1. //
  2. //
  3. // Slovan Liberec-Marseille

OM : la défense, un ministère amer

À la peine en Ligue 1 et surtout à domicile, l'Olympique de Marseille met des buts, mais en encaisse tout autant, la faute à une charnière centrale en chantier, mais pas que.

Modififié
2 20
Une passe dans le dos de Nkoulou, un dégagement raté de Rekik, et Montpellier en profite pour faire trembler l'OM. Le 6 décembre dernier, Marseille a peiné pour décrocher un nul à domicile (2-2). Heureusement, la chance était du côté de la Canebière quand l'arbitre ne siffle pas de six mètres pour le MHSC, alors que le ballon poussé par Nkoudou est bien sorti. Mais ce n'est qu'un détail. Trop souvent, la défense marseillaise a été prise de vitesse. Cette saison, la prestation remarquée de Casimir Ninga au Vélodrome n'est pas un exploit. En encaissant 19 buts en 17 journées, l'OM a rappelé à la France du foot que l'époque du bloc solide de Didier Deschamps n'était qu'un lointain souvenir. Et si les Phocéens peuvent compter sur Batshuayi, Nkoudou ou Cabella pour marquer, ils se sont révélés presque incapables de conserver un score, ou d'afficher une once de sérénité. Pourtant, Michel dispose de plusieurs cartouches à ce poste, mais à aucun moment celui-ci n'a semblé trouver la bonne alliance. Quatre hommes, deux places et des milliers de question. Après avoir disputé presque la moitié de ses matchs de Ligue 1, Marseille semble toujours en rodage. Dur.

Un manque d'harmonie


Près de cinq ans se sont écoulés depuis l'arrivée de Nicolas Nkoulou à Marseille. Un temps annoncé au Barça après une belle saison, le Camerounais est finalement resté du côté de la cité phocéenne. En revanche, on ne peut pas en dire autant de son niveau de jeu. En défense, l'arrivée de jeunes joueurs n'a pas favorisé sa progression. Le grand Nicolas se retrouve un peu seul, et ça se voit. Il n'est plus aussi décisif dans ses interventions et passe son temps à replacer ses petits. Johnny Ecker a connu le Vélodrome et ses exigences et, pour lui, jouer avec des « moins bons » peut vite devenir un problème : « Nkoulou, c'est celui qui a le plus d'expérience. Il a été titulaire pendant des années à l'OM, mais il doit faire attention. Certains joueurs se surpassent quand ils sont épaulés, mais dès qu'il y a moins de niveau avec eux, ils peuvent devenir moins bons » . Aux côtés de Rekik, très critiqué, Nkoulou passe plus de temps à recadrer qu'autre chose et la défense de l'OM change presque tous les week-ends. Michel alterne entre le Hollandais, Rolando et parfois Sparagna, ce qui empêche la charnière centrale de trouver ses repères mais surtout de créer des automatismes : « Rekik doit apprendre le championnat français, il est jeune et un peu lent. C'est sûr que c'est plus facile quand on est dans la peau d'un titulaire, mais si à chaque week-end, la défense n'est pas la même, ça devient compliqué. Il faut laisser faire le temps. Pour Rolando, ses performances ont montré que ce n'était pas un joueur qui convient à l'OM » , poursuit Ecker.

Laisser faire le temps ou tout chambouler, la question mérite d'être posée. Mais après dix-sept journées, le temps des essais est terminé. Avec l'arrivée de deux défenseurs, des jeunes formés au club ont été mis de côté. Comme Stéphane Sparagna, à qui Bielsa avait fait confiance la saison passée. Pour Johnny Ecker, c'est une erreur : « C'est un garçon qui est formé par le club et dont on entend beaucoup de bien. Il débarque en pro et on recrute des autres mecs à son poste. Former des jeunes, c'est bien beau, mais si c'est pour le faire entrer cinq minutes par-ci, cinq minutes par là, ça ne sert à rien. » Souvent pointée du doigt, la défense centrale marseillaise n'est pas aidée. Que ce soit par Benjamin Mendy, méconnaissable depuis de longues semaines, et par le reste de l'équipe qui, s'il parvient à allumer des mèches offensivement, n'est pas toujours exemplaire dans le travail de replacement.

