On a assisté au maintien du Red Star en National

L’opération était simple. Pour assurer sa montée en Ligue 2, l’Etoile FC Fréjus-Saint-Raphaël n’avait besoin que d’un match nul. Sauf que le Red Star, le club de la banlieue rouge qui devait impérativement gagner pour se maintenir en National, était chauffé à blanc.

Modififié
104 12
L’Olympic, le troquet posté juste en face du Stade Bauer et habituel lieu de retrouvailles des fans du Red Star, n’avait plus vu autant de monde depuis belle lurette. Des centaines d’écharpes vert et rouge jouent des coudes pour toper un demi de chauffe. Dans quelques minutes, c'est entrée gratuite pour tout le monde à Bauer ce soir. Plus de 2500 personnes sont au rendez-vous, soit 1500 plus que d’habitude. Sur le terrain, le capitaine des vert et blanc Samuel Allegro, forfait, a laissé son brassard à Franck Queudrue, dont c’est le dernier match. Possible ultime match également pour Vincent Doukantié, le coach vert et blanc. Trop de facteurs pour que le Red Star FC passe à côté du match le plus important de sa saison.

Œil pour œil, dent pour dent, étoile pour étoile

En première mi-temps, un Franck Queudrue taille patron, bien aidé par Ludovic Fardin, annihile les attaques varoises. De son côté, le Red Star ne parvient pas à se trouver, à l’exception d’Alexis Lafon qui met le feu sur son côté droit. La victime de Fréjus est toute trouvée. En l’espace de quatre minutes, Biagui Kamissoko commet deux fautes sur le numéro 21 du Red Star. Retour aux vestiaires pour le défenseur varois. Malgré cette expulsion, c’est bien Fréjus-Saint-Raphaël qui, à l’heure de jeu, plante, sur un coup-franc de Ramos. C’est alors que rentre Jonathan Famery, changeant la physionomie du match. Chacun de leur côté, Oudrhiri et Famery multiplient les actions dangereuses, jusqu’à ce but de renard au deuxième poteau de Jean-Jacques Mandrichi. Muet depuis le mois de janvier, le corse a bien choisi son moment. On est à la 64e. Le Red Star campe chez les varois et vingt minutes plus tard, ce même Mandrichi plante la deuxième banderille d’une tête décroisée imparable. Le stade explose, les supporters montent sur les grilles et les « ouh ah banlieue rouge ! ouh ah banlieue rouge ! » pleuvent. Ironie du sort, c’est un corse qui fait monter le CA Bastia en Ligue 2 en lieu et place de Fréjus-Saint-Raphaël. S’ensuivent dix interminables minutes dans un jeu d’attaque-défense. Oudrhiri et Famery sont à deux doigts du break mais mangent la feuille. L’important est ailleurs : le Red Star FC se maintient en National, à la faveur d’une défaite de Bourg-Péronnas.

La der du Tank et la sécu qui gaze

Lorsque les joueurs du Red Star viennent saluer leurs supporters, une ovation est réservée à Mandrichi, héros d’un soir, et surtout Queudrue, larmes aux yeux. Le Tank part sur un dernier coup d’éclat, trainant ses chenilles une dernière fois sur un terrain avant de rentrer dans le Nord. Devant tant de liesse, les supporters veulent envahir le terrain pour communier avec les joueurs. À coups de matraque télescopique, la sécurité en décide autrement. Un gros pétard retentit, juste au pied des stewards. L’ambiance est électrique. À la sortie, la sécurité fait face à un cortège compact de supporters bien décidés à quitter Bauer sans encombre. Devant trop d’opposition, les gardes perdent pied et balancent des lacrimogènes à tout va pour disperser la foule. Flics, sécurité et supporters se toisent d’un côté et de l’autre de la rue. Un fumigène est craqué devant l’Olympic, des chants entonnés en masse. Au zinc, les yeux sont rougis et humides, sans que l’on sache qui du maintien en National ou des gazeuses a provoqué ça.


Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

GlitterFreezee Niveau : DHR
Bravo les gars, ca fait chaud au coeur.Et bravo à Haddad pour l'initiative "billets gratuit" Un peu de stabilité au club et dans 2 saisons on réintègre la L2!


