1. // Coupe d'Asie des nations 2015
  2. // Australie/Émirats arabes unis

Omar Abdulrahman, boucle d'or

Avec l'Irak, l'autre surprise de cette Coupe d'Asie, c'est bien entendu cette folle équipe des Émirats arabes unis. Mais encore plus que l'ineffable buteur Al Hajeri, c'est Omar Abdulrahman qui crève l'écran. Technique à en mourir, le petit pourrait très bien devenir le premier grand joueur des EAU.

Modififié
17 13
1m73, grosse touffe et visage où tout ressort, Omar Abdulrahman attire tout d'abord l'attention par son physique. Mais il ne faut pas non plus beaucoup de temps au milieu de terrain émirati pour convaincre tout son monde sur le terrain. Entre son avènement à Al Ain et son excellente Coupe d'Asie actuelle, Omar Abdulrahman Ahmed Al Raaki Al Amoodi a déjà fait parler de lui pour ses J.O., son genou, son intérêt pour Barcelone et sa rencontre avec Cristiano Ronaldo. Portrait.

Rapidement très attendu


Amoodi a 23 ans, et on peut dire que ça fait déjà longtemps qu'on dit beaucoup de bien sur lui. En 2012, ESPN FC le positionne premier dans son classement des meilleurs joueurs asiatiques. L'année d'après, c'est la FIFA qui le fout dans sa liste des futures stars d'Asie et le site internet Goal.com qui le place 39e meilleur joueur de la saison. Il faut dire que le coco sort alors d'un exercice à environ une dizaine de passes décisives et de réalisations avec au palmarès la Supercoupe, la Pro League et la Golf Cup. C'est jusqu'ici sa saison la plus réussie, puisqu'il reçoit également le titre d'Émirati de l'année.

Formé à Al-Hilal, Omar passe à 15 ans chez le géant des Émirats arabes unis, Al Ain. Il y obtient rapidement la nationalité locale, tout comme le reste de sa famille, dont ses frères Ahmad, Khalid et Mohammed, les deux derniers étant également professionnels. Sur place, Omar fait ses débuts avec l'équipe première à l'âge de 17 ans. Ses qualités techniques impressionnantes frappent le coach de l'époque, l'Allemand Winfried Schäfer. En six petites apparitions, le futur chevelu s'offre l'honneur de planter trois fois, offrant au passage une passe décisive. L'avenir s'annonce plus qu'intéressant pour le jeune loup, mais une sale blessure va ternir sa saison suivante. Revenu sur les pelouses, Omar enchaîne ensuite les sélections avec les équipes de jeunes des EAU, avant de toucher au rêve suprême en jouant ses premières minutes officielles avec la A en 2011 contre la Syrie.

Le fol été anglais


En Europe, c'est généralement à l'été 2012 que les observateurs les plus attentifs entendent pour la première fois parler de ce petit génie du Moyen-Orient. Repris avec sa sélection nationale aux Jeux olympiques de Londres, le joueur d'Al Ain va se promener littéralement lors du premier match face à l'Uruguay. Petits ponts, crochets devant sa surface, roulettes, caviars de l'extérieur… Malgré la défaite (1-2), beaucoup retiennent la prestation de ce petit chevelu. Dans la foulée de l'élimination émiratie, Omar rejoint Manchester City pendant deux semaines.

Sur les forums des supporters des Sky Blues, on parle autant de ses qualités techniques que de son genou à la forme incroyable. Après de bons matchs amicaux et un rapport positif du club, City lui offre un contrat de quatre ans, mais le transfert ne se fera finalement pas pour des raisons de visa. De retour à Abu Dhabi, Omar enchaîne donc avec une saison de fou, le magazine Arabian Business parvient même à le catapulter 196e personnalité arabe la plus puissante du monde. Omar ne marque pas beaucoup, mais quelle incroyable faculté à trouver l'espace et effectuer cette petite passe sublime, mais également efficace. Statistiquement, il claque en moyenne une passe décisive tous les deux matchs, pas trop mal.

« Il a aussi cette arrogance... »


Tout proche de disputer un des matchs les plus importants de l'histoire footballistique des Émirats arabes unis contre l'Australie, Omar sait qu'il est une fameuse pièce maîtresse de son équipe. Il le sait d'ailleurs peut-être un peu trop. Trent Sainsbury, défenseur kangourou, pense ainsi que c'est un point non négligeable : « Ce n'est pas le plus grand travailleur, nous pouvons exploiter ça, a-t-il affirmé au Sunday. Et il a aussi cette arrogance… » Parce que oui, Omar sait qu'il est bon et n'hésite pas à faire le petit geste qui peut agacer l'adversaire. Contre le Japon en demi-finale, voilà-t-il pas qu'il se met à oser une – sublime – panenka en tant que premier tireur lors de la séance. Certains diront que c'est aussi ce goût du risque qui fait les meilleurs joueurs.

