1. //
  2. // Paris FC/Red Star (0-1)

On a assisté au derby Paris FC-Red Star

Un match moyen, un stade à moitié plein, mais une vraie ambiance de football. On était au derby parisien à Charléty ce samedi.

527 18
Un groupe d'une trentaine de jeunes squattent devant une sandwicherie et un restaurant-bar aux abords de Charléty. Sans maillots de football, mais visiblement avec le sentiment de devoir montrer leur force. Un peu plus loin, un autre groupe est en approche : « Les filles, vous rentrez à l'intérieur, nous on tient le bar ! » Finalement, la « bande rivale » passe suffisamment loin pour ne pas attirer l'attention des CRS déployés autour du stade. Seul un individu isolé, qui se permet de répondre à une provocation, se prend un méchant coup de pression de cinq courageux gaillards qui lui tombent dessus. Inutile de dire qui est pour le Paris FC, qui pour le Red Star, le match est dans une heure à peine et seuls les forces de sécurité ont leurs couleurs visibles. À l'intérieur de l'enceinte de l'avenue Pierre de Coubertin, il n'y a pas foule : une moitié à peine du stade est occupée, de l'autre côté, une centaine de supporters du Red Star a déjà installé ses drapeaux. Ce sont d'ailleurs eux qui mettent l'ambiance à un quart d'heure du coup d'envoi, sans réplique du camp opposé. Le speaker tente tant bien que mal de booster tout le monde à l'annonce des équipes, c'est dur de chauffer des supporters qui ne sont pas encore là. Quelques jours avant ce tant attendu derby, Pierre Ferracci, président du Paris FC, se voulait pourtant confiant quant au pouvoir de séduction des deux entités : « Le Paris FC, comme le Red Star, ce sont de vraies marques, on intéresse quand même les partenaires. » Mais bon, comme le dit un vétéran de la rédaction sportive de France Télévisions en tribune de presse, « si on était à Londres, le stade serait plein. Ici, cela sonne quand même creux. »

Duels entre supporters


Ce qui n'implique par pour le président du PFC que les présences conjuguées de son club, du Red Star et de Créteil en Ligue 2 soient une anomalie : « On ne va pas comparer Paris à Londres, mais si on pouvait avoir 3 ou 4 clubs parisiens en Ligue 1, ce ne serait pas mal. Quatre clubs en Ligue 1 et Ligue 2, c'est déjà plus conforme aux statistiques, puisque 10 à 15% des effectifs de licenciés de la FFF sont dans le bassin parisien. » Lui aussi contacté en amont de la rencontre, le directeur sportif du Red Star Steve Marlet partage une vision optimiste, persuadé que « le soutien va aller croissant » . Mais pour lui, il faudrait aussi que les pouvoirs publics facilitent les choses, « notamment pour le stade Bauer, tant qu'ils ne prennent pas de décision, on est obligés de jouer à Beauvais. » Cette délocalisation explique peut-être pourquoi les supporters du Red Star ont été ponctuels et mettent l'ambiance au début d'un match dont les U12 du Paris FC, troisièmes de la Danone Cup, ont été invités à donner le coup d'envoi. Il faut dire que ce côté réservoir de jeunes talents, c'est le credo du PFC. « Vinci a été séduit par ce côté formateur » , assure Ferracci. Dans les tribunes, il faut attendre la 10e minute pour entendre les supporters du PFC, avec les traditionnelles amabilités : « Red Star, Red Star, on t'encule ! » De l'autre côté du stade, les visiteurs sont désormais un demi-millier et répliquent « ici on est chez nous » . Sur la pelouse, le premier quart d'heure a déjà donné une idée des limites techniques alliées à la bonne volonté des deux équipes. Le vrai premier frisson vient du numéro 10 du Red Star Sliti, qui envoie une belle frappe que Thébaux détourne en corner (6e). Trois minutes plus tard, le portier du PFC s'impose devant Makhedjouf, à la conclusion d'une belle combinaison. Si le duel des supporters s'est rééquilibré, entre les deux équipes, c'est clairement le Red Star qui domine sans réussir à trouver la faille en première période.

