1. // Amical
  2. // France/Belgique (0-0)

Nul à mourir

Nul dans tous les sens du terme, le match amical de l'équipe de France contre la Belgique (0-0) n'a pas soulevé toutes les questions que pose le fade jeu de la sélection tricolore. Pire, à sept mois de l'Euro, cette rencontre n'a fait que les exacerber.

Modififié
13 24
France-Belgique: 0-0

Pas une. Pas deux. Pas trois. Sept fois. Sept fois le quart de virage belge a pu en toute impunité entonner « On est chez nous  » avant que le public du Stade de France ne réponde par un classique mais toujours efficace «  Allez les Bleus ! » . Ce à quoi l’enceinte dyonisienne s’est vu répondre : « Public de merde  » . Pas faux, si tant est que ça allait aussi avec « match » , « partie » ou « rencontre » . Comme quelques jours plus tôt face aux States, l’équipe de France a livré une prestation mièvre et insipide en amical face à la Belgique. Mais ce soir plus que vendredi dernier, l’embarras domine. Car dans une large mesure, Laurent Blanc n’a pas aligné une équipe remaniée, mais bien les onze noms qu’il compte accoler au sien sur le site de la compagnie aérienne qui les emmènera dans sept mois en Europe de l’Est. Pourtant ce week-end, les Tricolores ont prouvé dans leur parole qu’ils s’attaqueraient à l’atelier « fond de jeu » , a.k.a « la manière » selon les mots de Hugo Lloris. A l’arrivée, trois tirs cadrés côté français.

Seule évidence de la soirée, la Belgique n’en a pas eu plus. Voire même moins, si l’on met de côté le fait qu’elle a eu l'occasion la plus dangereuse avec cette double parade du capitaine des Bleus sur deux frappes à bout portant de l’entrant Kevin Mirallas (74e). En cause : une assise défensive tricolore toujours aussi consistante malgré le turn-over. Notamment dans les interventions aériennes de Sakho, dans la lecture des courses et trajectoires de Rami ou le bon positionnement des latéraux Abidal et Réveillère. D’où la certaine transparence du tant attendu diablotin en chef, Eden Hazard et cette statistique, argument numéro un de Laurent Blanc et de ses ouailles, la dix-septième rencontre sans défaite de l’EDF. Une série qui a pu, un temps, faire oublier le manque total de liant attaque-milieu-défense, mais qui, à un match amical (Allemagne/France en février prochain, ndlr) de la préparation finale à la compétition européenne, ne peut plus compenser.

La 70ème minute. C’est le temps qu’il a fallu pour voir la première action française capable de déstabiliser un Thibault Courtois - le portier belge - bien tranquille jusque-là. Pour être perturbé, le gardien de l’Atletico Madrid a dû en effet attendre l’un des premiers soutiens de Réveillère à la tâche offensive. Son centre enroulé du droit est coupé par Benzema au premier dont la tête finalement trop croisée aurait dû mourir sur le côté laissé ouvert par le numéro 1 des Rouges. Le reste du temps, hormis quelques frappes de loin de Cabaye (20è et 57è) et Gonalons (48è), les Bleus l’ont consacré à ne pas s’exposer plus que mesure. Il en va de la suite de leur saison en club, à un moment où la Ligue des Champions bat son plein. Il en va également de leur place dans l'avion pour la "Polognukraine": trop peur de faire la boulette rédhibitoire pour pouvoir se lâcher dans un match paradoxalement sans plus d'enjeu. A l'arrivée, le plus à plaindre n'est peut-être pas le public mais Laurent Blanc. Un sélectionneur qui n'aura plus qu'un match pour poser sur une liste plus d'une quinzaine d'inconnus.

Par Maxime Marchon, au Stade de France
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

fab le coach Niveau : District
Si comme moi, vous avez senti avant ce "match" de l'EdF que sa aller être nul (pour ne pas dire autre chose) et que tout légitimement vous avez regarder en streaming sur le net un vrai match amical, Allemagne-Pays Bas (0-3)
moucletche Niveau : DHR
mmm... heureusement que Kevin a passé la mire à l'as
Fab, ton streaming ne devait pas être d'une qualité optimale si tu as vu 0-3 pour les Pays-Bas...
Beh quoi ca joue aussi bien qu'avec jacquet et comme avec lui ca prend pas de but.Bon ok je sort===========>
fab le coach Niveau : District
oui Lascaris, 3-0 pour l'Allemagne bien sur =)
fab le coach Niveau : District
Mais bon, c'est toujours mieux que de voir un enième 0-0 de la part de la France ...
"le numéro 1 des Rouches"??? Rouches = standard de liége! et non colchoneros! Courtois, n'a jamais joué pour le standard, ni passé par leurs équipes de jeunes! il a été formé et a joué uniquement à Genk avant de partir en Espagne via Chelsea.
Dendecuba Niveau : CFA
Une véritable purge ce match...
J'ai la chance d'avoir canal+ sport, donc pas besoin d'avoir recours au streaming pour regarder Allemagne - Pays-Bas. Finalement l'abonnement canal se justifie même pour les rencontres internationales...
heureusement que TF1 nomme Ribery homme du match, par le biais des footix qui payent leurs textos pour voter!!!! j'ai bien rigolé!!!!
Rappelez-moi le nom du journaliste de Sofoot qui expliquait que le 4/2/3/1 produirait un jeu plus consistant que le 4/4/2 vu contre les USA? J'ai un trou.

Quelqu'un sait si Marvin Martin jouait hier soir?

Quelqu'un aussi peut m'expliquer pourquoi L Blanc continue à construire l'EdF sur la base d'un schéma (4/2/3/1) qui ne produit que de la daube depuis l'avènement de Domenech hormis la parenthèse miraculeuse de 2006 et le retour de Zidane? On ne change pas un système qui ne marche pas, c'est ça le plan?

Quelqu'un peut me dire combien on va s'en prendre en février contre l'Allemagne?
luckystar Niveau : CFA
Il faut aussi savoir ce qu'on veut... je préfères voir une EDF moyenne mais avec un milieu Cabaye M'Vila Martin... qu'une équipe moyenne avec Malouda Diarra et je sais pas Toulalan par exemple au milieu. Non pas qu'ils auraient fait pire, mais on prépare l'avenir.

Qui a cru décemment qu'on pouvait être un grand d'Europe avec la moitié des titulaires dans des clubs moyens de L1 ou même premier league. Personne. Mais dans deux ou quatre ans, les mêmes noms à peu de choses près, avec un gros supplément d'expérience, en étant installés dans des gros clubs, nous amènerons à un autre niveau.

Moi, la compo d'hier me déplait pas. Notamment parce qu'elle peut réconcilier 4-4-2 et 4-2-3-1 avec les permutations de Rémy et Benzema et concilier les avantages des 2 schémas. Maintenant, on gagnera quand on dominera au milieu et c'est pas pour 2012.
L'EdF n'a ni personnalité ni caractère. Une accumulation de joueurs moyens et sans mental.

Elle va se prendre une rouste en Allemagne en février, ça c'est certain!

En attendant qu'un nouveau Platini ou Zidane émerge, on va se faire bien c.hier.
Anelka qui dézonait à tout va ça faisait rager la France entière, Benzema qui fait pareil personne n'en parle...
@Lou : J'étais au stade (oui malheureusement), bah Martin n'est pas le plus à blâmer. