1. //
  2. //
  3. // Itw Gary White

« On a créé cette culture du football à Guam »

En quatre ans, Gary White a changé la sélection de Guam : l’équipe qui prenait des valises est maintenant respectée. Il raconte ses méthodes, entre chant indigène, scouting intense et création d’une culture football.

Modififié
Salut Gary. Tu peux nous rappeler la situation de ta sélection dans ces qualifications pour la Coupe du monde 2018 ?
On joue jeudi à Oman. C’est notre dernier match dans ce groupe D. On peut au mieux finir troisième, les deux premières places qualificatives sont hors d’atteinte, mais ce groupe permet aussi de se qualifier pour la Coupe d’Asie 2019, et on est toujours en course.

Vous aviez pourtant connu un super démarrage avec deux victoires, et pas mal de médias s’étaient intéressés à Guam.
Je sais que ça va sembler direct, mais on s’attendait à gagner contre le Turkménistan (premier match gagné 1-0 à domicile, ndlr). C’était l’objectif de chaque joueur ou membre du staff avant ce match. On était contents de l’attention des médias, car ça a mis en lumière notre gros travail. Mais nous, on avait un objectif : être en tête de ce groupe difficile (Iran, Oman, Turkménistan, Inde et Guam, ndlr) après les 2 premiers matchs, de juin à septembre dernier. C’était un match dur contre le Turkménistan, une très bonne équipe. Et c’était fantastique en dehors du stade, de voir les supporters qui avaient été géniaux. Mais la minute d’après, on était concentrés pour le match contre l’Inde.

Ce match qui a suivi contre l’Inde a été l’un des meilleurs, non ?
On a joué un football fantastique, c’était comme regarder l’équipe d’Espagne ! On a joué avec beaucoup de mobilité, de mouvement, une super assise défensive...
« Notre victoire face à l'Inde, on a joué un football fantastique, c’était comme regarder l’équipe d’Espagne ! » Gary White
C’est le moment dont je suis le plus fier, car tout ce qu’on avait travaillé se retrouvait sur le terrain. Et c’est la meilleure preuve pour un coach, car on se demande quel impact on a. J’étais comme un père fier de ses enfants. C’était incroyable de voir le changement avec une équipe de Guam qui, avant que j’arrive, restait derrière et essayait de prendre le moins de buts possibles. Contre l’Inde, on gagne donc 2-1. Ils ont réduit le score dans les arrêts de jeu. Dans les vestiaires, mes joueurs étaient dévastés parce qu’on avait pris ce but !

Ils ne faisaient pas la fête ?
Ils auraient peut-être dû, ils venaient de battre une équipe d’un pays de 1,2 milliard d’habitants. Durant les 90 minutes de ce match, il y a plus de gens qui sont nés en Inde qu’il n’y a d’habitants à Guam (165 000 habitants, ndlr). Ça te donne une idée des disparités et des différences de ressources. En tout cas, ça a montré cette nouvelle mentalité de l’équipe et même autour. Il y a dix ans, les gens seraient descendus dans la rue pour fêter cette victoire !


Avant ton arrivée, Guam avait justement la réputation de se prendre de sacrées défaites...
Guam jouait contre des équipes comme Hong Kong et perdait 15-0. La première fois qu’on a joué Hong Kong sous ma responsabilité, on n’a perdu que 2-1. C’était un match très accroché, le premier signe du nouveau Guam : on est là pour être compétitifs.

Comment tu t’es retrouvé à être sélectionneur de Guam en 2012 ?
Je travaillais au club des Seattle Sounders en MLS. J’étais aussi directeur technique pour l’État de Washington. Avant, j’avais été coach des Bahamas et des Îles vierges britanniques, donc j’avais déjà deux expériences en tant que sélectionneur. On m’a présenté Richard Lai, le président de la Fédération de Guam. Je vais être honnête avec toi, je ne connaissais pas du tout Guam avant de le voir. Il voulait des conseils, car il était à la recherche d’un coach parlant anglais. Et en fait, juste après notre rencontre, il m’a proposé le job. Ce n’était pas vraiment mon plan, je comptais plus coacher une équipe de MLS.

