On a visité la « plus laide ville du monde » avec un footeux

Javi Martos a connu Barcelone, le soleil et les filles en bikini. C’était avant 2012. Depuis, il a rejoint le Sporting de Charleroi, élue « plus laide ville du monde » par un sondage néerlandais. Sur place, un petit tour de deux heures suffit néanmoins à prouver que ce n’est pas tout à fait vrai…

Modififié
« Au départ, Charleroi n’a pas une laideur naturelle. On a fait en sorte que la ville soit abandonnée à elle-même au point de devenir ce qu’elle est. Prenez n’importe quelle merveille : si vous la laissez aller, elle s’enlaidit. » Le petit homme énergique qui parle, c’est Mario Notaro. Carolo jusqu’au bout des ongles, ses années passées au Sporting Carolo ne se comptent même plus. Entraîneur adjoint, il a régulièrement repris la casquette de coach en intérim quand le principal se faisait foutre dehors. Alors qu’il s’apprête – veston bien fermé pour se protéger de la brise locale – à faire le tour de sa ville, Mario interroge : « Ça consiste en quoi cette balade ? »

Cette balade, c’est une idée d’un certain Nicolas Buissart – bien entendu carolo – qui a voulu rebondir sur le titre de « Plus laide ville du monde » attribué à sa Charleroi par un sondage néerlandais. « Charleroi véhicule des dizaines de clichés, envoie ce grand bonhomme aux yeux clairs qui font comprendre qu’il vaut mieux rester attentif à ce qu’il dit. En faisant ce tour des lieux insolites de Charleroi, les gens viennent se confronter à ces clichés. Les chemins qu’on emprunte sont ceux que personne ne prend, alors que dans la société, tout le monde suit la même route. » Chaque semaine, Nico fait donc visiter sa ville aux touristes intéressés par « autre chose que ce qu’on voit partout » .

« Pas 200 000 gangsters ici »


Mains dans les poches, sourire constant, un peu interloqué par ce qui va lui arriver, Javi Martos fait son apparition sur le parking du stade du Pays de Charleroi. Débarqué il y a cinq ans chez les Zèbres, l’Espagnol se souviendra toute sa vie de ce jour de janvier où il a posé ses valises dans le Hainaut. « Tout était noir, lance-t-il d’entrée. Il n’y avait rien à faire. J’ai donc quitté l’hôtel où j’étais hébergé pour aller découvrir le quartier. J’y ai croisé des prostituées et plein de gens qui me demandaient de l’argent… Je suis vite rentré dans ma chambre. Bizarrement, je n’ai pas eu peur parce que je me suis dit que chaque ville avait son quartier déconseillé, mais c’était quand même pas top. » Depuis, l’ancien Barcelonais concède que la ville a de toute façon bien évolué… « La voirie a été refaite, les activités culturelles se sont multipliées, et maintenant, j’ai l’impression qu’il y a toujours quelque chose à faire, notamment pour les jeunes. On n’a en tout cas pas peur de sortir en ville avec ma femme… »


Engagé avec son groupe de touristes dans les recoins de Charleroi depuis le début de la journée, Nicolas donne rendez-vous devant le palais des congrès, un lieu qui parle à Mario Notaro. « Il y a 60 ans, qui pouvait se targuer d’avoir un palais d’exposition en Belgique ? Actuellement, on l’utilise toujours… mais qu’est-ce qu’on a rénové au niveau esthétique ? Rien : il est resté identique. Pourtant, il mériterait bien un coup de rafraîchissement. » Chaque année, le Sporting de Charleroi participe au Salon des arts ménagers organisé au palais des congrès en rencontrant leurs fans et en signant des autographes. Il faut dire que le club a un grand rôle à jouer dans le changement de réputation de Charleroi. « On n’est pas des politiciens qui allons tout transformer, pose Javi. Mais si on peut améliorer la réputation de la ville en étant proche des gens ou en faisant de bons résultats, c’est parfait. » Parlons-en des résultats ! Après des années de disette – notamment liées à la gestion douteuse du président iranien Abbas Bayat – les Zèbres ont retrouvé une stabilité et font désormais partie du subtop belge. « Le fait de parler positivement d’une ville est quelque chose que tout le monde recherche, analyse Mario. On doit casser la peur que les gens ont quand on dit "Charleroi". Il y a des mauvaises choses dans cette ville, mais il n’y a quand même pas 200 000 gangsters quoi, il y a une âme, une richesse… »

