1. // Coupe du monde 2014
  2. //
  3. // Rencontre

On est allé voir la mère du vrai Ronaldo

À Rio, dans le quartier de Bento Ribeiro, vit une personne dont l'importance historique est incontestable : Dona Sonia Nazário, mère de Ronaldo, le Fenomeno.

Modififié
Note : article publié le 12 juin 2014, juste avant le Mondial brésilien.

Avant d'être Ronaldo pour les Brésiliens, puis O Fenomeno pour la terre entière, Ronaldo fut d'abord Dadado, un gamin de Bento Ribeiro. Même si l'origine du talent a pris naissance à une vingtaine de bornes du centre ville de Rio de Janeiro, le Brésilien n'a jamais vraiment connu la misère. Et pour cause : Bento Ribeiro n'est pas une favela, mais bien un bairro, comme aime à le nuancer la classe moyenne du coin. Certaines rues sont pourtant mieux loties que d'autres. C'est le cas notamment de la rua General César Obino. Les habitants de la rue qui a vu naître Ronaldo ont bénéficié de l'influence de l'enfant du pays pour avoir droit à une décoration urbaine digne de l'évènement. « Il a payé toutes les guirlandes et la peinture avec son argent pour offrir un lifting à la rue qui l'a vu naître. Il connaît tout le monde ici, c'était impensable qu'il y ait une Coupe du monde au Brésil et qu'il ne fasse rien pour l'endroit, où il a commencé à faire ses premiers pas » , lance Sandra, une collaboratrice censée superviser l'avancée des travaux pour l'ancien attaquant de la Seleção. Si les guirlandes jaune et vert sont déjà installées, les fresques au sol ne sont toujours pas terminées. La rue a d'ailleurs été interdite à la circulation des voitures pour permettre aux énormes fresques représentant Ronaldo, la Coupe du monde et sa mascotte de sécher avant le match d'ouverture du Mondial. Et surtout avant le retour de l'inspectrice des travaux finis, Dona Sonia Nazário. Nulle autre que la mère de Ronaldo. Qui en profite pour répondre à quelques questions, maillot de la Seleção 2002 sur le dos.


C'était comment la vie de quartier de Ronaldo ?
Tu vois les enfants qui jouent là-bas ? Bah, Ronaldo était comme eux à leur âge. Il voulait toujours jouer au football, il fallait le freiner. J'étais plutôt protectrice, du genre inquiète. J'avais toujours peur qu'il lui arrive du mal. J'étais celle qui lui disait non. Mais heureusement, tout s'est bien passé. Il a été heureux et nous avons été heureux grâce à lui et pour lui. Ronaldo est né ici, et il aurait très bien pu ne jamais en sortir. Heureusement, il avait beaucoup d'ambition, l'envie de réussir et surtout un talent divin.

Vous avez tout de suite vu ce talent ?
Je suis sa mère, donc ça paraît présomptueux de dire qu'il était plus doué que certains de ses camarades balle au pied, mais c'était le cas. Vraiment. Ça sautait aux yeux qu'il était un joueur différent. À 6 ans, son talent était déjà une évidence pour tout le monde.

C'est-à-dire ?
Il émerveillait tout le quartier. Une attraction. Il y avait même des gens ici qui appelaient des clubs pour leur dire qu'il y avait un talent à signer. Sa réputation est très vite devenue importante auprès des clubs professionnels de la région. Il passait son temps à faire des tests dans les grands clubs : il n'en a jamais raté un seul. À chaque fois, ces clubs voulaient le signer pour leur centre de formation, et à chaque fois c'était le même problème : ils ne voulaient pas avancer les frais de transport.

Vous aviez peur de tous ces étrangers qui s'intéressaient à votre fils ?
J'étais préoccupée, je ne connaissais rien au football, à la manière dont ça fonctionnait, mais je voyais bien que mon fils éveillait l'intérêt de tout le monde. Moi, tout ce que je voulais, c'était qu'il réussisse dans la vie. Et dans ma tête à l'époque, il fallait que ça passe par les études. Je voulais qu'il ait une bonne formation académique pour qu'il puisse avoir un travail qu'il aime. Le football, je voyais ça comme un loisir, pas comme une profession, d'ailleurs je pensais qu'on ne pouvait pas gagner d'argent en tapant dans un ballon.

