1. // Féminines
  2. // Coupe du monde 2015 – Bilan premier tour

On en retient quoi, de cette phase de poules ?

C'est fini. Après douze jours de matchs, la phase de poules de ce Mondial féminin a rendu son verdict. Les favorites sont toujours présentes et quelques équipes surprises se sont collées à elles. On fait le bilan.

Modififié
514 6

Groupe A



Le groupe A aura accouché d'une bataille serrée pour les huitièmes. Hôtesses de cette World Cup, les Canadiennes se sont adjugé la première place de la poule avec seulement deux petits buts en trois rencontres. Après une victoire inaugurale assez ric-rac contre la Chine, grâce à un penalty dans le temps additionnel, le Canada s'est contenté de gérer avec deux petits nuls. Mention bien pour une Chine et une Hollande - parmi les meilleurs troisièmes - qualifiées avec le même bilan comptable. Une chose est sûre pour ces équipes en panne d'inspiration devant les cages : il faudra marquer pour espérer durer ! Enfin, on remercie Tony Readings, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, pour la déclaration la plus inutile du tournoi : « Si vous n'êtes pas capables de marquer plus de buts que votre adversaire, vous ne pouvez pas prendre les trois points. » Bilan des All White : deux matchs nuls, une dernière place et un retour à la maison.

Classement

1. Canada 5 points (Q)
2. Chine 4 points (Q)
3. Pays-Bas 4 points (Q)
4. Nouvelle-Zélande 2 points

Groupe B



L'Allemagne, première au classement FIFA, et la Norvège n'avaient que peu de soucis à se faire face à la Thaïlande et la Côte d'Ivoire, petits poucets du tournoi. Résultat ? Une boucherie sans nom pour des orgies de buts par-ci, par-là. Un 10-0 des Teutonnes contre les Africaines ou encore quatre buts de la Norvège dans la musette des Asiatiques. Un constat s'affiche néanmoins : cette Allemagne n'a rien à envier à son homologue masculin. Ici, les « bomber » sont aussi légion. De Celia Sasic, auteur de trois buts, à Anja Mittag, actuelle meilleure scoreuse de la compétition avec quatre réalisations, la Nationalmannschaft a de quoi voir venir. Le pays des fjords attendra lui de prouver sa réelle valeur lors des huitièmes de finale. Car difficile de juger les Norvégiennes sur des matchs qui avaient tout de rencontres d'exhibition...

Classement

1. Allemagne 7 points (Q)
2. Norvège 7 points (Q)
3. Thaïlande 3 points
4. Côte d'Ivoire 0 point

Groupe C



Emmené par la Lyonnaise Saki Kumagaï et la Montpelliéraine Rumi Utsugi, le Japon a fait sa loi dans ce groupe C. Opposé à la Suisse, au Cameroun, puis à l'Équateur, le pays du Soleil levant a fait dans le pragmatisme. Des victoires sur de très petits scores, 1-0, 2-1 et 1-0 dans la plus pure tradition nippone. Grâce à ses qualités tactiques et son sens du sacrifice, le Japon avait remporté la dernière édition de la Coupe du monde face aux USA. Alors, rebelote ? Le Cameroun s'est lui offert les premiers huitièmes de son histoire. C'est aussi la première fois que des joueuses du continent africain accèdent à ce stade de la compétition. Avec leur esprit tout feu tout flamme, les Lionnes prennent du plaisir et cela se voit. Enfin, du côté des deux autres, la Nati s'est fait plaisir avec une double manita collée à l'Équateur et se qualifie en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes des poules. Les Sud-Américaines, quant à elles, terminent lynchées avec un lourd bilan de plus de 17 buts dans la besace. Un calvaire.

Classement

1. Japon 9 points (Q)
2. Cameroun 6 points (Q)
3. Suisse 3 points (Q)
4. Équateur 0 point

Groupe D



Dans cette poule de la mort, les Américaines faisaient office d'épouvantails. Menés par les emblématiques Abby Wambach et Hope Solo, les Stars and Stripes se sont contentées du strict minimum dans le jeu. Résultat, deux petites victoires et un match nul. Suffisant pour finir en tête de cette poule, mais il en faudra davantage pour prétendre à la victoire finale. La surprenante Australie est parvenue à chiper la deuxième place aux Suèdoises. Les Matildas ont surpris tout le monde en proposant un jeu offensif et s'imposent comme des outsiders crédibles. La Suède de Lotta Schellin a déçu. Qualifiée de justesse en terminant quatrième meilleure troisième, l'équipe scandinave a réalisé trois matchs nuls dont un contre le Nigeria (3-3). Mention spéciale à l'équipe championne d'Afrique qui a fait preuve de courage et de talent face à trois des meilleures sélections au monde. Une élimination, certes, mais les armes à la main.

