Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Marseille/Lyon (1-1)

Nul mouvementé entre Marseille et Lyon

Encore une fois devant au score, et encore une fois en supériorité numérique, les Lyonnais ont concédé le match nul sur la pelouse du Vélodrome (1-1). Un match plaisant, entaché par une très longue interruption après des jets de projectiles divers.

Modififié

OM - Lyon
(1-1)

K. Rekik (68') pour Marseille , A. Lacazette (22') pour Lyon.


C'était le choc de cette sixième journée, le match que beaucoup attendaient. Un match qui promettait du beau jeu, des buts et de l'intensité. Et tout cela, les spectateurs y ont eu droit. Malheureusement, le spectacle a été gâché par une poignée de supporters trop bêtes, incapables de faire la différence entre amour du club et carence intellectuelle. Résultat, les bouteilles de bière et autres projectiles ont été lancés avant le match lui-même. Un incident grave qui a poussé les arbitres à interrompre le match pendant vingt longues minutes. Au final, il aura fallu des dizaines de CRS pour que ce choc puisse reprendre dans des conditions de jeu normales. Les adjectifs manquent pour qualifier un tel comportement, qui a totalement éclipsé les moments forts de ce match : le but de Lacazette, l'égalisation de Rekik, le match ahurissant de Lassana Diarra. Une bêtise qui va avant tout donner beaucoup de crédit aux politiques contre lesquelles tant de vrais supporters luttent quotidiennement.

Pendaison, penalty et dérapage incontrôlé


Confiants après le carton face à Bastia, puis la victoire en Ligue Europa, les Marseillais reçoivent des Lyonnais qui sont eux loin d'aborder cette rencontre sereinement. Dans un Vélodrome surchauffé, Mathieu Valbuena subit une bronca assourdissante, preuve pour lui qu'il y a tout de même énormément de faux Marseillais présents au stade ce soir. Le milieu de terrain a même le droit à une pendaison miniature ! Passées ces chaleureuses retrouvailles, ce sont les Marseillais qui prennent le jeu à leur compte, sans toutefois se ruer à l'attaque. Les Lyonnais ne pressent pas, laissant à leurs adversaires le temps de construire leurs actions. Après huit minutes de jeu, Abdelaziz Barrada allume la première mèche, manquant le cadre de quelques centimètres, rapidement imité par Romain Alessandrini. Réveillés, les hommes d'Hubert Fournier répondent immédiatement par le biais de Mathieu Valbuena et d'Henri Bedimo. Au quart d'heure de jeu, plus de doutes : c'est une véritable bataille tactique qui se joue ce soir.

Claqué, Henri Bedimo laisse sa place à un autre ex-Marseillais, Jérémy Morel (17e), un peu jaloux tant les sifflets qui lui sont adressés sont ridicules par rapport à ceux du début de la rencontre. Après les cartons jaunes récoltés par Cabella et Rekik, c'est Steve Mandanda qui prend sa biscotte (23e) et offre un penalty à Lyon. Occasion en or que ne gâche pas Alexandre Lacazette, qui prend le portier phocéen à contre-pied. Contre le cours du jeu, le Gone lance sa saison et permet à son équipe de débloquer un match dans lequel elle peinait à exister. Mieux, Lacazette manque même de faire le break. Seul face à Mandanda, l'international français bute cette fois-ci sur le poteau (27e). S'ils ne sont pas sereins derrière, les Marseillais restent très dangereux devant. Après une grosse erreur de Biševac, Batshuayi se retrouve seul face à Lopes, qui écarte la frappe du Belge du pied (35e). Juste avant la pause, Alessandrini, discret jusqu'alors, récolte le rouge après un gros tacle sur Valbuena (43e), cible des supporters et des joueurs.

Jet de bières sur la Canebière


Victime de la réorganisation de l'effectif marseillais, Cabella est remplacé à la mi-temps par Georges-Kévin Nkoudou. En infériorité numérique, les Marseillais ne jettent toutefois pas l'éponge et attendent le bon moment pour exploser. Comme d'habitude depuis le début de la saison, Lassana Diarra réalise une prestation exemplaire, impérial à la récupération et inspiré balle aux pieds. Plus nombreux, les Rhodaniens n'en sont pas plus motivés et ne conservent pas assez le ballon. Batshuayi et Nkoudou en profitent et frappent de loin, sans jamais parvenir à accrocher le cadre. En face, Darder, convaincant pour son premier match en Ligue 1, est repris in extremis par Manquillo (55e), qui permet aux siens de rester en vie. À l'heure de jeu, Rudy Buquet interrompt le match pour jets de projectiles divers. Des boulettes de papier, des bouteilles de bière vides, des chansons paillardes : une vraie fête étudiante !

Après une très longue interruption, causée par une poignée de « supporters » complètement débiles, pénalisant à la fois leur équipe et l'image de leur club, le jeu reprend enfin. Parce que les gardes du corps ne suffisaient pas, Mathieu Valbuena a désormais à sa disposition un car entier de CRS. Pas déconcentrés, les Marseillais poursuivent le siège de la moitié de terrain adverse. Et il faut une très bonne sortie d'Anthony Lopes pour empêcher les Phocéens d'égaliser (66e). Comme face à La Gantoise, les Lyonnais gèrent très mal leur supériorité numérique. Et comme face à La Gantoise, Lyon est puni. Karim Rekik surgit sur un bon corner et place une tête imparable dans les filets de Lopes (68e). Complètement assommés, les Lyonnais retombent une nouvelle fois dans leurs vieux travers. Jallet récolte même son carton jaune après une intervention trop en retard (78e). Le même grand chauve bute sur Mandanda (84e) après un beau mouvement de Lacazette. En toute fin de match, Valbuena contrôle et envoie une volée frôler le poteau de Mandanda. Le monde du football laisse échapper un soupir de soulagement : personne ne veut savoir ce qui aurait pu se passer s'il avait marqué.

Les notes du match

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 16