« On a renforcé nos fondations » Pierre Ferracci, président du Paris FC


Au retour des vestiaires, les hommes d'Almeida sont accueillis par une bronca des deux kops du PFC. Pas suffisant pour les déstabiliser, Makhedjouf manquant de quelques centimètres d'ouvrir le score à la 52e. À force de perdre du terrain et de s'appuyer sur le jeu long de Romain Grange, les locaux se font punir à la 86e sur un but de N'Gakumol, bien servi par Sliti. Si l'ouverture du score est méritée, et que la tribune verte et rouge explosent de joie, les supporters du PFC n'en continuent pas moins de pousser jusqu'à ce que dans les arrêts de jeu, l'entrant Bahamboula ne manque d'égaliser de la tête pour la première et seule grosse occasion de son équipe. Au coup de sifflet final, les joueurs du Red Star s'en vont célébrer avec leurs fans comme s'ils venaient de remporter un trophée. Un derby parisien, même en Ligue 2, cela se fête. Bien calé en haut de tableau, le Red Star est parfaitement engagé pour sa mission maintien et peut voir venir. Quant au Paris FC, relégable, il va devoir cravacher, et décrocher des victoires rapidement. Mais pour son président Pierre Ferracci, le travail du PFC ne dépend pas que des résultats de son équipe première : « Ce n'est que le haut de la pyramide, on a renforcé nos fondations, et toutes nos équipes de jeunes sont en niveau national. On vise la montée en 2019 et on veut bâtir un projet axé sur la formation des jeunes. Plus on sera haut, et plus on pourra garder les excellents jeunes que l'on forme. » Déjà soutenu par Vinci, l'homme fort du Paris FC assure que « d'autres gros partenaires » vont le rejoindre. Ses hommes feraient quand même bien de glaner suffisamment de points pour assurer le maintien, car même des fondations solides, un club de National, c'est moins sexy qu'un club de Ligue 2.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
CarlosMoncerf Niveau : CFA2
Ferracci devrait être moins dans la com et parle sponsor car ça devient inquiétant une équipe incapable de faire autre chose que des nuls

Si le Paris FC redescend , ils vont galérer pour remonter l'année suivante.

Les joueurs donnent l'impression d'un manque de concentration et de cohésion lorsqu'il mènent au score

la principale erreur de Ferraci a été de remplacer Taine par Renaud.L'ancien entraineur avait plu de bouteille et avait réalisé un excellent travail en menant le club de ba fond du National à la Ligue 2

A contrario , le Red tar a eu une politique intelligente et misant sur une certaine stabilité et en misant sur un coach étranger ayant eu une expérience de haut niveau en tant qu'adjoint au Sporting Braga , Sporting Lisbonne ou Zamalek


Le stade Charléty , c'est pas possible.Il faudra vraiment faire qqch car c'est vraiment pas un stade super agréable pour y voir du sport...La chose la plus intelligente à faire serait de le moderniser en le rendant plus hermétique pour le confort de spectateurs
Jacquietmichelderzakarian Niveau : CFA2
Ba moi aussi j'y étais et vraiment une grosse ambiance! au début on a eu peur puisque les kops du PFC st arrivés après 10min de jeu. Le PFC n'a clairement pas le niveau, ils ont peur de tenter ds les 30 derniers metres. Socrier c'est juste pas possible il a un niveau DH.
Pour moi c'est mm pas Charlety le pb, c'est plus le PFC qui n'a aucun potentiel de supp, contrairement au Red Star. Y a qu'à voir l'enorme kop d'hier.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
J'étais au match aussi, mon premier match en IDF ailleurs qu'au Parc, et j'avais encore jamais vu une foule à domicile se lever et hurler de joie quand l'équipe extérieure marque en fin de match. Ca m'a scotché. Y a un gros travail de fond encore à fournir du côté du PFC aussi bien dans l'identité globale du club que dans l'identité de jeu. Ce match est à l'image de beaucoup de match du PFC cette saison, d'une frilosité sans nom avec des phases offensives menées par trois joueurs et aucun dépassement de fonction, aucun soutien des latéraux. Alors qu'en face le 10 et le 18 ça envoyait pour le Red Star. La fin de match était bien mieux pour le PFC ce qui me fait penser que c'est pas tant un problème de niveau que de consignes, comme disait l'un de mes potes on a rarement vu un coach plus "petite b*te" que Denis Renaud.

