On a visité la « plus laide ville du monde » avec un footeux

Javi Martos a connu Barcelone, le soleil et les filles en bikini. C’était avant 2012. Depuis, il a rejoint le Sporting de Charleroi, élue « plus laide ville du monde » par un sondage néerlandais. Sur place, un petit tour de deux heures suffit néanmoins à prouver que ce n’est pas tout à fait vrai…

Modififié
« Au départ, Charleroi n’a pas une laideur naturelle. On a fait en sorte que la ville soit abandonnée à elle-même au point de devenir ce qu’elle est. Prenez n’importe quelle merveille : si vous la laissez aller, elle s’enlaidit. » Le petit homme énergique qui parle, c’est Mario Notaro. Carolo jusqu’au bout des ongles, ses années passées au Sporting Carolo ne se comptent même plus. Entraîneur adjoint, il a régulièrement repris la casquette de coach en intérim quand le principal se faisait foutre dehors. Alors qu’il s’apprête – veston bien fermé pour se protéger de la brise locale – à faire le tour de sa ville, Mario interroge : « Ça consiste en quoi cette balade ? »

Cette balade, c’est une idée d’un certain Nicolas Buissart – bien entendu carolo – qui a voulu rebondir sur le titre de « Plus laide ville du monde » attribué à sa Charleroi par un sondage néerlandais. « Charleroi véhicule des dizaines de clichés, envoie ce grand bonhomme aux yeux clairs qui font comprendre qu’il vaut mieux rester attentif à ce qu’il dit. En faisant ce tour des lieux insolites de Charleroi, les gens viennent se confronter à ces clichés. Les chemins qu’on emprunte sont ceux que personne ne prend, alors que dans la société, tout le monde suit la même route. » Chaque semaine, Nico fait donc visiter sa ville aux touristes intéressés par « autre chose que ce qu’on voit partout » .

« Pas 200 000 gangsters ici »


Mains dans les poches, sourire constant, un peu interloqué par ce qui va lui arriver, Javi Martos fait son apparition sur le parking du stade du Pays de Charleroi. Débarqué il y a cinq ans chez les Zèbres, l’Espagnol se souviendra toute sa vie de ce jour de janvier où il a posé ses valises dans le Hainaut. « Tout était noir, lance-t-il d’entrée. Il n’y avait rien à faire. J’ai donc quitté l’hôtel où j’étais hébergé pour aller découvrir le quartier. J’y ai croisé des prostituées et plein de gens qui me demandaient de l’argent… Je suis vite rentré dans ma chambre. Bizarrement, je n’ai pas eu peur parce que je me suis dit que chaque ville avait son quartier déconseillé, mais c’était quand même pas top. » Depuis, l’ancien Barcelonais concède que la ville a de toute façon bien évolué… « La voirie a été refaite, les activités culturelles se sont multipliées, et maintenant, j’ai l’impression qu’il y a toujours quelque chose à faire, notamment pour les jeunes. On n’a en tout cas pas peur de sortir en ville avec ma femme… »


Engagé avec son groupe de touristes dans les recoins de Charleroi depuis le début de la journée, Nicolas donne rendez-vous devant le palais des congrès, un lieu qui parle à Mario Notaro. « Il y a 60 ans, qui pouvait se targuer d’avoir un palais d’exposition en Belgique ? Actuellement, on l’utilise toujours… mais qu’est-ce qu’on a rénové au niveau esthétique ? Rien : il est resté identique. Pourtant, il mériterait bien un coup de rafraîchissement. » Chaque année, le Sporting de Charleroi participe au Salon des arts ménagers organisé au palais des congrès en rencontrant leurs fans et en signant des autographes. Il faut dire que le club a un grand rôle à jouer dans le changement de réputation de Charleroi. « On n’est pas des politiciens qui allons tout transformer, pose Javi. Mais si on peut améliorer la réputation de la ville en étant proche des gens ou en faisant de bons résultats, c’est parfait. » Parlons-en des résultats ! Après des années de disette – notamment liées à la gestion douteuse du président iranien Abbas Bayat – les Zèbres ont retrouvé une stabilité et font désormais partie du subtop belge. « Le fait de parler positivement d’une ville est quelque chose que tout le monde recherche, analyse Mario. On doit casser la peur que les gens ont quand on dit "Charleroi". Il y a des mauvaises choses dans cette ville, mais il n’y a quand même pas 200 000 gangsters quoi, il y a une âme, une richesse… »

