1. // 20 ans de la victoire de Marseille en Ligue des champions

OM-Milan : Ils étaient à la finale de 93

Il y a 20 ans, l'Olympique de Marseille devenait le premier club français à remporter une Ligue des champions. Deux années après Bari, le sacre de Munich et la tête de Boli ont marqué les mémoires. À commencer par celles d'Alex, Jasé et Silvio, tous trois présents dans le stade Olympique ce 26 mai 1993.

Modififié
549 35
Après avoir vécu la triste finale de Bari en 1991 où l'Olympique de Marseille s'était incliné face à l'Étoile rouge de Belgrade aux tirs au but, Alex se prépare à sa seconde finale de Ligue des champions. Pour rallier Munich, il se rend la veille du match à la gare Saint-Charles d'où partent quatre trains spéciaux. « Le trajet s'est passé relativement tranquillement, mais il fut très dur de trouver le sommeil tant l'excitation était grande. Etant encore mineur, j'ai fait le déplacement en compagnie de Bibe, qui sera plus tard un des leaders du Commando Ultra  » , explique-t-il. De son côté, Silvio – 38 ans à l'époque ( « putain, ça passe vite  » ) – part avec une quinzaine de potes en avion et dort à l'hôtel un jour avant la rencontre.

Pour Jasé et les ultras chargés de l'organisation , c'est l'option J9. Avec les noyaux des différents groupes ultras, il se rend en Bavière avec le matos du tifo prévu et les bâches. Arrivé le matin même après un aller agité, Jasé passe la journée au stade où il installe les animations prévues le soir. «  À l'époque, j'étais vraiment à fond dans les tifos. On était seulement une quinzaine, dont trois South Winners, , c'était une sorte de consécration d'être là, au cœur du truc, se rappelle celui qui a été un cadre des Winners pendant des années. Il faisait tellement chaud, tellement beau que l'on était à deux doigts de l'insolation. On est allé se mettre sur le carrelage, encore propre, des toilettes pour se refroidir  » .

« Quand Boli a marqué, il y a eu le feu »



En revanche, la journée est plutôt tranquille pour Alex et Silvio. Après un tour de la ville où ils croisent des Milanais dans une assez bonne ambiance, les Phocéens commencent à squatter à côté du stade. Si Alex n'a pas encore l'âge de tiser, Silvio et sa troupe sont posés près des grandes buvettes réparties tout autour de l'enceinte. Après s'être fait piquer leurs godets vides par des minots toute la journée ( «  On ne savait pas que c'était consigné! » ), ils prennent la direction des tribunes.

Plus nombreux, les Milanais, « plus expérimentés que nous » selon Jasé, installent leur tifo en quelques minutes. Un tifo simple mais efficace avec des bandes rouges et blanches plastifiées formant le mot « MILAN » en rouge. Du côté des Marseillais, plusieurs milliers de pompons blancs sont distribués et des voiles forment le mot « VAINCRE » . Plusieurs bandes bleues tentent de former des croix marseillaises, mais avec l'excitation des gens, elles partent un peu n'importe comment. « J'étais sûr et certain que Marseille allait gagner contre Milan, on était tous gonflés à bloc. La première nous avait échappé, mais pas la deuxième… Ca a joué dans l'ambiance dans le stade » , se souvient Silvio. Equilibré sur le terrain, le match l'est aussi dans les tribunes. Véritable référence à l'époque avec un mouvement ultra en plein boum, les supporters rouges et noirs ont un peu déçu Jasé : « Je ne dirais pas qu'ils n'ont pas chanté, mais tu t'attends toujours que les Ritals te mettent une claque vocale, et ça n'a pas été le cas  » . Si les Lombards donnent quand même de la voix, les Olympiens ne sont pas en reste. Les Ultras lancent même le fameux « Hissez-haut les drapeaux » , inventé quelques matchs plus tôt, cette fois repris à l'unisson par des milliers de personnes. Alex : « Là, c'était vraiment impressionnant. Avec le bruit des pompons comme des cigales… » Au moment où Boli place sa tête dans le but de Rossi juste avant le repos , la tribune marseillaise chavire. « Quand Boli a marqué, il y a eu le feu » , se remémore, encore bouillant, Silvio. Pour Alex, l'explosion de joie fut « indescriptible » durant une « éternité  » . « La mi-temps sifflée, le coin bleu et blanc continue à chanter tout et n'importe quoi, je me rappelle même du "French Can Can" » ajoute Alex.