Bref, y'a encore beaucoup à faire mais ça doit d'abord passer par des résultats pour le PFC, le national serait catastrophique. Je suis d'accord avec l'optimisme affiché des dirigeants des deux clubs, il y a de la place pour deux autres gros clubs à Paris c'est évident vu le bassin de population. Il y a juste un gap culturel à franchir dans un championnat où l'on associe un club/une région là où en Angleterre 9 clubs londonien font partie du top 40. Un club pour le Paris Sud, un club pour le Paris Nord et un club pour le Paris Ouest (à rayonnement international) est un minimum qui me semble atteignable.
J'étais au match hier en spectateur neutre, effectivement le niveau de jeu était catastrophique, avec beaucoup de frilosité des deux côtés (même si pour le red star, ça se justifiait plus de jouer en contre).
Par contre, je suis pas d'accord, pour moi Charléty EST le gros problème du PFC. Ca faisait un moment que j'étais pas allé à Charléty et ça s'est quand même amélioré avec deux kops. Le public serait loin d'être ridicule dans un vrai petit stade proche du terrain. Par exemple, hier il y avait 7000 spectateurs (en comptant les supp du Red), soit plus de deux fois la capacité max de Bauer. Mais dans Charléty, le public a vite l'air con.
Sinon j'ai constaté que dans les kops du PFC il y avait certainement plus de gens de couleur que chez les "antifa" d'en face, ce qui est assez ironique...
CarlosMoncerf Niveau : CFA2
Message posté par monclubcettebaltringue
J'étais au match aussi, mon premier match en IDF ailleurs qu'au Parc, et j'avais encore jamais vu une foule à domicile se lever et hurler de joie quand l'équipe extérieure marque en fin de match. Ca m'a scotché. Y a un gros travail de fond encore à fournir du côté du PFC aussi bien dans l'identité globale du club que dans l'identité de jeu. Ce match est à l'image de beaucoup de match du PFC cette saison, d'une frilosité sans nom avec des phases offensives menées par trois joueurs et aucun dépassement de fonction, aucun soutien des latéraux. Alors qu'en face le 10 et le 18 ça envoyait pour le Red Star. La fin de match était bien mieux pour le PFC ce qui me fait penser que c'est pas tant un problème de niveau que de consignes, comme disait l'un de mes potes on a rarement vu un coach plus "petite b*te" que Denis Renaud.

Bref, y'a encore beaucoup à faire mais ça doit d'abord passer par des résultats pour le PFC, le national serait catastrophique. Je suis d'accord avec l'optimisme affiché des dirigeants des deux clubs, il y a de la place pour deux autres gros clubs à Paris c'est évident vu le bassin de population. Il y a juste un gap culturel à franchir dans un championnat où l'on associe un club/une région là où en Angleterre 9 clubs londonien font partie du top 40. Un club pour le Paris Sud, un club pour le Paris Nord et un club pour le Paris Ouest (à rayonnement international) est un minimum qui me semble atteignable.


Ton pote a totalement raison à propos de Denis Renaud son équipe ne prend aucun risque.Il fait jouer comme un banal coach de Ligue 1 à bétonner derrière et en alignant 2 à 3 joueur à vocation offensif

Rui Oliveira , le coach du Red Star a l'intelligence de s'inspirer de jeu des équipes portugaises avec un jeu plus ouvert et léché

Le Red Star a une identité par on côté club populaire ce qu'il et un peu moins aujourd'hui mais qui fait partie de club historiques comme le Stade de Reims

Pour gagner en notoriété , le club du Paris FC devrait s'inspirer de ce qu'à fait Guazzini au Stade Français ou Boudjellal au RC Toulon pour redonner de la popularité au clubs et une aura médiatique