Robert la frite et la centrale


À quelques centaines de mètres du palais des congrès trône l’enseigne « Robert la frite » . En dessous, on trouve une baraque classique que l’on pourrait trouver dans n’importe quelle ville belge. Mais celle-ci joue un rôle très important dans le quotidien des Carolos. « C’est un lieu de rassemblement : la friterie de la nuit, tout simplement, résume Mario. C’est courant que le soir, on se dise : "Bon, on va s’en manger une petite chez Robert ?!" » « Je connais la place, mais je n’ai jamais été manger là-bas, relance Javi. Je ne mange pratiquement jamais de frites, il faut rester professionnel… » Après la pause frites, Nicolas l’assure : l’arrêt suivant va en surprendre plus d’un. De chez Robert, il faut emprunter le ring, cette voie aussi grisâtre qu’efficace qui fait le tour du centre-ville. « Mais là, je ne sais pas trop vers où il veut nous emmener » , lâche Mario le conducteur. « On arrive sur la place Albert, indique Javi, qui semble en connaître plus sur sa ville qu’il ne le dit. C’est là où ma femme a suivi ses cours de français… avant de me l’apprendre à moi (rires). »


Soudainement, le convoi emprunte un chemin qui n’a probablement plus été utilisé depuis la cessation des activités de la centrale qui s'agrandit plus on s'en approche. Mario est bluffé : « Je vous l’accorde, c’est la première fois que je viens ici… » lâche-t-il en arrivant sur une petite plaine boueuse qui mène à l’énorme cheminée d’une ancienne centrale. « Houlala, tu veux rester près de la voiture, Javi ? » demande l’entraîneur adjoint. « Non non pas de problème » , renvoie le capitaine, dont la curiosité prend le dessus sur l’angoisse. « Je ne me rappelle pas d’avoir déjà vu quelque chose comme ça, c’est impressionnant à l’intérieur… » , commente l’Espagnol au moment de pénétrer l’enceinte de la cheminée. Il n’a évidemment pas tort : le défenseur se retrouve en plein centre d’une gigantesque enceinte qui produisait encore de l’énergie à partir de charbon il n’y a pas 10 ans d'ici. Le tout avec une liberté d’accès digne de celle d’un parc municipal. « C’est un lieu très intéressant du patrimoine de Charleroi, reconnaît Mario. Mais ce n’est pas valorisé : vous avez vu le chemin pour y accéder ? Vieillir est un truc naturel, mais bien vieillir est très important ! Là, c’est laissé à l’abandon. »

Un Blaugrana à Charleroi


Formé au FC Barcelone où il évoluera même quelques instants avec l’équipe première sous Frank Rijkaard, Javi Martos a ensuite fait ses armes à Málaga et en Grèce, à Iraklis Thessalonique. Quand il parle désormais de sa ville belge à ses compatriotes, c’est plutôt grâce au basket qu’ils parviennent à la situer. « Mais quand mes amis viennent ici, s'ils parlent évidemment du climat, du manque de soleil, etc. ils trouvent la ville tout à fait normale. » Il faut néanmoins préciser que c’est dans le Hainaut que le Carolo a découvert pour la première fois ce qu’était une usine… « En Catalogne, il n’y a pas tout ça… En plus, mes grands-parents étaient issus du monde agricole, pour moi ce fut une totale découverte quand je suis arrivé ici. » Habitué à mener des groupes chaque semaine, Nicolas se balade aujourd’hui avec une dizaine de personnes, dont Déborah, petite blonde emmitouflée dans sa doudoune. « Aujourd’hui, c’est la Saint Éloi (Patron des métallurgistes et métiers de la construction, ndlr), alors tout le monde boit. Mais nous, on voulait faire quelque chose de différent. Et comme on a deux collègues carolos qu’on embête toujours en disant "Ho Charleroi, c’est moche…", elles nous ont proposé de voir autre chose ! »

Avant de retourner vers le centre-ville, la caravane de Nicolas fait un dernier détour par le Rockerill, une ancienne usine faisant partie d’un zoning industriel typique dans lequel on n’a a priori pas trop envie de s’éterniser… « Quand j’étais gosse, c’était une rue qu’on évitait au maximum à cause de la fumée qui se dégageait de partout, se souvient Mario. Et puis c’était gris ! » Mais à l’intérieur, le site ne ressemble plus uniquement à une simple usine sidérurgique. « Ce lieu a servi de musée de l’industrie jusqu’en 2005 quand un groupe d’artistes a racheté l’endroit pour en faire une sorte de lieu culturel » , annonce le guide Nicolas. L’intérieur du bâtiment est saisissant : au milieu des tôles et autres restes de ferrailles et de tonneaux se trouve une véritable salle culturelle : ici le bar, là une décoration underground bien symbolisée par le panneau Carolofornie et des carcasses de voitures. « Jamais je n’aurais pu penser que c’était comme ça à l’intérieur, assure Javi. C’est curieux, mais ça apporte quelque chose à ce quartier et à la culture de la ville. Quand je raconterai ça dans le vestiaire demain, ils vont me prendre pour un fou, mais qui sait si je ne risque pas de venir y faire un tour ?! Ça donne envie de découvrir d’autres coins méconnus de Charleroi en tout cas… » Mario est d’accord avec son capitaine, mais il se montre cependant un peu plus mesuré. « C’est un très bon exemple d’un vieux bâtiment qui a été réutilisé. Si on fait pareil avec les anciennes usines de la rue, il y aura de la visite ! Bon, peut-être pas moi hein, ici c’est plutôt pour les jeunes… »

