En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // 6e tour
  4. // Paris FC/Red Star

On était à Paris FC – Red Star

À la peine en National depuis le début de saison, le Red Star avait l'occasion de reprendre confiance lors du sixième tour de Coupe de France face au Paris FC au stade Déjerine. C'est raté : les Audoniens sont tombés sur une solide équipe du Paris FC.

Modififié
Si l'on a raté de peu le godet de l'amitié au bar du Muguet (métro Maraîchers, dans le XXe arrondissement), c'était toutefois l'occasion de se rendre compte que de nombreux fans de l'Armée verte du 93 avaient fait un bout de périph' jusqu'à la porte de Montreuil. Dans les travées, les supporters du PFC déroulent une banderole « Je kife le 75 » , lâche ballons de baudruche et papelitos à paillettes. Puis se mettent torse-poil. Côté terrain, ce sixième tour de Coupe de France offrait la seule opposition entre deux clubs de National. Le Paris FC, du fait de sa position en championnat (septième alors que le Red Star est seizième), partait favori. Mais avec la magie de la Coupe, hein, on ne sait jamais...

Lamamy, l'ennemimi du Red Star

C'est d'ailleurs ce qui a manqué d'arriver dès la première minute, lorsque Kévin Lefaix, l'avant-centre audonien, reprend un centre-tir d'Oudrhiri au deuxième poteau. Mais le but est refusé pour un hors-jeu. Dix minutes plus tard, c'est Lamamy, le milieu du Paris FC très remuant hier soir, qui ouvre la marque sur un coup franc à l'entrée de la surface que personne ne reprend et qui vient mourir dans le filet opposé de Bobby Allain. Le 8 blanc en profite au passage pour chambrer les supporters du Red Star, déjà bien chauffés. Le club du 93 tente, mais n'y arrive pas dans cette première mi-temps, à l'image de cette tête à bout portant de Lefaix qui vient s'écraser sur le gardien du PFC. À la demi-heure de jeu, le club de la porte de Montreuil double la mise, sur un corner, avec un coup de casque de Traoré, bien servi par Lamamy. Encore lui. Le jeu poussif des Audoniens, couplé au bloc bien en place du Paris FC, les renvoient aux vestiaires avec un retard de deux buts.

Remuntada avortée et ti'punch serré

Dieu sait ce que Sébastien Robert, le remplaçant de Laurent Fournier, a pu dire à ses joueurs dans les vestiaires, mais cela a marché. Dès l'entame de la seconde mi-temps, Lefaix plante une tête imparable pour le gardien du PFC, suite à un centre parfait d'Oudrhiri. Dès lors, le Red Star offre un tout autre visage, beaucoup plus entreprenant, pêchant seulement dans la dernière passe. La défense du PFC est infranchissable et l'arbitrage quelque peu incohérent, à l'image de ce carton jaune pris en fin de match par Franck Ndinou, alors que ce dernier venait simplement jouer un ballon de la tête suite à un dégagement du PFC. Le reste du match consiste en une attaque-défense malheureusement stérile pour les Audoniens qui repartent de Déjerine avec un gros goût d'inachevé. Ceci dit, tout le monde n'a pas perdu sa soirée. Au sortir du stade, pendant que les supporters de Saint-Ouen attendent que les grilles s'ouvrent, un Antillais un peu éméché passe la tête par la fenêtre de son échoppe. Scène surréaliste.

L'Antillais : « Alors, qui a gagné ? »

Un supporter : « C'est Créteil qui a gagné... »
L'Antillais : « Aaaah, Créteiiil ! »
Un autre supporter : « Non, c'est le ti'punch qui a gagné ! »
L'Antillais : « Ah oui, ça, le ti'punch, il a gagné ! »

Par Matthieu Rostac, à Saint-Ouen
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6
À lire ensuite
La grande messe