1. //
  2. // Celtic/Rangers

Old Firm et fondant

Le match le plus intéressant des fêtes n’a pas lieu en Angleterre, mais chez les voisins du haut, en Ecosse. Le 397e Old Firm, mythique derby de Glasgow, se dispute ce soir avec pour enjeu la première place. Avant le coup d’envoi, un petit point sépare les Rangers du Celtic.

Modififié
31 7
Commençons par un peu d’histoire, déjà. Le premier derby de Glasgow s’est disputé le 28 mai 1888 : le Celtic, tout juste fondé comme œuvre de charité par un moine catholique pour aider la communauté irlandaise fuyant la famine, cherche un adversaire pour disputer son match inaugural. Les Rangers, club créé 16 ans auparavant par l’establishment anglican, accepte la proposition de disputer ce qui était présenté alors comme une « rencontre inaugurale  » . Mais les rivalités religieuses, ethniques, sociales et philosophiques entre les deux camps sont telles que ce match va, au fil des années, revêtir une importance qui va dépasser largement le cadre sportif, exacerbant les passions et générant rapidement des profits non-négligeables. D’où le terme « Old Firm » (vieille entreprise), utilisé pour la première fois au début du vingtième siècle par la presse locale pour qualifier ce rendez-vous devenu incontournable pour le business des deux clubs ennemis.

Avantage Rangers au palmarès

En 123 ans, le derby le plus fameux de l’histoire du foot a connu son lot d’anecdotes, des plus joyeuses aux plus tristes, avec notamment le Ibrox Disaster du 2 janvier 1971, au cours duquel un mouvement de panique dans le stade des Rangers avait causé la mort de 66 spectateurs. Il a aussi souvent décidé du sort du championnat, le football écossais se résumant le plus souvent à cette seule confrontation entre les deux de Glasgow, les autres clubs ne servant que de faire-valoir. Jugez plutôt : 54 titres pour les Rangers, 42 pour le Celtic, 4 pour leurs plus proches poursuivants au palmarès (Heart, Aberdeen et Hibernian). Les « Gers » dominent aussi les « Bhoys » du Celtic lors des Old Firm, avec 118 victoires pour eux en championnat (158 en y ajoutant les matchs de coupe), contre 98 pour les Bhoys (142 en tout) et 85 résultats nuls (96 en tout).

La ligue écossaise de football a vite compris l’intérêt de multiplier ces confrontations fratricides Le championnat local est ainsi organisé de telle sorte que les deux ennemis se rencontrent quatre fois lors d’une même saison. Au cours de l’exercice actuel, un premier Old Firm s’est disputé le 18 septembre, avec la victoire 4-2 des Rangers à domicile face au Celtic. A l’époque, on croyait le suspense déjà tué en Scottish Premier League, les Rangers comptant vite jusqu’à 12 points d’avance en tête sur leurs rivaux.

Courbes inversées

Triples champions sortants, les Gers s’étaient certes fait sortir prématurément des compétitions européennes durant l’été, mais ils semblaient intouchables en championnat, empochant victoires sur victoires, sans forcément toujours convaincre, mais avec réussite. Durant l’automne cependant, ils se sont retrouvés confrontés à deux soucis majeurs : d’une part la grave blessure de leur meilleur buteur Steven Naismith, d’autre part une agitation perturbante en coulisses, conséquence de sérieuses difficultés financières.

A l’inverse, les Bhoys ont retrouvé la forme au fil des semaines. Grâce à la participation inespérée aux phases de poule de la Ligue Europa suite à la disqualification du FC Sion d’une part ; grâce ensuite à un fond de jeu retrouvé, qui a permis d’enchaîner une série de huit victoires consécutives en championnat. De 12, l’écart entre les deux clubs est passé à 4 fin novembre, et même à 1 ce weekend, du fait de la défaite des Rangers sur la pelouse de St. Mirren 2-1.

Jelavić vs Samaras

Un match catastrophique pour les leaders au classement, qui ont terminé la rencontre à 9, après les expulsions de Dorin Goian et Lee McCulloch. Suspendu, le géant roumain manquera ce soir à la meilleure défense du championnat. Dans l’animation offensive, les Rangers pourront néanmoins compter sur l’apport de Kyle Lafferty et surtout du Croate Nikica Jelavić, meilleure valeur marchande actuelle du club, auteur depuis le début de saison de 12 buts et 5 passes décisives.

En face, le Celtic aura l’avantage de disputer la rencontre à domicile, avec un moral au top. L’entraîneur Neil Lennon dispose d’un effectif à fort potentiel, avec notamment le sud-Coréen Ki Sung-Yueng, l’Irlandais Anthony Stokes, l’Anglais Gary Hooper et même le contesté attaquant grec Georgios Samaras, qui se réveille enfin et a signé le doublé de la victoire samedi face à Kilmarnock.

Youtube

Celtic Glasgow – Glasgow Rangers, ce soir à 20h45 sur Ma Chaîne Sport


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

et dans une semaine, LE derby, celui d'Edimburgh, qui s'est joué près de 600 fois depuis 1875; c'est sur que c'est autre chose que les "classicos" ou autre "olympicos" made in C+
ankourage> si tu veux vraiment te la jouer british, en anglais Édimbourg ça s'écrit Edinburgh (avec un N).

Mais c'est vrai, ça serait intéressant que Sofoot se penche aussi sur le derby Hibs/Hearts.
autant pour moi, je l'ai écris en franglais ;)
Ce derby a une saveur particulière : histoire, sang, sueur, larmes, rivalité. Souvent oublié ou dénigré malheureusement.
Ca donne quoi au niveau du jeu ? c'est regardable ou ?
Voilà le genre d'article que j'aime !
Ceci dit je trouve dommage de faire une sorte d'avant-match, mais pas d'après-match ! Même pas un petit article sur le résultat. Bizarre...
Autant pour moi après avoir farfouillé un peu il y en a bien un, mais bien caché ^^
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Saint-Etienne se rallume
31 7