De la relation professionnelle à l’amour


Se baser sur le passé industriel de la ville et la culture moderne, c’est un peu le pari de Charleroi pour relancer son économie et sa réputation. « Dans le centre-ville, les anciennes écuries de la gendarmerie ont été rafraîchies et mises en valeur, désormais c’est une salle de spectacle » illustre Mario. Et puis il y a aussi cet Eden, dernière étape de la balade. Un espace culturel que Javi a déjà fréquenté… mais pas encore pour assister aux représentations. « J’ai été au restaurant, c’était très bien : la décoration est très artistique et différente de ce qu’on trouve dans les brasseries classiques. En revanche, je n’ai pas osé aller voir une pièce parce que j’ai peur de ne pas tout comprendre en français… J’ai déjà tenté le coup avec le cinéma, mais je dois chaque fois revoir le film en espagnol après. » Pour un gars qui venait au départ « juste pour faire son boulot » , Javi s’est finalement complètement intégré à la ville – il habite avec sa femme et sa fille dans un appartement neuf à 50 mètres du stade – et ne semble pas prêt à quitter le Pays noir. « C’est quand tu vois l’évolution de la ville et du club que tu te dis que tu ne peux que la suivre et la soutenir, tu ne peux pas quitter le Sporting facilement ! »

Par Émilien Hofman, dans la ville « la plus laide du monde »
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Votre photo date, les colonnades ont été détruites depuis un moment déjà. Sinon moi je suis carolo et tout ce que les gens peuvent raconter sur ma ville me font bien rire, plus laide ville du monde basée sur quels critères? Enfin bref, sachez qu'il y fait bon vivre et que les gens sont chaleureux, ce qui n'est pas le cas partout.
Moi j'avais voté pour Villeneuve saint Georges
On émet souvent de la parler du CHarleroi même, c'est à dire des habitants, qi sont clairement parmis les plus chaleureux de Wallonie.
+ 1 lanski !!!
Sans parler du pont et de sa circulation infernale ...
Pour avoir pas mal écumé l'Europe en car Eurolines, pour moi c'est Poznan qui a la palme ...
Cette ville te ferait passer Sarcelles, La Courneuve ou encore Trappes pour des villes pavillonnaires ...
Que des barres d'immeubles à perte de vue, avec que des golgoths rasé en bas des blocs ... J'ai de suite mieux compris la gueule de leurs tribunes quand on les voit en coupe d'europe ...
Charleroi <3. Souvent décriée mais jamais égalée. Sportivement parlant le sporting commence à devenir un candidat régulier au PO1 et je les vois encore finir dans le top 6 cette année. Si ca pouvait se faire aux dépens du standard j'en serais encore plus heureux! Qqes bons joueurs qui auraient leurs places dans des tops clubs belges ou subtob L1 ( genre Saglik, Marcq, Ndongala et même Perbet qui pourrait faire du bien à pas mal d'équipes) et Mazzu qui fait un travail remarquable depuis qu'il est la et malgré l'exode des tops-players à chaque mercatos.
Trappes est en partie pavillonnaire... Apres c'est sûr que dans l'ex bloc de l'Est ya quelques endroits à se pendre... Toujours en bus je garde un souvenir ému des banlieues de Riga, ou de Brastislava :)
Kate Moss Niveau : DHR
Je vous recommande chaudement nova huta, banlieue "stalienne" de Cracovie dont les mines ont fermées il y a qq années. Charleroi,c l'île aux enfants à côté. Mon ami, qui y avait vécu une année, n'a même pas reconnu son immeuble parmi tous les blocs!
Good Kompany Niveau : DHR
Un petit mot sur la gestion douteuse de Abbas Bayat.
Pour moi le terme choisi n'est pas heureux.
Sportivement c'était mauvais.
Mais le gars a redressé les finances d'un club qui était en faillite virtuelle.
Le vrai problème c'est que Abbas Bayat est une des meilleures personnification possible pour l'expression "parfait connard".
Hautain, toujours à la ramener avec son fric, avec le fait que c'est lui qui possède le club donc c'est lui qui choisi.
Et, cerise sur le gâteau, ses légendaires déclarations sur les supporters.
Je ne me rappelle pas mot pour mot mais une qui m'avait marqué disait en gros "les supporters on s'en fout de toute façon il n'y a que des Italiens et des Turcs dans le stade".
On pourrait lui être reconnaissant d'avoir sauvé le club de la faillite et redressé les finances.
Mais c'est vraiment un gros gros connard.
Flying salsifis Niveau : District
Pour y avoir été deux fois en tant que parisien, c'est pas si moche que ça. Je vais pas dire que c'est une belle ville mais elle a son charme et les carolos sont sympas. Y a pire. Le seul truc qui m'a choqué, c'est une grande rue complètement abandonnée dans le centre-ville ou les commerces ont fermé. Je ne me rappelle plus le nom de cette rue mais elle faisait vraiment ville morte. Idéal pour le tournage d'un thriller.
Qu'est ce que c'est bon ce type d'article !
Liverpool il y a une dizaine d'années, c'était horrible : murs noirs de suie, quartiers gris, gens pas sympas...Oui la révolution industrielle de 1815 a bien démarré ici. Je voulais me suicider...

