1. // L2 – Nantes/Guingamp (4-0)

On était à La Beaujoire

Le FC Nantes du très contesté Waldemar Kita quitte la dernière place du classement de L2, profitant de l'offrande offerte par le trop gentil voisin guingampais. On a assisté au match, au cœur des 12 000 spectateurs de La Beaujoire.

Modififié
0 9
« 44 = BZH ! » Obscur à ceux qui ne suivent rien à la géopolitique du grand-Ouest français, ce graff tracé en quelques endroits de la rocade nantaise signifie que le département de Loire-Atlantique – numéro 44 donc, dont Nantes est le chef-lieu – appartient historiquement à la Bretagne – initiale BZH – et non aux Pays de la Loire. C'est ça et « BZH vaincra » , aussi. La venue du promu guingampais constitue donc bien une forme de derby régional. Enfin, bien moins chaud tout de même qu'un Rennes/Nantes ou qu'un Guingamp/Brest, on est d'accord. De chaleur d'ailleurs, il n'y en a pas eu du tout, car après un weekend de canicule (si, si!), un vent de fraîcheur s'est installé en ce lundi-soir, et la pluie est tombée drue une bonne partie de la journée. Au point qu'on a pu se demander un moment si le match allait bien avoir lieu. Au point aussi qu'un spectateur amateur de jeu de mots ose renommer pour un soir La Beaujoire « stade de La Baignoire » . C'est dire si ça rigole.

L'enceinte érigée en 1984 a pu constituer un moment un fleuron de l'architecture sportive à la française, mais force est de reconnaître qu'elle a aujourd'hui pris un bon coup de vieux dans la gueule. Accueillant à bras ouverts les bourrasques de vent, elle a déjà nettement moins de succès s'agissant des spectateurs, puisqu'ils ne sont qu'à peine plus de 12 000 à poser leur séant sur un des 37 000 sièges qu'elle compte au total. En conflit avec la direction, le groupe de supporters de la Brigade Loire fait grève pour une durée indéterminée et c'est donc sans kop ni encouragement collectif que le public accueille son équipe au coup d'envoi. Du côté du parcage visiteurs, c'est autre chose avec une solide garnison de Guingampais, menée par le Kop Rouge. Ils déchantent vite néanmoins, puisqu'après une bonne entame, les visiteurs encaissent un premier but : perte de balle un peu conne sur une touche, récupération de Wiltord qui lance Veretout dans le trou béant laissé par la défense adverse, 1-0 (19e). Puis c'est le break, avec ce bon vieux Syl Wiltord à la conclusion cette fois ; il se fait oublier en furet des surfaces au second poteau et dévie un coup-franc indirect. 2-0 (35e), et deuxième « Aouuuuuuuuuuuh ! » de la soirée pour le speaker, une spécialité locale pour annoncer les buts canaris. Il y en aura deux autres après la pause par Raspentino d'une superbe frappe en pleine lunette (69e) puis par Vivian de la tête, qui profite d'un bon travail de Cissokho sur son côté droit (72e). Une deuxième période disputée à 11 contre 10, Diallo pour Guingamp ayant été sorti pour avoir récolté deux cartons jaunes.

Voilà. A défaut d'avoir complètement rassuré du point de vue du fond de jeu, Nantes a enfin offert un peu de sourire à son public dépressif. Grâce à ce succès, l'équipe quitte aussi la dernière place pour remonter directement à la treizième, les joies du début de saison. Wiltord a été chaleureusement applaudi à sa sortie, tout comme le récemment transféré Jean-Jacques Mandrichi à son entrée. Celui-là même dont Waldemar Kita voudrait déjà se séparer. Une banderole a d'ailleurs été adressée au sémillant président en début de match : « Il faut partir maintenant » . Simple et limpide. Côté guingampais, la perte récente du défenseur Bakary Koné, parti à l'OL, fait mal, très mal. A se demander si son départ a bien été anticipé, tant les alternatives à son poste paraissent faibles. Sinon on sent bien chez le promu la patte de leur entraîneur Jocelyn Gourvennec, avec une volonté affichée de faire vivre le ballon et de se faire des passes, mais le manque criant d'expérience et d'impact coûte cher. Le jeu produit en a été rendu fadasse. Fadasse comme le beurre sans sel. BZH Powa.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aime les références de derby. Rennes-Nantes, Guingamp-Brest ... ça sent la barre à mine. Prends ça, Glasgow !
"On était à La Beaujoire"
Cool, un article sur le FCN! C'est devenu si rare.

"44=BZH" oulah, ça commence mal.
Pourquoi ce raccourci avec un revendication d'une minorité de ligérien? pour tenter de vendre un "derby régional"? LOL.
Dans ce cas, Nantes a la possibilité de jouer une floppée de Derby!! Angers, Le Mans, Laval pour la ligue 2, puis on peux ajouter Brest, Lorient, Rennes en ligue 1! et même Vannes en National.
Non le seul vrai derby pour le FCN, c'est Nantes-Rennes!! Et pas un pauvre Nantes-Guimgamp - -'

Bon passons l'introduction.
Le match :
Ah on a un résumé façon "20 minutes". But à la 19e, but à la 35e But a la.....