ON EST CHEZ NOUS
Bravo pour ce maintien cherché avec les dents et j'espère une montée pour bientôt!

Et puis Franck Queue drue quoi! ;)
Bravo à la banlieue ROUGE ! Après la qualif de Nanterre en finale du championnat de france de Basket, la banlieue parisienne peut-être fière de ses couleurs et des valeurs défendues par ces clubs.
Le sourire de la soirée!
Note : 1
luzenac le mérite plus qu n´importe quelle équipe de national!
un petit village de 1000 habitants en 3eme division c´est le top
Nazario31 Niveau : DHR
Un club qui se nomme le Red star et qui joue en vert, cela m a toujours intrigué... Même a Belgrade ils comprennent pas
merci au blaireau qui a envoyé un pétard sur l'un des stewards
Pouic Pouic Niveau : Loisir
Communiqué : Quand la sécu se met hors-jeu ...

UNE FÊTE ENTACHÉE PAR UNE SÉCURITÉ DE CASSEURS !

A l’attention de la Direction du Red Star FC et de la Ville de Saint Ouen

Il n'y a pas de mot pour décrire la joie ressentie par le peuple Vert et Blanc. Au terme d'une saison particulièrement difficile, le Red Star arrache le maintien in extremis. Les fans de l'Etoile n'ont jamais lâché, et ont su exprimer leur ferveur dans tous les stades où notre équipe a joué.

A la fin du match, le lien particulièrement fort qui existe entre un public de passionnés et son équipe s'est encore exprimé de la plus belle des manières, en témoignent les larmes de joies visibles sur les visages des joueurs et des supporters.

Cette fête a pour autant été gâchée par la sécurité. Durant tout le match, nous avons observé des allers et venues de l'équipe de sécurité témoignant d'une certaine nervosité. Au coup de sifflet final, une ligne de chasuble rouge faisait face au Kop pour interdire tout envahissement de terrain.
Comme à chaque victoire, nous avons l'habitude d'investir les grilles pour être au plus près de notre équipe. Enhardis par des consignes probablement mal assimilées, certains agents ont alors perdu leur maitrise de soi en exhibant une matraque télescopique et en assenant plusieurs coups sur les fans présents à proximité de la grille.

Pendant que la tribune exultait, ces agents n'ont eu de cesse de désigner des fans du doigt dans le but sans équivoque de les menacer dans leur intégrité physique à la sortie du stade. En sortant de la tribune, ces agents emmenés par leur responsable Jeremy ont continué leurs provocations et intimidations. La sécurité s'est alors irrémédiablement transformée en agent de désordre et d'insécurité. Ayant perdu le peu de professionnalisme qu'il leur restait, ces casseurs n'ont pas hésité à frapper des supporters avec leurs matraques, à gazer plusieurs centaines de fans dont de nombreux
enfants et à provoquer des mouvements de foule qu'ils n'étaient plus en mesure de contrôler. Grace
au sang froid des fans du Red Star, le drame a pu être évité, aucun lynchage de supporters n'a eu
lieu. Doit, néanmoins, être signalé le gazage, en plein visage, de deux membres du Bureau du Collectif Red Star Bauer qui, avec d’autres, tentaient en vain d’instaurer un dialogue.

Le calme est revenu dès la dispersion des agents d'insécurité, suite à l’intervention des forces de police leur intimant l’ordre de battre en retraite à l’intérieur du stade. Dans leur retraite, un des énergumènes de la sécurité n’a,toutefois, pas hésité à casser délibérément l’un des panneaux d’affichage situés devant le local du Collectif : le message est clair !

Après une première intervention de ce type, déjà désastreuse, la saison dernière, lors du match contre Colmar, l’entreprise de sécurité s’était engagée, auprès du Club et de certains membres de la tribune, à faire désormais preuve de tact, de respect et de déontologie vis-à-vis des supporters. De nombreux supporters adverses ont, cette saison, également signalé l’agressivité des stadiers à leur rencontre, nuisant à l’image du Red Star et à un département déjà suffisamment stigmatisé.