Depuis rénovation des docks, politique volontariste de la ville et quasiment tout a changé !

Sinon Charleroi en Flamand ça donne quoi ?
Moi, je suis arrivé à Charleroi il y a près de 4 ans. J'arrivais du BW après mes études avec pleins d'à priori et me demandant si j'avais bien fait d'acheter une maison dans la région (seul endroit financièrement accessible sans devoir payer mon prêt hypothécaire sur 3 générations). Le jour du déménagement, 10 minutes après mon arrivée, mon voisin d'en face sort en me donnant une clé et me dit "Tiens, si tu as besoin voici les clés de mon garage pour y stocker ce que tu veux". Cela reflète un peu l'image de la région. On n'est pas les plus riches ni les plus beaux ni les plus érudits, mais il y a une certaine forme d'accueil, de solidarité, de sens de la débrouille. Charleroi, c'est 130 nationalités différentes (plus que BXL), un des plus grands et anciens sites industriel européen(et les usines fermées se situent en ville) dans lequel les politiques ont "investi" pendant des années en vain afin de sauver un outil qui ne répondait plus à la demande économique mondiale plutôt que de développer des alternatives crédibles pour remettre les gens au travail. 50 ans de retard dans la prise de conscience qu'il fallait changer les choses. Ajouter à cela un parti politique omnipotent (car pas d'alternance démocratique) qui verrouille tout (cadeaux à charge de revanche, nominations entre amis, marchés "publics", caisses noires, enz...). La ville part de loin dans sa reconstruction et tout est loin d'être rose. Mais cela va mieux et la ville a un potentiel énorme à beaucoup de points de vue. Maintenant, les politiques nous vendent du rêve avec le projet immobilier rive gauche qui va "redynamiser le centre ville". C'est sûr, mais combien de poches remplies au passage? Et fallait-il jouer à ce point les pharaons dans la conception immobilière? On verra dans 10 ans... Bref, tout çà pour dire que je ne regrette en rien d'être venu m'installer dans la région. Il existe beaucoup d'endroits plus beaux en Belgique mais où il fait bien moins vivre qu'ici.
Pour les "extérieurs" le safari de Nico Buissart vaut vraiment le coup d'oeil, le mec est bien barré mais adorable et très cultivé. Ca permet d'apprendre pas mal de trucs sur l'histoire de Charleroi et de la Belgique en général, et de voir le côté alternatif très riche de la ville.
Même si je vois que vous n'avez pas eu droit à la prophétie d'Enrico, le clou du spectacle!
Je suis né à Charleroi et évidemment supporter des Zèbres !!!! Et bien, je dis merci So Foot...Ca fait plaisir...
JürgenKlinsmann Niveau : District
Quand le bâtiment le plus grand de la ville est un commissariat...




Il ne faut pas oublier l'Olympic Charleroi dans son stade de la Neuville qui a vu jouer Van Buyten et Bosman...
Personnellement, je comprends pas bien comment on peut vivre dans des coins comme ça. Et c'est pas pour dénigrer Charleroi en particulier, il y a plein d'autres villes ou quartiers tout aussi moches (dernièrement, j'ai vu Charleville-Mézières et Thionville, c'est pareil).
Mais je comprends pas, quand même. Par exemple, dans la région de Charleroi, y'a des villages pas loin où c'est déjà beaucoup mieux et les prix sont pareils voire moindres. Donc pourquoi aller vivre dans un lieu tout entouré d'usines désaffectées? Moi ça me dépasse.
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8
Article suivant
Simone s’ignorait