Robert la frite et la centrale


À quelques centaines de mètres du palais des congrès trône l’enseigne « Robert la frite » . En dessous, on trouve une baraque classique que l’on pourrait trouver dans n’importe quelle ville belge. Mais celle-ci joue un rôle très important dans le quotidien des Carolos. « C’est un lieu de rassemblement : la friterie de la nuit, tout simplement, résume Mario. C’est courant que le soir, on se dise : "Bon, on va s’en manger une petite chez Robert ?!" » « Je connais la place, mais je n’ai jamais été manger là-bas, relance Javi. Je ne mange pratiquement jamais de frites, il faut rester professionnel… » Après la pause frites, Nicolas l’assure : l’arrêt suivant va en surprendre plus d’un. De chez Robert, il faut emprunter le ring, cette voie aussi grisâtre qu’efficace qui fait le tour du centre-ville. « Mais là, je ne sais pas trop vers où il veut nous emmener » , lâche Mario le conducteur. « On arrive sur la place Albert, indique Javi, qui semble en connaître plus sur sa ville qu’il ne le dit. C’est là où ma femme a suivi ses cours de français… avant de me l’apprendre à moi (rires). »


Soudainement, le convoi emprunte un chemin qui n’a probablement plus été utilisé depuis la cessation des activités de la centrale qui s'agrandit plus on s'en approche. Mario est bluffé : « Je vous l’accorde, c’est la première fois que je viens ici… » lâche-t-il en arrivant sur une petite plaine boueuse qui mène à l’énorme cheminée d’une ancienne centrale. « Houlala, tu veux rester près de la voiture, Javi ? » demande l’entraîneur adjoint. « Non non pas de problème » , renvoie le capitaine, dont la curiosité prend le dessus sur l’angoisse. « Je ne me rappelle pas d’avoir déjà vu quelque chose comme ça, c’est impressionnant à l’intérieur… » , commente l’Espagnol au moment de pénétrer l’enceinte de la cheminée. Il n’a évidemment pas tort : le défenseur se retrouve en plein centre d’une gigantesque enceinte qui produisait encore de l’énergie à partir de charbon il n’y a pas 10 ans d'ici. Le tout avec une liberté d’accès digne de celle d’un parc municipal. « C’est un lieu très intéressant du patrimoine de Charleroi, reconnaît Mario. Mais ce n’est pas valorisé : vous avez vu le chemin pour y accéder ? Vieillir est un truc naturel, mais bien vieillir est très important ! Là, c’est laissé à l’abandon. »

Un Blaugrana à Charleroi


Formé au FC Barcelone où il évoluera même quelques instants avec l’équipe première sous Frank Rijkaard, Javi Martos a ensuite fait ses armes à Málaga et en Grèce, à Iraklis Thessalonique. Quand il parle désormais de sa ville belge à ses compatriotes, c’est plutôt grâce au basket qu’ils parviennent à la situer. « Mais quand mes amis viennent ici, s'ils parlent évidemment du climat, du manque de soleil, etc. ils trouvent la ville tout à fait normale. » Il faut néanmoins préciser que c’est dans le Hainaut que le Carolo a découvert pour la première fois ce qu’était une usine… « En Catalogne, il n’y a pas tout ça… En plus, mes grands-parents étaient issus du monde agricole, pour moi ce fut une totale découverte quand je suis arrivé ici. » Habitué à mener des groupes chaque semaine, Nicolas se balade aujourd’hui avec une dizaine de personnes, dont Déborah, petite blonde emmitouflée dans sa doudoune. « Aujourd’hui, c’est la Saint Éloi (Patron des métallurgistes et métiers de la construction, ndlr), alors tout le monde boit. Mais nous, on voulait faire quelque chose de différent. Et comme on a deux collègues carolos qu’on embête toujours en disant "Ho Charleroi, c’est moche…", elles nous ont proposé de voir autre chose ! »

Avant de retourner vers le centre-ville, la caravane de Nicolas fait un dernier détour par le Rockerill, une ancienne usine faisant partie d’un zoning industriel typique dans lequel on n’a a priori pas trop envie de s’éterniser… « Quand j’étais gosse, c’était une rue qu’on évitait au maximum à cause de la fumée qui se dégageait de partout, se souvient Mario. Et puis c’était gris ! » Mais à l’intérieur, le site ne ressemble plus uniquement à une simple usine sidérurgique. « Ce lieu a servi de musée de l’industrie jusqu’en 2005 quand un groupe d’artistes a racheté l’endroit pour en faire une sorte de lieu culturel » , annonce le guide Nicolas. L’intérieur du bâtiment est saisissant : au milieu des tôles et autres restes de ferrailles et de tonneaux se trouve une véritable salle culturelle : ici le bar, là une décoration underground bien symbolisée par le panneau Carolofornie et des carcasses de voitures. « Jamais je n’aurais pu penser que c’était comme ça à l’intérieur, assure Javi. C’est curieux, mais ça apporte quelque chose à ce quartier et à la culture de la ville. Quand je raconterai ça dans le vestiaire demain, ils vont me prendre pour un fou, mais qui sait si je ne risque pas de venir y faire un tour ?! Ça donne envie de découvrir d’autres coins méconnus de Charleroi en tout cas… » Mario est d’accord avec son capitaine, mais il se montre cependant un peu plus mesuré. « C’est un très bon exemple d’un vieux bâtiment qui a été réutilisé. Si on fait pareil avec les anciennes usines de la rue, il y aura de la visite ! Bon, peut-être pas moi hein, ici c’est plutôt pour les jeunes… »

