En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Ol Kainry : « Ronaldo, c'est Mark Landers »

Neuf ans après un premier album devenu classique, Ol Kainry et Dany Dan reforment leur duo mythique et sortent Saison 2. L'occasion pour le MC du 9-1 de faire le point sur les déglingos du football. Et de se payer le Clermont-Foot et Mickey 3D.

Modififié
Le premier extrait de l'album s'appelle Déglingos. Alors, qui est le plus gros déglingo du foot actuel ?
Probablement Mario Balotelli, parce qu'un vrai déglingo ne l'est pas que sur le terrain. Balotelli, on a du mal à le cerner. Il est imprévisible, comme un enfant gâté avec énormément de talent. Il peut être cool, comme il peut insulter l'arbitre ou son coach. Et dans sa vie privée, certains faits divers ont fait rigoler tout le monde. On parle quand même d'un mec qui a allumé un feu d'artifice dans son salon. Depuis ses débuts à l'Inter, je me suis rendu compte progressivement que ce mec était fou. Mais en même temps, quand t'es un re-noi en Italie, tu dois tellement morfler qu'il doit y avoir beaucoup de colère en toi. Et il extériorise cette colère, parfois de manière un peu négative. Mais la meilleure réponse qu'il donne aux racistes, c'est d'être indispensable à l'équipe de leur pays. C'est un beau pied de nez.

M'Baye Niang, niveau déglingo, c'est comment ?
Il a buggé avec l'histoire de la Ferrari, ouais. Et puis son avocat a plaidé la stupidité, ce qui en fait un bon déglingo. Mais quand même pas au niveau de Balotelli.

Et Zidane ?
Lui, c'est un faux calme, une autre catégorie de déglingo. Le coup de boule en finale de Coupe du monde, c'est lourd, mais il avait tellement de pression. Il n'a pas pu se canaliser, ça a débordé d'un coup. Il a dit à Materazzi « Viens là, toi » , et il lui a fait manger son coup de boule. C'est humain, le gars n'est pas une machine, il a des émotions.

La dernière fois qu'on s'est vu, tu m'as confié ta préférence pour Ronaldo, par rapport à Messi. C'est parce qu'il est plus déglingo que l'Argentin ?
Mais bien sûr ! Entre eux, il y a autant de différence qu'entre Olivier Atton et Mark Landers. Mark Landers travaille comme un ouf, il court sur la plage, il envoie le ballon dans les vagues, son coach le fouette... Le bougre se tue à la tâche pour progresser, comme Ronaldo. À côté, t'as Olivier Atton, qui a le don, c'est Messi. Il y va tranquillement, tout est simple, « Ouais, j'aime mon ballon, c'est mon meilleur ami... » C'est pour ça que je préfère Cristiano, je viens de cette école où il faut bosser pour réussir.

« Pour moi, une meuf ne peut pas coacher des gars. Un gars ne va pas se laisser crier dessus par une meuf. »
Le vrai déglingo du moment, c'est Diego Simeone, le coach de l'Atlético...
Ouais, j'aime bien son attitude. Il n'essaie pas de se canaliser, il court dans tous les sens devant son banc, il crie, il gesticule... Et puis pour obtenir de tels résultats, c'est qu'il doit savoir tenir son armée grâce à un énorme charisme. Ses joueurs le respectent à fond, c'est flagrant. Et puis il a cette tronche incroyable, aussi...

Marcelo Bielsa qui débarque à l'OM, c'est un peu le même genre ?
Si le mec est surnommé « El Loco » , c'est qu'il doit y avoir quelque chose. J'espère surtout qu'on va lui donner les moyens de recruter, parce que la Ligue 1 a besoin d'équipe fortes pour tenir tête à Paris. Si personne ne peut rivaliser, on va s'ennuyer. Mais je pense que ce Bielsa a le tempérament qu'il faut pour Marseille. Un coach, c'est avant tout un charisme, il faut que les joueurs le respectent. Cela me fait penser à Clermont, qui a recruté une femme. Déjà, un coach qui n'a pas été joueur de haut niveau part avec un handicap. On l'a vu avec Mourinho, qui se l'est parfois vu reprocher par ses joueurs lors de disputes. Alors une femme... Dans un groupe, il y a des caractères super orgueilleux. Comment peut-elle gronder des joueurs ? Les mecs vont se dire : « Putain, la meuf est en train de m'afficher devant tous mes potes. » Pour moi, une meuf ne peut pas coacher des gars. Un gars ne va pas se laisser crier dessus par une meuf. Simeone, il te gueule dessus, tu fermes ta gueule. Mais une meuf... Même si je ratais une passe sur le terrain, je me laisserais pas faire face à une femme qui m'engueule.

Roberto Carlos qui avoue avoir huit enfants sans savoir de combien de femmes, c'est aussi une belle catégorie de déglingo ?
Ouais, mais je pense qu'il ne doit pas être le seul, ça doit défourailler un peu dans tous les sens, dans le milieu du foot. À partir du moment où il y a du pognon, que t'es exposé, que ce soit dans le foot, le cinéma ou la musique, ça doggyne.

Avec Dany Dan, tu formes un beau duo. Quel est la doublette qui t'a le plus marqué dans le foot ?
Je kiffais bien Dwight Yorke et Andy Cole, les attaquants du Manchester United de la fin des 90's. Après, si je dois te citer un duo qui ressemble à Dany et moi, je pense à Agüero, un peu court et trapu, et à Adebayor, qui est un peu plus long. Ils ont joué ensemble à City, mais Adebayor était sur le banc, donc ça marche pas vraiment.

« Ol Kainry et Dany Dan, c'est Xavi et Iniesta. »
Papin et Cantona, ça t'irait ?

Non, pas assez swag, même s'il y avait du talent. Mais le coup de pied sauté de Canto dans les tribunes, légendaire. J'aime bien ce genre de joueur qui assume. Il avait de la gueule, mais sur le terrain, il prouvait. Mentalement, c'est fort.

Le foot actuel manque de ce type de caractère ?
Je pense qu'il y en a, mais tu peux plus être aussi fou qu'avant. Si tu dis le moindre truc, c'est tweeté tout de suite.

Pour en revenir aux duos, Xavi-Iniesta, ça te parle ?
Comment ai-je pu ne pas les citer ? Aller, on va dire que Ol & Dan, c'est Xavi et Iniesta, même si je préfère le Real. Mais en terme de complémentarité, de création de décalages, ils nous ressemblent, même s'ils sont plus sages que nous. Ils sont premiers de la classe, nous on est au dernier rang, on jette des boulettes, on essaie de toucher les nichons de Patricia, l'intello qui a des gros seins.

Un des vrais problèmes à l'approche des Coupes du monde, ce sont les chansons. Tu as écouté celle de Mickey 3D ?
J'ai écouté un extrait en venant, ouais, je pense pas que je serai dedans, ça me parle pas. Je préférerais écouter celle du Brésil, il y aura forcément des meufs qui se dandineront dans le clip, plutôt que ces conneries.

Et si vous aviez été sollicités, Dany Dan et toi, vous auriez fait quoi ?
J'aurais kiffé. On aurait fait un truc joyeux, coloré, divertissant. On aurait rappé notre truc en faisant en sorte qu'il y ait des joueurs stylés dans le clip. On n'aurait pas fait un truc de ringard.


Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18