Une politique intéressante serait d'avoir un coach sérieux , faisant jouer et équipe avec une certaine aura médiatique....genre un Reynald Denoueix pui tu y ajoute quelques joueurs intéressants en devenir ou des vieux bricards ayant eu un statut de fort joueur de ligue 1 mais en fin de carrière

Ce serait une politique pour amener des gens au stade mais il pourrait proposer des packs familles pour un match ( 10 euros pour parents + enfants).Ca permettrait de fideliser les gamin à voir jouer l'équipe du coin au stade Charlety

J'espère jute que ce deux équipes vont se maintenir car ce serait bien d'avoir ce derby sur plusieurs saisons

Denis Renaud ne passera pas l'hiver si d'ici décembre son équipe n'enchaîne pas une série de victoires
Le Red Star est u unn club historique au sens étymologique ,le 2eme plus vieux de France créé peu de temps après le HAC.Son assise populaire reste importante même si dévoyée depuis l'exil Picard.Mais cette popularité teintée d'une conscience sociale si ce n'est politique ne demande qu'à s'exprimer comme hier à Charléty.Car ne vous y trompez pas l'explosion déjoue des supporters en dehors du kop du Red était le fait de supporter de l'étoile rouge qui privés de Bauerr étaient en passe dans les tribunes je le sais car j'y étais et j'en ai reconnu un grand nombre autour de moi et dans les travées.Cette équipe trouve ses marques après avoir changé de coach,de moitié d'effectif et sans stade!!!mais Red Star est plus qu'un club de foot..il n'y a pas de rivalité avec le Pfc.ces deux entités ne sont pas comparables y compris et surtout dans leur assise populaire..écrit en toutcasunmatch agréable et correct sauf les grossièretés des pseudo supporters du pfc qui m'ont mis mal à l'aise puisque j'étais avec mes enfants.le présidents Ferracci ne devrait pas tolérer ces débordements injurieux.
Pas mieux...quoique ! Niveau : Loisir
Message posté par cisco75
J'étais au match hier en spectateur neutre, effectivement le niveau de jeu était catastrophique, avec beaucoup de frilosité des deux côtés (même si pour le red star, ça se justifiait plus de jouer en contre).
Par contre, je suis pas d'accord, pour moi Charléty EST le gros problème du PFC. Ca faisait un moment que j'étais pas allé à Charléty et ça s'est quand même amélioré avec deux kops. Le public serait loin d'être ridicule dans un vrai petit stade proche du terrain. Par exemple, hier il y avait 7000 spectateurs (en comptant les supp du Red), soit plus de deux fois la capacité max de Bauer. Mais dans Charléty, le public a vite l'air con.
Sinon j'ai constaté que dans les kops du PFC il y avait certainement plus de gens de couleur que chez les "antifa" d'en face, ce qui est assez ironique...


"Sinon j'ai constaté que dans les kops du PFC il y avait certainement plus de gens de couleur que chez les "antifa" d'en face, ce qui est assez ironique"

...Heu ah bon et alors ! faut être soit même Homosexuels pour être acquis à leur cause ? être Sdf pour leur chercher un toit, malade pour filer des thunes au téléthon!. Je ne sais pas dans quelle partie du stade tu étais(quoique j'ai une petite idée quand même )pour voir les couleurs de chaque composantes des deux Kops Parisiens ou de celui du Red, mais j'apprécie ton œil aiguisé au vue de la distance qui nous séparait !
Concernant les insultes proférées (semble t-il !)par les Parisiens (enfin j'espère qu'ils le sont hein !)de notre côté rien entendu, ils étaient parfaitement inaudibles !
Un jour ou l'autre, les auteurs de ce type d'insulte, qu'ils soient Parisiens ou autres, apprendront qu'un vrai fan encourage d'abord son équipe et chante plus fort que le Kop d'en face, les insultes et sifflets ne sont en fait qu'une reconnaissance de son infériorité à le faire.
Oui on entendait bien aussi les chants du kop Rino!!pas d'insultes effectivement!!quant au débat sur la couleur de peau deskop!!!c'est le même qu'affirmer'moi je suis pas raciste!!j'ai même un ami noir!!' les 7000 supporters hier étaient au moins 4500 pour le Red!!vivement Bauer!!!!
Message posté par Pas mieux...quoique !