De la relation professionnelle à l’amour


Se baser sur le passé industriel de la ville et la culture moderne, c’est un peu le pari de Charleroi pour relancer son économie et sa réputation. « Dans le centre-ville, les anciennes écuries de la gendarmerie ont été rafraîchies et mises en valeur, désormais c’est une salle de spectacle » illustre Mario. Et puis il y a aussi cet Eden, dernière étape de la balade. Un espace culturel que Javi a déjà fréquenté… mais pas encore pour assister aux représentations. « J’ai été au restaurant, c’était très bien : la décoration est très artistique et différente de ce qu’on trouve dans les brasseries classiques. En revanche, je n’ai pas osé aller voir une pièce parce que j’ai peur de ne pas tout comprendre en français… J’ai déjà tenté le coup avec le cinéma, mais je dois chaque fois revoir le film en espagnol après. » Pour un gars qui venait au départ « juste pour faire son boulot » , Javi s’est finalement complètement intégré à la ville – il habite avec sa femme et sa fille dans un appartement neuf à 50 mètres du stade – et ne semble pas prêt à quitter le Pays noir. « C’est quand tu vois l’évolution de la ville et du club que tu te dis que tu ne peux que la suivre et la soutenir, tu ne peux pas quitter le Sporting facilement ! »

Par Émilien Hofman, dans la ville « la plus laide du monde »
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Votre photo date, les colonnades ont été détruites depuis un moment déjà. Sinon moi je suis carolo et tout ce que les gens peuvent raconter sur ma ville me font bien rire, plus laide ville du monde basée sur quels critères? Enfin bref, sachez qu'il y fait bon vivre et que les gens sont chaleureux, ce qui n'est pas le cas partout.
Moi j'avais voté pour Villeneuve saint Georges
On émet souvent de la parler du CHarleroi même, c'est à dire des habitants, qi sont clairement parmis les plus chaleureux de Wallonie.
+ 1 lanski !!!
Sans parler du pont et de sa circulation infernale ...
Pour avoir pas mal écumé l'Europe en car Eurolines, pour moi c'est Poznan qui a la palme ...
Cette ville te ferait passer Sarcelles, La Courneuve ou encore Trappes pour des villes pavillonnaires ...
Que des barres d'immeubles à perte de vue, avec que des golgoths rasé en bas des blocs ... J'ai de suite mieux compris la gueule de leurs tribunes quand on les voit en coupe d'europe ...
Charleroi <3. Souvent décriée mais jamais égalée. Sportivement parlant le sporting commence à devenir un candidat régulier au PO1 et je les vois encore finir dans le top 6 cette année. Si ca pouvait se faire aux dépens du standard j'en serais encore plus heureux! Qqes bons joueurs qui auraient leurs places dans des tops clubs belges ou subtob L1 ( genre Saglik, Marcq, Ndongala et même Perbet qui pourrait faire du bien à pas mal d'équipes) et Mazzu qui fait un travail remarquable depuis qu'il est la et malgré l'exode des tops-players à chaque mercatos.
Trappes est en partie pavillonnaire... Apres c'est sûr que dans l'ex bloc de l'Est ya quelques endroits à se pendre... Toujours en bus je garde un souvenir ému des banlieues de Riga, ou de Brastislava :)
Kate Moss Niveau : DHR
Je vous recommande chaudement nova huta, banlieue "stalienne" de Cracovie dont les mines ont fermées il y a qq années. Charleroi,c l'île aux enfants à côté. Mon ami, qui y avait vécu une année, n'a même pas reconnu son immeuble parmi tous les blocs!
Good Kompany Niveau : DHR
Un petit mot sur la gestion douteuse de Abbas Bayat.
Pour moi le terme choisi n'est pas heureux.
Sportivement c'était mauvais.
Mais le gars a redressé les finances d'un club qui était en faillite virtuelle.
Le vrai problème c'est que Abbas Bayat est une des meilleures personnification possible pour l'expression "parfait connard".
Hautain, toujours à la ramener avec son fric, avec le fait que c'est lui qui possède le club donc c'est lui qui choisi.
Et, cerise sur le gâteau, ses légendaires déclarations sur les supporters.
Je ne me rappelle pas mot pour mot mais une qui m'avait marqué disait en gros "les supporters on s'en fout de toute façon il n'y a que des Italiens et des Turcs dans le stade".
On pourrait lui être reconnaissant d'avoir sauvé le club de la faillite et redressé les finances.
Mais c'est vraiment un gros gros connard.
Flying salsifis Niveau : District
Pour y avoir été deux fois en tant que parisien, c'est pas si moche que ça. Je vais pas dire que c'est une belle ville mais elle a son charme et les carolos sont sympas. Y a pire. Le seul truc qui m'a choqué, c'est une grande rue complètement abandonnée dans le centre-ville ou les commerces ont fermé. Je ne me rappelle plus le nom de cette rue mais elle faisait vraiment ville morte. Idéal pour le tournage d'un thriller.
Qu'est ce que c'est bon ce type d'article !
Liverpool il y a une dizaine d'années, c'était horrible : murs noirs de suie, quartiers gris, gens pas sympas...Oui la révolution industrielle de 1815 a bien démarré ici. Je voulais me suicider...