Ça représente quoi Ribeiro pour Ronaldo aujourd'hui ?
Tout. D'une manière ou d'une autre, il veut toujours être présent dans son quartier d'enfance. C'est ici qu'il a grandi, qu'il a sa famille, les voisins qui l'ont vu grandir, des amis. C'est le début de son histoire. Cette rue est toujours dans un coin de sa tête, où qu'il aille. D'ailleurs, les décorations mondialistes, les guirlandes, les graffitis sur la chaussée, c'est lui qui les a financés. Il veut que cette Coupe du monde apporte des ondes positives dans son quartier d'enfance et il suit tout ça avec beaucoup d'attention. Il y a même des collaborateurs à lui qui sont venus spécialement filer un coup de main aux voisins pour que tout soit prêt pour la compétition. Ce Mondial, il le voit comme une véritable fête. Il veut mettre un écran géant devant sa maison d'enfance pour que tout le monde voit les matchs. Il est présent et impliqué. Ici, c'est son cocon, sa zone de confort.

Justement, il va en avoir besoin avec toutes les polémiques qu'il y a autour du Mondial, d'autant qu'il est membre du comité d'organisation…
Il va en avoir besoin, c'est sûr, parce que cette Coupe est déjà critiquée, mais j'espère que tout se passera bien. C'est son plus grand souhait. Il veut vraiment que le Brésil donne une belle image. On doit gagner cette Coupe du monde. On doit la gagner ! (elle se tape les mains)

Mais, pour une fois, on a l'impression que les gens ont du mal à s'emballer pour la Seleção...
Les Brésiliens ne sont pas contre la Coupe du monde, mais ils n'aiment pas les politiques, leurs manœuvres. On est un pays de football et aujourd'hui, vous verrez, tout le monde supportera la Seleção lors du match d'ouverture. Ronaldo ne prône pas la guerre, mais le rapprochement, il est dans le compromis. Tout ce qu'il souhaite, c'est que les gens soient heureux. Que le Brésil soit heureux et que tous ceux qui viennent soient contents de leur visite chez nous… Cela lui brise le cœur toutes ces manifestations, même s'il les comprend. Il n'est pas non plus insensible aux critiques faites à l'organisation et au Brésil en général. Il fait tout pour que tout se passe pour le mieux, je peux vous l'assurer.

Vous croyez qu'il peut avoir un rôle important à jouer auprès du peuple brésilien s'il y a des débordements ?
Ronaldo est un symbole et un exemple pour tout le monde ici. Il est très brésilien, il est accueillant, mais c'est un guerrier dans sa manière d'aborder la vie. En ce moment, je sais qu'il parle beaucoup des prochaines élections. Il milite pour que les gens aillent aux urnes pour voter (il soutient Aecio Neves, le candidat du parti social-démocrate, pour la prochaine présidence, ndlr). Il veut vraiment qu'il y ait un vote utile lors des prochaines élections pour que les erreurs du passé ne se reproduisent pas. Il est un peu triste, parce qu'il aurait voulu que les choses se passent différemment pour cette Coupe du monde, mais il ne va pas demander aux gens de descendre dans la rue pour protester ou faire des manifestations. Au contraire, s'il faut calmer le jeu, il le fera.

Vous avez l'impression que votre fils a mûri depuis qu'il n'est plus footballeur ?
Mon fils a mûri au contact du football et aujourd'hui, il continue toujours d'apprendre même s'il n'est plus professionnel. Son expérience dans le football lui a changé la vie. Il a connu des cultures, des langues, des manières de penser et de voir les choses qu'il veut mettre à profit au service du Brésil et de cette Coupe du monde.

Vous vivez la Coupe du monde différemment du fait que votre fils est membre du comité d'organisation ?
Quand il était joueur, c'était beaucoup plus stressant. Voir son fils sur un terrain de jeu avec le maillot de son pays, c'est inexplicable. C'est une grande émotion. Une Coupe du monde au Brésil, c'est aussi une grande émotion, mais là c'est différent, la maman que je suis est moins tendue.

Quels conseils aviez-vous donnés à votre fils avant qu'il parte jouer en Europe ?
Je lui ai dit de garder les pieds sur terre et de se focaliser sur sa carrière. Uniquement sur sa carrière. Le problème, c'est que les femmes ont vite commencé à apparaître dans sa vie. (rires). Je n'ai pas pu gérer ça, malheureusement (rires).

