Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Championship
  3. // Wolverhampton

O'Hara regrette son SMIC !

Modififié
Notorious BIG chantait « plus d’argent, plus de problèmes » . Cette pensée pourrait s’appliquer à la polémique créée par Jamie O’Hara. Opéré d’une hernie l’été dernier, le joueur de Wolverhampton (26 ans) se bat quotidiennement pour retrouver le chemin des terrains. Déjà victime d’une fracture de fatigue en 2009, l’Anglais a voulu partager ses ressentis sur son compte Twitter ce mercredi.

« Les choses étaient tellement plus simples quand je gagnais 100 livres par semaine #stress. »

Forcément, le post a fait grincer quelques dents de twittos. Ces derniers ont gentiment rappelé sa situation à Jamie : sa très jolie baraque, sa femme Danielle Lloyd (ex-Miss Angleterre), leurs deux gosses et ses 35 000 livres hebdomadaires (43 000 euros environ) pour faire vivre le foyer.

Une vindicte qui échapppe totalement à l’ancien international espoir. Réponses de Jamie : « Pourquoi les gens pensent que comme je gagne bien ma vie, je n’ai pas de factures à payer. On paye tous des impôts et nous avons des hypothèques à payer, certaines personnes se font des illusions.  » Puis : « Je me demande combien de personnes font des visites d’hôpitaux à Noël ou donnent des habits aux sans-abris cet hiver ou organisent une action caritative.  »


Chacun sa merde, comme dirait l’autre. PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
À lire ensuite
El Shaarawy veut copuler