Oliseh: « Ancelotti, un maniaque de la tactique »

Ancien joueur mythique des Super-Eagles nigérians, Sunday Oliseh a posé ses bagages à la Juventus de Turin pour la saison 1999/2000. C'est là qu'il a rencontré le nouveau skipper du Paris Saint-Germain...

10 5
Vous pouvez nous parler de Carlo Ancelotti ?
Même si je n'ai pas trop joué cette année-là, je garde un excellent souvenir de Carlo Ancelotti. Il avait des idées très arrêtées tout en restant très souple dans ses relations avec ses joueurs. Sa vision du jeu de son équipe ne dépend pas des jugements extérieurs, il reste fidèle à ses principes quel qu'en soit le prix. A l'époque , il était quasi-maniaque sur l'organisation défensive, sur le travail tactique...

C'était un coach italien quoi...
Oui, mais c'était le très haut niveau, l'obsession du détail. Il était très costaud, très pro, très méticuleux, orienté vers le résultat. Il était très doué sur l'architecture défensive de l'équipe, sur la capacité d'empêcher de jouer l'adversaire; il insistait constamment sur l'agressivité. On travaillait moins l'aspect offensif du jeu. Avec Zidane, Inzaghi, Del Piero et Edgard Davids, ce n'était pas forcément nécessaire. Je sortais de grosses saisons avec l'Ajax et les Super-Eagles et j'ai finalement peu joué (8 matchs de Série A, ndlr). J'ai appris ce qu'était un grand club européen et compris beaucoup de choses auprès de talents incomparables. Humainement, le Mister s'occupait pas mal des remplaçants, il l'a fait tout au long de sa carrière, c'était un entraîneur de coeur.

Un dernier mot ?
Ancelotti est vraiment un top-coach de niveau mondial mais la façon de virer Antoine Kombouaré me rend triste, malheureux. Cela me fait penser au licenciement de Chris Hughton, un autre entraîneur noir, de Newcastle l'an passé. Le gars les avait fait monter de deuxième division, il était quatre points devant la zone rouge et on était en décembre...

C'est la façon de faire des nouveaux nababs du foot des années 2000: Kombouaré, Mark Hugues...
Ces gens ont sauvé le foot, il ne faut pas l'oublier, comme Abramovitch à Chelsea. Je trouve leur arrivée salutaire. Après, ils peuvent se lever de mauvaise humeur mais c'est leur argent qu'ils investissent, leur club. C'est comme ça...

Propos recueillis par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Je veux bien que ce soit leur investissement, et que maintenant et plus que jamais ce soit leur club, mais un peu de cohérence, s'il vous plaît. Autant, le mercato estival me paraissait à peu près correct niveau cohérence, autant ce mercato-ci paraît complètement démesuré.
Ce qui est drôle c'est qu'il dit à peu près l'inverse de Coco, dans l'autre itw.

Ici on lit qu'il insistait surtout sur le travail défensif et comment empêcher l'adversaire de jouer et Coco nous dit qu'il préférait favoriser l'offensive aux entrainements.
Rumpelstiltskin Niveau : Loisir
Ouais, à l'époque on avait fait un scandale pour Hughes aussi. Et il s'avère finalement que la gestion de Mancini est en train de payer. Il a même réussi à tirer quelque chose d'un mec comme Balotelli...
Faut relativiser : Sunday Oliseh, la tactique c'est pas vraiment sa culture. C'est un peu comme si un rappeur devait apprendre tout l'alphabet : "Wesh gros sa fé tro bocou dé laitre".
Friulano_1987 Niveau : District
Quand il dit que les milliardaires russes et arabes ont sauvé le foot... on est d'accord, il parle des maxi-salaires pas d'autres choses ???
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mariano futur
10 5