La défense, mais pas que


Avec Lassana Diarra, l'OM trouve une certaine sérénité au milieu de terrain. Mais en l'absence de l'international français, la donne est différente. Barrada, Romao, Silva n'anticipent pas assez et se font souvent surprendre par les équipes adverses notamment en contre-attaque. « À un moment donné, c'est facile de mettre la faute sur les défenseurs. Contre Montpellier, c'est Rekik qui fait un mauvais dégagement. Mais au milieu, ils sont vite dépassés. Marseille prend pas mal de but en contre et sur des attaques rapides. Si les milieux ne font pas le travail, la défense se retrouve vite en difficulté, notamment en un contre un. » Un problème plus profond, donc. Car les Montpelliérains n'ont pas eu la tâche facile au Vélodrome. S'ils ont pris l'avantage sur une erreur individuelle, pour Rolland Courbis, la défense marseillaise est plus difficile à jouer : « L'année dernière, rencontrer l'OM avec ce marquage individuel du Moyen-Âge, c'était une aubaine, et maintenant la solidité défensive passe par le collectif. Je pense que ces réglages seront faits très prochainement. » Bryan Dabo était de la partie, et il n'a pas senti de fébrilité chez les Phocéens : « Nkoulou et Rekik étaient assez solides, à part sur cette erreur qu'ils payent cash. Forcément quand tu ne gagnes pas, on essaie de trouver les maux de ton équipe, et il faut que quelqu'un prenne. Mais c'est un tout, il n'y a pas de problème spécifique en défense. J'ai senti Nkoulou très serein et Rekik très concentré. Si Marseille avait gagné, tout le monde aurait dit qu'ils continuaient sur leur lancée, sauf qu'ils ont perdu. » En fait, Marseille a perdu sa solidité défensive, mais elle a surtout perdu sa folie qui lui faisait remporter les matchs et oublier les problèmes.

Par Benjamin Asseraf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ce soir pour l'OM ,un nul suffit.

C'est bon ils en ont 11.
"Michel alterne entre le Hollandais, Rolando et parfois Sparagna, ce qui empêche la charnière centrale de trouver ses repères mais surtout de créer des automatismes"

Qu'est ce que ça me saoule de lire des conneries pareille!

Pourquoi on a tant de mecs qui pensent qu'un équipe doit avoir un onze titulaire qui joue 100% des matchs sans jamais tourner? ou même juste une charnière qui devrait tout jouer?

Rekik et N'Koulou on été alignés 13 fois titulaires ensemble cette saison sur 15 match!! Sachant que N'Koulou a été blessé 2 matchs!! Oser dire qu'on les a pas assez mis ensemble et trop fait tourner c'est au choix un mensonge délibéré ou une incompétence totale!!

Combien d'équipes en L1 ont aligné plus de 13 fois la même charnière cette saison? Cette saison seuls 6 clubs ont encaissé moins de buts que l'OM, et vous savez quoi? UNE SEULE (Angers) a aligné la même charnière plus de 13 fois.

Cette phrase sur le supposé "trop de turn over qui tue la complémentarité" c'est une débilité qui ne prouve qu'une chose, que l'auteur n'a pas voulu chercher plus loin qu'un poncif!!

Et puis sans rire, quand tu joue L1 plus Europe, ce serait anormal de faire tourner??

Bref, désolé du pavé, mais si tout le monde est d'accord pour pourrir un joueur qui rate un geste facile en le taxant de faute professionnelle, j'estime qu'écrire une bêtise pareille est une faute professionnelle journalistique.

Quand au reste, merci Johnny Ecker de statuer définitivement que Rolando est est trop mauvais parce que ses 2 premiers mois en manque de rythme sont mauvais (sachant que son dernier match est bon), mais pour avoir des avis définitifs aussi peu raisonnés, Ménès suffit. Et ce complément de "Sparagna je sait pas trop mais on en dit beaucoup de bien"... Mais quel néant...

Une vraie analyse, ce serait possible?
Pardon, 13 fois sur 17 matchs de L1, pas 15.
Phil tu penses quoi de cette phrase la :

"Si Marseille avait gagné, tout le monde aurait dit qu'ils continuaient sur leur lancée, sauf qu'ils ont perdu"

Je trouve que c'est du lourd niveau analyse.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Vous plaigniez pas, Rolando et Rekkik à côté de Rudiger ce sont des monstres...
Rekik s'est surtout trompé d'équipe, je ne vois pas qui peut être bon dans une telle désorganisation défensive.
Le contraste est fort avec le PSV qui possède une bien meilleure équipe dans le jeu, avec Bruma c'était tout à fait autre chose.

