1. //
  2. //
  3. // Coupe du Rhône

On était à la finale de la Coupe du Rhône

La fin de saison rime avec finales en tout genre. Dimanche, on était à Décines, banlieue lyonnaise où trône désormais le Grand Stade cher à Jean-Michel Aulas, pour assister à la finale de la Coupe du Rhône. Mais pas que.

Modififié
484 6
Il y a un problème. Néné s'interroge, regarde sa montre. Non, ce ne sera pas pour ce soir. Son téléphone portable sonne, sa femme de l'autre côté. « Je suis à la bourre, c'est la prolongation » , commente André Gerez, 82 ans, chargé de la commission coupe au District du Rhône. Ce dimanche, en finale, la réserve de Lyon Duchère joue Bords de Saône, regroupement de deux villages, Parcieux et Massieux. Un match cadenassé qui ne fait pas vraiment les affaires dudit Néné. « Je ne vais pas voir Zorro, parce que tu sais que tous les soirs je suis devant ma télé pour le regarder, ce n'est pas une blague. Et puis, avec le foot, un jour, je vais retrouver ma valise sur le palier. Elle est patiente ma femme…  » Bientôt 18h30, André flaire la séance des penaltys. Quand, soudain, le jeune Fardy Aloa délivre La Duch'(111e, 1-0). C'est peut-être encore jouable pour le cavalier qui surgit hors de la nuit.

Sylvain Idangar quelque peu égaré


Les fins de saison, avec leur lot de finales en tout genre. Dans le département du Rhône, c'est à Décines que ça se joue, à quelques encablures d'un autre stade ; le Grand stade de l'OL, à défaut d'un autre nom. Avant « d'accueillir le monde entier » , comme le répète madame le maire Laurence Fautra, c'est un autre football qui se joue sur sa commune. « Tout commence par le sport amateur, on n'est pas bien ici ? En ce qui concerne le Grand stade, pour l'instant, je suis sur le banc de touche en train de couper les citrons, mais ça c'est une autre histoire.  » Son «  ami Jean-Michel Aulas » , qu'elle a appris à connaître, n'était pas de sortie, « sans doute en vacances, mais ce n'est pas à moi de l'inviter. » Peut-être JMA aurait-il pu venir prendre des nouvelles d'un ancien poulain du centre de formation lyonnais, Sylvain Idangar ? Buteur d'un autre temps à Gerland, en Ligue des champions contre le Sparta Prague, sous les ordres de Paul Le Guen, l'attaquant s'est depuis perdu en route. À 31 ans, il est passé en cours de saison de Lyon Duchère à Bords de Saône. Le niveau ligue régionale étant manifestement trop rapide, Sylvain a joué sans faire de bruit dans cette finale.

Un tour de Coupe de France à oublier


À Décines, il y a les Dorjkaeff, père et fils. Il y a surtout deux clubs qui se disputent le haut de l'affiche en Honneur, l'UGA et Chassieu-Décines. Après une saison à oublier - les deux clubs étant rétrogradés -, l'organisation de la finale est l'occasion de penser à autre chose. À quelques heures du coup d'envoi, à la buvette, on évoque plutôt la nouvelle piste d'athlétisme et le meeting dans lequel de jeunes espoirs du club espèrent briller. Accrochée au mur, une affiche retraçant un beau parcours en Coupe de France. Visiblement pas un très bon souvenir. « C'était un 8e tour. Tu parles, on a pris 8-0 contre Istres qui jouait en Ligue 2 » , se souvient, amer, un bénévole du club. Côté terrain, la première finale est terminée.

Les deux équipes de district départemental ayant réalisé le plus beau parcours en Coupe du Rhône viennent d'en découdre, le village de Saint-Forgeux a étrillé celui de Montrottier (5-1). Puis, c'est au tour des filles, avec une victoire de Sud Lyonnais (4-1) contre Bords de Saône, qui s'est déplacé pour passer un « dimanche à la con » . Près de 400 personnes dans la tribune, le grand rendez-vous peut enfin débuter. D'un côté du banc, un club plus qu'ambitieux. Sous les commandes du président Guy Rasper, impliqué dans la chaudronnerie industrielle, Bords de Saône n'est pas mécontent d'afficher près de 500 licenciés pour 3 500 habitants. « On a les structures pour évoluer en CFA, avec des préparateurs physiques, des entraîneurs diplômés » , se targue le responsable communication Jean-Pierre Malozzi. En face l'AS Lyon Duchère.

