On était à la présentation de Marcelo Bielsa

Retransmise en direct, la première conférence de presse de Marcelo Bielsa à l'OM a donné lieu à un sacré décalage entre l'entraîneur et les journalistes venus à sa rencontre. Et ce n'est pas à cause de la traduction.

Modififié
15 18
C'était l'évènement de la journée. Tout le monde avait coché ce moment sur son agenda. Le genre de retransmission à faire virer un vigile de supermarché parce qu'il a passé une heure peinard au rayon télé. Ce jeudi, Marcelo Bielsa donnait sa première conférence de presse, ses premiers mots en tant qu'entraîneur de l'OM. 4 mois après le match contre Ajaccio au Vélodrome, où sa venue au club était présentée comme très probable. 4 mois donc que les supporters marseillais, et les journalistes qui suivent le club, vivent, dorment et mangent « El loco » . Certains se sont fadés ses biographies en V.O, d'autres des vidéos Youtube sur l'Athletic Bilbao. Jusqu'à présent, ceux qui l'ont croisé - au restaurant, en ville ou à l'aéroport - n'ont eu droit qu'à des « si » et « muy bien » . Le site du club a buzzé cet été grâce à une vidéo montrant Marcelo à l'entraînement lâcher des « Djé Djé Caramba » ou encore un « mmuuuyyy bien Thauvin » . Alors là, c'est sûr, face à la presse et en direct sur internet, ça va être la folie. Un peu comme Barton, qu'on annonçait spécial, et qui n'a pas donné sa part aux chiens dans l'exercice, sur tous les sujets. Mais, une fois sur le même siège, Marcelo Bielsa glace en trois questions la salle, pourtant bondée.

De la pommade pour Passi


« Alors comme ça Marcelo, on est l'entraîneur de France le plus attendu ?
- Je ne sais pas, je ne peux pas l'évaluer.
- Quand même, la salle est pleine !
- Normalement, l'attente des journalistes, c'est celle du public.
- Comment vous sentez-vous, et pourquoi avoir attendu autant pour communiquer ?
- Je me sens bien, et pour l'attente, je fais avec les indications du club. »

Cela n'a pas démarré depuis une minute que l'assistance a compris, à deux doigts de supplier le retour d'Élie Baup, au moins pour l'exercice des micros. Puisque c'est comme ça, des journalistes locaux - qui ont vu en quelques mois leurs possibilités de travail à la Commanderie et autour de l'OM se restreindre sérieusement - se servent de l'occasion pour demander des comptes, notamment à propos de la possibilité de filmer une partie de l'entraînement. « Son travail n'a jamais été autant diffusé que depuis qu'il est ici » répond Franck Passi. Oui, Franck Passi. L'adjoint de Baup et Anigo est resté dans le staff de Bielsa. Si le club avait mis une traductrice à disposition, Bielsa a dès le départ proposé à Passi de traduire. L'ancien milieu de terrain s'exécute, s'appliquant tronçon de phrase par tronçon de phrase, laissant la pigiste au chômage technique pour toute la séance. À une exception notable : lorsque Bielsa le force à dire qu'il est le meilleur de ses adjoints. Si à sa décharge, l'Argentin ignore tout du contexte de pression existant entre le club et les journalistes depuis plus d'un an maintenant, il reste le premier déçu de la tournure des évènements. Il voulait parler, et pas seulement de jeu. Lorsque l'attachée de presse prend la parole pour inciter l'auditoire à se concentrer sur le football, Bielsa coupe immédiatement : « Ils peuvent poser tout type de question, je prendrais le temps de répondre. » Mais au bout de 45 minutes, le constat tombe : « On parle depuis un moment, mais on ne dit rien. »

Punchline et regard fuyant


En fait, le technicien argentin est dans la droite lignée de sa réputation. Au départ, il a justifié son surnom d'El Loco avec l'explication suivante : « J'ai donné des réponses qui n'étaient pas celles que l'on attendait que je donne. » C'est exactement ce qu'il se passe dans la foulée lorsqu'il s'amuse à répondre au pied de la lettre à une question sur le nom des leaders du groupe, ou en évoquant la responsable des soins intensifs pour les enfants de l'hôpital de Rosario, ou, encore, lorsqu'il part dans une saillie digne d'un scribe pour répondre à ceux qui ont écrit qu'il avait installé un parcours quasi-militaire aux abords du centre d'entraînement marseillais. Même si moins accessible que la punchline d'un Mourinho ou Barton, cela risque d'être tout aussi savoureux à la réécoute, avec le recul nécessaire. Et avec le temps. Car pour répondre à un journaliste de La Provence qui lui a fait remarquer finement qu'il ne prenait pas la peine de regarder son assistance, il a promis de le faire une fois qu'il se sera mis à apprendre le français. Il était peut-être sérieux sur le coup. Ce qui peut paraître fou…

