1. //
  2. // 4e journée
  3. // FC Séville/Real Madrid (1-0)

On a perdu le Real

Le Real n’a pas encore commencé son championnat et démarre déjà avec 8 points de retard sur le Barça. L’équipe de Mourinho n’a rien montré d’intéressant ce soir contre Séville (0-1). Inquiétant ?

Modififié
406 81
FC Séville - Real Madrid : 1-0

But : Tchokowski


« Tous ceux qui me critiquent ne comprennent rien au foot. » Ronaldo a raison. Ceux qui n’aiment pas les passements de jambe ou les feintes de corps, ceux qui ne goûtent guère les courses dans les espaces ou les frappes de mule de 35 mètres aiment autre chose. Ronaldo est un croisement entre un gymnaste et un footeux. Il y a un an, le Christ en voulait déjà au monde après des critiques un peu bruyantes. Le Real venait de s’incliner 3-1 chez lui contre son ennemi catalan. Forcément, c’était de sa faute. Forcément sa colère est ensuite tombée sur Séville quelques jours plus tard. Il y a un an, pour se venger, le Real dynamite les Andalous à Sanchez Pizjuán (6-2) et, du coup, Ronaldo plante un hat trick. « Je l’ai fait pour faire taire certains. » Sauf que ce soir, le Real a 8 points de retard sur le Barça et ce n’est pas l’heure de faire des caprices.

À Séville, les Verts, c’est le Betis, mais ce soir, c’est le Real. Mourinho a sorti la grosse équipe : Higuaín (6 buts en 7 matchs) prend la pointe, et Benzema (0 but en 5 mois) tient compagnie à Essien, Albiol et Kaká sur le banc. Du coup, le Sevilla commence son match comme un derby. Sur le premier corner, Tchokowski est seul et en profite. Le Real encaisse son troisième but de la saison sur coup de pied arrêté. 1-0 au bout d’une minute. Le Real panique et joue sa première mi-temps comme s’il s’agissait d’une fin de match de demi-finale de Champions. Si « ce match manque d’harmonie » (dixit Valdano dans le casque), c’est surtout parce que les Andalous ont faim et bouffent du Madrilène dès que les Verts s’approchent un peu trop. Alonso défend les siens au milieu et, tandis que Cristiano et Higuaín tentent des frappes d’énervement, Özil, Khedira et Di María, eux, sont portés disparus. Sanchez Pizjuán est à moitié vide, mais la tension fait péter les plombs à Di María qui aurait bien mérité son expulsion (44’). Undiano fait mine d’oublier son agression sur Rakitić et le stade chante « Así, así gana el Madrid » (voilà comment gagne le Real). Certes, mais le Real ne gagne pas.

Où est Madrid ?

Quand le Real sort du vestiaire, Mourinho a peur. La preuve : Benzema remplace Di María à droite et Modrić prend la place d’Özil. Les Madrilènes discutent, hésitent, s’agacent. Le Sevilla, lui, joue comme un patron et impose son rythme. En 5 minutes, Modrić fait plus qu’Özil en 45 et tape le poteau à peine sorti du vestiaire. Rien de plus. Negredo manque le cadre (53’) et Khedira continue à faire des aller-retours sans voir le ballon. Ce Real est riche, mais manque de tout. Sans ballon, tout est possible, à part peut-être jouer au foot. Séville souffre un peu sur une tête de Ramos (59’, au-dessus ) et un contre d’Higuaín (60’). Mais Callejón remplace Arbeloa et le Real flippe. Comme à Getafe, les Merengues jouent avec 4 attaquants. Comme à Getafe, rien de bon ne sort de cette option. Comme à Getafe, Sevilla se fait plaisir dans l’emmental de la défense du Real.