Même Dilma Rousseff n'a pas l'aura internationale de votre fils…
Cela ne me surprend pas vraiment. Ronaldo, on peut tout lui reprocher, mais pas de ne pas avoir essayé de donner de la joie aux gens. Il a toujours essayé de faire le bien autour de lui. Il n'a jamais hésité, par exemple, à aller dans des pays en guerre pour donner un peu de bonheur aux gens, même si c'était dangereux. Honnêtement, Ronaldo est un homme bon, et je dirais la même chose si ce n'était pas mon fils… Quand j'étais enceinte de lui, je suis allée voir une personne, vous savez, celles qui lisent dans les boules de cristal… Comment on les appelle déjà ?

Une voyante ?
Voilà ! J'étais enceinte de Ronaldo et quand elle m'a prédit l'avenir, elle m'a dit que le bébé que je portais allait avoir une vie pleine de réussite et de succès. Je ne l'ai pas crue sur le moment, j'ai pensé que c'était une menteuse, mais quand je vois la vie de mon fils et tout ce qu'il a accompli, je me dis que cette femme avait vraiment des pouvoirs magiques.

C'est quoi votre meilleur souvenir de Ronaldo dans une Coupe du monde ?
La finale contre l'Allemagne en 2002. Cette Coupe du monde-là a été un grand moment de joie. Il s'était blessé gravement, il avait douté, et beaucoup pensaient qu'il ne jouerait plus au football. J'entendais dire qu'il était fini, qu'il avait perdu son football. Les mois qui ont précédé cette Coupe du monde ont été très difficiles, c'est pour ça que j'ai vécu son succès avec énormément d'émotion. Avant de partir au Japon, mon fils m'avait juré qu'il soulèverait le trophée. Il en était convaincu et c'est ce qu'il a fait.

Et votre pire souvenir ?
Il n'y en pas eu beaucoup, mais je dois dire que la finale de 98 a été une grande déception pour tout le monde. Il y a quelques mois, je suis allée à Paris et j'ai pris un taxi dont le chauffeur parlait portugais. Il y a beaucoup de Portugais là-bas, non ? Bref, on a commencé à discuter, puis la discussion a dérivé sur le football. Il a commencé à me charrier : «  Vous vous rappelez quand le Brésil a perdu en 98 ?  » Je lui ai dit que oui, mais je lui ai quand même rappelé qu'en 2002, le Brésil était allé au bout. Au bout d'un moment, il m'a reparlé de cette finale perdue en 98 : « Ronaldo a eu tellement peur de devoir affronter les Français qu'il s'est évanoui avant le match.  » J'ai bouilli et c'est à ce moment-là que je lui ai dit que j'étais la mère de Ronaldo. J'étais tellement énervée que je suis sortie du taxi sans attendre d'arriver à destination. Si vous aviez vu sa tête ! (rires)
Par Javier Prieto Santos
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


vercettiboy22 Niveau : District
Purée mais les chico, c'est eux! C'est tellement les mêmes chico que tu te demandes si c'est pas Ronaldo qui s'est mis en mode travelo!

Oh My God!
Vous avez pas honte Sofoot de mettre "le vrai" avant Ronaldo ?
"Le vrai", c'est le mot le plus important de l'article.
vous vouliez plutôt parler de "la vraie* mère de Ronaldo" nan ?
Aucun respect le titre de l'article
Perso ce titre ne me gêne pas du tout
Totalement d'accord, quel titre dégueulasse. Arrêtez avec ça, vous faites pitié sérieux.
Autant j'aime pas trop le bonhomme mais le manque de respect vis à vis de Christiano Ronaldo est insupportable voir assez pathétique. Le vrai Ronaldo comme vous dites aurait certainement aimé avoir la même régularité que le portugais qui facture un palmarès tout à fait pertinent. S il y a le vrai Ronaldo, Messi est le faux Maradona.
Cristiano Messi Niveau : Loisir
JE croyais que c'était la mère de Stifler
LaCagetteAuFondDuGrenier Niveau : Loisir
Ah ah Rosé64 qui dit ça alors qu'il ne sait pas écrire Cristiano xD
LaCagetteAuFondDuGrenier Niveau : Loisir
Et les mecs c'est de la provocation le titre... Pas la peine de tomber dans le piège comme des bleus.
Putain les mecs comprennent meme pas que c'est de l'humour...c'est bon detendez vous...