Après la Coupe d'Asie viendra aussi la question de son éventuel transfert. Après le passage avorté à Manchester City, Arsenal s'est également montré très intéressé par le milieu offensif, mais le rêve d'Omar, c'est Barcelone. Le compte Twitter du gaillard a déjà proposé plusieurs photos où l'Émirati pose avec le maillot blaugrana sur les épaules, de quoi susciter les rumeurs, même si fin décembre 2013, c'est un cliché avec le grand Cristiano Ronaldo qu'Omar poste fièrement sur le réseau social. Quoi qu'il en soit, l'objectif premier des EAU, c'est désormais de finir sur le podium, et on verra bien qui, du génie chevelu ou du génie Cahill, aura le dernier mot. En tout cas, au niveau des buts inscrits, le Kangourou n'a pas de souci à se faire, car de ce côté-là (et seulement celui-là), Omar reste muet.

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

The Truth Niveau : DHR
Personne n'attendait les EAU en demi-finale. P-etre le reveil du football au Moyen-Orient?
Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Le sujet est interessant parceque c'est vrai que c'est un joueur formidable (il m'avait impressionne aux JO).
Mais serieusement, la qualite de l'article laisse a desirer. C'est quoi ce truc? On finit l'article sur notre faim avec un sentiment de travail bacle.
La redaction fait mal aux yeux. Il y a plein de trous partout, des incoherences, des raccourcis, des informations pele mele et souvent incompletes.. bref ca part dans tous les sens.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
La DEMI-FNALE face au Japon ? Nom de Zeus Marty, sus à la Dolorean !
Jacquietmichelderzakarian Niveau : CFA2
Message posté par Faustino Asprilla
Le sujet est interessant parceque c'est vrai que c'est un joueur formidable (il m'avait impressionne aux JO).
Mais serieusement, la qualite de l'article laisse a desirer. C'est quoi ce truc? On finit l'article sur notre faim avec un sentiment de travail bacle.
La redaction fait mal aux yeux. Il y a plein de trous partout, des incoherences, des raccourcis, des informations pele mele et souvent incompletes.. bref ca part dans tous les sens.


C'est vrai que je connaissais pas, un peu de stats, 2-3 liens de ses actions etc n'aurait pas fait de mal. En plus, s'il n'a pas rejoint City pour cause de visa, le problème peut se répéter nan!? C'est vrai qu'il y avait matière à faire un article funky.
HerbyCohen Niveau : CFA2
Hé Hofman! Les aussies ne sont pas des Kangourous mais des Wallabies. Voilà. Allez Tim, Claque nous donc un nouveau but d'anthologie!
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par Jacquietmichelderzakarian


C'est vrai que je connaissais pas, un peu de stats, 2-3 liens de ses actions etc n'aurait pas fait de mal. En plus, s'il n'a pas rejoint City pour cause de visa, le problème peut se répéter nan!? C'est vrai qu'il y avait matière à faire un article funky.


Pour un joueur hors CE, il faut avoir joué 75% des matches de son équipe nationale A & que sa nation fasse partie des 70 premières au classement FIFA pr avoir le permis de travail en Angleterre.
DoutorSocrates Niveau : CFA
Ça m'étonnait que les EAU aient réussi à sortir un bon joueur de leur crû. Après, on apprend que c'est un naturalisé. Tout rentre dans l'ordre.
Calle Infierno Niveau : District
Apparemment, le loustic serait d'origine yéménite puisque, même en Arabie saoudite, sa famille n'avait pas la nationalité saoudienne et venait du Hadramout, une région du Yémen. Donc, rendons au Yémen ce qui appartient au Yémen!
Virgulinho Niveau : DHR
Message posté par Calle Infierno
Apparemment, le loustic serait d'origine yéménite puisque, même en Arabie saoudite, sa famille n'avait pas la nationalité saoudienne et venait du Hadramout, une région du Yémen. Donc, rendons au Yémen ce qui appartient au Yémen!



Faudra se méfier de la prochaine Coupe du Monde, à la pointe du Yémen y a de sacrés tireurs en ce moment
J'ai vu un de ses matchs en résumé sur youtube. Réputation complètement surfaite.
Il a vraiment le physique d'un pro virtuel sur Fifa pour ceux qui voient de quoi je parle.

Petit(pour être plus rapide) + coupe Afro .
Message posté par Calle Infierno
Apparemment, le loustic serait d'origine yéménite puisque, même en Arabie saoudite, sa famille n'avait pas la nationalité saoudienne et venait du Hadramout, une région du Yémen. Donc, rendons au Yémen ce qui appartient au Yémen!


Oui il est né en Arabie Saoudite mais serait d'origine yéménite. Donc effectivement, les EAU ne sont pas prêts de sortir un grand joueur du crû.
Message posté par popeye
J'ai vu un de ses matchs en résumé sur youtube. Réputation complètement surfaite.


juste 1 match et en résumé de surcroit, pour te faire une idée du talent d'un gars ? tu peux postuler au poste de recruteur pour les club de ligue 1 alors...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Paris glace le Chaudron
17 13