1. // Lyon/Saint-Étienne (3-0)

On était au dernier derby à Gerland

Gerland accueillait dimanche soir son 55e et dernier Lyon/Saint-Étienne. Une date cochée par tous les supporters en début de saison. Les Lyonnais ont répondu présents (3-0), alors que les Verts ont repris l'A47 le teint bien pâle.

Modififié
3k 29
Lyon, métro B, station Saxe-Gambetta. Il est 19h20 lorsqu'un jeune trentenaire pénètre dans la rame, direction Stade de Gerland, vêtu d'une veste… verte. Erreur fatale dans la capitale des Gaules un soir de derby. Le jeune homme, qui ne se rend pas au match, se fait gentiment chahuter et siffler par quelques supporters lyonnais déjà chauds bouillants. Dans le même wagon, à côté, Thierry et son fils Mathias, 12 ans, assistent amusés à la scène, mais préfèrent s'interroger sur la composition mise en place par Hubert Fournier. Et visiblement, c'est la défense qui pose problème. « Tu vois qui, toi ? Je dirais Mapou avec Jallet et Bedimo sur les côtés » , lance le papa. Quatre stations plus tard, le métro dépose la quasi-totalité de ses voyageurs à l'arrêt Stade de Gerland. Et les si célèbres bouchons lyonnais (non, pas ceux du tunnel sous Fourvière) trouvent cette fois-ci écho dans les escaliers de la bouche de métro, sous le regard bienveillant des forces de police. Une fois à la surface, après avoir esquivé la poignée de revendeurs au marché noir et leur célèbre refrain « Qui cherche des places ? Qui vend des places » ou la variante « Qui a des places en trop ? » , on retrouve ces effectifs policiers et cars de CRS légèrement plus dépassés. Et pour cause, à moins de 300 mètres du stade, dans la rue Marcel Mérieux, des flammes crépitent au milieu de la chaussée, bloquant le passage et la circulation. Un acte perpétré par des supporters se rendant au stade, selon les membres de la sécurité présents sur les lieux. Les pompiers tentent de se frayer un chemin dans un concert de klaxons, pétards et sirènes, pendant qu'une brigade policière est prise à partie et insultée par une dizaine d'individus bien excités. Et l'ambiance s'électrise davantage quelques minutes plus tard lorsque les Bad Gones, guidés par leur capo Marc-Antoine aka La Couenne, avancent vers l'entrée du Virage Nord de Gerland dans un nuage rouge de fumigènes.

Madame Ruffier, Aston Villa et les textos de François Clerc


À l'intérieur du stade, malgré quelques traditionnels chants anti-stéphanois bien repris par le Virage Nord, l'atmosphère est plus apaisée. Des jeunes U9 de différents clubs de la région (FC Lyon, OL, Craponne, Chambéry, Chaponost, Bourgoin-Jallieu…) s'affrontent sur la pelouse pendant que Dominique Grégoire, le speaker de Gerland, teste son anglais sur I Gotta Feeling des Black Eyed Peas en espérant passer une « good night » . Gerland se remplit vite, et le parcage réservé aux Bad Gones affiche complet lorsque Stéphane Ruffier et Jessy Moulin font leur entrée sur le terrain à 50 minutes du coup d'envoi. Les deux gardiens ligériens sont conspués par les quatre tribunes, mais préfèrent sourire de la situation. Des rictus qui ne plaisent pas du tout au Virage Nord, qui lance en retour un chant à la gloire de Mme Ruffier. Trêve d'amabilités deux minutes plus tard. Les portiers stéphanois voient alors débarquer sur la pelouse leurs homologues Anthony Lopes, gants aux couleurs des Bad Gones aux mains, et Mathieu Gorgelin accompagnés de Joël Bats sans écharpe. Gerland rugit déjà. Les gardiens sont rejoints par le reste des effectifs dix minutes plus tard. Au micro, l'autre capo des Bad Gones motive les joueurs et ses troupes. « C'est le dernier derby à Gerland, les gars ! Il faut leur marcher dessus ! » hurle-t-il avant de féliciter l'ensemble des membres de l'association pour leur travail au sujet des tifos. Les Bad Gones suivent, en effet depuis le début de la saison, le rythme d'un tifo pour chaque match afin de quitter Gerland de la plus belle des manières en retraçant l'histoire de ce stade.