Par Romain Canuti, à la Commanderie
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bravo a M.Canuti, auteur des rares bonnes questions de cette conférence. Pour le reste on a eu le droit à des jérémiades d'enfants gâtés.Nous avons quand même un entraineur atypique avec une philosophie de jeu intéressante. Ca aurait été pas mal d'en savoir plus sur sa méthode. Plutôt que de passer 45 minutes à se plaindre de ne pas pouvoir accéder à la commanderie
J'crois que le pire fût celui qui balança "bonjour je suis LE representant des journalistes..." Comme s'il etait à une reunion syndicat/patronat, tout ca pour demander de pouvoir se pavaner toute la saison à la commenderie pour faire croire à son boss qu'il taff...
Le mec a eu 4 mois pour preparer ses putains de questions et il te sort ça..
Bah tu resteras sur le parking connard..!
Thor de Phecda Niveau : CFA2
Bon en gros c'est Labrune qui lui as dit de rester dans les clous ou c'est lui qui ne fait pas honneur à sa réputation ? j'y comprends rien, moi.
Sa conférence était un peu biaisée là
jesse pinkman Niveau : Loisir
c est toujours moins chiant qu une conf de Blanc, ou Baup...
Message posté par CTroy
Bravo a M.Canuti, auteur des rares bonnes questions de cette conférence. Pour le reste on a eu le droit à des jérémiades d'enfants gâtés.Nous avons quand même un entraineur atypique avec une philosophie de jeu intéressante. Ca aurait été pas mal d'en savoir plus sur sa méthode. Plutôt que de passer 45 minutes à se plaindre de ne pas pouvoir accéder à la commanderie


Avant de penser au "jeu de football" les journalistes pensent à grailler et avec Bielsa ils savent que leur pouvoir d'affabulation, de nuisance et d'invention va en prendre un coup.
Ils ont tenté le tout pour le tout à cette conf'. A mon avis ils tenteront bientôt la technique du gentil chiot si Bielsa reste ferme.
Journaliste "footballistique" sa s'étudie , c'est une vocation ?
Dans ce cas certaines personnes amatrices féru de foot , auraient encore plus de galon vu le niveau de 3/4 des journalistes Français !

Ce n'est pas pour dénigrer , mais juste un ressentit de manque de passion , bon après on pourrait refaire 1000 fois l'éternel débat de la culture foot a la Française ..

_ Bielsa j'aime l'entraineur de par sa rigueur , sa vision , ( sa façon d'etre personnelle moins ) , en anticipant d'une saison je serais curieux du recrutement qu'il ferait , en supposant que la cellule recrutement travaillera avec lui ?!?!
Journalistes de merde, on a eu le droit à 10 minutes de football et 50min de jérémiades.


Sinon pour le contenu à proprement parlé, j'ai été assez surpris de l'entendre dire qu'il n'avait en fait que peu de pouvoir au sein du club. D'après ses propos, il ne s'occupe QUE d'entrainer l'équipe 1 (Certes, c'est un "entraineur"), celle qu'on lui donne et sur laquelle il n'aurait pas son mot à dire.

Je trouve ça étonnant, notemment vis des rénovations de la commanderie ou de la mise à l'écart des "lofteurs". Est-ce un arrangement qu'il a fait avec Labrune pour être le moins exposé médiatiquement possible, et refiler la patate chaude à Labrune qu'il sera plus en mesure de s'occuper de la presse en cas de soucis ?

Possible, en tout cas son discours tactique m'a plu. Ca doit bien faire depuis Gerets qu'on a pas entendu le mot "attaque" à la commanderie...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 2
Quelles sont les questions que tu lui as posées Romain Canuti?

En tous cas, Bielsa peut faire un personnage idéal pour les Guignols, avec son look survêt/lunettes.
Je le vois bien comme la Prince, toujours accompagné de Passi pour répondre aux questions de D'Arvor, lui sortant des "Concha de tu madre" en guise de réponse et Passi qui lui dirait "Le coach, il ne veut pas te parler, ni te regarder...".