La jeunesse prometteuse de la Duchère


Longtemps considéré comme un club de quartier qui ne vivait que pour son équipe première, La Duch' a embrayé sur une nouvelle voie. Si l'équipe du 9e arrondissement de Lyon s'est maintenue à l'arrachée en CFA, les autres formations laissent entrevoir un beau potentiel. « J'ai pris l'habitude de dire qu'on est devenu un club normal, avec des équipes de très bon niveau dans toutes les catégories. Cette victoire en Coupe du Rhône de la réserve est le fruit de cette nouvelle politique. C'est encourageant » , relève le président Mohamed Tria. Dans cette formation, des U19 et notamment un joueur à suivre, Sébastien Gourisse. C'est d'ailleurs la fraîcheur de la jeunesse qui a fait la différence sur ce match, La Duchère multipliant les débordements jusque dans les dernières minutes, Bords de Saône espérant plutôt la séance de tirs au but. Les quelques supporters de la Nouvelle-Calédonie, venus soutenir Wanapopo, pouvaient être eux aussi déçus. Pour leur première finale de l'histoire du club, Bords de Saône est reparti les valises vides. Un coup d'épée dans l'eau, comme dirait Néné.



Par Cédric Perrier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ToxikCheese Niveau : Loisir
C'est moi ou sur le drapeau "nouvelle caledonie" on voit un brochette pour BBQ ???


Sinon article sympa !

Je savais pas qu'Idangar était tombé aussi bas ! Mais déjà il continue à jouer, c'est déjà ça ! à l'époque de son but, je l'imaginais bien être un bon joueur professionnel pourtant...
boy in green Niveau : District
Pour avoir jouer Bords de Saône cette saison en PHR, ce club n'a rien à faire à ce niveau.
Un stade et des vestiaires niveau CFA, une salle de réception plus grande qu'une salle des fêtes, des joueurs payés grassement et vraiment bons (mais un melon exceptionnel à ce niveau la), quelques anciens pros, un vrai staff technique de 6/7 personnes etc... La seule chose qui leur manquait, c'est du monde au stade pour venir les voir.
Par ailleurs ce club est installé dans l'Ain il me semble et participe à la coupe du Rhône. Surement des raisons géographiques mais j'ai trouvé ça bizarre.
KopMalvoisie Niveau : Loisir
C'est pas faute de vous avoir invité mais à mon avis y'avait plus chouette ici:

https://www.youtube.com/watch?v=J1t_zcM2P5c
Bah j'ai joué contre Vienne en championnat, alors que c'est en Isère ^^
La "brochette BBQ" sur le drapeau c'est une flèche faîtière:

De toutes les sculptures de la grande case, la flèche faîtière est à la fois la plus importante et la plus fonctionnelle. Dans la construction des cases rondes, le travail de finition de la couverture au niveau du faîtage est une opération délicate car de la position de ce dernier dépend son étanchéité. Il s'agit de resserrer la dernière rangée de paille autour d'un axe sommital, donc soit directement autour de l'extrémité du poteau central, soit contre le pied d'une sculpture faîtière qui vient s'insérer dans la corbeille, à l'alignement du poteau central.
La flèche faîtière mesure en moyenne 2,50m. Elle est constituée d'une pièce de bois allongée, monoxyle sur laquelle on peut distinguer trois parties : en bas, le pied, au milieu, le motif et en haut l'aiguille. Le pied d'une longueur d'au moins 1m est épointé à son extrémité afin de permettre son implantation. Une fois le pied installé dans le dispositif faîtier et recouvert par la paille, seules les deux autres parties émergent du sommet de la case.


Source: Service des Musées et du Patrimoine de Nouvelle-Calédonie
Pensez au derby des Mauges pour la saison prochaine !
2 clubs de DHR pour 2500 spectateurs.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
484 6