Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // OM/PSG

OM – PSG, ce choc qui ne passe pas les frontières

Cette saison, Marseille – Paris Saint-Germain est un sommet, un vrai. Le premier contre le deuxième. Des stars (enfin surtout d’un côté), de l’enjeu et Canal qui sort le gros dispositif. Bref, la France qui paye son abonnement (ou connaît les bons liens) n’attend que ça. Mais une fois la frontière passée, OM-PSG redevient le choc d’un championnat secondaire. Le Paris « autre dimension » a changé la donne. Zlatan aussi. Mais pas encore de quoi rivaliser avec l’autre classique. Vous savez, celui qui prend un O à la fin. Histoire d’en avoir le cœur net, Sofoot.com a pris la température auprès de sept journalistes européens.

Modififié
Aucun effet Zlatan en Allemagne


Jens Kirschneck (11 Freunde) : « On ne couvre pas le match. Les autres médias ne s’y intéressent pas beaucoup plus. Il n’y a pas d’effet Zlatan chez nous. Ibrahimović n’est pas une énorme star en Allemagne. Dans notre magazine, on parle du PSG surtout pour critiquer le modèle commercial que représente ce club. »

Barton et rien d’autre pour les Anglais

Marcus Christenson (The Guardian) : « En Angleterre, la rencontre entre l’OM et le PSG vient après le Clásico et le derby milanais, même si on s’y intéresse plus que d’habitude grâce à la présence de Joey Barton à Marseille et au projet parisien. Samedi, dans le Guardian, nous consacrons une page à Joey Barton et aux critiques qu’il a reçues de la part de Waddle. Nous nous intéressons également assez au PSG parce que leur projet est assez similaire à celui de Manchester City. Nasser Al-Khelaïfi nous a accordé une interview, mais nous, nous suivons particulièrement leurs matchs de Ligue des champions. Je ne suis pas complètement sûr, mais il me semble que le match sera retransmis sur ESPN, ici. »


La Belgique en pince pour l’OM


Stéphane Pauwels (Bel RTL) : « En Belgique, on a toujours un capital sympathie pour l’Olympique de Marseille, grâce aux passages de Raymond Goethals ou Daniel Van Buyten. Par contre, il n’y a pas énormément de fans du PSG chez nous... Aujourd’hui, la une de La Dernière Heure, qui est le journal le plus lu en Belgique, c’est : « Historique, quatre Clásicos en un week-end ! » Ils parlent de Standard-Anderlecht, OM-PSG, Milan-Inter et Barça-Real. Ce qui est intéressant dans leur article, c’est qu’ils remettent en question l’appellation « Clásico » . En France, pour OM-PSG, ils ont écrit « classique » en argumentant que « el Clásico » n’existe qu’en Espagne. Par contre, ils continuent à appeler le match entre le Standard et Anderlecht le Clasico, mais sans accent. Ce qui est ridicule parce que le standard est 13e. Sachant en plus qu’avec ce système à la con de play-offs, des Standard-Anderlecht, on en a quatre par saison. Et puis les PSG-OM (retransmis sur B Sport), on s’en souvient, contrairement aux Standard-Anderlecht. »

Les Espagnols ont un autre match à regarder

Dani Hidalgo (AS) : « En fait, ce match a la « malchance » de tomber le même jour que le Clásico. Du coup, tout est focalisé sur le match Barça-Real. Il y a des sujets dont on parlerait normalement, dont cet OM-PSG, mais là, honnêtement, on ne peut pas. Ici, c'est la folie parce qu'on va faire au moins 20 pages sur ce match, du coup, il y aura très peu de place pour le reste… Mais le projet du PSG a fait qu'on parle maintenant beaucoup plus de la Ligue 1, comme dans pas mal de pays, je pense. Dans AS, avant, il pouvait y avoir plusieurs semaines sans mentionner le championnat de France, maintenant on en parle plusieurs fois par semaine. Donc, comme je te disais, on va très peu parler d'OM-PSG, mais la Ligue 1 intéresse plus qu'avant. »

En Italie, l’OM est une équipe des années 90


Franco Cammarasana (La Gazzetta dello Sport) : « En Italie, il y a un peu plus d’intérêt pour le championnat de France par rapport à avant. C’est également dû au fait que désormais, Sky diffuse les matchs de Ligue 1. Avant, c’était uniquement Angleterre et Espagne, mais désormais, on peut voir tous les buts français. Le PSG intrigue, surtout depuis les arrivées de Zlatan et de Thiago Silva… Le match contre Marseille, je sais que c’est une sorte de derby en France, un match très important. Mais ici, ce n’est pas un match qui a énormément de poids, par rapport au match entre le Barça et le Real Madrid, par exemple. À La Gazzetta, nous en parlerons certainement lundi, si Ibrahimović marque deux buts ou si Verratti fait un bon match. On ne parle plus beaucoup de Marseille en Italie. C’est une équipe qui est respectée et considérée comme l’un des grands clubs français, mais elle était surtout populaire en Italie dans les années 90, quand il y avait Papin. Je ne suis même pas sûr de pouvoir citer un joueur. »

Les Portugais encore bloqués sur les Verts

Almiro Ferreira (Jornal de Noticias): « Le classico français et, d'un point de vue général, le championnat français ne sont pas très médiatisés chez nous. Il manque des Portugais dans les deux équipes, mais surtout une vraie rivalité. Au Portugal, Porto-Benfica est avant tout un conflit politico-économique, où Porto, deuxième ville du pays, vient défier Lisbonne, la capitale. En France, on a plus l'impression que c'est l'inverse : Paris, capitale, essaye de contester l'hégémonie historique de Marseille, seconde ville. Enfin, en France, PSG-Marseille n'est quasiment jamais un match pour le titre. Car, contrairement au Portugal, à l'Espagne ou à l’Écosse, il y a une rotation dans le palmarès du championnat. Un coup, c'est Lille, l'autre Marseille, puis Montpellier... Ce côté « fatal » manque au classico français. Au final, au Portugal, quand on parle de classico français, on pense plus au Marseille-Saint-Étienne des années 70-80 qu'au Paris-Marseille de maintenant. »

Zlatan plus fort que le Clásico en Suède

Johanna Franden (correspondante à Paris pour Sportbladet) : « Avant l’arrivée de Zlatan, très peu des Suédois connaissaient l’importance de ce match. Mais cette année, ils ont appris. Je pense même qu’il y aura plus de monde pour regarder la rencontre que Barcelone – Real. Évidemment, on va surtout regarder pour Zlatan. Comme d’habitude. »

Par la rédaction de Sofoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:00 Le but exceptionnel d'un joueur de Portland en MLS 3 Hier à 10:30 Fulham de retour en Premier League 26
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
samedi 26 mai Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7 samedi 26 mai Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20
À lire ensuite
Indigne, ce Clásico ?