Même sans s'exprimer, cet entraîneur va vite devenir un personnage médiatique incontournable.
Bonjour Mr Bielsa,

- Dernièrement le jeu des grandes equipes Européennes (Real, Bayern avant Guardiola) a evolué pour contrer la domination du Barça, dont la stratégie était similaire à la votre (basée sur un pressing haut et une forte possession), imprimant ce style comme nouveau modèle dans les têtes de bon nombre de techniciens. Ma question: pensez-vous qu'il vous faudra faire un changement radical de votre philosophie dans un futur proche ou qu'au contraire persevérer et l'amener à encore un niveau supérieur permettra à votre tour de contrer ce nouveau style?

_ Vous affirmiez tout à l'heure que le style en France est caractérisé par la supériorité de l'aspect technique et comportemental des joueurs sur l'aspect tactique. Vous affirmez aussi ne pas arriver en révolutionnaire. Doit-on comprendre que vous êtes en train de vous adaptez à notre championnat et ne priviligerez pas autant l'aspect tactique qu'avec vos clubs précédents?

Bonus:
-Vous nous dites que vous n'avez pas votre mot à dire sur les transferts, le "loft" etc: vous nous prenez pour des cons (qu'on est vu nos questions) ou vous êtes sérieux? la vérité s'il vous plaiiiit.


Voilà. Sans gicler sur mon miroir, ça ne me paraît pas extrêmement compliqué de trouver une ou deux questions comme ça, c'est leur taff bon sang.
En espérant que R. Canuti -seul à s'être débrouillé- en glisse quelques unes à ses confrères.

ps: oui les questions sont longues, ya tout plein de mots, mais un journaliste c'est une homme de lettre (oui oui). Donc ils doivent être capable de me synthétiser ça. Et puis si tu les lis à voix haute avec une bonne élocution elles prennent 10 sec.

Voilà, premier post sur sofoot, désolé de vous salir autant la page:) Content d'être parmi vous en tout cas!
denis brognard Niveau : Loisir
Sacré melon pour qun si petit palmares...
Message posté par Cumberbatch

Sinon pour le contenu à proprement parlé, j'ai été assez surpris de l'entendre dire qu'il n'avait en fait que peu de pouvoir au sein du club. D'après ses propos, il ne s'occupe QUE d'entrainer l'équipe 1 (Certes, c'est un "entraineur"), celle qu'on lui donne et sur laquelle il n'aurait pas son mot à dire.

Je trouve ça étonnant, notemment vis des rénovations de la commanderie ou de la mise à l'écart des "lofteurs". Est-ce un arrangement qu'il a fait avec Labrune pour être le moins exposé médiatiquement possible, et refiler la patate chaude à Labrune qu'il sera plus en mesure de s'occuper de la presse en cas de soucis ?


J'avoue que ça soulève pas mal de questions... Surtout sur le mercato et le choix des joueurs.

S'il y avait eu 2-3 journalistes avec des couilles et un cerveau dans la pièce, ils lui auraient peut être posé la question.
Message posté par denis brognard
Sacré melon pour qun si petit palmares...


Sacrée analyse pour quelqu'un qui n'a pas regarder la conf...

Sans le savoir tu l'a plagié.

Il a dit qu'il ne pouvait prétendre ou pronostiqué quoi que ce soit étant donné qu'il n'est pas un cador. ( je me rappel plus de phrase exact..)

En tout cas, en toute humilité. Donc reviens avec une critique valable au moins...
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 8
Bon vu que je suis assez mal luné, je pousse mon petit coup de gueule un bonne fois. Puis vous m'entendrez plus à ce sujet.

J'espérais que le fait que la finale aller de la Libertadores complètement passée sous silence soit un oubli de vos journalistes et autres correspondants éditoriaux, trop occupés ailleurs à pondre 3 ou 5 articles sur le fait de retirer les maillots ou monter tout un buzz en mode autour de la Bielsamania voir comment une simple conf de presse est couverte en long en large et en travers....