Le second acte sera plus stressant, les Milanais de Maldini et Papin poussent, mais Barthez garde sa cage inviolée. Au coup de sifflet final, c'est l'extase, le « plus beau souvenir footballistique » de Jasé. Même son de cloche pour Alex : « Un très grand moment. Tout le monde se jetant dans les bras les uns des autres, ça gueulait dans tout les sens, ça pleurait, ça ne réalisait pas encore, des scènes de liesses impressionnantes. Nous avons quitté le stade très lentement comme si nous ne voulions jamais partir du stade, de peur que ce ne soit qu'un rêve. Dans mes souvenirs, une allemande bien chaude est passée près du viol collectif dans un bar jouxtant la gare de Munich, son salut venant d'une serveuse au poids dépassant le quintal, qui l'attrapa par le bras, la jetant dehors manu militari lui demandant par la même occasion d'aller se rhabiller  »

Après le match, Jasé et plusieurs Winners se rendent dans une sorte d'auberge allemande typique. Une soirée « assez hallucinante » d'après ses dires. «  Depé (figure du mouvement marseillais, à l'époque meneur des Winners, fondateur l'année suivante des MTP et brutalement décédé en 2000, ndlr) a fini par danser avec des danseurs bavarois, des serveuses de 200kg avec 6 chopes de bière dans chaque main ou des plateaux de choucroute énormes. Le retour a été plus calme, on s'est installé comme des loques dans les bâches des groupes  » . Le retour, Alex ne s'en rappelle plus vraiment non plus : « Honnêtement pour le retour, je me souviens d'être monté dans le train, d'avoir pris deux places pour m'allonger, jeté un dernier regard par la fenêtre, histoire d'immortaliser une dernière fois Munich, et plus rien jusqu'à Lyon  » . Les effusions de joie continuent jusqu'à l'arrivée à Marseille. Chaque gare voit le cortège des supporters marseillais qui allument de nombreux fumigènes, agitent les drapeaux ou les écharpes par les fenêtres. Juste le temps de grailler un morceau, de se laver un coup et c'est direction le Vélodrome pour voir la coupe aux grandes oreilles. 20 ans déjà. Comme dirait Silvio : « Putain, ça passe vite  » .



Par Antoine Aubry et Jonathan Bartoli avec Quentin Blandin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aaaah 1993: Marseille gagnait la Ligue des Champions, le Club Dorothée était à son apogée, les Bulls gagnaient contre les Suns...
Au lieu de faire des concerts à la con avec manu tchao, le service marketing de l'OM aurait du mettre ce maillot pour la saison prochaine ( même les sponsors intersport etc seraient classes dessus ) et c'est un sale parigot qui le dit... En plus j'suis sûr que l'OM en aurait vendu un paquet...

J'aime pas l'OM mais ce maillot était super beau et classe ( tandis que nous la même année on faisait faire des crises d'épilepsies aux spectateurs ^^ )...
Master of footix Niveau : Loisir
Ah, un sacré souvenir que cette victoire en coupe d'europe, surtout après la déconvenue de Bari.
Peut être pas la plus belle équipe de l'ère Nanard, mais quel pied de voir Deschamps brandir la coupe aux longues oreilles.
Sans doute l'un de mes plus fort souvenir de Foot avec la demi finale de l'équipe de France à séville en 1982.
1993, OM, Tapie, nostalgie...ahhh le bon temps ou Pasqua revenait au ministere du l'interieur..assurement l'annee des honnetes hommes.
Clairement un grand jour pour le football français. On est pas passé loin de le revivre en 2004, j'espère qu'on le reverra un jour en tout cas. Ça fait partie des matchs entrés dans la légende du football en France.
benbecker
Le premier crétin qui sort un truc du style Tapie l'a achetée ou toute autre connerie, je le tue!
Elle est à nous. Et on l'a pas gagné contre un club de water polo autrichien. C'était le Milan en face: Papin, Van Basten, Baresi....
Message posté par oli2a
1993, OM, Tapie, nostalgie...ahhh le bon temps ou Pasqua revenait au ministere du l'interieur..assurement l'annee des honnetes hommes.


vend Delorean
année 1985
Km 150 années
carburant Plutonium ou 2.21 Go watts
Prix pas cher
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 1
Une grosse pensée à tous les mecs qui ont environ 20 ans aujourd'hui et qui s'appellent Basile!
à cause de basile détective privé c'est ça?
Message posté par Al Bundy
Au lieu de faire des concerts à la con avec manu tchao, le service marketing de l'OM aurait du mettre ce maillot pour la saison prochaine ( même les sponsors intersport etc seraient classes dessus ) et c'est un sale parigot qui le dit... En plus j'suis sûr que l'OM en aurait vendu un paquet...

J'aime pas l'OM mais ce maillot était super beau et classe ( tandis que nous la même année on faisait faire des crises d'épilepsies aux spectateurs ^^ )...


pas faux, leur maillot 1991 était pas mal également.
et si toi aussi les mots seat, tourtel et commodore évoquent assemblés une envie de meurtre, tu fais partie des notres, héhé...
Message posté par Dendecuba
Une grosse pensée à tous les mecs qui ont environ 20 ans aujourd'hui et qui s'appellent Basile!


je suppose qu'on n'a pas le droit de leur chanter une p'tite chanson sur le fait d'etre un grand voyageur, d'aller de ville en...ok ok j'arrete, c'est vos "highlights".
Message posté par benbecker
Le premier crétin qui sort un truc du style Tapie l'a achetée ou toute autre connerie, je le tue!
Elle est à nous. Et on l'a pas gagné contre un club de water polo autrichien. C'était le Milan en face: Papin, Van Basten, Baresi....


