1. //
  2. //
  3. // Leicester-Newcastle (1-0)

Okazaki fait vivre le rêve de Leicester

On ne sait pas quand ils vont se réveiller, mais que le rêve est beau. Vainqueur à l'envie de Newcastle (1-0), Leicester s'est imposé ce lundi et porte son avance sur Tottenham à cinq points. Grâce à Okazaki, au cœur de Kanté et au bonnet de Ranieri. Comme des renards affamés.

Modififié
2k 83

Leicester 1-0 Newcastle

But : Okazaki (25e) pour Leicester

Il y a de l'amour. Celui d'un peuple qui ne cesse de blinder toujours plus les travées du King Power Stadium. Celui d'un entraîneur qui n'ose pas y croire derrière sa ligne. Il y a aussi la passion de la générosité, celui du cœur à l'ouvrage, de l'amour de la bataille. Et il y a le reste. Le talent, la classe et le rêve. Ces gestes qui portent une troupe depuis maintenant sept mois. On jouait ce soir depuis un peu plus de vingt minutes quand la grâce a épousé l'envol de Shinji Okazaki. On se tait, on le regarde et on savoure. On déguste le retourné de l'attaquant japonais comme une série de shots que l'on s'enfile jusqu'à l'oubli. Le geste est génial, la finition est parfaite. Comme le souffle d'une foule d'amoureux, d'un peuple de rêveurs qui ne sait pas encore quand il va se réveiller. Mais qu'importe, Leicester vient de prendre cinq points d'avance sur Tottenham (1-0). Il ne reste maintenant que huit marches à grimper. Et une pizza à déguster.

L'Okazakiss


C'était le soir ou jamais. Celui où Newcastle doit se réveiller de sa terrible série de trois défaites consécutives. Celui aussi où Rafa Benítez, nommé vendredi sur le banc des Magpies, doit soigner son entrée et son retour en Angleterre. Alors l'entraîneur lâche ses premiers choix combinés aux blessures : Anita retrouve une place au milieu, Jack Colback est décalé arrière gauche en l'absence de Paul Dummett et Mitrović choisi en pointe. De son côté, Leicester s'avance avec un onze classique et doit tenir le rythme imposé par les Spurs de Tottenham, vainqueurs dimanche face à Aston Villa (2-0). Alors d'entrée, les Foxes imposent leur scénario et laissent le ballon à Newcastle. Leicester aime subir, laisser le ballon à son adversaire, mais ni Ayoze Pérez ni Colback ne parviennent à convertir les occasions des Magpies face à une défense de renards bizarrement fragile. Les hommes de Ranieri sont en difficulté, ceux de Benítez imposent leur envie, alors que l'Espagnol s'astreint à prendre des notes, à relever ses joueurs tombés devant la ligne de touche.



Reste que Leicester est un diesel. Les dix premières minutes passées, les Foxes grimpent d'un cran, Kanté et Drinkwater reprennent le dessus au milieu, et Okazaki multiplie les décrochages pour libérer enfin Vardy. Mahrez alerte une première fois la défense blanche, Huth voit sa tête passer à côté sur corner, alors que Sissoko voit la sienne frôler le but de Kasper Schmeichel. Newcastle s'oblige à bien défendre avant tout, mais rien n'y fait. La volonté de Leicester est trop forte et le talent d'Okazaki trop important (25e, 1-0). La machine est activée, le Japonais vient d'inscrire son premier but à domicile, et Albrighton est tout proche de faire tomber définitivement Newcastle sur une contre-attaque express. On sent le groupe de Ranieri en confiance, presque intouchable alors que les Magpies baissent d'un ton, lâchant progressivement les armes malgré l'envie de Sissoko et Wijnaldum. Ranieri se décrispe progressivement. Le King Power Stadium poursuit sa fête.