(quoique j'ai une petite idée quand même )pour voir les couleurs de chaque composantes des deux Kops Parisiens ou de celui du Red, mais j'apprécie ton œil aiguisé au vue de la distance qui nous séparait !



Effectivement les insultes du PFC étaient gênantes, surtout pour les gosses dans le stade.

Evidemment que je ne voyais pas le parcage d'en face (surtout à Charléty). Par contre je suis assez allé à Bauer pour en connaître le public, qui est loin d'être "coloré" pour une ville comme Saint-Ouen. Mais bon, si le paradoxe ne te gêne pas, tant mieux.
Bon bah je m'en vais faire mon petit CR à mon tour (je précise que je suis un supporter neutre, ayant gouté aux ambiances de Charléty et de Bauer)

Pour le match, pas grand chose à dire, grosse pauvreté technique coté PFC notamment au niveau de l'attaque, l'étoile rouge a dominé mais est tombé sur un bon Demarconnay.
A noter la belle prestation de Sliti chez les Blancs et Rouges du coup.

Pour ce qui est de l'ambiance (clairement le point le plus intéressant du match) je tiens à rétablir quelques vérités :
Gros parcage, pas loin du millier de fans ça bougeait bien dans la partie haute, peu en bas.
J'ai été pas mal surpris par l'absence de drapeaux (problème avec la Sécu? Interdiction?) et de banderoles style Le Red Star c'est à Bauer.
Bonne ambiance chez les Parisiens, avec les Ultras Lutetia qui prennent pas mal d'importance (d'ailleurs si quelqu'un sait pourquoi il y a 2 kops à Charléty ?) avec des chants pas très originaux (Tellement ma ville est belle par exemple) mais qui claquent biens.
De là ou j'étais placé cad entre les UL et le Old Clan, bien - audibles par ailleurs, en face du parcage c'était pas loin d'etre jeu égal.
Message posté par Erikla
Oui on entendait bien aussi les chants du kop Rino!!pas d'insultes effectivement!!quant au débat sur la couleur de peau deskop!!!c'est le même qu'affirmer'moi je suis pas raciste!!j'ai même un ami noir!!' les 7000 supporters hier étaient au moins 4500 pour le Red!!vivement Bauer!!!!


C'est vrai qu'ils y avaient plus d'insultes coté parisien, mais je pense que c'est plus un truc défensif, genre ils viennent en nombre on va leur montrer qu'on a pas peu, plutot qu'un vrai complexe d'infériorité.
D'ailleurs, je me rappelle que l'année dernière pour le derby à Bauer la Rino sortait des trucs genre "le PFC c'est dégueulasse" ou "à Charléty y a pas un bruit".

Pour ce qui est de la couleur de types, c'est un fait que le public du Red Star ne correspond pas à celui de ST Ouen et du 93 de façon + large. Faut pas oublier qu'il y a - de 10 ans y avait 300 pélos pour se geler les miches en DH (soit autant que l'affluence à Charléty/Déjérine en National certes). Mais grace aux hipsters encouragés par la médiatisation style Bauer=stade qui pue le foot, Red Star, club de valeurs...etc le public est revenu mais c'est plus des étudiants de Paris Dauphine que des mecs qui trainent en bas des blocs.

