1. //
  2. // 35e journée
  3. // FC Barcelone/Real Madrid (1-2)

On était au Camp Nou pour le Clasico

Paraît que le Clasico, c’est plus que du football. Paraît que ce duel entre les deux géants efface toute l’actualité. Le mieux, c'était encore de vérifier sur place.

Modififié
109 11
Un Clasico, si peu important soit-il, dure plus de 90 minutes. C’est la rencontre de l’année, le choc des chocs. Bref, de Madrid à Barcelone en passant par Séville et Bilbao, l’Espagne vit au rythme de ce duel toute une semaine durant. Un duel, justement, qui dépasse les si petites frontières de ce sport universel. Pour vérifier ces dires, rien de mieux que de se rendre à Barcelona, capitale de la Catalogne, et non deuxième ville ibérique comme certains peuvent encore en douter. Dans la cité de Gaudi, le FCB est roi: des drapeaux ornent tous les balcons, les minots se la jouent Messi ou Iniesta... Alors quand ce Clasico décide de qui du Barça ou du Real sera champion, ce sont toutes les générations qui se vêtissent de Blaugrana. Bienvenue dans l’ambiance d’un jour de Clasico.

Du sport pendant 90 minutes

Alors ce samedi matin – entendons-bien 11 heures de l’autre côté des Pyrénées – la Catalogne n’a d’yeux que pour son onze azulgrana. Bien entendu, tous les quotidiens, sportifs, régionaux et nationaux en font leur Une. Moins courant, toute la journée défilent sur la télé catalane des teasers du match. Pour avoir du cliché, du vrai, rien de mieux que les Ramblas. Des touristes, beaucoup, et des maillots floqués Qatar Foundation, tout autant. Mais pour avoir de l’authentique, autant faire un tour dans les quartiers pittoresques. Aux terrasses des bars, bon signe, on parle catalan. « Un Clasico, ça représente plus que du sport: c’est l’affrontement entre la capitale et la province, l’argent contre les valeurs » . Mouais, le discours n’est pas forcément convaincant, mais ce qui va suivre l’est: « Pendant 90 minutes, c’est onze mecs contre onze » . Sergio rassure son monde, le Camp Nou n’est pas un lieu de culte mais bien un stade.

Les abords du stade grouillent de partout. Des milliers de petites fourmis s’amassent autour du stade, les bus s’entassent sur les parkings. Et comme, puisqu’il fait beau, les terrasses sont bondées, la San Miguel coule à flots. Tout ce beau monde est prêt à entrer dans le plus grand stade d’Europe, de Catalogne (et d’Espagne, un peu). Loin d’être un mythe, le Camp Nou impressionne par sa taille et, pour une fois, par son ambiance. Alors que les joueurs s’apprêtent à entrer sur la pelouse, le Més que un club se voit remplacé littéralement par un grandiose « On est et on sera » couleur catalane. De là à y déceler un signe de perte de leur Liga, il n’y a qu’un pas.

99 252 âmes muettes

Pour faire court, l’ambiance au Camp Nou s’est juxtaposée à la physionomie du match. Parties tambour battant, les ardeurs des socios se sont rapidement vues refroidies par le but casquette de Khedira. Pour preuve, tout ce petit monde (99 252 spectateurs, tout de même) ne s’est pas rappelé de cette fameuse 22ème minute dédiée à Eric Abidal. A cette minute même, ce sont d’ailleurs des cordes d’eau qui se déversent sur le Camp Nou. De là y voir un autre signe… Quoi qu’il en soit, la pluie et le score restent en travers des gorges blaugrana. La liesse ne durera que deux petites minutes. Le temps pour Cristiano Ronaldo de redonner l’avantage à son Real après l’égalisation d’Alexis. Le stade se vide, perd de son âme. Jusqu’à ce coup de sifflet final synonyme, quasiment, de Liga pour le Real. Et cette ovation du Camp Nou à ses champions, mais également aux nouveaux. Classe.