Les poumons de Kanté


Reste qu'il faut souffrir pour être beau. Il faut accepter l'épreuve, et le retour des vestiaires en est une. Car malgré une bonne entame et les blagues de Morgan à Vardy dans la surface, Leicester souffre face à la pression mise par Newcastle et les choix de Benítez. Anita sorti, le technicien espagnol lance Townsend pour mettre un piquant offensif. À l'heure de jeu, Sissoko bouffe une grosse occasion pour les siens, et Ayoze Pérez se la joue solo voyant sa frappe passer juste à côté. La défense des Foxes est inquiétante, alors que Newcastle joue plus haut, évoluant dans un système en 4-2-4. De son côté, Kanté impressionne encore avec son volume de jeu XXL. Ranieri veut assurer, sort Okazaki pour lancer son atout sourire Jeff Schlupp. Car lui aussi le sait, son groupe n'est pas à l'abri, alors que Siem de Jong sort sa tête du banc pour gratter un point précieux dans les bras du plaisir.

On joue alors avec l'incertitude du sport. Leicester sait qu'il joue une partie de son destin, Newcastle une partie de sa survie. La tension est réelle, assez terrible, alors que l'ambiance de fête a laissé sa place à la peur. Sissoko claque une volée, De Jong est contré au dernier moment par les fesses de Morgan. Benítez lance toutes ses forces dans sa nouvelle bataille, range Shelvey pour faire entrer Doumbia. Ranieri, lui, craque et s'agite dans tous les sens pour réveiller le King Power Stadium. Son Leicester, celui qu'il a construit pour se battre, tient le choc et souffle, enfin. Ce soir, encore, le cœur a gagné sur la raison. Les Foxes ont assuré, ils tiennent maintenant un matelas de cinq points sur Tottenham. Newcastle, de son côté, a rassuré par son envie à une semaine d'un derby bouillant contre Sunderland. La terre n'a pas fini de trembler.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League Par Maxime Brigand
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 2
    Wijnaldum va vivre une relégation quand ses remplaçants vont jouer un 1/8ème de C1, demain.
    N'importe quoi, le foot d'aujourd'hui!
    Note : 1
    "Un match exceptionnel ce soir !"

    1 tir cadré sur l'ensemble du match.

    "Une ambiance thermonucléaire"

    La même qu'au Parc des Lynx un aprem de sieste.

    "quel joueur ce XXXX on en parle pas assez"

    Bon en même temps il à rien glandé du match.

    Bon ok le but est super , leicester la petite équipe qui vas être champion c'est magique mais à ce niveau c'est du lavage de cerveau pur et dur !
    Note : 3
    La saison de Leicester ressemble quand même beaucoup à celle de Montpellier l'année de leur sacre, toutes proportions gardées.

    Après, pour avoir pu voir leurs derniers matchs, il faut avouer que leur jeu est assez dégueulasse désormais. C'est surement du à pleins de facteurs (leur jeu est connu, ils ont la pression, le physique qui lâche un peu), mais quand même, il faut le dire, c'est laid quoi. Hormis Drinkwater, Kanté et Mahrez qui proposent des phases techniques intéressantes, le reste c'est vraiment très haché. Attention je me doute bien que c'est normal à ce stade de la saison, mais quand j'entends les commentaires de canal je me demande si on regarde bien le même match.

    Typiquement ce soir, Leicester sort sa spéciale "gain de temps au niveau du poteau de corner avec des grands costauds", rien de bien original mais hyper frustrant pour l'adversaire, et les commentateurs arrivent quand même à dire que c'est "magnifique", "superbement joué"... Encore une fois, je peux bien comprendre la raison pour laquelle ils sont amenés à jouer de cette façon, mais à l'instar du Montpellier champion, il faut relever que leur jeu est assez fade (hormis quelques joueurs), et d'autant plus en fin de saison (même si je répète, pour pas me faire fustiger, que je me doute des raisons les poussant à jouer de la sorte).
    cela pouvait être un match piège pour le leader, avec Newcastle qui change d'entraineur cela aurait pu avoir un effet sur les joueurs mais non.

    Leicester gagne en champion, pas énorme ce soir mais une performance collective parfaite, d'ailleurs pas de réel joueur au dessus d'un autre sur ce match pour Leicester.

    1-0 le piège est évité, la chance et la réussite du champion bien illustré par le but.