Classement

1. États-Unis 7 points (Q)
2. Australie 4 points (Q)
3. Suède 3 points (Q)
4. Nigeria 1 point

Groupe E



Parmi les favorites de cette compétition, l'équipe brésilienne n'a pas fait dans la demi-mesure. Trois matchs, trois victoires et zéro but encaissé. Les coéquipières de Marta ont été impressionnantes de maîtrise et de technique tout au long de cette phase de poules. Malgré une défaite inaugurale contre ce même Brésil, la Corée du Sud a réussi à accrocher la deuxième place. Une qualification arrachée lors du dernier match contre l'Espagne (2-1) alors que les Asiatiques étaient menées au score. La Roja, justement, pourra nourrir d'énormes regrets. Derrière le Brésil, la seconde place était promise aux Espagnoles. Mais ces dernières ont été piégées à deux reprises, contre la Corée et, plus étonnant, contre le Costa Rica. La sélection de la Parisienne Shirley Cruz n'a pas à rougir de son parcours. Pour sa première participation à un Mondial, le Costa Rica a été tout sauf ridicule et a donné du fil à retordre au Brésil. C'est déjà pas mal.

Classement

1. Brésil 9 points (Q)
2. Corée du Sud 4 points (Q)
3. Costa Rica 2 points
4. Espagne 1 point

Groupe F



Les Françaises se sont fait peur. Victorieuses sans gloire contre l'Angleterre (1-0), elles ont été giflées par la Colombie (2-0) au terme d'une rencontre insipide et très inquiétante. Mais la troupe de Philippe Bergeroo a montré de quoi elle était réellement capable en explosant le Mexique lors du dernier match de la poule (5-0). Bref, la France l'a joué façon schizophrène et elle devra être plus régulière pour battre la Corée du Sud en huitièmes de finale. L'Angleterre de son côté a obtenu sa qualification grâce à deux victoires tranquilles contre le Mexique et la Colombie. Les Cafeteros verront aussi les huitièmes en terminant meilleures troisièmes de la phase de poules. On dit au revoir aux Mexicaines qui terminent dernières de ce groupe. Après trois participations à la phase finale du Mondial, la Tricolor n'a toujours pas gagné un seul match. Mais promis, la prochaine sera la bonne.

Classement

1. France 6 points (Q)
2. Angleterre 6 points (Q)
3. Colombie 4 points (Q)
4. Mexique 1 point

Par Thomas Fourcroy et Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Simon 1661 Niveau : DHR
On peut m'expliquer comment dans le groupe B, la 3ème et 4ème équipe peuvent terminer avec 0 point chacune. Elles ont du s'affronter non?
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Elles aiment les simulations, les stéroïdes, le fric, les grosses bagnoles, les beaux cuissots, la sueur dans les vestiaires, les gigolos, les putes, les agents véreux, la coke, les faux passeports et le ballon

Pas de doute, elles ont la même légitimité que les hommes, elles aiment le foot
Cette règle de qualification des meilleurs 3ème, me laisse songeur.
L'année prochaine à l'euro il va vraiment le vouloir pour ne pas être en huitième !
Message posté par Simon 1661
On peut m'expliquer comment dans le groupe B, la 3ème et 4ème équipe peuvent terminer avec 0 point chacune. Elles ont du s'affronter non?


La Thaîlande a 3 pts. Elles ont battu les ivoiriennes 3-2. Elles finissent 5émes des meilleurs troisiémes
LeFouteuxParExcellence Niveau : Loisir
J'adore ce football des lesbiennes, j'imagine les après matchs dans les vestiaires, hum...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Donc trois matches de poule, puis 4 matches à venir pour les quatre meilleures sélection de la compétition..

Sur ces terrains synthétiques, je sais pas combien de genoux vont encore se briser... Au fait, est-ce que les filles ont l'habitude de ce genre de pelouse dans leurs championnats domestiques ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
514 6