En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 35 Résultats Classements Options

Olivier Gourmet : « La Belgique est dans les six nations qui pourraient aller au bout »

Olivier Gourmet le concède facilement. « Jouer un coach ou un président dans un film bien écrit, ce serait pas mal. Mais pas un joueur, je serais pas crédible !  » De toute façon, l'acteur belge préfère rester en observateur au bord du terrain, que ce soit celui du stade de Sclessin ou celui du roi Baudouin. Pas étonnant de la part d'un homme qui a un temps hésité entre le métier d'acteur et de journaliste sportif. Alors qu'est sorti le 11 juin dernier Le Monde nous appartient, le nouveau film de Stephan Streker – qui a également baigné dans le journalisme sportif – Gourmet revient sur l'affaire Standard-Waterschei, la hargne de Marc Wilmots et la longévité de Guy Hellers.

Modififié
Il paraît que vous avez hésité entre la comédie et le journalisme sportif. C'est vrai ?
Oui, j'ai hésité longuement. Bon, il se trouve qu'après le conservatoire, j'ai fait trois mois d'études en journalisme pour avoir une autre corde à mon arc, mais j'ai eu des propositions au théâtre et j'ai définitivement abandonné le journalisme sportif. Mais c'est avant tout une histoire d'amour : j'ai suivi ma femme dans la même ville, à Liège, et il n'y avait pas d'école de journalisme à Liège. Donc j'ai fait le conservatoire de Liège.

Vous avez peut-être raté une carrière de commentateur de foot par amour ?
Surtout que j'aurais vraiment voulu faire commentateur de foot. J'ai de vieux souvenirs d'enfance de matchs à la radio. Il y avait bien la télévision, mais on ne voyait pas de matchs comme maintenant. En tout cas, le championnat, jamais. Quand j'étais gamin, il y avait ce commentateur, Luc Varenne. Il arrivait à nous transmettre une émotion quand on vivait le match, même s'il n'y avait pas moins d'analyse qu'aujourd'hui dans les commentaires de journalistes sportifs. Mais il y avait quelque chose de plus humain. C'était ça qui m'avait donné envie de faire ce métier. Mais quelque part, commenter en direct, ça recroise un peu le métier de comédien. On s'adresse à un public, à un auditeur ou à un spectateur. Et puis dans la comédie et le football, il y a ce parallèle dans le fait de tout donner, de faire le « beau jeu » . Quant au réalisateur, il doit savoir comment canaliser les personnalités de ses acteurs comme un entraîneur canaliserait ses joueurs. Comme je suis un mordu de foot, et de sport plus généralement, ça m'aurait beaucoup plu d'être commentateur.

Quelle équipe supportez-vous ?
Le Standard de Liège. Depuis toujours. Depuis que je suis enfant. On m'avait offert un maillot du Standard à l'âge de cinq ans, à l'époque où je ne m'intéressais pas du tout au football. Il y avait ce monsieur qui travaillait pour ma famille le week-end dans un petit hôtel des Ardennes belges et qui adorait le foot. Il nous a offert, à mon cousin et moi, un maillot d'Anderlecht et un maillot du Standard. D'ailleurs, je ne comprends pas trop pourquoi, puisque ce monsieur était lui-même supporter du Standard, mais bon, on a pris chacun le nôtre au petit bonheur de la chance. Moi, j'ai pris le maillot du Standard alors que j'en avais rien à faire à l'époque. Mon cousin est devenu supporter d'Anderlecht et moi du Standard de Liège. Donc cette première ferveur vient d'un simple cadeau. Peut-être que si j'avais choisi l'autre paquet, je serais peut-être actuellement supporter d'Anderlecht ! (rires) Maintenant, je suis content de supporter le Standard, même si on a moins de titres qu'Anderlecht. Ça correspond plus à mon caractère.