Mieux vaut ne pas parler de Benzema pour ne pas inquiéter Didier Deschamps. Mieux vaut se concentrer sur Cicinho qui mouche Ronaldo sur l’aile droite, Medel qui fait l’aspirateur dans l’axe ou Botia et Spahić qui ratissent toutes les tentatives madridistes à 20 mètres de leurs lignes. Le Real n’y arrive pas, il n’y a qu’à regarder leurs mines exténuées. Sans physique, l’équipe de la capitale ressemble à une équipe de province en surrégime. Le match se termine sur la mine consternée de Mourinho. Quatre journées après le début du championnat, le Real est dixième et n’a pas rien montré d’autre que de l’inquiétude. Jamais le Special One n’avait aussi mal démarré une saison. Jamais les messages du coach portugais n’ont semblé plus vains. Le Real a, ce soir, des allures de fin de règne. Sauf que la saison vient de commencer et que le Barça a déjà 8 points d’avance. Ronaldo a enfin trouvé une bonne raison d’être triste.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

4 journées et 8 points de retard sur le Barça ... Qu'ils jouent à fond la carte Ligue des Champions !
Je vous l'vais dit, dès qu'on a un bon ailier en face de Marcelo, il se fait massacrer
Une honte que ce gars joue dans un grand club!
Seul Higuain surnageait
comprend pas la tactique de mou, faire rentrer callejon pour le foutre dans l'axe, demander à higuain de dézoner à tout va, modric qui jouait quasiment que dans sa moitié de terrain, pepe toujours fouré sur l'aile droite,je sais pas moi mais c'est quand meme mieux quand les joueurs jouent à leur poste de prédilection non? combien de fois a t'on vu higuain decendre très bas pendant que benzema etait en pointe, c'est pas mieux l'inverse quand meme ?
Grandiose Mou ! C'est vraiment the only one ! "J'ai gagné le championnat dans tous les grands pays qui comptent... Je suis ceci, je suis cela... " Et ce soir, il ose dire : "je n'ai pas de joueurs investis, je n'ai pas d'équipe"... On croit rêver ! Il a les mains libres et un chèque en blanc depuis plus de deux ans pour bâtir son armada, et il ose faire de telles déclarations... Aucune humilité, aucune remise en cause de ses systèmes de jeu frileux, de ses rêves mégalomanes, de son arrogance...
"Allure de fin de règne" ? Non, car pour qu'il y ait une fin il faut d'abord qu'il y ait eu un règne. Le titre du Real l'année dernière était un accident de parcours, Barcelone règne toujours encore sur le monde du football.
Tristiano en sang et en pleur moi ca me fait bander...
il est tristounet tristiano... Maintenant il sait pourquoi il ne vaut pas plus de 10M l'année..
Charogne....

Ha putain qu'est ce que c'est bon de voir le chef de bande se faire démonter tactiquement par les Sévillans... et si Negredo était pas si mauvais ca aurais fait 3-4/0

Un réal coupé en 2 qui empile les attaquant Modric en 10 ailier bref le grand n'importe quoi!
Ce qui est marrant: Seul Pepe surnageais tellement les autres étaient mauvais
A ce rythme-là, le ballon d'or pour Tristiano, ce sera même pas à titre posthume...
Et voila les mauvaises langues revenir..."Mourinho est nul", "le barça c'est les meilleurs". Le Real est dans une mauvaise passe, un horrible début de saison. Mais n'oubliez pas, les amis, que le barça a eu failli remonter une dizaine de points de retard à partir de...janvier. Nous sommes en septembre. Ne tirez pas de conclusions trop vite, et attendez de voir la suite avant de faire les fanfarons devant le retour du FCB. Personnellement, je pense toujours que le Real est supérieur à Barcelone cette année, mais qu'ils sont bourrés de blocages psychologiques à deux balles (ex: CR7 ou encore Benzébanane). Higuain ne peut pas tenir la baraque à lui tout seul.
Enrike8919 Niveau : DHR
@Sly
Je ne vois pas de quels blocages psychologiques tu veux parler. Tu pourrais préciser stp?
je proposerais une nouvelle équipe... casillas
arbeloa, pepe, ramos, coentrao
essien , xabi alonso
ozil
modric cr7
benzema
nadjib fc barcelone Niveau : DHR
« Así, así gana el Madrid »
Et sinon, cher Sofoot : un rapport entre la photo choisie et le match dont il est question ici ?
Sleeker