On en a fait beaucoup avec le "vrai ronaldo" que là c'est pour blaguer hein. C'est aussi ça l'esprit sofoot. Le gars fait expres d'insister.

Tain...si on rajoute pas XD, mdr, ptdr, smiley lol...les mecs pigent pas.

Vla qu'on va se taper la ribanbelle de mecs qui font des concours de qui pisse le plus loin entre Messi et CR7 sur l'équipe.fr qui vont jouer les vierges effarouchées.
Realsymphony Niveau : CFA
ronaldo le 1er serait une distinction plus acceptable
bon blague mise a part le " vrai ronaldo " est aussi honteux que " gronaldo " , laissez ce genre de vulgarité au public , vous vous etes des journaleux ( a priori) et vous devez eviter des surnoms aussi subjectifs et stupides .
J'attends le commentaire d'un mec de chez Sofoot pour me confirmer si c'est fait exprès ou pas :)
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par midgar
Putain les mecs comprennent meme pas que c'est de l'humour...c'est bon detendez vous...

On en a fait beaucoup avec le "vrai ronaldo" que là c'est pour blaguer hein. C'est aussi ça l'esprit sofoot. Le gars fait expres d'insister.

Tain...si on rajoute pas XD, mdr, ptdr, smiley lol...les mecs pigent pas.

Vla qu'on va se taper la ribanbelle de mecs qui font des concours de qui pisse le plus loin entre Messi et CR7 sur l'équipe.fr qui vont jouer les vierges effarouchées.


de toute façon on sait tous qu il y a un seul ronaldo , et il fut américain
LaCagetteAuFondDuGrenier Niveau : Loisir
Realsymphony, à ton avis c'est Gronaldo sur la photo ou la mère du vrai Ronaldo ? Pas le faux qui nous fait croire qu'il a du talent hein ...
Polémique Victor Niveau : Loisir
Calmez-vous les Portugais et les moins de 25 ans!
Parce qu'il faut avoir ++25 ans pour respecter CR7. Tellement hipster de dire qu'il n'y a "qu'un Ronaldo"...
Après, les joueurs retraités ont toujours été plus respectés que les joueurs encore en activité, et c'est encore plus vrai chez So Foot
Côté vintage de so foot :
ils sont quand même un peu beaucoup sur le créneau "c'était mieux avant".

Côté bobo-hipster de so foot :
Maradona (qui fume son pétard), c'est forcement mieux que Messi (qui en vend, visiblement des pétards).

Côté "j'ai mes têtes" de so foot :
Le vrai et le faux ronaldo. Etc, etc...: il y a des exemples à la pêle.

Soit on accepte ces 3 angles d'attaque dans le traitement des sujets, et on prend de la distance par rapport à ce qu'ils écrivent à So Foot...soit il vaut mieux ne pas venir (ce que je peux comprendre).

Le côté "je sais tout, je suis allé à la fac, voyez comme je m'exprime avec style avec un côté décalé super intello décontracté" du magazine, c'est archi-parisien (et donc parfois archi-agacant).
Ronaldibert Niveau : Loisir
C'est là que tu vois la différence d'âge entre les personnes présentes sur le forum, toutes celles qui ont grandi avec C.R te diront "mais putain insupportable ce titre" alors que ceux, comme moi, qui avons grandi avec les exploits de Ronaldo, bah désolé mais c'est lui le vrai.

Il passe deux ans sans jouer à l'Inter Milan, tout le monde le dit mort pour le foot, Scolari lui fait confiance et l'emmene en Corée => on connait la suite le brésil gagne la final, il finit meilleur buteur de la CDM en foutant un doublé à Oliver Kahn en final, soulevant le trophée avec une chatte sur la tete !!!

Il est vrai, pas un espece de robot cynique comme Messi ou Ronaldo, lui c'est la folie, c'est la pointe de vitesse + passement de jambes + petit frappes dans le petit filet,
Enfin je sais pas, ce mec c'est pourquoi j'ai aimé le football, j'ai un peu honte de le dire mais en 98 sur le parvis du trocadéro, j'étais avec mon écharpe brésilienne et j'ai une photo collector avec toutes léquipe du brésil qui était en balade avant la final ;)
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 54 minutes Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 6 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 4 il y a 2 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 5 il y a 3 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 4 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103