1. // Caritatif
  2. // OM/Manchester United (8-2)

On était à la raclée OM/Manchester

Si l'on enlève caritatif à match et sélection à Manchester, l'OM vient quand même de coller un 8-2 au vice-champion d'Europe. Mais il faut être honnête, ces deux nuances font toute la différence.

Modififié
2 11
Un match de gala qu'ils ont dit. L'équipe de l'OM au grand complet contre une sélection des légendes de Manchester. Ce qui veut tout et rien dire, personne n'est dupe. Dans la journée, les radios étaient d'ailleurs incapables d'annoncer qui allait fouler la pelouse de Louis-II lors de cette soirée caritative, en l'honneur de l'association de Pascal Olmeta, “Un sourire, un espoir pour la vie”. A une heure du coup d'envoi, le coin réservé aux VIP, aux journalistes et aux joueurs en détente à l'entrée du terrain, est bondé. Bien plus que la veille pour la réception de Boulogne par l'ASM. Ouf. Alors que les joueurs de l'OM discutent par petits groupes sur la pelouse, un blond, bras droit totalement tatoué, vient les saluer un à un. Obraniak, qui a mieux digéré le trophée des Champions que ses coéquipiers ? Aux rires moqueurs de Diarra et Diawara une fois qu'il a le dos tourné, on comprend qu'il s'agit en fait de Matt Pokora, qui sera donc coaché pour la seule fois de sa vie par Sir Alex Ferguson.

C'est que cette sélection de Manchester n'a pas forcément fière allure : Giuly a préféré se la jouer perso en restant à la maison afin de ne pas se blesser avant la signature de son dernier contrat. Même le maillot légendaire des Red Devils n'a pas traversé la Manche. Autant les appeler Merseyside Red. Encore que, il y aura Fabien Barthez dans les cages. Fabulous Fab vient d'ailleurs reconnaître les lieux en short et espadrilles à peine chaussées. Détente. Il prévient les médias présents : « L'important, ce n'est pas ce qui se passe sur le terrain, c'est les gens en tribunes » . Pour le personnel de l'ASM comme pour les reporters de Nice-Matin, l'important, c'est surtout de revoir les têtes connues, à l'instar de Patrice Evra. Ils ont d'ailleurs des étoiles plein les yeux en voyant l'équipe méchoui rentrer sur le terrain : en plus de l'éphémère capitaine de l'équipe de France, Phil Jones, Park, Smalling et Welbeck garnissent les rangs des “Red Devils”. Mais comme il faut bien être onze, il y a aussi Djimi Traoré, Yazid Mansouri et des réservistes monégasques sur le banc. La fête peut commencer.

Marseille nouveau vice-champion d'Europe ?

Pour démarrer, Deschamps a mis son équipe B ou presque. Il a de quoi en être satisfait. N'Koulou rassure et Gadi montre devant que ça pourrait être lui, le fameux sixième homme du compartiment offensif. Par contre, Azpi donne vite tort à tous ceux qui l'ont mis titulaire aux dépens de Fanni dans les guides de pré-saison. A la mi-temps, ça fait 2-2 et les tribunes sont remplies plus qu'aux trois-quarts. Comme souvent dans le coin, le public est totalement acquis à la cause marseillaise : on siffle l'équipe adverse quand elle marque et, bonus, Patrice Evra est conspué à chaque touche de balle. Au retour des vestiaires, la sélection de Manchester fait entrer sa partie show-bizz. En face, Deschamps est sans pitié, il met peu à peu tous ses titulaires. Si Ginola et Lucho rivalisent au milieu niveau vitesse, c'est déséquilibré dans les autres secteurs. Diarra fracasse Welbeck alors que Rémy et Cheyrou montrent qu'ils sont en très grande forme avant le début du championnat. Ça finira à 8-2. On peut dire que Ferguson a pris une baffe façon La Corogne sur cette même pelouse en 2003. Ça fait donc de l'OM le nouveau vice-champion d'Europe par K-O ?