Après cet interlude artistique, les supporters lyonnais souhaitent chaleureusement la bienvenue à leurs voisins régionaux en déployant leurs écharpes « anti-stéphanois » . Un homme est particulièrement dans le viseur du Kop Virage Nord : François Clerc. La petite histoire est bien connue du public rhodanien et a été énoncée dans les tribunes pour la dernière fois mercredi dernier contre le Zénith (0-2) en Ligue des champions. Le latéral droit, formé à Lyon, était resté proche des Bad Gones malgré son départ à Nice en 2010. Il envoyait même, selon la légende, des textos aux dirigeants du groupe avant les derbys, employant des termes peu élogieux au sujet de l'ASSE. Mais pendant l'été 2012, Clerc rejoint le Forez et s'engage avec l'ennemi. L'affront est encore poussé plus loin lorsque le défenseur international (13 sélections) affirme lorsqu'il remporte la Coupe de la Ligue avec Sainté en 2013, que ce sacre a plus de piment qu'un titre de champion avec l'OL (qu'il a remporté entre 2006 et 2008). Des déclarations qui le feront passer pour un « mange-merde » aux yeux de Louis Nicollin, président montpelliérain qui reste lyonnais de cœur. Le public de Gerland préfère, quant à lui, une autre expression sans doute encore plus insultante. Sans surprise, le natif de Bourg-en-Bresse est le Stéphanois le plus sifflé lors de l'annonce des compositions d'équipe. À 20 minutes du coup d'envoi, alors que les quatre tribunes du stade sont déjà bouillantes, on annonce chez les Bad Gones avoir reçu dans la matinée un texto expédié depuis Birmingham d'un certain Rémi Garde, nouveau manager d'Aston Villa : « Mon corps est en Angleterre, mais mon cœur est au Virage Nord. » Acclamations.

Lacazette envoûte Gerland


Pour la troisième saison consécutive, les supporters stéphanois ne sont pas du voyage. Les 600 places qui devaient leur être allouées dans le parcage visiteurs ont donc finalement été mises en vente auprès du public lyonnais pour la plus grande joie de Baptiste, 20 ans, supporter des Gones depuis la région parisienne : « Je suis lyonnais de naissance et de cœur, mais j'ai dû quitter la ville pour mes études. Ça fait plus d'un an que je ne suis pas venu à Gerland et j'avais peur ne pas avoir le temps de dire au revoir à ce stade. J'étais à Lyon ce week-end, alors quand j'ai entendu que les places visiteurs étaient remises en vente ce dimanche midi, j'ai sauté direct sur l'occasion. » Aucun fan stéphanois n'est donc à recenser dans les gradins pour le dernier derby de l'histoire à Gerland ? Le constat n'est pas si catégorique. Éric et Bernard, 53 et 47 ans, sont bien planqués en Virage Nord Supérieur, sans aucun signe apparent de proximité avec l'ASSE, mais la fibre verte est bien présente dans leur ADN : « On n'allait tout de même pas se ramener avec nos maillots en plein milieu de Gerland, mais bon, c'est le dernier derby ici, on se devait d'être là. On est là incognito, on avait déjà fait ça pour le 100e derby, ça avait plutôt bien marché, alors on le retente pour celui-ci. Le gros inconvénient, c'est que tu ne peux pas t'exprimer et célébrer comme tu le voudrais, mais bon c'est le jeu. »

Et sur le terrain comme en tribunes, le match commence tambour battant. « AHOU » dans les gradins, « aïe, ouille » sur la pelouse avec une accumulation de vilaines fautes en début de match, deux cartons jaunes en 5 minutes pour l'ASSE, avant que Lemoine et Gonalons ne sortent sur blessure à la demi-heure de jeu. Le capitaine lyonnais, remplacé par Darder, quitte la pelouse sous une standing ovation de Gerland. Dix minutes plus tard, Ferri et Valbuena pensent ouvrir la marque, mais se heurtent coup sur coup sur un impeccable Ruffier. C'est finalement Alexandre Lacazette, qui viendra tromper le gardien international d'un subtil ballon piqué, juste avant la mi-temps. Gerland explose. Le buteur maison, en manque de confiance depuis le début de saison, est ovationné par le Virage Nord et remercie les supporters avant d'aller répondre aux questions de Laurent Paganelli à la pause.


