1. //
  2. //
  3. // FC Séville-Betis Séville (1-0)

On était à Sánchez-Pizjuán pour le derby de Séville

Si, en France, beIN Sports n’a pas jugé bon de le diffuser, le derby de Séville reste un match particulier au cours de la saison. Parce qu’il met aux prises des rivaux d’une même ville, parce que ce sont deux des meilleures aficiones d’Espagne et parce que c’est une histoire d’hégémonie.

Modififié
Sur le calendrier, l’été va bientôt laisser la place à l’automne. Mais Séville n’a pas grand-chose à faire des saisons. Le soleil est écrasant et se balader en short-bermuda-pantacourt (rayez les mentions inutiles) n’est plus une faute de goût, mais une absolue nécessité. Oubliez les chemises retroussées aussi. Le cagnard n’a que faire du style. Le passage de l’air conditionné des boutiques de la gare Santa Justa au four andalou est notoire. Une seule solution s’impose : se désaltérer en terrasse. À l’Antigua Bodeguita située Plaza del Salvador, Alfonso et Francisco ont leurs habitudes. Peu importe que ce soit quatre heures de l’après-midi, les verres défilent. Alfonso, authentique maillot de Timothée Kolodziejczak sur le dos, crâne lisse et barbe taillée, sort sa carte d’abonné : « J’ai trente-trois ans, mais je suis sevillista depuis trente-quatre ! Dès le ventre de ma mère, j’étais rojiblanco. Je vais au stade depuis que j’ai sept, huit piges, par tradition familiale. » Rouge et blanc comme son ami, Francisco précise : « Dans une même famille, tu peux te retrouver avec quatre Sevillistas et un Bético dans une fratrie. Par exemple, mon frangin est verdiblanco, quelque chose de fou. Tu penses bien que ce soir, on ne verra pas le match ensemble ! » La discussion dévie forcément sur les finales de la Ligue Europa remportée par le club. « Unai Emery venait souvent ici » , rigole Francisco, tandis qu’il jette un œil aiguisé sur la faune féminine qui s’attable juste à côté. « Elles ne parleraient pas français ? J’adore ce pays, c’est la fleur de l’Europe. »

Pour montrer véritablement son amour du club, Alfonso remonte la jambe de son pantalon et montre un tatouage enroulant tout son mollet. Y figurent la C3, la carte de l’Europe et le visage d’Antonio Puerta, décédé en match. « Puerta, c’était un symbole sevillista, dit-il en se signant, visiblement ému. J’ai joué dans les classes inférieures du club, mais je me suis cassé la jambe. Tu ne peux pas savoir toutes les plaques de fer que j’ai. En Antonio, il y avait un peu de moi, un peu de tous les supporters du club qui rêvent de jouer pour leur club, de porter ce maillot au Sánchez-Pizjuán, de marquer. » Et Francisco de poursuivre : « Son but contre Schalke en 2006, on peut dire que c’est le début de toute l’aventure en Coupe d’Europe. D’ailleurs, lors de son décès, Schalke a rendu hommage à Puerta et adressé ses condoléances à la famille sevillista. Vraiment un grand club. » Et sinon ce match ? « Nous ne sommes pas encore convaincu par Jorge Sampaoli, explique Alfonso. Déjà pour moi, il faut jouer à quatre en défense. Après, tu peux faire évoluer en cours de match, mais cinq milieux et deux attaquants, ça fait beaucoup et on a peu d’équilibre. Sans parler des blessés en défense centrale. » Avec Rami, Carriço et Kolo forfait, la charnière s’annonce expérimentale. Contre Éibar, c’est carrément Iborra qui s’est découvert de nouveaux talents.

« Si ça leur fait plaisir… »


