1. //
  2. // Musique
  3. // Interview

Omry du TSR Crew : « Je ne suis pas du tout dans le délire du "c’était mieux avant" »

Originaire du 18e arrondissement de Paris, le TSR Crew a fait ses preuves dans le rap hexagonal. Moins médiatiques, les trois membres du groupe n’ont pourtant rien à envier aux plus grands en matière de flow et de rimes. L’un des membres du trio, Omry, a pris le temps de nous parler de son autre passion après la musique, le football. Et le PSG, bien sûr.

Modififié
0 1
Quel est ton rapport au foot ?
On va dire que je suis assez passionné, je suis ce qu'il se passe tous les week-ends. Petit, je n'étais pas trop foot, plus basket, c’est arrivé plus tard, au début de l’adolescence, vers onze-douze ans. En fait, j’avais un pote qui jouait en club, il jouait très bien, et à force de jouer avec lui, j'ai appris le foot et j’ai fini par y prendre goût. Bon maintenant, je ne joue plus beaucoup, j'ai plus trop le temps, mais je continue à suivre tous les grands championnats.

Quand on est du 18e arrondissement, on supporte forcément le PSG ?
Pas forcément, non, mais en l’occurrence, c’est mon cas. J’ai toujours supporté le PSG, et le Red Star. Étant natif du 93, j’ai toujours gardé une certaine tendresse pour cette équipe. Il n'y a pas si longtemps, on voyait beaucoup de supporters de l’OM à Paris, il en reste, hein, mais ça a quand même diminué ces dernières années (rires). Je ne suis jamais allé au Parc, ça a toujours été un peu cher. En revanche, j'allais de temps en temps au stade Bauer quand j’habitais à Saint-Ouen.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés au PSG ?
Je dirais l’époque où il y avait des mecs comme Weah ou Raí, j’ai adoré cette période. Après, faut pas se mentir non plus, depuis que les Qataris sont arrivés, c’est quand même bien, on voit de grands joueurs, on affronte de grandes équipes. Perso, je kiffe. Je ne suis pas du tout dans le délire du « c’était mieux avant » . C’est vrai que ça a changé surtout au niveau des supporters, mais aujourd'hui, sur le terrain, on arrive à rivaliser avec les plus grandes équipes européennes, et ça, c’est devenu possible grâce à l’arrivée des Qataris. En plus, je viens de voir que le club faisait un pas en avant vers les supporters, on va voir ce que ça va donner. Mais voilà, c’est toujours plus plaisant de voir son équipe gagner plutôt que d’espérer se sauver jusqu’à la dernière journée. Même si on soutient quoi qu’il arrive, on préfère tous voir gagner notre équipe.

Gamin, c’était qui le joueur ultime pour toi ?
J’étais fan de Weah. J’ai aussi adoré Okocha. J’aimais les dribbles qu’ils faisaient, le côté spectacle de leur jeu. Après, j'ai commencé à aimer le foot en y jouant, au début je ne m’intéressais pas du tout au milieu du foot en lui-même, donc c'est dur de sortir des noms ou des événements marquant de cette époque. Même s'il y a toujours des noms qui ressortent comme ceux que j'ai cité avant, mais aussi Roberto Carlos, Ronaldo, Zidane, Cantona...

« Le quadruplé que Cavani a mis contre Caen, ça a sûrement dû lui faire du bien, mais ça reste contre Caen. Je veux dire que ça n’enlève rien aux occasions qu’il a ratées face à Arsenal par exemple. Il faudra qu’il réponde présent dans les grands matchs. »

Et parmi les joueurs actuels ?
Déjà, il faut rendre hommage à ce que Zlatan a fait pour nous. Il y en a beaucoup qui le critiquent, mais depuis qu’il est parti, tu sens que le mec était quand même super utile. Depuis l’arrivée des Qataris, c’est quand même le joueur qui a le plus marqué le club. Après, voilà, il a son côté provocateur, arrogant, qui peut en agacer certains. Je comprends, mais ça n’enlève rien à ce qu’il a apporté au club. Il a participé au changement du club, et ça, tu ne peux pas cracher dessus. Et puis, personnellement, je préfère un mec comme lui, un peu grande gueule, qu’un gars super lisse qui n’ose jamais rien dire. On aime ou on n’aime pas, hein, mais moi, je trouve ça marrant, ça change un peu du discours ambiant des footballeurs. Au moins, il dit ce qu’il pense.