La seconde période commence plus mollement. Les Verts tentent de réagir par l'intermédiaire d'Hamouma, mais l'ailier ne concrétise pas et se fait chambrer par le kop rouge et bleu. Saint-Étienne semble avoir laissé passer sa chance. À l'heure de jeu, Rafael déboule côté droit et décoche une frappe repoussée par Ruffier dans les pieds de Lacazette, qui double la mise. Le break est fait, Gerland explose de nouveau dans une atmosphère qui sent le soufre et les fumigènes, à tel point que le capo des BG87 est obligé de calmer les membres du groupe sur l'utilisation de ces torches, pétards et lasers. Après ce deuxième but, le match monte en intensité, et les fautes se multiplient au milieu de terrain. Samuel Umtiti est évacué sur civière, après un contact avec Romain Hamouma, sous les applaudissements de Gerland. Le dernier quart d'heure de ce derby n'est qu'un festival de mauvais gestes, où se mêlent fautes et esprits qui s'échauffent. C'en est trop pour les deux amis stéphanois Éric et Bernard qui quittent Gerland à la 86e minute. Pendant ce temps-là, les tribunes lyonnaises continuent de se répondre et tentent de lancer une ola qui tarde à démarrer avant d'être finalement stoppée dans les arrêts de jeu, deux tours de stade plus tard, au moment où Alexandre Lacazette trompe Ruffier pour la troisième fois de la soirée. Lacazette, tout sourire, restera de longues minutes sur la pelouse pour effectuer un tour d'honneur avec ses coéquipiers Lopes, Valbuena, Jallet, Gonalons (boitillant) et Umtiti (en béquilles).

Le record d'affluence bientôt battu


Les joueurs d'Hubert Fournier, restés une bonne dizaine de minutes après le coup de sifflet final, regagnent enfin les vestiaires avant que le feu d'artifice d'après-match ne commence. Un clip diffusé sur les écrans géants du stade accompagne ces festivités. On y retrouve les Lyonnais qui ont marqué l'histoire du derby de Christophe Delmotte à Tiago en passant par Jimmy Briand ou Bernard Lacombe et ce slogan « Des derbys à Gerland, à jamais gravés dans nos cœurs » . Les 38 752 spectateurs applaudissent. On reste loin du record d'affluence de Gerland établi lors du derby du 9 septembre 1980 avec 48 552 spectateurs, mais le prochain Lyon – Saint-Étienne dans le Stade des Lumières promet d'exploser tous les compteurs. Qu'importe, ce dimanche soir, les Lyonnais n'ont pas encore la tête au Grand Stade. Deuxièmes de Ligue 1, ils célèbrent leur large victoire sur le rival historique aux fenêtres de leur voiture façon France 98, entonnent des chants de supporters dans la rue ou titillent ce courageux conducteur immatriculé 42 qui tente de se frayer un passage au milieu de la foule… Vestige de l'agitation d'avant-match, l'esplanade, devant la brasserie Ninkasi, sur laquelle s'étire la file d'attente du métro est pavée de bouteilles de verre écrasés, logique, dans une soirée où l'OL a écrasé les Verts.



Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

faut quand même être bien con pour balancer des pétards.
résultat un stadier va y laisser deux doigts.
alors qu'on avait déjà eu un mort en tribune à cause d'un fumigène dans les années 80.
je comprendrais jamais les fumis et pétards dans un lieu bourré de monde.
Pas mal de rumeurs avant ce match annonçaient un tifo sans précédent du côté de Gerland pour ce dernier derby... il a foiré ou c'était ça le tifo "exceptionnel"?
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
La bonne nouvelle de ce derby, c'est qu'on devrait moins entendre Aulas sur l'arbitrage suite à l'attentat scandaleux de Ferri sur Beric...
Note : 8
Message posté par kickoff
Pas mal de rumeurs avant ce match annonçaient un tifo sans précédent du côté de Gerland pour ce dernier derby... il a foiré ou c'était ça le tifo "exceptionnel"?