Le problème vient clairement du coach, c'est lui qui doit gérer le travail défensif et attribuer des rôles précis, mais je crois qu'il est obnubilé par le beau jeu offensif.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par Zanka
Le problème vient clairement du coach, c'est lui qui doit gérer le travail défensif et attribuer des rôles précis, mais je crois qu'il est obnubilé par le beau jeu offensif.


Le hic, c'est que le beau jeu offensif dont tu parles n'existe pas. On marque sur des exploits individuels, des cpa ou des buts de raccrocs.
Combien de buts marqués cette saison à la suite d'une action bien construite ? Peau de chagrin.

J'ai rarement vu un entraîneur dont la patte était aussi invisible. Michel, c'est la main invisible d'Adam Smith, sauf que rien ne s'auto-régule au final.

D'ailleurs si certains fréquentent un peu la Commanderie, j'aimerais bien savoir sur quoi il bosse au quotidien ? Quels types d'exercices ? Quelles mises en place ?
Parce que depuis qu'il est en place, je vois pas l'ombre d'une structure, pas l'ombre d'une colonne vertébrale.

Je vois un lombric qui mange sa propre tête pour s'auto-alimenter.
"L'année dernière, avec ce marquage individuel du moyen-âge"

Sympa le petit tacle à l'équipe de Bielsa. L'essentiel était ailleurs en fait. Plus en tout cas que la satisfaction de les battre. Qui suffit cependant à Courbis pour continuer à faire semblant de ne pas comprendre.

Par ailleurs quand il a repris Montpellier il me semble que sur sofoot on était plusieurs à lui prédire qu'il sauverait le club. Et que l'année d'après ce serait foireux.

Des idées il en a plein, c'est un bon entraineur, il dit pas que des conneries mais on est très loin de l'approche du jeu,ou de la philosophie d'un mec comme Bielsa. Et la passion qui va avec.

Mais à chaque fois qu'il peut enfoncer le maitre il le fait. Je pige pas ce qu'il a contre lui.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par sox75
Des idées il en a plein, c'est un bon entraineur, il dit pas que des conneries mais on est très loin de l'approche du jeu,ou de la philosophie d'un mec comme Bielsa. Et la passion qui va avec.

Mais à chaque fois qu'il peut enfoncer le maitre il le fait. Je pige pas ce qu'il a contre lui.


Tout homme doué d'un minimum de génie, de vision aux larges perspectives et d'un véritable sens de l'initiative doit être prêt à encaisser les réactions épidermiques de la multitude dont - par son élan - il accuse l'inertie.

Courbis, c'est les frères Goncourt qui attaquent Baudelaire. C'est Renan contre Lautréamont. C'est Paulo Coelho qui mordille les chevilles d'Herman Hesse. C'est ainsi que les médiocres consomment leur vengeance. En meute, en général.

Il n'y a que les médiocres qui cherche la vengeance. Les braves, eux, ne goûtent que la renaissance.
Le coach il est arrivé dans une équipe à la fois traumatisée et chamboulée (effectif) au 25 Août.
Donc étant un homme raisonnable, je ne jugerai son apport qu'en fin de saison.

Un coach bien préparer devrait pas être jugé en moins d'une demi saison selon moi, alors franchement, juger Michel aujourd'hui... Je trouve que ça n'a aucune pertinence.
Sinon, sur Courbis, s'il pense que le système Bielsa était trop facile à contrer, c'est son droit, ça n'en fait pas un con à mes yeux.

D'autant plus dans la mesure ou Courbis a tactiquement mangé l'OM sur les deux matchs l'an dernier.

Je suis sup' de l'OM et je me suis régalé sous Bielsa. Mais dire de tout mec qui critique le système Bielsa qu'il est un con sans idées, c'est de l'obscurantisme. Factuellement, Courbis a de vraies bonnes raisons d'affirmer que le système Bielsa était contrable.

Quand à affirmer qu'il était bancal... ben c'est l'évidence même. Le système de jeu de Bielsa déséquilibre complètement son équipe. C'est juste un constat, pas une critique.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Donc tu attends une saison pour juger un coach qui, malgré une arrivée rocambolesque certes, n'a toujours pas réussi en 4 mois à mettre en place des fondamentaux, des principes élémentaires de la chose footballistique.