En parlant de Zlatan, tu penses que Cavani est en mesure de le remplacer ?
Je n’en sais rien... Pour l’instant, ça a l’air difficile (interview réalisée le 18 septembre, ndlr). Franchement, c’est un bon joueur, qui se donne à fond, mais il rate beaucoup trop d’occasions franches et c’est forcément un problème quand tu es l’avant-centre de ton équipe. Est-ce qu’il aura les épaules pour assumer ce rôle toute la saison, je ne sais pas, on verra avec le temps. Le quadruplé qu’il a mis contre Caen, ça a sûrement dû lui faire du bien, mais ça reste contre Caen. Je veux dire que ça n’enlève rien aux occasions qu’il a ratées face à Arsenal par exemple. Il faudra qu’il réponde présent dans les grands matchs.

Tu as un avis sur la situation actuelle de Ben Arfa ?
J’adore ce joueur, c'est un très bon joueur. Après, sa situation, je ne sais pas trop quoi dire, il n’y a que ceux qui sont à l’intérieur du groupe qui peuvent savoir ce qu'il se passe vraiment. J’espère pour lui que ça ne va pas durer éternellement, cette situation. Techniquement, il est vraiment très bon, maintenant, c’est à lui de montrer qu’il est capable de s’imposer au plus haut niveau. Il a largement le talent, mais est-ce qu'il a le mental ? Ça, on verra. Seul le travail paie, et à ce niveau, il faut bosser dur.

Ton meilleur souvenir lié au football ?
Je dirais le match France-Sénégal, lors de la Coupe du monde 2002. J’ai des origines sénégalaises, donc ce match était vraiment particulier pour moi. Je me rappelle qu’on avait séché les cours avec des potes pour aller voir le match chez l'un d'eux. On devait être trois ou quatre à regarder le match et j’étais comme un fou quand le Sénégal a marqué. Un moment impensable, magnifique, surtout que la France était championne du monde et d'Europe à ce moment-là. Ça, c’est un souvenir assez fort. En plus, le Sénégal fait un très beau parcours derrière, jusqu’en quarts de finale, ce qui est extraordinaire pour une première participation à la Coupe du monde. Avant eux, la seule équipe africaine à avoir réussi un tel exploit, c'était le Cameroun.

« L’équipe de France a mis du temps pour gérer l’après-Zidane malgré les bons joueurs qui sont passés. Mais là, tu vois que les choses commencent à revenir, l’équipe a retrouvé une certaine stabilité. Arriver en finale de l’Euro, ce n’est pas rien, quand même. »

Et la pire tristesse ?
Ah bah là, c'est dur, je ne retiens pas trop les moments de déception. Je dirais le quart de finale de Ligue des champions PSG-Chelsea. Je me souviens qu’on était au Canada pour un concert. On ne peut pas se faire éliminer comme ça, à la dernière minute du match retour... Non, c'est juste pas possible ! Demba Ba a fait très mal ce jour-là...

Et sinon, l’équipe de France, tu en penses quoi depuis trois-quatre ans ?
Tu sens qu’il y a un gros potentiel, ils ont montré un super visage pendant l’Euro. L’équipe de France a mis du temps pour gérer l’après-Zidane, malgré les bons joueurs qui sont passés. Mais là, tu vois que les choses commencent à revenir, l’équipe a retrouvé une certaine stabilité. Arriver en finale de l’Euro, ce n’est pas rien, quand même. Ils ont fait un beau parcours, c’est dommage de perdre sur ce but sorti de nulle part (rires), mais bon, ce sont des choses qui arrivent.

Tu l’as regardée où, la finale ?
J’étais chez moi, tout seul. J’étais dégoûté, mais je ne suis pas du genre à m’effondrer pour une défaite en foot. Ça reste du sport pour moi, sur le coup j’ai une petite déception, mais ça va, je m’en remets vite (rires). En plus, je suis content pour les Portugais...

Griezmann, pour toi, c'est le futur grand de l’équipe de France ?
Ouais, certainement. D’ailleurs, il a déjà commencé à prouver, hein. Tu vois qu’il est super technique, rapide, précis devant le but. C’est un très bon joueur, faut juste voir s’il va se maintenir à ce niveau-là. C’est sur la durée qu’on juge les grands joueurs. Mais là, il a l’air de progresser chaque année, donc je pense qu’il va aller loin.

Propos recueillis par Gaspard Manet Le nouvel album d'Hugo de TSR est en approche.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bah, pas trop mal.

Sinon grosse faute dans la réponse à la question sur le meilleur souvenir football : quand le Sénégal a marqué.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Alcácer, un retour agité
0 1