En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Saint-Étienne (3-0)

On a retrouvé Valère Germain !

Relégué au placard par l'onéreux Mitroglou et le remuant Njie, il n'avait pas marqué depuis le début de saison en Ligue 1. Mais ce soir face à Saint-Étienne, Valère Germain est ressorti de sa boîte, a planté un doublé, et surtout, a livré un match de haut niveau qui pourrait signifier que l'OM a enfin son numéro 9.

Modififié
Il ne reste qu'une vingtaine de minutes à jouer au Vélodrome, Marseille mène 1-0 face à des Stéphanois amorphes, mais n'arrive pas à tuer la rencontre. Une minute avant, Florian Thauvin a envoyé une mine sur le poteau gauche. Encore plus tôt, c'est Valère Germain qui a trouvé le montant droit de la tête, à la réception d'un centre de Dimitri Payet. Soirée maudite avec égalisation imméritée des Verts, réduits à dix, dans les arrêts de jeu ? Non, car moins de 60 secondes après le dernier bois, l'ancien Monégasque sort de sa boîte et double la mise en coupant un centre de Thauvin. Un doublé et une performance digne de son niveau en 2016-2017 pour l'attaquant préféré in extremis au Grec Mitroglou. S'il a croqué quelques situations – une frappe au-dessus à la réception d'un corner (40e) – ou subi le talent de Ruffier, qui a repoussé une énorme tête piquée (26e), le fils de Bruno a beaucoup apporté pendant 90 minutes par sa mobilité et sa grande intelligence dans les déplacements.

Les notes de l'OM

Digne de l'OM Champions Project ?


Dès la quatrième minute de jeu, l'ancien joker de luxe de l'AS Monaco aurait pu ouvrir le score à la réception d'un centre tendu de Payet. Dix minutes plus tard, signalé hors jeu à l'affût d'une tête du Réunionnais mal captée par le gardien stéphanois, Germain avait déjà été impliqué dans trois situations chaudes pour l'OM. Plus en quinze minutes que son concurrent direct sur ses dernières titularisations. Très présent pendant le premier acte, un peu plus en dedans durant une partie du second, l'attaquant formé à l'ASM n'a néanmoins jamais cessé de proposer des solutions ou d'accompagner les actions où il n'était pas servi. Deux buts et un poteau n'ont fait que sanctionner une prestation haut de gamme pour un joueur salué durant l'été comme un transfert de qualité pour l'OM, mais jamais considéré comme le fameux grand attaquant nécessaire au projet « OM Champions Project » .

La dernière pièce du puzzle marseillais


Or, avec la méforme chronique de la recrue phare Mitroglou, le retour en forme de Germain n'est pas anondin pour Rudi Garcia et l'OM. Mobile, intelligent, généreux et efficace quand il a la possibilité d'accumuler du temps de jeu, l'ancien Niçois pourrait être dans les prochaines semaines la dernière pièce d'un puzzle olympien qui se construit doucement, mais sûrement. Car dans un collectif qui a trouvé ses tauliers (Mandanda, Rami, Gustavo), ses latéraux (Amavi, Sakaï et Sarr) et ses sources d'inspiration (Thauvin, Sanson et Payet quand il est dans un bon soir), l'OM pourrait passer encore une vitesse de plus avec un numéro 9 confiant et performant. Dans le championnat pour la seconde place qui s'annonce en 2018, la renaissance de Germain annonce de bonnes perspectives sur le Vieux-Port.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 31
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165