C'est le Progrès qui avait annoncé un tifo exceptionnel.

Le capo des BG87 a annoncé avant le match qu'ils n'avaient rien prévu de plus fou que d'habitude, mais que ce qui est exceptionnel en revanche c'était d'avoir un tifo pour chaque match depuis le début de saison.
El Chelito Delgado Niveau : CFA2
Message posté par Thouvenel Ballon d'Or
La bonne nouvelle de ce derby, c'est qu'on devrait moins entendre Aulas sur l'arbitrage suite à l'attentat scandaleux de Ferri sur Beric...






Attentat ?ba putain , alors c'est quoi les vraies "attentats" a la roy keane pour toi ?Du coup j'aime en croire + ferri depuis hier, pas pour ce tacle bien sur , mais pour le fait qu'il est un peu fou, et pute, et puis un derby sa chambre, sinon il reste quoi dans ce foot aseptisé ?Quand on est gamins et qu'on joue à la récré c'est pareil donc quelque part voir ces mecs blindé de pognons gardé cela sa me rassure.
Et puis on a quand même bien entendu sur canal le "sale PD tu va voir a la fin du match" de Galtier a ferri pendant le match.

Je précise si un steph nargue en marquant un but a gerland, je dirais exactement la même chose.Et puis comme beaucoup de lyonnais l'ont déja dit "remember cohade" hein!
Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Vous faites pas de soucis amis Stephanois on egratinera les lyonnais comme il faut en décembre.

Et on verra si cette petit merde de Ferri joue autant le mariole face aux parisiens. Verratti sera de retour et en fera sa chose.
Message posté par Le prince des ténèbres
Vous faites pas de soucis amis Stephanois on egratinera les lyonnais comme il faut en décembre.

Et on verra si cette petit merde de Ferri joue autant le mariole face aux parisiens. Verratti sera de retour et en fera sa chose.


Un supp parisien en mal de rivalité qui se prend de pité pour les chiens verts.
Elle est finie la plus grande rivalité footballistique et historique avec l'OM ?

Ton commentaire est symptomatique de l'ambiance qui règne au parc ...
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Tres grosse ambiance hier au stade certes on pourrait dire que le résultat à aidé mais c'était très chaud même avant le premier but.
Suis au Sud inf et ça faisait un bon moment que l'on n'avait pas eu une si belle ambiance avec les gens suivant bien le groupe du Sud.
Pour le tifo du Sud on ne voit pas tout avec la photo, il y avait des drapeaux représentant un chevron, simple mais efficace et réussi.
Le retour de pas mal de pyrotechnie ça c'est vraiment bien.

Un regret l'absence de supps stéphanois pour l'ambiance et le chambrage et pas de banderole en ce sens pour allumer l'adversaire.
Message posté par Sittius


C'est le Progrès qui avait annoncé un tifo exceptionnel.

Le capo des BG87 a annoncé avant le match qu'ils n'avaient rien prévu de plus fou que d'habitude, mais que ce qui est exceptionnel en revanche c'était d'avoir un tifo pour chaque match depuis le début de saison.


Merci pour l'info!
Hep,
bon perso je suis arrivé à Gerland pendant le laché de lacrymos, première image du derby : un papy et sans doute son petit fils les yeux rouges et cherchant leur respiration. Pour le reste c'était plutôt cool mais en virage nord sup on a vu défiler les secouristes ramenant 3/4 stadiers et quelques supporters, dont un stadier avec la main bien amochée.
C'est quand même con d'en arriver là. Sinon quelques sorties des bad gones sur l'espace entre le terrain et les tribunes, mais tout en contrôle pour le coup. Quelques problèmes de sono pour le capo mais tout le monde connaissait ses chansons. Un match un peu moche mais un beau (dernier, snif) derby!