"water polo autrichien"...mmmmm...à qui cela peut il bien s'adresser? laure manaudou?
Message posté par benbecker
Le premier crétin qui sort un truc du style Tapie l'a achetée ou toute autre connerie, je le tue!
Elle est à nous. Et on l'a pas gagné contre un club de water polo autrichien. C'était le Milan en face: Papin, Van Basten, Baresi....


Tue moi alors! Rien a redire sur la finale. Ce pourquoi on parle de tricherie fait reference a tout ce qui s'est passe avant..mais tu as raison, restes y accroche car "elle est a vous".
Dendecuba Niveau : CFA
Message posté par ozymandias
à cause de basile détective privé c'est ça?


Ozy tu es différent de nous^^
Quelle soirée !.... comment ne pas rendre hommage au Belge (Raymond Goethals) qui avec une équipe bien moins forte que les années d'avant avait dit :
" je sais comment gagner la finale contre Milan et on va gagner " avec l'accent belge ...

Cela aurait du être la 2eme coupe tellement 2 ans auparavant on n'avait "violé" les yougo sur le terrain malheureusement les penos nous avaient été fatidiques ...

A cette époque il n'y avait pas l'arrêt BOSMAN donc c'était sur le terrain 3 joueurs étrangers maximum (Boskic, Voller, et Abedi Pelé (le père de Jordan et André))pour l'OM, maintenant ..... le PSG sera certainement un jour champion d'Europe je leur souhaite mais avec combien de joueurs Francais dans le 11 titulaire ????

J'attends que SO FOOT nous face un article avec son regard aiguisé sur les compos d'équipe championne de leur pays en cette saison 2012/2013 qu'on regarde combien ces équipe ont d'étrangers titulaire dans le 11 fanion et qu'on puisse comparer avec nos équipes Françaises, juste pour voir aussi que ces équipes forment l'ossature de leur équipe nationale ....
Alors quoi? le championnat français est faible et les meilleurs de l'hexagone se barrent ? ils sont mieux payer à l'étranger ? plus de gloire ? ect ...
Pourquoi les ou le club le plus riche de France ne recrutent les français de l'étranger (Pogba , Varanne , Riberi , Lloris ect ..)? avec cette forte ossature de club on pourrait titiller peut être une nouvelle coupe du monde ...

quel challenge
Une autre époque!

Sur laprovence.com il relate tout le parcours olympien et celui du Milan avec les petites video youtube en prime... de ces flash back! Ca vaut le coup...

Et quel football!!! Il nous font tous toujours autant rêver, 20 ans après...
On n'a pas souvent revu une telle ambiance dans les tribunes pour une finale de C1, la moitié du stade rouge, l'autre blanche. C'était hallucinant.
Mais il vrai que comme maintenant 80 % des places sont pour les sponsors et amis de l'UEFA, on n'est pas prête de revivre ça.
Merci.

A jamais dans l'Histoire, A jamais les premiers.
[citer id="833576" auteur="Upload"]Quelle soirée !.... comment ne pas rendre hommage au Belge (Raymond Goethals) qui avec une équipe bien moins forte que les années d'avant avait dit :
" je sais comment gagner la finale contre Milan et on va gagner " avec l'accent belge ...

Cela aurait du être la 2eme coupe tellement 2 ans auparavant on n'avait "violé" les yougo sur le terrain malheureusement les penos nous avaient été fatidiques ...

A cette époque il n'y avait pas l'arrêt BOSMAN donc c'était sur le terrain 3 joueurs étrangers maximum (Boskic, Voller, et Abedi Pelé (le père de Jordan et André))pour l'OM, maintenant ..... le PSG sera certainement un jour champion d'Europe je leur souhaite mais avec combien de joueurs Francais dans le 11 titulaire ????

J'attends que SO FOOT nous face un article avec son regard aiguisé sur les compos d'équipe championne de leur pays en cette saison 2012/2013 qu'on regarde combien ces équipe ont d'étrangers titulaire dans le 11 fanion et qu'on puisse comparer avec nos équipes Françaises, juste pour voir aussi que ces équipes forment l'ossature de leur équipe nationale ....
Alors quoi? le championnat français est faible et les meilleurs de l'hexagone se barrent ? ils sont mieux payer à l'étranger ? plus de gloire ? ect ...
Pourquoi les ou le club le plus riche de France ne recrutent les français de l'étranger (Pogba , Varanne , Riberi , Lloris ect ..)? avec cette forte ossature de club on pourrait titiller peut être une nouvelle coupe du monde ...

quel challenge

[/citer

D'un autre côté, les joueurs français de l'époque étaient un tantinet meilleurs que ceux d'aujourd'hui, car il y a avait ceux de l'OM, mais aussi du PSG, Guerin, Ginola Roche...
Va trouver des mecs de ce niveaux dans le foot français ajourd'hui? Et je ne parle pas de leur mentalité de winner. Donc gagner une C1 avec 8 joueurs français, il va falloir une grosse épidémie de gastro sur toute l'Europe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
549 35