Nuno Gomes/Postiga : les desespéran-tos

Ils étaient les successeurs annoncés de Pauleta en Selecção, les buteurs que le Portugal attendait (et attend toujours). Nuno Gomes et Hélder Postiga verront le Mondial 2010 sur le canapé. Et mardi, pour le derby de Lisbonne, ils devraient se contenter du banc...

Modififié
0 0
« On va à la Luz pour gagner. On affronte le rival et c'est la dignité du maillot qui est jeu » . Et la dignité cette saison, Hélder Postiga, il doit y faire bien face. A 27 ans, le buteur du Sporting n'a toujours pas planté le moindre pion en 2009/2010. 27 matches d'abstinence pour le natif de Vila do Conde et dernier cri de jouissance il y a presque un an : le 25 avril 2009 lors d'un succès 2-1 face au club d'Amadora. La réussite de l'ancien joueur du FC Porto semble s'être éteinte en même temps que l'Estrela.

Cet hiver, on parlait carrément d'un départ pour Braga. Intéressé par la venue du défenseur arsenaliste Rodriguez, le Sporting aurait proposé un échange avec Abel, Postiga ou Saleiro. Mister Domingos aurait immédiatement écarté la piste Abel et éventuellement préféré Saleiro à Hélder. La lose pour le portiste du Sporting.
Postiga : « Je ne pense pas m'être loupé à Saint-Étienne » . Pourtant, lors des matches de préparation, Postiga était le meilleur réalisateur de l'équipe. Et quand il a signé à Avalade la saison passée, il y croyait : « C'est une grosse opportunité pour relancer ma carrière » . Car HP a connu quelques bugs au cours de son parcours. Au FC Porto, son club formateur, il a tout connu. La gloire et la réserve, au gré des changements d'entraîneur. Du coup, les prêts à l'étranger se sont un peu enchaînés, malgré lui. « Je ne pense pas m'être loupé à Saint-Etienne et au Panathinaikos, assure-t-il. Il n'y a qu'à Tottenham quand j'avais 20 ans que je peux dire avoir raté. Mais je me souviens que Glenn Hoddle qui m'avait recruté était parti après six journées seulement » . Pourtant chez les Verts -aussi bien français que grecs- il ne laissera pas un grand souvenir. 15 matches et 2 buts à Sainté (janvier à mai 2006), même total en 8 rencontres pour le PAO, deux ans plus tard.

« Scolari me manque »

Entre Liedson, Yannick et l'éclosion du jeune Carlos Saleiro, Postiga s'est fait grignoter la place de titulaire chez Lions. Des coéquipiers qui, en plus, sont aussi tous des concurrents en Selecção. « J'aimerais être en Afrique du Sud, rêve-t-il. Mais cette décision ne dépend pas de moi. Je ne peux pas dire que je fais partie du groupe puisque je n'ai jamais été appelé par ce sélectionneur » . Depuis sa prise de fonction et malgré la pénurie de pied-d'œuvre au front, Carlos Queiróz n'a en effet jamais daigné convoquer HP. Du coup, dans Record, le joueur pleure sa saudade du bon vieux Scolari : « Il me manque » . Lors de signature au SCP et face à l'oubli de Queiróz, l'international aux 11 buts en 34 sélections avait même osé dire que la Selecção était pour lui « au second plan » : « J'ai l'esprit concentré sur le Sporting » . Depuis, il n'a plus que ça et, cet été, il aura aussi le temps pour une de ses passions : « J'adore la pêche » .


Mardi, pour le derby de Lisbonne, il devrait tout de même être aligné dans le onze de Carlos Carvalhal. Saleiro est blessé et Florent Sinama-Pongolle absent pour raisons familiales. A la Luz, il croisera, dans le camp d'en face, un compagnon de fortune de Liga (niveau salaire, ils avoisinent les 90 000€ mensuels chacun selon futebolfinance) et d'infortune en Selecção : Nuno Gomes. Leur dernier but avec le Portugal, ils l'ont vécu ensemble. Lors du quart-de-finale perdu contre l'Allemagne à l'Euro 2008 (2-3). Pour Postiga, c'est même le dernier souvenir avec le maillot des Quinas...

Nuno Gomes, le sex-tos

Ce jour-là, Nuno Gomes marquait pour la 29ème fois avec la Selecção. Avec 77 caps, il est, qu'on l'aime ou pas, un grand nom du football lusitanien. Le héros de l'Euro 2004 qui permet aux siens de battre nuestros Hermanos (1-0)... pour plus tard se ramasser en finale contre la Grèce. A 33 ans, Nuno Gomes est surtout une légende à Benfica. Plus de 350 matches estampillés aux couleurs encarnadas et une bonne centaine de buts au compteur. Mais cette année, le guesh le plus sexy du pays selon les lectrices du Correio da Manhã dort sur la béquille. Quelques bouts de matches (19 dont 5 comme titulaire) et quelques buts quand même (4). Certes, la “Gamine” –comme le surnomment ses détracteurs dû à sa gueule d'ange et ses longs cheveux fins– n'a jamais été meilleur buteur de Liga. Mais c'est souvent à cause de Jardel (et une fois à cause de Meyong). D'accord, avec 19 buts lors de ses deux saisons à la Fiorentina (2000 à 2002), il n'a pas été vraiment explosé. Mais il est d'une rare fidélité à son club de cœur. Par amour pour le SLB, il a accepté, par deux fois, de baisser son salaire, afin de pouvoir rester. Lors du dernier mercato, malgré les arrivées des Brésiliens Kardec et Eder Luis, il a encore refusé de passer des jours euros à West Ham, Bolton, Chievo ou Xerez. Il a gentiment décliné l'invitation de Fernando Santos au PAOK et le joli chèque tendu par Scolari au Bunyodkor. Non, Nuno veut s'envoler vers un nouveau titre avec les Aigles.

« Je fais ce qu'on me laisse faire »

Amer, tout de même : « Je ne peux pas être satisfait de mon statut de remplaçant mais je ne suis qu'un joueur de plus de l'effectif. Nous sommes nombreux et tous veulent jouer. Je continue de luter pour une place dans l'équipe. Je fais ce qu'on me laisse faire » . Heureux aussi et modeste, lorsque Queiróz pense à lui pour les éliminatoires du Mondial contre l'Albanie et la Hongrie : « Je suis heureux d'être de retour. Je n'avais jamais imaginé pouvoir revenir et être utile à ce groupe » .

Car Nuno Gomes sait que l'Afrique du Sud s'éloigne de plus en plus. Il joue de moins en moins et se contente maintenant de peu : « J'espère juste jouer quelques minutes et avoir l'opportunité de marquer » . Après le sexy Nuno Gomes et en attendant que Kévin Gameiro accepte l'invitation de Queiróz, c'est bel et bien Hugo Almeida qui devrait forer les pelouses sud-africaines...

Par Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0