Modric en ailé, nooooon!

sinon mourinho, il fait un peu de la merde* en ce moment, nn?
Facile de tomber sur cr7. Mais on voit que quand cr7 ne va pas et bien tout simplement le réal ne gagne pas. Et encore sur le terrain c'est le seul, avec Modric, à se bouger le derch'.
Hank_Scorpio Niveau : DHR
C'est Trochowski hein, pas Tchokowski ...
C'est impressionnant comme les résumés des matches du RM sont des ramassis de commentaires vengeurs de suiveurs catalans. C'est sys-té-ma-tique!

Bon, on enlèvera pas à cette équipe son match dégueulasse, et même plus : un début de saison catastrophique. Mais de là à les enterrer, la saison est encore longue et l'espoir fait vivre.

Je ne les reconnais pas, le match était vraiment dégueu, aucun plaisir à le regarder. Les sévillans ont bien joué, de manière rugueuse certes, mais joué le coup. Du reste, heureusement qu'ils plantent sur leur première action. Mais je ne partirai pas dans les "si".

Ca va forcément revenir et mieux vaut tôt que tard : l'équipe est pratiquement inchangée, les options sont plus nombreuses, y'a pas de raison. Maintenant, venir jeter sur le CR comme le fait l'auteur et certains coms... On n'oublie pas Higuain qui vendange plusieurs balles encore une fois? Non, pour certains ici, il a même surnagé! Incroyable! Bref, c'est déjà long mais c'est tout ce que j'ai vu et donc à dire, et apparemment, chacun a vu son match. M'enfin, surtout tous ceux qu'en ont après le "Christ" (incroyable quand même, vous en avez pas assez avec votre Messi? Bientôt c'est saucisson / côtes du Rhône ici??) et à "l'unique" qui, encore une fois et contrairement à ce que j'ai lu dans ces coms, n'a pas hésité à remettre en question son propre travail. Mais bon, chacun interprète comme il le souhaite.
La Liga c'est plié
La Ligue 1 c'est plié (oui oui Paris sera champion)
La Serie A et la Bundesliga on s'en tape
Il ne reste déjà pu que le championnat d'Angleterre à suivre cette saison :))
Enrike8919 Niveau : DHR
Il a en effet dit que c'était de sa faute mais il dit tout de même qu'il "n'a pas d'équipe". C'est ce que tout le monde retiendra parce qu'on est surpris qu'il ponde une énormité pareille en étant champion sortant et avec un budget conséquent. Ils n'ont pas fait ce qu'il fallait ce soir mais ce type de phrase c'est pour son salon en privé, pas en réaction d'après-match publique. Par contre il n'hésitera pas à s’auto-congratuler si le Real bat City en champions league cette semaine.
Il cherche surement un moyen de booster ses joueurs en touchant leur orgueil. A voir si ça marchera.
Ils sont presque à deux milliard avec Perez et ils font meme pas mieux que l'ére Calderon!
Moi, je conchie le Barça mais je conchie encore plus le Real, un club qui incarne la footixitude!
Pourquoi recruter Modric alors que c'est un relayeur et que le deux MD du Real est la seule chose qui marche
Ils étaient bien en fin de premiere mi-temps, il a empilé les attaquants trop tôt
Mais Marcelo, il a bien pris le bouillon
Enrike : La "tristesse" de CR7 influe forcément sur son jeu et sur sa relation avec ses coéquipiers. En suivant le foot un peu, on s'aperçoit que le moteur d'une équipe gagnante est la confiance;l'année dernière, le Real était intouchable, chaque joueur était parfait, encore plus contre les petites équipes. En ce début de saison, ils sont tous décevants. Je pense que c'est une perte de confiance générale, en tout cas c'est l'impression qu'ils donnent sur le terrain, et même sur leurs visages...après ce ne sont que des spéculations de ma part.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
406 81