Depuis rénovation des docks, politique volontariste de la ville et quasiment tout a changé !

Sinon Charleroi en Flamand ça donne quoi ?
Moi, je suis arrivé à Charleroi il y a près de 4 ans. J'arrivais du BW après mes études avec pleins d'à priori et me demandant si j'avais bien fait d'acheter une maison dans la région (seul endroit financièrement accessible sans devoir payer mon prêt hypothécaire sur 3 générations). Le jour du déménagement, 10 minutes après mon arrivée, mon voisin d'en face sort en me donnant une clé et me dit "Tiens, si tu as besoin voici les clés de mon garage pour y stocker ce que tu veux". Cela reflète un peu l'image de la région. On n'est pas les plus riches ni les plus beaux ni les plus érudits, mais il y a une certaine forme d'accueil, de solidarité, de sens de la débrouille. Charleroi, c'est 130 nationalités différentes (plus que BXL), un des plus grands et anciens sites industriel européen(et les usines fermées se situent en ville) dans lequel les politiques ont "investi" pendant des années en vain afin de sauver un outil qui ne répondait plus à la demande économique mondiale plutôt que de développer des alternatives crédibles pour remettre les gens au travail. 50 ans de retard dans la prise de conscience qu'il fallait changer les choses. Ajouter à cela un parti politique omnipotent (car pas d'alternance démocratique) qui verrouille tout (cadeaux à charge de revanche, nominations entre amis, marchés "publics", caisses noires, enz...). La ville part de loin dans sa reconstruction et tout est loin d'être rose. Mais cela va mieux et la ville a un potentiel énorme à beaucoup de points de vue. Maintenant, les politiques nous vendent du rêve avec le projet immobilier rive gauche qui va "redynamiser le centre ville". C'est sûr, mais combien de poches remplies au passage? Et fallait-il jouer à ce point les pharaons dans la conception immobilière? On verra dans 10 ans... Bref, tout çà pour dire que je ne regrette en rien d'être venu m'installer dans la région. Il existe beaucoup d'endroits plus beaux en Belgique mais où il fait bien moins vivre qu'ici.
Pour les "extérieurs" le safari de Nico Buissart vaut vraiment le coup d'oeil, le mec est bien barré mais adorable et très cultivé. Ca permet d'apprendre pas mal de trucs sur l'histoire de Charleroi et de la Belgique en général, et de voir le côté alternatif très riche de la ville.
Même si je vois que vous n'avez pas eu droit à la prophétie d'Enrico, le clou du spectacle!
Je suis né à Charleroi et évidemment supporter des Zèbres !!!! Et bien, je dis merci So Foot...Ca fait plaisir...
JürgenKlinsmann Niveau : District
Quand le bâtiment le plus grand de la ville est un commissariat...




Il ne faut pas oublier l'Olympic Charleroi dans son stade de la Neuville qui a vu jouer Van Buyten et Bosman...
Personnellement, je comprends pas bien comment on peut vivre dans des coins comme ça. Et c'est pas pour dénigrer Charleroi en particulier, il y a plein d'autres villes ou quartiers tout aussi moches (dernièrement, j'ai vu Charleville-Mézières et Thionville, c'est pareil).
Mais je comprends pas, quand même. Par exemple, dans la région de Charleroi, y'a des villages pas loin où c'est déjà beaucoup mieux et les prix sont pareils voire moindres. Donc pourquoi aller vivre dans un lieu tout entouré d'usines désaffectées? Moi ça me dépasse.
il y a 6 heures NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Un match arrêté par des jets d'oeufs 5 il y a 9 heures Des lions sur les murs d'un vestiaire 29 Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 29
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 22 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 41 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28
À lire ensuite
Simone s’ignorait