- Pas un mot sur les systèmes de jeu ni sur les intentions de jeu des deux équipes.
- Pas un mot sur le tacle de Vainqueur sur Giresse qui aurait pu valoir rouge en début de match et qui aurait changer la physionomie de la rencontre ni sur les nombreux cartons jaunes distribuées sévèrement entrainant l'expulsion du guimgampais Diallo.
-Pas un mot sur les nombreux jeunes, talentueux, formés au club par Nantes présent sur le terrain et la feuille de match (Trebel, Raspentino, Veretout, Sasso...)
- Pas un mot sur la récente démission de Ziani suivant celle de Hillion pendant l'été (Landry Chauvin entraineur de Nantes (et jamais cité dans l'article!) en a quand meme parlé a la fin du match!)
- En conclusion pas un mot sur les possibilités de réalisation des objectifs des deux Clubs sur la saison.

Enfin bon. Il faudrait renommer l'article "On était venu se la couler douce à la Beaujoire et on a eu la chance de voir des buts youpi"

Très décevant Mr Delanoë.
Zubrowka, article plein de condescendance on est bien d'accord mais pour la petite histoire, Raspentino n'est pas formé au club mais débarque d'Agde en CFA.
Suporter de Guingamp, j'avoue que de lire un papier sur ce "derby" m'enjouait... et m'a vite déçu.
En effet, à lire le fil du match sur un autre site d'info sportive, la rencontre à été quelque peu biaisée par le carton rouge. Certes, il y avait déjà 2-0 à ce moment du match.
La défense guingampaise a du travail devant elle. Le départ de Koné est regrettable. Espérons que les jeunes du centre de formation s'aguerrissent vite cette saison pour que Guingamp se maintienne et vise dès l'an prochain une montée.
Pour Nantes, le spectre de Strasbourg guette... D'un fleuron du championnat, un modèle jeu et un centre de formation de renom (qui continue à lancer de bons joueurs), ce club devient un habitué de la L2 qui tutoie le National. Triste ! Dommage pour les Rennes-Nantes !
Zubrowka: Le but de cet article n´est pas de résumer le match. Pour ca, va sur l´équipe ou FF. Non là, il s´agit de retranscrire l´ambiance dans le stade et l´aspect général du match par les yeux d´un supporter/spectateur lambda. SoFoot est un habitué de cet exercice puisqu´un article du même style avait été rédigé sur le show organisé par l´OL pour la présentation de son équipe A, et un autre sur l´ambiance du Parc chauffé par le plan Leproux.
Vous avez craqué sérieux. Le seul vrai derby, c'est le derby de l'atlantique contre Bordeaux. Le fait qu'on en soit à s'enthousiasmer pour un Nantes-Guingamp fait de la peine.

Bon sinon, au delà de la large victoire qui fait plaisir, ce qui est choquant c'est que les buts sont beaux en plus.
merci les jaunes, belle victoire; et puis la BL, ben... lol
Tokouille > Ah parceque retranscrire "l'ambiance dans le stade et l'aspect général du match" interdit de pousser un tant soit peu l'analyse tactique et critique du match? c'est a dire parler de foot? Bon soit. Mais ce n'est pas ce que j'attends d'un site comme So foot.
Surtout quand cette retranscription de "l'ambiance" est autant tirée par les cheveux (Invention de derby - état du stade (ça va je vous rassure, la beaujoire n'est pas en ruine) - nombre de spectateurs (12 000 personnes fin aout, en L2, un lundi soir d'orage, c'est deja pas mal !!)
Mouais, un peu décevant comme article. 2 infos: la banderole sur Kita, propre, et le fait que la BL soit en grève. Donc un long papier avec juste deux infos, c'est peu.
M'enfin je salue quand même l'intérêt porté à Nantes, car en tant que Bordelais je me languis de plus avoir de matches exacerbant notre vieille rivalité. C'est croix et la bannière pour avoir des infos dignes d'intérêt sur le FCN alors qu'en effet 12000 personnes c'est effectivement plutôt bien avec des boulets pareils à la tête du club. Bougez pas les Canaris, on arrive en L2 et on va vous aider à reremplir la Beaujoire :-)
Quant aux derbies bretons, j'en vois guère que deux dignes de ce nom: Rennes-Guingamp et Brest-Quimper. Et avec ça Glasgow prend rien du tout, et c'est pas tous les jours de surcroît. Bref sans Nantes à Bordeaux on se fait ch..., le grand Sud-Ouest demeure un désert footballistique au niveau pro.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Welbeck tient ses promesses
0 9