Qu'est-ce que vous entendez par là ?
J'aime le beau football. Anderlecht a toujours privilégié des joueurs avec une certaine classe, un toucher de balle, une vision du jeu. Certes, le Standard achetait de moins bons joueurs, mais ils cherchaient surtout des joueurs de caractère. Des joueurs qui étaient prêts à mourir sur le terrain pour gagner. Ils compensaient leurs qualités techniques par un cœur énorme. Je préfère la hargne et le jusqu'au-boutisme du joueur du Standard à la beauté du joueur d'Anderlecht.

Finalement, ça tient à peu de choses de devenir supporter d'un club.
Souvent, le père vous insuffle cette passion qu'il a du football. Moi, mon père ne suivait pas le foot, donc c'est ce monsieur qui m'a donné la passion. C'est lui qui m'a emmené la première fois au foot. On prenait le train depuis mon petit village, on allait à Liège, il m'offrait le restaurant avant le match et puis on allait voir le match. Quand j'étais gamin, j'y allais deux fois par an, mais quand je suis entré au conservatoire, j'y allais beaucoup plus souvent.

Quel est votre meilleur souvenir de Sclessin ?
J'en ai beaucoup. J'ai pas la mémoire des matchs, des résultats. Je pense que le plus beau souvenir, c'était même pas à Sclessin, mais chez l'ennemi héréditaire d'Anderlecht, parce que j'avais été invité par Canal+ Belgique en tant que consultant d'avant-match du Standard. Donc j'ai fait une petite analyse à mon niveau et surtout, on avait gagné 4-1 à Anderlecht. C'est un excellent souvenir. Du coup, j'étais un peu « journaliste » à ce moment-là. J'aurais bien aimé le refaire, mais malheureusement, c'était la seule fois.

C'était lorsque le Standard avait remporté le championnat deux années de suite (en 2008 et 2009) ?
Ouhla non... C'était bien avant. D'ailleurs, j'ai dû attendre tellement de temps avant de fêter à nouveau un titre avec le Standard. Parce qu'il y a eu toute cette affaire de corruption, de caisse noire dans les années 80. Pour le match du titre en 1980 ou 1981, – je ne sais plus – Éric Gerets, ailier droit, est le capitaine à ce moment-là et il venait de Waterschei. Gerets a toujours été un supporter du Standard, il y est arrivé jeune et il y est resté jusqu'à cette affaire, d'ailleurs. Gerets connaissant très bien le capitaine de l'équipe adverse, il aurait promis les primes de matchs à Waterschei s'ils ne leur mettaient pas de bâton dans les roues. Le titre a été annulé, il y a eu une enquête sur le football belge et notamment le Standard. Le président Roger Petit a été démis de ses fonctions derrière. Donc le club a sombré et a survécu tant bien que mal. Ils auraient pu gagner facilement contre Waterschei en plus. C'est con, c'est comme ça. Après, il y a eu Dominique D'Onofrio dont on a beaucoup parlé à l'époque, qui était à Marseille en tant que joueur et qui côtoyait Robert Louis-Dreyfus et là, ils ont recommencé à gagner des titres.

Ce qui est curieux avec cette affaire Standard-Waterschei, c'est que l'entraîneur était Raymond Goethals. Le même que celui du titre de l'OM en 1993.
C'était Raymond Goethals, oui ! Exactement ! (rires) C'était quelqu'un, Raymond la science... Bon après, les caisses noires dans le foot, c'était comme le dopage dans le cyclisme. Tout le monde savait, mais tout le monde se taisait. Ça fonctionnait comme ça et c'était une façon, pour les petits clubs, de rivaliser avec les gros. On va dire que c'était – en noir – le fair-play financier.

Il y a eu Gerets également. Comment vous expliquez cette connexion entre l'OM et le Standard ?
Il y a eu Van Buyten aussi. Et Joseph Yobo. Il y avait plein de joueurs qui venaient du Standard, mais simplement parce que D'Onofrio était encore agent de joueur. D'ailleurs, il y a encore des enquêtes en cours au sujet de D'Onofrio sur ses histoires de transfert avec Marseille. Après, quand Robert Louis-Dreyfus est mort, D'Onofrio a dû quitter le club et Roland Duchâtelet est arrivé. Mais il fait du bon boulot. Depuis quelques années, il commence à racheter des clubs un peu partout en Europe, Charlton en Angleterre, le FC Carl Zeiss Iena en Allemagne, Alcorcon en Espagne. Ces clubs sont appelés les satellites du Standard de Liège : il place ses joueurs, les fait jouer. Il en a beaucoup. Il y en a un en Hongrie, aussi, je crois : Ujpest.

