OL Land face aux accusations

Modififié
53 15
Les temps sont décidément durs pour le football lyonnais. La crise, palpable sur le terrain, gagne désormais les tribunes... du nouveau stade, actuellement en construction.

Alors que l'équipe première s'enfonce irrémédiablement dans les profondeurs du classement – pointant à la 14e place à l'issue de la 11e journée – c'est le projet « OL Land » qui en prend ce matin un coup derrière la tête.

Le dossier du grand stade continue en effet de créer la polémique et de soulever une vive opposition. Dans une enquête publiée aujourd'hui sur le site Reporterre, plusieurs irrégularités dans la constitution du dossier sont pointées du doigt. Outre l'investissement contestable de fonds publics à destination d'un projet entièrement privé – le Stade des Lumières restant à la propriété d'OL Groupe – il est question de « maquillage des budgets officiels » , « trucage des dossiers publics » , « expropriation de terrains privés à 1 Euro/m2 » , etc...

En cause dans cette affaire également, un processus d'entente illicite sur les prix d'achat du foncier entre l'OL Groupe et la communauté urbaine de Lyon. Autant d'aspects qui ont donné lieu à une trentaine de recours juridiques, encore en cours d'instruction, et qui continuent de rendre plus qu'incertain l'achèvement du stade pour l'Euro 2016.

Rappelons que le projet avait été lancé en 2007, à l'initiative de Jean-Michel Aulas, du temps où l'OL enchaînait les titres de champion et les campagnes européennes. Le niveau de jeu pouvait alors justifier l'extension des capacités d'accueil de l'enceinte sportive. Les temps ont bien changé...
MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

letitbe53 Niveau : DHR
Il faut se souvenir qu'Aulas a eu beaucoup de mal à boucler financièrement son projet. Manifestement, les banques sollicitées ont eu du mal à se laisser convaincre, on dirait qu'elles croyaient assez peu aux perspectives de rentabilité de ce stade.

Il faut bien admettre qu'en France, on ne peut pas rentabiliser de si gros stades aussi facilement qu'en Allemagne : on n'a pas la même culture foot, on n'arrive que très rarement à faire 30000 ou 40000 spectateurs dans nos matches de championnat, et on est obligé d'organiser des concerts pour tenter de rentabiliser nos stades...

Dans ces conditions, il ne serait pas étonnant que les promoteurs de ce stade aient eu recours à quelques "artifices" pour démontrer la rentabilité de leur projet...

Aulas est en train de prendre des risques financiers énormes pour avoir son stade. Il est en train de sacrifier le niveau sportif de son équipe, à tel point que celle-ci régresse au classement. Peut-être aura-t-il son stade dans trois ans, mais à quel prix ? Avec une équipe en L2 ?
En tant que lyonnais de naissance et supporter, je doute qu'avec une équipe de milieu de tableau l'OL arrive à remplir ne serait-ce que le quart de ce futur nouveau stade. On va avoir l'air bien cons...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
United à l'affût sur Bale
53 15