Il n'en est rien donc (je doute qu'un article ou même un semblant de brève voir un vine tout pourri apparaisse d'ici ce week end) à So Foot on décide pendant les périodes creuses même quand il y a les compètes de faire de même. On pond que du creux à tour de bras. On rétribue aussi le feuillet au degré d'inanité du dit article ou la dite brève j'imagine. On n'a décidément de moins en moins le So Foot qu'on mérite qui devient une espèce de "grand journal" du foot. Du clinquant autour, du vide à l'intérieur.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Franchement, que pouvait-on attendre de son interview alors que le championnat n'a pas commencé? qu'il dise ...
- révolutionner la tactique ?
- gagner la L1 ?
- transformer ses joueurs en 1 mois pour en faire des superstars ?

1/ Il a provoqué une attente. C'est réussi compte tenu de la couverture médiatique.
2/ Il a joué profil bas (en baissant le regard. Cela ne sert à rien de parler avant les matchs. C'est sur le terrain que l'on voit les performances.
3/ Il a diminué son rôle par rapport aux dirigeants. Qu'on le croit ou pas, il a voulu corriger une exagération sur son caractère tyrannique.

C'est un homme qui vit pour le football et qui le connait bien. Il a des idées qu'il défend pour obtenir la performance. Il pousse ses joueurs à se dépasser.

Comme pour un Jacquet, voyons les effets de son coaching sur 6-10 mois. La vérité sort du terrain et non des interviews avant les matchs...
JuanValdez Niveau : DHR
J'ai l'impression que Bielsa bénéficie de beaucoup plus de libertés et de marge de manœuvre qu'il a bien voulu l'avouer. Ne serait-ce que dans la maîtrise de sa com. Evidemment, et Bielsa ne fait pas exception, tout entraîneur est tenu de communiquer un minimum avec la presse ne serait-ce que dans le cadre de l'entretien de l'image de marque du club. Deschamps le faisait très bien. Gerets également. Or j'ai l'impression que Bielsa a imposé ses propres règles sur ce sujet et encore mieux : il semble que la direction le soutienne. Le pire c'est que le buzz est en marche. La preuve rien que sur So Foot, on eu le droit à un Top 10 pré-conf, un lien pour la suivre, une brève « punchlines » juste après et enfin un article ce matin. Le tout basé sur du vent.
Pour en revenir à Bielsa et sur les sujets portants sur sa supposée omnipotence sur tous les sujets touchant au club, je crois qu'il a beaucoup plus la main qu'il ne veut l'avouer. Seulement, il botte en touche vers sa direction afin de ne pas avoir à s'épancher trop loin sur un sujet qu'il ne veut pas aborder (?). Bon combo en tout cas : lui s'occupe du sportif et la direction s'occupe de la com, marketing…
Julius Barnabus Niveau : District
Message posté par el peruano loco
Bon vu que je suis assez mal luné, je pousse mon petit coup de gueule un bonne fois. Puis vous m'entendrez plus à ce sujet.

J'espérais que le fait que la finale aller de la Libertadores complètement passée sous silence soit un oubli de vos journalistes et autres correspondants éditoriaux, trop occupés ailleurs à pondre 3 ou 5 articles sur le fait de retirer les maillots ou monter tout un buzz en mode autour de la Bielsamania voir comment une simple conf de presse est couverte en long en large et en travers....

Il n'en est rien donc (je doute qu'un article ou même un semblant de brève voir un vine tout pourri apparaisse d'ici ce week end) à So Foot on décide pendant les périodes creuses même quand il y a les compètes de faire de même. On pond que du creux à tour de bras. On rétribue aussi le feuillet au degré d'inanité du dit article ou la dite brève j'imagine. On n'a décidément de moins en moins le So Foot qu'on mérite qui devient une espèce de "grand journal" du foot. Du clinquant autour, du vide à l'intérieur.





Le niveau de cette compet' est tel cette année que Franchement même moi qui suit régulièrement le championnat mexicain notamment et la copa libertadores, je n'ai pu me résigner à voir ce match. Le fait qu'il n'y ait aucune équipe "clinguante" notamment brésilienne n'arrange pas non plus.
Ça va leur faire du bien à certains "journalistes" de merde (une large majorité) de se faire rentrer dans la gueule.y en a marre qu'il fasse la pluie et le beau temps avec leurs caprices d'enfants gâtés.n'oubliez pas que vous êtes des "journalistes"sportifs,des grattes papiers,et arrêtez un peu de vous prendre pour de vrais journalistes d'investigations bande de mange merde.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Marquinhos, l'âge de faire
15 18