Message posté par Le prince des ténèbres
Vous faites pas de soucis amis Stephanois on egratinera les lyonnais comme il faut en décembre.

Et on verra si cette petit merde de Ferri joue autant le mariole face aux parisiens. Verratti sera de retour et en fera sa chose.


Énorme le mec qui se prend pour un caïd dans un débat ou son club n'a même pas sa place! T'as fait ma soirée le lynx
Pas mal d'approximations dans ce compte rendu. Des stefs incognito en virage nord mais sofoot vous avez pu les interviewer ? Sinon vous avez le numéro de secu du capo bg ?....
Message posté par Jacquimich
Pas mal d'approximations dans ce compte rendu. Des stefs incognito en virage nord mais sofoot vous avez pu les interviewer ? Sinon vous avez le numéro de secu du capo bg ?....


Non mais tu sais ça se repère vite un supporter adverse, même sans écharpes, maillots et compagnie.

Tu peux me croire que quand Gomis a claqué son but à GG en 2012, tous les stéphanois autour de moi on bien compris que j'étais plus gone que gaga.

Là en l'occurence suffit de trouver deux trois mecs qui tirent la gueule et c'est bon.
pépé flingueur Niveau : District
Jean-Michel "OL-ASSE"

Coïncidence? Je ne crois pas.
cHris wAddle Niveau : CFA2
Combien de matchs de suspension avec virage à huis clos pour le stadier blessé? C'est bizarre on n'a toujours pas entendu Aulas sur le sujet! Pourtant quand il s'agit de l''OM ou du PSG il est plutôt réactif...
bullrogg77 Niveau : CFA2
Message posté par Roi-Bafé

;
Un supp parisien en mal de rivalité qui se prend de pité pour les chiens verts.
Elle est finie la plus grande rivalité footballistique et historique avec l'OM ?

Ton commentaire est symptomatique de l'ambiance qui règne au parc ...


Le commentaire de base ne peut être que l'œuvre d un lynx. "amis stephanois" non mais oh , t'as sniffé quoi mec ? Les verts nos amis , un certain respect peut être ( et encore ..), mais de là à être pote .....
Merci pour ce très bel article !
GA92
Message posté par NikkoFromLyon
Tres grosse ambiance hier au stade certes on pourrait dire que le résultat à aidé mais c'était très chaud même avant le premier but.
Suis au Sud inf et ça faisait un bon moment que l'on n'avait pas eu une si belle ambiance avec les gens suivant bien le groupe du Sud.
Pour le tifo du Sud on ne voit pas tout avec la photo, il y avait des drapeaux représentant un chevron, simple mais efficace et réussi.
Le retour de pas mal de pyrotechnie ça c'est vraiment bien.

Un regret l'absence de supps stéphanois pour l'ambiance et le chambrage et pas de banderole en ce sens pour allumer l'adversaire.


J'espère que t'as bien copiné avec tes potes de la mezza.

Si qq peut me retrouver l'image de la grecque tenté en sud avec 100 supporters. A l'écran c'était magique. Quand aux fumi... Ca prouve bien l'incompétence des mecs en la matière pour arriver à niquer un vigile et 4/5 personnes.
bullrogg77 Niveau : CFA2
Message posté par GA92


J'espère que t'as bien copiné avec tes potes de la mezza.

Si qq peut me retrouver l'image de la grecque tenté en sud avec 100 supporters. A l'écran c'était magique. Quand aux fumi... Ca prouve bien l'incompétence des mecs en la matière pour arriver à niquer un vigile et 4/5 personnes.


Je ne suis ni steph' ni lyonnais , mais putain les Ga ( les vrais )doivent piquer une crise des qu'ils te lisent ..... tu devrais changer de pseudo ou bien être un peu + scred l'ultra du web !
Message posté par bullrogg77


Je ne suis ni steph' ni lyonnais , mais putain les Ga ( les vrais )doivent piquer une crise des qu'ils te lisent ..... tu devrais changer de pseudo ou bien être un peu + scred l'ultra du web !


Boah ça chambre des deux cotés.

Par contre j'ai vu la grecque, c'était assez ridicule en effet.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Grosse folie en Liga
3k 29