Pour ne plus jamais revivre ça à Bauer, un stade où les valeurs d'entraide et de solidarité ne sont pas juste des slogans marketing, nous exigeons l'arrêt de la collaboration du Red Star avec cette sécurité qui a montré son vrai visage : incompétence, violence et irresponsabilité !

Collectif Red Star Bauer

Red Star Fans

ainsi que de nombreux supporters indépendants
Pouic Pouic Niveau : Loisir
secu face au kop en fete:
http://www.servimg.com/image_preview.ph … u=14528112

d'ailleurs la même histoire n'est il pas arrivée à Créteil pour leur dernier match ?
OK, la sécu comme d'habitude a mal géré, bcp trop nerveuse. Après faut reconnaître que la tension est montée quand le pétard a été lancé sur l'un d'eux. D'ailleurs c'est le mec visé par le pétard qui menaçait par la suite des supporters avec sa matraque. Donc bon, un peu d'honnêteté.
Ouais, enfin bon, le coup du pétard OK. Après, le mec de la sécu était particulièrement nerveux et donnait rdv aux gars de la tribune pour se fighter dehors. Il avait oublié qu'il était plutôt censé calmer le jeu, plutôt que de balancer de l'huile sur le feu ?

Ensuite, leur intervention en mode cow-boy à la sortie de la tribune était dangereuse pour tout le monde. Résultat : des gamins gazés et en pleurs, dont un qui ira se réfugier dans le local du collectif pour éviter d'en prendre plus.

Clairement, la sécu a merdé sur ce coup.
Message posté par Pouic Pouic
secu face au kop en fete:
http://www.servimg.com/image_preview.ph … u=14528112

d'ailleurs la même histoire n'est il pas arrivée à Créteil pour leur dernier match ?


Oui des incidents très similaires se sont passés à Duvauchelle lors du dernier match à domicile Créteil-PFC. Alors que nous fêtions le titre de champion de National, 3-4 ultras ont réussit à escalader la grille et a descendre sur le terrain pour soulever la coupe avec les joueurs. ça a énervé les stadiers qui étaient attelés à empêcher un envahissement de terrain.

Lorsque les gars sont revenus vers la tribune avec les joueurs et le trophée, ils se sont fait prendre à partie par ces lascars de stadiers, seul ce mot leur convient, un ultras s'est vite retrouvé lynché par 3 d'entre eux par terre de l'autre côté de la tribune de sorte que nous ne puissions pas intervenir, et les esprits se sont donc logiquement échauffés.

Des stadiers ridicules qui se comportent vraiment telle une bande de lascars arrivaient en troupeau en tribune pour casser du fan, dès que quelqu'un s'interposait devant eux pour calmer le jeu ça empirait à cause de leurs réactions complètement débiles et inappropriée pour une situation de gestion de crise.

Les joueurs étaient complètement dégoûtés, certains se sont même interposés aux stadiers qui lynchaient le gars par terre. Au final c'est carrément l’entraîneur Vasseur qui est rentré dans la tribune seul pour calmer tout le monde.

Les chefs sécu brillaient eux par leur inexistence lors des échauffourée. Leur seule parade fut d'appeler en renfort un contingent de 50 CRS flasball au poing qui se sont rassemblés devant la tribune près à l'action.

Alors qu'on croyait l'affaire terminée et que nous sortions du stade, les lascars sont tous sortis devant l'entrée pour aller chercher ceux qu'ils avaient dans le collimateur et leur régler leur compte dehors! On est là passer tout près de la baston générale, mais fort heureusement nous nous sommes tous dispersés, c'était la seule chose à faire face à ces incompétents.

Bref une fête gâchée par la sécu recrutée au macdo du coin, non formée et intellectuellement faible qui cette année déjà nous avait fait plusieurs coups bas, notamment lors du match face à Metz ou des stadiers, alors que nous fêtions un but dans la liesse, ont commencé à frapper un gars qui était monté sur la grille.

Nous allons nous aussi tenter de discuter avec le club pour que l'équipe change en prévision de la Ligue 2.

Ultras Créteil
Comment est votre blanquette ? Niveau : DHR
La prochaine fois, fais leur un Zoubi
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
104 12