Obraniak versus Plašil

Modififié
0 2
Il y a quelques jours, Jaroslav Plašil nous parlait de l’Euro et de Ludovic Obraniak qu’il retrouvera face à lui, avec la Pologne. A présent, c’est son compère bordelais qui fait le chemin inverse.

« Ça fait un moment que je le connais et j’avais très envie de jouer avec lui, indique d’abord l’ancien Lillois. En plus, techniquement, c’est un régal parce qu’il sent le football et parce qu’avec ce genre de joueur, tu sais que tu peux tenter des choses que tu ne peux peut-être pas tenter avec d’autres… On se trouve facilement et je prends beaucoup de plaisir à ses côtés » , ajoute-t-il, avant de rentrer dans le vif du sujet.

« Si je lui souhaite un bon Euro ? Bien sûr… Dans le cas où je suis déjà qualifié ! (Rires) Je lui souhaite tout le bonheur avec son équipe, mais c’est assez marrant parce que le dernier match sera soit le match cool où l’on pourra faire tourner, soit celui qui sera déterminant… »

C’est sûr, le match a déjà commencé.

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce groupe qu'ils ont les polonais et tchèques...

POLOGNE
RUSSIE
REPUBLIQUE TCHEQUE
GRECE

Les autres c quand mm autre chose

ITALIE
ESPAGNE
CROATIE
IRLANDE

PAYS BAS
PORTUGAL
ALLEMAGNE
DANEMARK

FRANCE
ANGLETERRE
UKRAINE
SUEDE

Si avec ça ils en sortent pas des poule...
Les tchèques sont assez faibles, je mettrais plus une pièce sur les polonais qui ont un bon groupe (2-3 champions d'Allemagne notamment) et fait de bon amicaux. De plus ils ont un énorme soutient avec un public particulièrement bouillant (pour ne pas dire parfois violent).

Les russes devraient aussi pouvoir faire qqch dans ce groupe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2