Pourquoi accepter de prendre une équipe qui ne prend que des valises ?
Ça semblait une très bonne opportunité.
« Je regarde toujours trois choses avant de prendre un poste : le soutien des dirigeants, posséder un centre d’entraînement, et avoir une base de joueurs pour réussir. » Gary White
Je regarde toujours trois choses avant de prendre un poste : le soutien des dirigeants, posséder un centre d’entraînement, et avoir une base de joueurs pour réussir. Il y avait ces trois choses et je me suis dit que je pouvais avoir un impact. Et c’est ce qu’on a réussi. Et puis, Richard Lai est très inspirant. Il était si passionné pour changer le destin de cette sélection. Avant, ça n’allait nulle part, et les défaites étaient larges. Mais je pense que ces défaites ont été une bonne chose pour lui, ça lui a donné un coup de pied au cul et il a travaillé plus dur.
Qu’est-ce que tu trouves en arrivant sur place ?
Quand je suis arrivé, ils étaient sur la 4e étape du programme Goal. Ici, on a sûrement des installations parmi les meilleures d’Asie. On a un centre d’entraînement de classe mondiale que le président Richard Lai a brillamment construit en utilisant les fonds de la FIFA de la manière dont ils sont censés être utilisés. Ils ont organisé des bonnes ligues de jeunes, des bons clubs de jeunes, des structures. La seule chose dont ils avaient besoin, c’était d’une filière d’élite pour les joueurs et des victoires au niveau international avec l’équipe nationale.

Qu’est-ce que tu as fait en premier ?
La vraie première chose à avoir, c’était le pays derrière nous. J’ai fait en sorte qu’on ait un surnom : j’ai demandé à mon bureau de trouver quelques noms liés aux peuples indigènes. Ils sont revenus avec plusieurs noms et on a retenu Matao. Ce qui veut dire que vous êtes le chef de la société Chamorro, le plus grand leader du clan, le plus fort, le plus noble. Ça a tout de suite attiré les locaux. Avant chaque entraînement, on entonne le chant Infresi, qui est connu dans toute l’île, une sorte de serment envers l’histoire Chamorro et le territoire de Guam. Ici, c’est une culture américaine, mais il y a toujours cette base de l’histoire Chamorro. Tu dois utiliser ça. C’est le rôle d’un sélectionneur : amener cette spécificité nationale dans l’équipe de football.


Comment ça a été accueilli dans un territoire américain ?
Quand je suis arrivé, le foot n’était pas le sport le plus populaire du pays. Il y avait le foot US, le baseball, le basketball… Au service de l’immigration, on m’a dit que j’étais trop petit pour être un joueur ou entraîneur de foot. Parce que le gars pensait que je parlais de NFL. Le football devait être 3e ou 4e en matière de popularité. En quatre ans, on s’est hissé facilement à la première place. C’est le seul sport qui s’est professionnalisé, la seule équipe qui a une grande affiche à l’aéroport, le seul sport où les joueurs sont devenus célèbres, on me reconnaît dans la rue. C’est vraiment bien de voir les supporters de Guam rester 3h après le match pour avoir des autographes. On a créé cette culture du football.

Comment as-tu procédé avec les joueurs ?
À Guam, tu n’es pas dans l’un des meilleurs clubs du monde qui va au supermarché et achète un arrière gauche parce qu’un autre s’est blessé.
« Tu dois utiliser ce que tu as, en tirer le meilleur et obtenir les premiers succès. C’est ça, le coaching, le management. » Gary White
Tu dois utiliser ce que tu as, en tirer le meilleur et obtenir les premiers succès. C’est ça le coaching, le management. Tu dois donner une opportunité aux gens de prouver leur valeur. Au début, j’ai réuni la précédente sélection pour une réunion. Je leur ai parlé de mon programme, de ma philosophie, des valeurs, ce que j’attends des joueurs et ce qu’on allait essayer de faire. Je voulais avoir ce groupe de mon côté, car c’était les seuls que j’avais, je n’avais rien d’autre. Je voulais me concentrer sur leurs forces et non leurs faiblesses.