Plus tôt, vous avez dit : « C'était quelqu'un, Raymond la science... » Qu'est-ce que ça veut dire ?
Vous le connaissez aussi bien que moi, c'était une caricature ambulante, Raymond Goethals. Il avait cette gouaille, une façon de parler à ses joueurs, d'entretenir leur moral. Quelque chose de très humain, de très paternel. C'était quelqu'un qui vivait le football 24 heures/24 avec cet accent, cette façon de s'exprimer assez maladroite, en se trompant dans le nom des joueurs. C'était un personnage amusant et cocasse, mais en même temps très connaisseur de football.

Tant qu'on est sur les entraîneurs, vous pensez quoi de Marc Wilmots ?
Encore une fois, ça ramène tout à Liège. C'est un grand supporter du Standard. Il y a joué. Willy, c'est quelqu'un d'intègre, d'honnête, de franc, d'humble. Il a une façon de s'exprimer... Franche et directe, je dirais. Populaire. C'est un fils de fermier, qui a des valeurs, qui c'est ce qu'est le travail. Il a la fibre. Pour une nation, on s'en fout peut-être, mais pour un club, c'est très important, un joueur qui se donne à 100%. L'équipe belge était au fond du trou et il leur a redonné un plaisir de jouer, de s'entendre ensemble, de construire quelque chose. Et puis une vraie discipline et une certaine charge de travail. Daniel Van Buyten l'a dit dans la presse : lorque Wilmots est arrivé, en fin ils ont recommencé à faire de vrais entraînements. Avant, on sentait que les jeunes qui arrivaient n'avaient pas forcément envie de se faire mal, de se déchirer dans le bon sens du terme. Wilmots a ramené ça.

Il y a aussi le facteur « génération dorée » qui entre en jeu, non ?
Évidemment. Mais ils étaient déjà là il y a trois ans, ils sont encore très jeunes. Marc Wilmots les a rassemblés. La Belgique, c'est difficile : il y a deux communautés, donc il doit y avoir deux clans qui se créent. C'est compliqué à gérer. Il y a eu un vrai encadrement. Il a aussi choisi d'écrémer dans le groupe. Naingollan, qui joue en Italie, n'a pas été pris parce qu'il n'avait pas l'esprit auquel il tenait. Enfin, c'est comme ça que je le perçois. Et s'il y a un joueur qui ose déraper, il met fin à toute polémique.

Il a d'ailleurs l'air d'être le « seul » à pouvoir gérer Eden Hazard.
Oui. Je ne sais pas comment il est, Eden Hazard, mais au vu des déclarations de Mourinho, il n'a pas l'air d'être très content de son comportement. Wilmots lui parle beaucoup, l'accompagne beaucoup. C'est important d'avoir des gens qui vous encadrent en « connaissant la vie » . Je ne sais pas ce qu'ils vont faire à la Coupe du monde. Ce ne sont pas les favoris, ils sont dans les six nations qui pourraient aller au bout, mais j'ai peur de cette jeunesse. Cette même jeunesse qui peut les amener à tout défoncer. Donc on ne sait jamais. En tout cas, c'est sûr : ils vont grandir.