Comme on pouvait s'en douter, l'ambiance est bon enfant à la sortie du vestiaire. D'anciens joueurs comme Fiorèse et Rabesandratana (qui a visiblement avalé Ravanelli) squattent le couloir et arrêtent un peu tout le monde pour taper la discute. Ginola sort une tunique de l'OM devant les journalistes : « Vous voyez, vous pourrez plus dire que je l'ai pas porté ce maillot ! » Même Patrice Evra se montre beau joueur : « Les sifflets ne me dérangent pas. De toute façon, à chaque fois que je reviens en France, ce sont les Marseillais qui me demandent le plus mon maillot » . Beau joueur, Sir Alex l'est aussi quand on lui demande si c'est là, la plus grosse taule de sa carrière : « Oui, c'est la première fois que je prends huit buts, mais c'est en amical » , lâche-t-il dans un roulement de “r” bien à lui. Seule ombre au tableau, on se rend compte à ce moment-là que le numéro 12 de la sélection mancunienne est français. Avec ses cheveux gris et sa bedaine, on aurait pourtant parié pour une ancienne gloire anglaise. Renseignements pris, il s'agit en fait du préfet de Marseille. Barthez a donc raison, l'important ne pouvait qu'être ailleurs.

Par Romain Canuti et Mathieu Faure, sur le Rocher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

pas grand intérêt de faire tout un article dessus...
Par contre ce serait intéressant de faire un article sur le match qui a suivi sur la 8 : OM-PSG 93.
Quand on compare au football d'aujourd'hui on a une impréssion de régression. Comme si les joueurs étaient devenus des acteurs. Ou des danseurs d'opéra. Ou des showmen type red Bull Cliff Diving !

C'était pas la même envie. C'était pas les mêmes salaires. Autre temps, autre football...
si, y a un intérêt : que Canuti justifie son salaire d'été (435 euros/mois) ^^
Cher Filou, c'est tout l'intérêt de SoFoot ce genre d'article. Un reportage en insider, sur les a-côté du foot. Sinon y'a France Football ou Foot Mercato. fais ton choix.
Je regrette la sortie à la MT de Sabo. Je pense qu'il aurait pu se faire dribbler par Pokora.
d'accord avec toi empegueur, je ne me souvenais plus qu'il pouvait y avoir autant d'intensité et d'envie dans un match de football (pendant 90 minutes j'netends!), avec en plus un jeu technique et ouvert.

Digne d'un Stade toulousain-stade Français du début des années 2000 ...
je n'ai toujours pas compris pourquoi M.Pokora était sur la pelouse ??
Il faisait un concert au cap d'agde, a vu de la lumière au Louis 2 et est rentré sur la pelouse ???

enfin, un ptit match sympatoche a regarder sur direct 8, où jézabel lemonier est vraiment hors suj' a chaque de ces interventions
Euh, à côté de Monaco c'est Cap d'Ail, pas le Cap d'Agde, ça c'est du côté de Montepellier.
Oui Jezabel Lemonier a du passer la soirée la plus stressante de sa vie. Ses petites "phrases a placer" était mal préparées et tombait à plat.

Puel est un déprimé de la vie.

Et en plus on l'a envoyé interviewer Sir Alex alors que même une Spanish Cow parle mieux anglais qu'elle.

How ... much time ... you ... trainer ? LMAO
@empeguer, je suis a 400% d'accord avec toi, j'ai meme regardé les retransmissions de la coupe du monde 98 et ca joue bien mieux qu'aujoud'hui, je pensais etre a la masse mais je vois que je suis pas le seul a le penser ;-)
J'aime la référence à PES avec "Merseyside Red"! Encore faudrait-il qu'elle soit bonne car Merseyside Red c'est Liverpool... Man United c'était Man Red mais on n'est plus à une imprécision près avec RC (Lens! mon quota de blagues pourries du jour!)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
A la poursuite du Borussia
2 11