme sauce ACAB + United Colors of Benetton : la dégénérescence sénile des idées de gauche.
C'est clair que ces groupes antifas sont de véritables plaies. Aussi "fafs" si ce n'est plus que ceux qu'ils condamnent. d'ailleurs Adama Traoré n'est pour eux qu'une occasion de taper sur une corporation qu'ils détestent, il n'y a rien d'honorable dans leur démarche.
y'avait autant de mecs de droite qui postaient avant sur so foot?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 10