La dernière grande période des Diables rouges, c'était à la Coupe du monde 1986. Vous vous en rappelez ?
Ah oui, je m'en rappelle très bien. Je me rappelle du match contre l'URSS. On s'était réveillé au beau milieu de la nuit pour regarder le match et c'était invraisemblable, ça nous a permis d'accéder aux demi-finales. Je me rappelle aussi de la petite finale perdue contre la France 4-3. On avait été finalistes malheureusement d'un Euro contre l'Allemagne, mais en Coupe du monde, c'était la première fois qu'on allait aussi loin. Ils ont d'ailleurs été accueillis comme des princes. Et on en parle encore aujourd'hui. Dans la presse, on met en parallèle cette période dorée des années 80 avec celle d'aujourd'hui. On interviewe chaque joueur de l'époque poste par poste en leur demandant ce qu'ils pensent du gars qui les remplace. C'est resté très vivant. Notamment parce qu'on n'a pas eu l'occasion de revivre une telle chose depuis. Quand les choses ne se produisent qu'une fois, on les garde d'autant plus en soi. On ne s'en lasse pas. C'était une sacrée équipe, des caractères. On jouait la défensive, la contre-attaque et le hors-jeu à outrance. À chaque match, on devait mettre l'équipe adverse vingt fois hors-jeu minimum. Aujourd'hui, on est une équipe talentueuse, avec de vraies qualités individuelles, mais ça peut aussi poser problème. L'équipe des années 80 était plus à l'image du Standard de Liège. Des joueurs de décathlon. Ils avaient une volonté... C'était des Irlandais, quoi. J'adorais cet esprit. Mais Wilmots est un gars comme ça. On l'appelle le Taureau de Dongelberg en Belgique. Il lâche rien, son cœur doit battre à je sais pas combien à l'heure, ses muscles sont toujours en tension, il ne s'arrête jamais. Il leur insuffle cette hargne, cette envie de se battre non pas pour la victoire, mais de se donner jusqu'au bout, de dépasser leurs limites. Pas spéculer, tout donner. Allez, allez, allez...

Votre plus belle anecdote de football ?
En fervent supporter du Standard, il y avait un joueur que j'aimais beaucoup : Guy Hellers, un joueur luxembourgeois qui devint ensuite sélectionneur du Grand Duché du Luxembourg. On parlait de lui à Anderlecht, il ne se sentait plus très bien au Standard. Je me retrouve dans un restaurant de Liège complètement par hasard à côté de la table de Guy Hellers qui dînait avec sa femme et un couple d'amis. Moi, je dînais avec un metteur en scène de théâtre et je lui dis : « Ah tiens, il y a Guy Hellers à côté, c'est l'un de mes joueurs préférés et j'ai peur qu'il parte du club ! » Ni une ni deux, il va le voir, il le tutoie direct et lui dit : « Alors il paraît que tu joues au Standard de Liège ? » Il m'a permis d'avoir une longue conversation avec Guy Hellers sur le Standard. Je lui ai dit qu'il était pratiquement à lui tout seul l'ossature d'un club en pleine reconstruction. C'était un joueur qui ne calculait jamais et je lui a dit qu'il était indispensable au club et qu'il serait malheureux à Anderlecht. Et Hellers est resté au Standard de Liège. Alors bon, je ne sais pas si notre discussion a pesé dans sa décision... Mais peut-être ! (rires)

Quel footballeur ferait le meilleur acteur ?
Oh bah, il y a Éric Cantona ! Il s'en sort pas trop mal, non ? Et puis, il y a cet ancien joueur de l'équipe de France, comment il s'appelle déjà... Il faisait partie de l'équipe de 1998...

Franck Lebœuf ?
Oui, voilà ! Je ne sais pas s'il est bon, mais je l'ai vu dans un extrait à la télévision et je dois reconnaître qu'il avait pas l'air mal. Pendant l'interview, il parlait bien du métier d'acteur. Il s'est pas lancé du jour au lendemain, il a suivi une formation et puis il en parlait d'une manière sérieuse, professionnelle et objective. C'était pas : « Je suis Franck Lebœuf, pourquoi pas moi ? » Il avait cette volonté de travailler pour. Je ne serais pas contre travailler avec lui ! (rires)

Vidéo

Le Monde nous appartient de Stephan Streker, avec Vincent Rottiers, Ymanol Perset, Olivier Gourmet, Reda Kateb, Dinara Drukarova et Geoffrey Thompson

Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:48 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça il y a 1 heure Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 8 mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
Hier à 11:15 Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8 Hier à 10:53 Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9