Officiel : Le Frente Atlético viré du Vicente-Calderón

Modififié
0 4
On était déjà au courant depuis deux semaines et la disparition de Jimmy, mais ça y est, l'information est officialisée : le Frente Atlético ne squattera plus l'enceinte de l'Atlético Madrid. Dans un communiqué officiel détaillé, le club a expliqué les raisons de ce divorce :

« Ce dimanche, lors du match contre Villarreal, nous souhaitons que tous les supporters de l'Atlético Madrid profitent de leur équipe avec passion et qu'ils soutiennent les joueurs sans interruption et avec un respect maximal de l'adversaire.

Tous les membres, groupe de supporters et sympathisants de l'Atlético Madrid qui ont toujours eu un comportement irréprochable pour toujours profiter du spectacle, autrement dit l'immense majorité des spectateurs du Vicente-Calderón, pourront accéder au stade de façon normale comme ils l'ont toujours fait. Cependant, étant donné que les contrôles aux abords du stade vont être renforcés, nous demandons aux supporters venus pour voir le match de venir avec suffisamment d'avance. Comme d'habitude, l'accès à la Grada Joven se fera avec la présentation de la carte d'identité du supporter et son abonnement personnalisé.

Aussi, nous allons démarrer une série de mesures spécifiques de sécurité, établies lors de la réunion passée ce jeudi après-midi, au sein de la Délégation du gouvernement de Madrid, et à laquelle ont participé toutes les institutions qui font partie intégrante du déroulement habituel dans un match.

Avec elles, nous allons rechercher le bon déroulement de la rencontre, et donc renforcer les contrôles afin d'identifier et postérieurement expulser tous ceux qui, en cherchant à se protéger de la situation actuelle, utilisent le nom de l'Atlético Madrid, ses couleurs ou ses installations pour défendre leurs idées à des fins politiques, racistes ou xénophobes, ou encore faire l'apologie de la violence.

Nous ne permettrons pas l'accès au stade avec des pancartes ou des drapeaux représentatifs du Frente Atlético, mais également n'importe quel autre élément contenant des symboles prohibés par la Loi du sport ou des légendes de caractère politique, raciste ou xénophobe, ou toute devise incitant à la violence ou créant une atteinte contre la dignité de personnes physiques ou morales.

Enfin, le club, les joueurs et le corps technique demandent plus que jamais l'implication de tous les fans de l'Atlético pour supporter l'équipe avec passion, mais par-dessus tout le respect aux personnes, équipes et institutions.
 »

Un, deux, trois, roi du silence. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Heiseinberg Niveau : CFA
Que ça va être moins bruyant le Vicente Calderon ... Mais c'est un mal pour un bien, ça me fait penser aux Boixos Nois les ultras du FC Barcelone dans les années 2000 qui venaient au stade pour faire passer des messages politiques et tout autres délires du genre et faire la guerre a Laporta. Certains d'eux étaient même payer par des dirigeants vaincus aux élections pour foutre la merde et salir l'image de Laporta bref ce genre d'ultra n'a pas sa place dans des stades de football !
Partout dans les stades, les mouvements ultras flirtent trop avec la revendication politique, et généralement, leurs convictions prônent la violence, le racisme et l'intolérance.
Il serait grand temps de les pousser en dehors des stades de foot, notamment en France, où pas mal d'entre eux (Lyon, Sainté, Nice...), malgré des faits de violences et de racisme avérés et répétés, jouissent d'une impunité insolente. C'est vraiment honteux!
Jean-Michel Cliché pour toi.
Donc 15 ploucs se battent en dehors d'un stade et c'est toute une association qui se fait virer ? Propre.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4