En revanche tu résumes volontiers l'élan inachevé d'un autre sur 2 confrontations, et établit un rapport de force apparemment évident.

Soit.

Je ne partage pas tes vues. Mais je te concède que je fonctionne plus à l'intuition qu'à l'analyse.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
D'autre part, quand Courbis évoque un marquage "du Moyen-âge", il faut être aveugle, ou trop raisonnable, pour ne pas y déceler une pique.

Et puis ne pas connaître Courbis et sa veulerie crasse.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Enfin Michel même si je ne le trouve pas top il a surtout la malchance de passer derrière Bielsa.

Il récupère un groupe pas folichon, qui a passe les six derniers mois en roue libre et bouilli mentalement par le loco. Les quelques individualités qu'il avait fait surgir du néant ( coucou Morel, Imbula) n avancent plus aujourd hui.

L'equipe manque de tauliers, pas de solutions offensives etc....

C est pas suffisant c est certain mais c est compliqué de lui en demander plus.
Hello Alegria!

L'excès de raisonabilité, on me le reproche souvent... Quand je vais trop loin on me traite de centriste ;)

J'ai pas dit que Courbis avait raison, je dis que son point de vue est cohérent, et défendable. Pas qu'il est juste. Et je ne nie pas qu'il y ai un côté "pique" pas nécessaire. Mais je crois fermement que Courbis, footballistiquement, est TRES LOIN d'être un con.

la patte Michel, tu as tort, il y n a une. Elle n'est ni bandante ni monstrueusement efficace, mais présente. Passage au pressing sur demi terrain, sortie de balle prioritairement courte, du 6 vers les latéraux puis soit vers l'axe via les relayeurs soit ailiers en dédoublements. Messages passés tenter plus que raisonnable la percussion balle au pied vs circulation sur la largeur...

Bref, oui ya une patte Michel. Ya des schémas, des idées. Je pense que tu confonds "avoir une patte" et "avoir une patte qui marche". Comme enplus la patte Michel est assez classique vs Bielsa, tu cricatures en mode ya rien.

Mais si ya rien comme patte à l'OM, ben je veux bien que tu me dises où en L1 ya une patte. A Nice, au PSG. Et?

en y'en a une à nantes, très claire, Angers et caen aussi. Saint Etienne aussi. Y'en à une partout en fait. Mais tout le monde n'est pas Bielsa ou Klopp à imposer en semaines un style ultra particulier et identifiable.

D'ailleurs, certains entraineurs ont pour patte d'être dans l'adaptation permanente. Bonjour Ancelotti!

Bref.

Savourons, on est en train de tauler Liberec :)
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Message posté par Phil...

Bref, oui ya une patte Michel. Ya des schémas, des idées. Je pense que tu confonds "avoir une patte" et "avoir une patte qui marche". Comme enplus la patte Michel est assez classique vs Bielsa, tu cricatures en mode ya rien.


Caen, y'a clairement une patte.

Après, nous ne sommes apparemment pas d'accord sur patte crue et patte al dente.

Je ne vois rien de ce que tu dis dans la disposition tactique et stratégique de Michel. Je vois juste des mecs qui se démerdent comme il peuvent.

Sorties courtes ? Face à un pressing quelconque, dans l'urgence, ou en retrait vers Mandanda. Aucun, mais aucun putain de décrochage à part Lass qui s'épuise à vider avec un gobelet l'eau qui inonde le bateau.

Les montées latérales, très bien. On a de beaux latéraux. DJJ et Mendy, en confiance, c'est puissant. Mais dans ce cas, les deux pointes du tri se rétractent pour compenser. Or, ni Barrada, ni Silva n'en sont capable.
Tout sur les épaules du Lass. Putain de William Wallace. Il finira la saison un mouchoir blanc dans la main.

Des ailiers pour redoubler ? Phil, sérieusement. Allessandrini, Ocampos, N'Koulou ou Cabella quand il joue excentré, tous repiquent in fine vers l'axe, la tête dans le guidon. Même profil, mêmes effets.

Bref, je trouve ça terriblement pauvre.

Ca m'empêchera pas d'adorer cette équipe, même si elle prête le flanc au ridicule.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Ocampos qui plante. Dingue.
JeanPierre Parpaing Niveau : District
O Alegria do Povo, sans faire la groupie, tes commentaires sont fort plaisant à lire, concis et souvent très pertinent.
C'est ce genre de commentaires qui donne de la valeur à l'ensemble.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 20