Par Robin Delorme, au Camp Nou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nicococo67 Niveau : CFA2
C'est quand même un peu nul la liga, enfin ça en a l'air en tout cas. Une saison ou on connait le vainqueur à 1 chance sur deux, et quand arrive le clasico, le sommet de la saison, d'un coup un des deux favoris te cale quasiment une équipe B. Ben bravo, la Bundes c'est vraiment la classe à côté, pareil pour la PL, et même en France au moins y'a des surprises.
tumblingdice Niveau : Loisir
pfff
Hier, c'était au stade Monumental de Buenos Aires qu'il fallait être!
Chrismackers Niveau : District
La seule chose intéressante dans ce clasico, était de savoir si le Réal allait enfin gagné.
waynerooney Niveau : CFA
A rajouter que les supp du Real sont restés bien 30min après la fin du match dans les gradins pour fêter le titre quasi acquis :) Belle image, ou alors c'était les consignes pour éviter de se faire tabasser à la sortie ^^
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
L'année prochaine tirez à pile ou face pour le titre... quel championnat en carton cette Liga ça frise le ridicule, deux équipes extraordinnaires qui jouent avec des - de 15 ans... aucun suspense rien.
Quel autre championnat en Europe se joue ainsi? Aucun, ou alors faut aller en Hongrie ou République Tchèque... et encore !
Enrike8919 Niveau : DHR
Le truc c'est que lorsqu'on regarde les coupes d'Europe on se rend vite comptes que les autres équipes espagnoles sont loin d'être dégueu. Alors faut quand même trouver autre chose pour le "championnat en carton" qui cette année fini par dominer l'Europe. On est quand même loin de ce que propose l’Écosse par exemple.
patolardons Niveau : Loisir
En fait, je pense que dans n'importe quel championnat (même l'anglais), le Real et le Barça auraient une telle avance. Les Espagnols ont juste la chance d'avoir 2 des meilleurs équipes de tous les temps dans le leur.
Donc, entre un mano a mano entre le Real et Barça ou entre Montpellier et Paris, mon choix est vite fait...
Léocus Pocus Niveau : Loisir
La Liga un championnat en carton ? D'accord le Real & le Barça tue le suspens en championnat en mettant 30 points d'avance au 3ème... Mais suffit de regarder les compétitions européennes pour voir que c'est peut être d'une part que ces deux équipes sont vraiment au dessus du lot, mais qu'en placant 3 équipes en demie finale de l'Europa League (et 2 équipes en demie finale de LDC), y'a quand même du niveau en Espagne. Ou du moins ils jouent les coupes européennes à fond.
Le_Touriste Niveau : DHR
Moi ce qui m'éclate c'est tous ces gens qui râlent " baaaaah la liga est nul " mais on oublie vite qu'il y a 3 club espagnols en demi Europa league . Que ces clubs " sous classes " ont éliminé Des concurrents plutôt important . Que ce sont les même qui se touche quand en Europa league ou en LDC ces clubs font des gros matchs et à l arrivée du classico disent " Pfff la liga c'est 2 club et que des plots " . C'est pas parce que tu as deux monstres que les autres sont des quiches .
l'expertise du docteur fuentes dépasse les frontières de la catalogne et de madrid.

Sinon, comme on s'y attendait. Une ville qui respire blaugrana, mais des supps en carton.
Ce qu'il faut savoir c'est que le Real ou le Barça c'est top sur le terrain ( ce sont pas des pauvres financièrement pour acheter des joueurs )
mais que ce soit au Bernabeu ou Nou Camp la c'est une ambiance de pauvres , de gens aisés , de spectateurs et non supporters ( ils sont minoritaires )
Faut avouer aussi qu'avec le prix des places qui ne sont pas destinés a un public populaire si on est boulanger ou jardinier .. mieut vaut etre supporter du Rayo ou Atleti a Madrid ou Espanyol a Barcelona !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Messi n'y était pas
109 11