La saison dernière, le Betis n’a pas touché un chocolat contre son rival. Quatre matchs, aucune victoire. Bonne nouvelle pour les Verdiblancos, Gameiro et Coke, buteurs lors du dernier derby à Sánchez-Pizjuán, ne sont plus là. Surtout, avec l’émergence d’un nouveau projet sportif, les Beticos retrouvent une ambition qui les fuit depuis un bon moment. Le moment où jamais pour taper les Sevillistas et remettre la Giralda sur la place du village. Maillot rayé vert et blanc, Nils est majorquin, au porte de la majorité et il est venu de son île natale avec son pote sevillista Fabian pour son tout premier derby. « La saison dernière n’a pas été terrible pour nous, on a joué quatre derbys sans en gagner un seul (deux défaites en Copa, un nul à domicile, une défaite) » , dit-il sous le regard amusé de son ami qui attend impatiemment les bus des deux équipes. Pendant que fusent les « Betis a Segunda » , Benito, soixante-douze ans, mais bon pied bon œil, évoque ses souvenirs de « Betico de toda la vida » avec un brin de nostalgie, à tel point que cela ressemble à un soliloque : « Il y a trente ans, il y avait plus de respect dans le jeu que maintenant. Et puis, les joueurs portaient le maillot de leur équipe, ils avaient la fibre. La rivalité Betis/Sevilla, c’est juste du football, il faut relativiser. La moitié de la ville est pour le Betis, l’autre pour Sevilla, ça dépend des endroits. Que le meilleur gagne. Parce qu’une seule chose est sûre en football : la meilleure équipe, celle qui veut le plus, c’est celle qui l’emporte. »

À une heure du coup d’envoi, c’est bien simple, c’est une marée rouge et blanc qui entoure Nervion. La calle Benito Mas y Prat est bondée. Javier et son groupe d’amis boivent des coups. Ça discute, ça rigole. L’ambiance est des plus détendues. « Dans chaque famille, il y a un beau-frère, un cousin qui est pour le rival. Toute la semaine, on s’est cherchés. On se chambre pas mal avant, mais surtout après. Les Béticos pensent qu’ils sont les plus nombreux ? Bah… si ça leur fait plaisir. Ce qui est sûr, c’est que les titres sont chez nous, alors ils essaient de se rassurer. »

Ambiance de feu


Le derby sévillan à Sánchez-Pizjuán, c’est ce bruit qui vous assaille et fait trembler votre siège. Les Biris Norte font monter la pression. Le stade se remplit petit à petit. Sous la tribune de presse, impossible de se parler à trois mètres. Le match est rugueux. « Poco futbol » comme disent les Espagnols. Le public vocifère, hurle, soutient son équipe. Les sifflets et les chants résonnent de manière incroyable. Le parcage verdiblanco n’est pas en reste. Ah oui, il y a un parcage, ici c’est normal… Sur le pré, les Palanganas font le jeu, laissant peu d’opportunités au Betis. Même si Adán n’a pas souvent l’occasion de se mettre en évidence, Séville insiste, sans pour autant trouver la faille. C’est la meilleure période de leur saison, avec la deuxième mi-temps contre Las Palmas. Avec Vitolo, Nasri, Vázquez et Nzonzi, Sampaoli a trouvé son quatuor autour duquel il doit bâtir son collectif. Juste avant l’heure de jeu, Mercato inscrit un but tout moche, mais qui libère le stade qui n’en pouvait plus d’attendre. La crispation laisse place à la libération. Cette ouverture du score a le mérite de réveiller les hommes de Gustavo Poyet mais, à l’image de la saison dernière, les Verdiblancos sont un ton en dessous de leur rival. Le but injustement refusé pour hors-jeu quelques secondes après reste un soubresaut et servira à masquer l’incapacité bética à produire du jeu. Des frappes lointaines, peu de tranchant et surtout une mainmise claire et nette de Séville. Ce n’est pas du football spectacle, mais ça a le mérite de prendre des points. Le projet Sampaoli continue d’avancer, même s’il n’est pour le moment pas à la hauteur des attentes. À l’inverse, le Betis nouvelle version demeure chaotique. Au coup de sifflet final, le stade explose, exulte, chante à pleins poumons et gorges déployées. Le derby reste palangana. Encore une fois.



Par FM Boudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Quand c'est bein qui a les droits de la Liga, que tu les payes pour voir cette Liga et qu'ils te font sauter des matchs par si par la alors que de bein max 4 à 9 t'as rien de diffusé sa se passe comment ? #escroquerie
Les débuts de Sampa sont plutot réussis, de bons résultats en Liga (3v, 2n, 1 nul contre la Juve en LDC) mais sur le fond un peu moins avec le niveau de jeu pas encore au point et en deça de ce qu'on peut espérer et attendre de sa part.