    Leicester y va tout droit ver sle titre alors que de l'autre côté Newcastle y va tout droit dans le sens inverse. Le tyneside derby de dimanche vaudra cher mais je vois pas comment Newcastle pourrait se sauver, c'est trop faible, manque d'envie et surtout les joueurs semblent de plus en plus désintéressé par le sort du club et n'attendent plus que cet été pour ce barrer.
    Samuel étro'on pisse Niveau : District
    Note : 2
    DD osera t'il prendre le magicien moussa sissoko qui va descendre en deuxième division et ne pas prendre kanté qui va être champion d'angleterre?!
    Massimo69 Niveau : DHR
    Note : 1
    Message posté par GhostPsg
    "Un match exceptionnel ce soir !"

    1 tir cadré sur l'ensemble du match.

    "Une ambiance thermonucléaire"

    La même qu'au Parc des Lynx un aprem de sieste.

    "quel joueur ce XXXX on en parle pas assez"

    Bon en même temps il à rien glandé du match.

    Bon ok le but est super , leicester la petite équipe qui vas être champion c'est magique mais à ce niveau c'est du lavage de cerveau pur et dur !


    MDR! Toi tu utilises l'expression "lavage de cerveau", moi je suis plus cru, je parle de BRANLETTE! Ou plus sérieusement de désinformation, grande spécialité journalistique afin de vendre sa soupe au con de téléspectateur.
    Note : 4
    Non le jeu de Leicester n'est pas dégueulasse. Tu as un jeu dégueulasse quand tu dépenses des millions pendant le mercato pour jouer un jour d'équipes de provinces pendant toute la saison (Coucou Mourinho!). Leicester joue avec ses moyens. Et tant pis pour les fashion-football-victime qui croient que tout le monde doit jouer comme le barça pour être IN.
    Moi aussi!
    Très content si Leicester gagne le titre cette année mais Arribart, en un seul match, il me les a fait sortir par les trous de nez.
    Mais c'est pas possible d'être aussi insupportable!
    Le mec, il voit Vardy 50 cm hors-jeu sur le but et il te dit qu'il y a pas HJ, mais c'est dingue.
    Ok, erreur d'arbitrage, passons mais le mec, il en rajoute
    Note : 2
    Message posté par sociopathe
    Non le jeu de Leicester n'est pas dégueulasse. Tu as un jeu dégueulasse quand tu dépenses des millions pendant le mercato pour jouer un jour d'équipes de provinces pendant toute la saison (Coucou Mourinho!). Leicester joue avec ses moyens. Et tant pis pour les fashion-football-victime qui croient que tout le monde doit jouer comme le barça pour être IN.


    Le problème n'est pas du tout là.
    C'est juste que les journalistes veulent nous faire croire qu'ils jouent comme le Barça.
    Ils ont jeu direct, juste, organisé, aucun souci là dessus, faut juste que les mecs arrêtent de mentir.
    Massimo69 Niveau : DHR
    "VENT de fraîcheur" plutôt *
    Note : 2
    J'ai vu d'autre matchs de leicester cette saison et c'était bien mieux que ce soir ou honnêtement ils ont beaucoup peiné et s'en sortit grâce à de l'intensité mais également parce que leur adversaire était très faible à la construction.

    Sinon c'est un match de premier league vraiment très moyen ou il n'y avait aucune occasions franches.

    Les commentateurs qui s'enflammait c'était 90% de l'action , les mecs la moindre remonté de balle "Mahrez , oh Mahrez , qu'est ce qu'il vas nous Maaaahreeeez , oh il a perdu la balle".

    C'est pas pour critiquer le jeu de leicester qui à totalement le droit de loupé un match et de gagner ce match en champion.
    Mais sérieusement nous faire passer ce match pour un chef d'oeuvre parce qu'il y avait 19 Matuidi et un Okazaki.
    Par ailleurs, et je finirai la dessus pour cet article, j'ai peut être exagéré avec le terme de "dégueulasse", je parlais surtout de la rencontre de ce soir. L'analogie entre Leicester et Montpellier est néanmoins assez facile à visualiser : un buteur pas fou techniquement mais en réussite, un créateur/buteur, un collectif bien huilé, un gardien qui fait le boulot, une défense très solide, et une dépense énergétique, une hargne au dessus de la moyenne. Ajoutons à cela que personne ne voyait Montpellier, et ici Leicester, gagner le titre, et le nombre de victoire arrachée un peu sur le fil mais qui prouvent être, certainement, la marque d'un champion en devenir.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 83