Quant aux 4500 supps que tu sors, heu, permets moi d'en douter. Certes ça a pas mal explosé après le but mais je pense que c'était plus de l'ordre du 1/3 supps de Paris, 1/3 du RS et 1/3 de lambas curieux et mecs avec le maillot du PSG.
Jacky75Zoo Niveau : CFA2
C'est intéressant ce que vous dites sur la provenance des supporters... Mais vous voyez souvent des mecs qui trainent en bas des blocs dans des stades de foot ? C'est clair que ya une vraie hype avec le red star, pas mal de parisiens qui vont a Bauer (j'y suis moi-même allé plusieurs fois) mais ça reste un des stades ou on retrouve le plus de mixité sociale non ? Ca a beau être dans le 93, c'est pas pour ça que tout le 93 va yaller. D'ailleurs quand vous trainez par la bas les gens sont pour le red de manière générale.
Et oui l'année dernière ya bien eu des chants "le pfc c'est dégueulasse" ou "à charlety ya pas un bruit" mais ça reste moins vulgaire quand même. (les pauvres ils étaient 10 en face)
Message posté par Jacky75Zoo
C'est intéressant ce que vous dites sur la provenance des supporters... Mais vous voyez souvent des mecs qui trainent en bas des blocs dans des stades de foot ? C'est clair que ya une vraie hype avec le red star, pas mal de parisiens qui vont a Bauer (j'y suis moi-même allé plusieurs fois) mais ça reste un des stades ou on retrouve le plus de mixité sociale non ? Ca a beau être dans le 93, c'est pas pour ça que tout le 93 va yaller. D'ailleurs quand vous trainez par la bas les gens sont pour le red de manière générale.
Et oui l'année dernière ya bien eu des chants "le pfc c'est dégueulasse" ou "à charlety ya pas un bruit" mais ça reste moins vulgaire quand même. (les pauvres ils étaient 10 en face)


D'accord sur tout les points sauf pour la mixité à Bauer et le 93 qui supporterait majoritairement le 93.
Je veux dire, je connais pas toutes les tribunes de tout les stades français mais comme ça été dit plus haut, les tribunes de Charléty sont bien plus colorés que celle de Bauer. J'essaye pas de faire passer la Rino pour un KOB des 80's mais c'est quand même le département le + diversifié de France, tu t'attends à autre chose, quoi...
Quant au 93 qui serait pour l'étoile, heu, le PSG est largement devant en terme de popularités pas de doute là-dessus. Je pense même que l'OM et un paquets de clubs étrangers passent avant.

Seule vidéo de l'ambiance que j'ai trouvé : https://www.youtube.com/watch?v=BwSG3oeXmT0
C'est quand même dingue de cherche à ce point à faire des reproches au red. Mais bon si vous préferez les néo-nazis du pfc c'est votre droit
Cette dernière intervention me parait pertinente.c'est plus important que de savoir si le kop du Red est'coloré' sic!!et il l'est!!fallait venir plus souvent à Bauer!!!le Red sur nos coeur Bauer dans nos coeur!!!
le débat sur la couleur des supporteurs du RS est totalement hypocrite. L'antiracisme et l'antifascisme sont, à ma connaissance, des positions politiques et nullement un truc de couleur de peau ! Assumez les choses, dans les tribunes du PFC il y a des fafs et ça ne gêne personne apparemment, alors ne cherchez pas d'alibis !
D'ailleurs je suis étranger, un immigré si vous voulez, et depuis que je côtoie le RS et Bauer, je me suis toujours senti chez moi, dans la joie, la question ne se pose pas! D'ailleurs, l'internationalisme ouvrier fait partie du coeur d'un club dont la tribune s'appelle Rino Della Negra (un jeune italien, qui se bâtait contre le fascisme et la libération de la France, du côté des polonais, des espagnols, des juifs du FTP-MOI)... alors là, le coup "vous êtes une tribune blanche" vous ne le faites pas.
GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
Et dire qu'il n'y a pas de mixité à Bauer est une vraie bêtise. Il y en avait moins ce samedi dans le parcage visiteur à Charlety, je le reconnais amplement, mais ce n'est pas le cas à Bauer. Il y a une mixité, et il y a une hype c'est vrai, il y a beaucoup de ceux qu'on appelle les hipsters (je ne pense pas que ce soient des étudiants de Paris Dauphine, plutôt des étudiants de Paris VIII).

En tout cas très belle ambiance, match très faible, et très bon esprit des supporters audoniens (très peu de majeurs en l'air, et à part le PFC c'est dégueulasse, pas d'insulte, contrairement au PFC, d'après ce qui se dit).
Le Paris FC c plutôt Paris EST
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
527 18