C'est pas pour l'instant super beau à voir au niveau du jeu. Malgré la mainmise sur la possession (2ème en Liga derrière le Barça sur le %), Sevilla a énormément de mal à se procurer des occasions nettes et de marquer des buts (mis à part le carton du 1er match). Manque aussi de fluidité dans le jeu. Mais avec les qques blessés, les tâtonnements de Sampa pour sa première expérience en Europe, il faut encore du temps pour que son projet prennent vraiment forme avec les joueurs.
Pour l'instant, Même si on voit déjà sa patte sur Sevilla je le trouve assez pragmatique (un peu moins dogmatique et s'adapant plus que Bielsa). Surement aussi pour dans un premier temps gagner de la confiance et du temps avec en privilégiant plus les résultats que la manière, pour ensuite poursuivre plus sereinement la construction de son équipe avec un peu de moins de pression si les résultats etaient plus négatifs.
C'était un match de merde, et vous pouvez vous triturer la nouille autant que vous voulez sur le derby de Séville, si c'était un match de L1 tout le monde chierait dessus. C'est tout ce que j'avais à dire.
Message posté par holden
C'était un match de merde, et vous pouvez vous triturer la nouille autant que vous voulez sur le derby de Séville, si c'était un match de L1 tout le monde chierait dessus. C'est tout ce que j'avais à dire.


T'as bien raison, un match de mierda ! Et puis, c'est au Benito-Villamarín qu'il faut le regarder ce derby. Je n'ai jamais vraiment aimé le Ramón Sánchez Pizjuán.
clement6628 Niveau : CFA
Message posté par ajde59
Les débuts de Sampa sont plutot réussis, de bons résultats en Liga (3v, 2n, 1 nul contre la Juve en LDC) mais sur le fond un peu moins avec le niveau de jeu pas encore au point et en deça de ce qu'on peut espérer et attendre de sa part.

C'est pas pour l'instant super beau à voir au niveau du jeu. Malgré la mainmise sur la possession (2ème en Liga derrière le Barça sur le %), Sevilla a énormément de mal à se procurer des occasions nettes et de marquer des buts (mis à part le carton du 1er match). Manque aussi de fluidité dans le jeu. Mais avec les qques blessés, les tâtonnements de Sampa pour sa première expérience en Europe, il faut encore du temps pour que son projet prennent vraiment forme avec les joueurs.
Pour l'instant, Même si on voit déjà sa patte sur Sevilla je le trouve assez pragmatique (un peu moins dogmatique et s'adapant plus que Bielsa). Surement aussi pour dans un premier temps gagner de la confiance et du temps avec en privilégiant plus les résultats que la manière, pour ensuite poursuivre plus sereinement la construction de son équipe avec un peu de moins de pression si les résultats etaient plus négatifs.


Je n'ai pas vu Séville jouer cette saison mais j'essaie de regarder les compos et ce qui saute aux yeux, c'est les systèmes et les joueurs qui changent à chaque match. C'est du à un tâtonnement ? Il essaie à chaque fois de s'adapter ?
Message posté par clement6628
Je n'ai pas vu Séville jouer cette saison mais j'essaie de regarder les compos et ce qui saute aux yeux, c'est les systèmes et les joueurs qui changent à chaque match. C'est du à un tâtonnement ? Il essaie à chaque fois de s'adapter ?


Sampaoli s'adapte beaucoup à l'adversaire pour le moment (ex le match contre la Juve), il prend aussi ses marques dans le foot européen donc par moment il délaisse son dispositif préféré (son fameux 3-1-4-2).
Ces compos tactiques sont très modulables et changent aussi en cours de match, pour l'instant un 4-3-3 (ou 4-1-3-2) très flexible qui peut évoluer en 3-5-2 suivant les phases défensives ou offensives semble se dessiner sur ces premiers matches. Pour ce qui est des joueurs il compose en fonction des blessés comme Rami et ceux moins en forme ou pas encore "bien" adapté (Ganso, Ben Yedder)
il y a 5 heures Le bilan de la saison est en kiosque ! il y a 6 heures Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 96 il y a 6 heures Un petit bijou en MLS 3 il y a 10 heures Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 10 heures Oscar suspendu huit matchs 24 il y a 12 heures Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 41 il y a 13 heures Zlatan vers Los Angeles ? 37 il y a 13 heures Parme va passer sous pavillon chinois 35 il y a 14 heures La panenka d'Alessandrini 17
Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 27 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20