Tu parlais de nouvelle mentalité aussi. Comment tu as fait ?
Avant moi, il y avait des coachs japonais, ils faisaient de leur mieux, mais leur mentalité, c’était de ne pas prendre trop de buts dans la défaite. Pour moi, on doit jouer un match pour gagner. On a mis cette idée dans la tête des joueurs. Et quand on change la philosophie et qu’on dit d’attaquer, de gagner, vous seriez surpris de voir combien les joueurs adhèrent rapidement. Nos joueurs ont commencé à gagner quelques matchs.


C’est comme ça que tu as pu prendre des joueurs sélectionnables pour les USA ?
Une fois que j’avais gagné quelques matchs, j’ai posé la question à la direction technique : est-ce qu’on a vu tous les joueurs sélectionnables ? La réponse était non, et c’est d’ailleurs toujours non. On avait une liste de joueurs, mais je ne pouvais pas les approcher avant d’avoir des résultats.

Comment ont-ils réagi ?
J’ai commencé à contacter les premiers joueurs de notre liste.
« Le premier, c’était Ryan Guy, qui jouait en MLS aux New England Revolution à l’époque. Ça m’a pris 4 mois pour le convaincre de venir jouer avec nous. » Gary White
Le premier, c’était Ryan Guy, qui jouait en MLS aux New England Revolution à l’époque. Ça m’a pris 4 mois pour le convaincre de venir jouer avec nous. Sa première réaction, c’était : je veux intégrer l’équipe des USA. Au départ, on lui laisse un peu le temps et après, on ré-attaque (rires). AJ DelaGarza du LA Galaxy m’a dit que je devrais avoir un tatouage sur la tête avec marqué « Persévérance » . Ils étaient là : « Ok, je viendrai, mais arrête de m’appeler. » On a un groupe de joueurs éclectiques. On a des joueurs qui peuvent devenir professionnels à l’avenir, on a un joueur comme AJ qui joue avec Steven Gerrard. Mais ils viennent tous aux rassemblements et ils croient au projet.

Tes prochains objectifs avec Guam, c’est quoi ?
Quand j’ai pris l’équipe, on était 197e au classement FIFA, on est monté jusqu’à la 140e place. Au début, c’était important, car il montrait la progression. Maintenant, le classement importe moins, il faut gagner des choses.

À l’avenir, tu te vois encore avec Guam et continuer ton parcours singulier ?
Ce match contre Oman, c’est le 60e match de sélectionneur, j’ai 41 ans, je commence à faire ça depuis longtemps, c’est une expérience incroyable, voyager à travers le monde, essayer différentes méthodes. Étant jeune, je regardais les avions, la fumée dans les airs et je me demandais où allaient ces gens. Je n’ai jamais voulu être ordinaire, c’est ce qui m’a motivé. Après cette campagne de qualifications, si j’arrive à les mener dans les derniers tours de la Coupe d’Asie, je pense que ce sera l’heure pour moi de me tourner vers les clubs, en Europe. J’adore être avec les joueurs au quotidien. Être sélectionneur c’est difficile, c’est beaucoup de temps d’observation, de négociation avec les agents ou les clubs pour libérer les joueurs. Tu n’as pas trop de temps avec les joueurs, quelques jours et ils s’en vont.

Propos recueillis par Guillaume Vénétitay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
J'adore, c'est passionnant ! Rasta Rockett in real life !

Par contre le mec craque un peu avec les 200 000 naissances en Inde en 90mn, mais ça fait partie du folklore on va dire !
Sympa l'interview. D'un point de vu personnel, j'ai eu la chance de rencontrer un des joueurs de Guam (Shane Malcolm) en auberge de jeunesse, et alors que je ne connaissais même pas l'existence de ce pays, il me parlait surtout de son entraineur et combien il était important pour lui. Il m'avait aussi parlé de la médiatisation grandissante dans son pays et c'est super sympa de relire ça ici. Merci SoFoot.
Super article! Le mec a l'air de s'éclater et en plus il a des résultats.

Je me demande ce que ça donnerait de le voir en Europe. S'il peut changer la mentalité de certaines équipes de Ligue 1 de la même façon je suis preneur.
Ils n'ont pris que 6-0 face à l'Iran, ce qui est un exploit en soi quand on sait qu'il y a quelques années, ils prenaient 21-0 par la Corée du Nord. Voilà ça c'est SoFoot, capable de te faire apprendre des trucs sur le foot à Guam !
il y a 1 heure 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164