En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Barça/ManU (3-1)

On était à Wembley

"La finale du siècle" vue de l'Eurostar, du pub, des portes d'entrée au stade, des tribunes de Wembley et du métro aérien.

Modififié
Gare du Nord, la salle d'embarquement de l'Eurostar ressemble à un pudding au chorizo. On ne voit que des maillots du Barça et des traits tirés. « Je me suis tapé le train depuis Barcelone, une nuit blanche puis l'Eurostar à cause du putain de volcan. Pareil au retour. J'espère au moins qu'on fêtera la victoire » , raconte un supporter à lunettes qui galère pour déchiffrer L'Equipe. Les autorités anglaises ont trouvé un moyen bien particulier pour s'éviter des bastons entre supporters : c'est bibine chacun de son côté, obligatoire. A l'entrée des pubs du quartier de Wembley, on peut lire ce message dans la langue des deux finalistes : « We are a dedicated Barça pub only » . Ça tombe bien, les Espagnols sont arrivés de bonne heure tandis que les fans de ManU squattent encore le centre-ville. D'ailleurs, leur tribune réservée ne se remplira qu'à trente minutes du coup d'envoi.

On a vu la classe anglaise... lorsque les joueurs sont entrés sur la pelouse en costume. Pour le reste, c'est le Barça qui régale tout le match. Messi fête son but la bave aux lèvres devant la caméra. Entre deux reprises de leur hymne légendaire, on jurerait que les cules hurlent « Messi, merci/Messi, merci » . Bah non, pas du tout.
Les joueurs de Barcelone font une haie d'honneur à l'équipe anglaise. Plus à l'aise dans l'autre position, Ferguson apprécie moyen. En conf de presse, un plumitif lui demande quel joueur barcelonais il aimerait recruter. Gloussement moqueur : « Mascherano ! » et il se casse avec son air fin. Toujours ça que les fans de Liverpool n'auront pas.

A la sortie du stade, on croise Ronald Koeman. Le héros de la première finale remportée par le Barça dans l'ancien Wembley a pris des joues mais gardé son teint de cochon-tirelire. Un peu plus loin, dans le métro, un sosie du Very British Gangster, Dominic Noonan, avise trois supporters du Barça peints en blaugrana jusqu'à l'orbite. Sûrement leur dialogue qui l'émeut :
« - Eh mec, j'ai la 3G qui marche dans le métro !


- Ouais bon, c'est le métro aérien en même temps.


- Ah.


- Je vais ouvrir ma bière sinon elle sera chaude le temps d'arriver au pub.


- Moi si j'en bois encore une, je vomis.
 »

On est malheureusement sorti de la rame avec de connaître la fin de cette histoire. Dommage pour une fois que cette belle soirée proposait un brin de suspense...

Par Mickaël Osganian, à Londres

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 37 il y a 9 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 21 il y a 10 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 7
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
À lire ensuite
Revivez le sacre du Barça