Futsal
  1. // Tournée Adidas

On était à la finale du Samba Tour

Du futsal, des Brésiliens, Lucas Moura et sa veste bariolée, des affiches, des colliers de barbe et des crêtes, Djibril Cissé, des journalistes, Lucas Digne, des jongles et des selfies. Bref, une belle soirée.

Modififié
14 3
Lundi 25 mars. Paris XI. Gymnase Japy. Ce soir, c’est le grand soir, c’est la finale du Samba Tour, le tournoi de futsal organisé par Adidas. Pour l’occasion, plus de 400 personnes sont présentes : des journalistes, des bloggers, des supporters, des beaufs et des moins beaufs, et même un coiffeur. Mais pas n’importe lequel : un coiffeur qui a son salon dans les travées du Stade de France et qui a été débauché pour l’événement. Tant mieux pour ceux qui n’avaient pas peur de s’essayer à une petite crête, un collier de barbe, voire les deux en même temps, on ne se refuse rien.

D’ailleurs, comme c’est la finale, le gymnase est décoré comme pour un nouvel an chez Boris ! Des lumières rouges, des lumières bleues, des lumières vertes, des écrans géants, des écrans de Playstation, des grosses affiches Adidas et un DJ qui oscille entre samba, Drake et Justin. Évidemment, les stars tant attendues sont en retard. Surtout Djibril Cissé, malgré ses baskets ailées. Le Djib’ s’est certes fait attendre, mais reste toujours disponible pour un petit « selfie » avec ses fans. La classe américaine.

S’enchaînent à l’étage les interviews TV. Une fois le cadre bien réglé afin de mettre en valeur les affiches Adidas, le défilé peut commencer. Les uns après les autres, Djibril Cissé, Lucas Digne et Lucas Moura défilent devant les projecteurs et papotent avec les journalistes. Mention spéciale à Lucas Digne qui avait l’air complètement perdu avec son casque au moment de donner une interview, mais qui s’en est finalement sorti vivant.

En bas, sur la pelouse synthétique, le match commence enfin. Flamengo fait vite le show, pendant qu’on retrouve tout notre beau monde dans les gradins. Djibril ne lâche pas son téléphone ; Lucas Digne retrouve Rio Mavuba, son ancien coéquipier du LOSC et ils ont l’air de bien se marrer ; Lucas Moura, lui, se laisse envoûter par le rythme des percussions et lâche deux-trois pas de danse qui font marrer bien Nene, l’ancien meneur parisien, lui aussi présent pour l’occasion.

Pendant ce temps-là, les Brésiliens de Flamengo font danser L'Équipe 21 (qui s’était imposé au tournoi des médias du 9 mars dernier) et s’imposent dans cette finale et ce tournoi. Invaincus. Samba ! SCW
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Syr_Odanus Niveau : CFA
On samba les couilles.
Dranim
D'habitude, c'est un peu plus détaillé les "On était à/au...", non?
Parce que faire un "article" pour nous dire que le Djib est arrivé en retard pour rester sur son tél, merci quoi!
Effectivement d'habitude c'est un peu plus détaillé.. on entend pas du tout parler des autres équipes présentes (Z5/LE FIVE) mais bref.

Faites nous au moins croire que le rédacteur était vraiment sur place :

"En bas, sur la pelouse synthétique" Clairement pas non.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 3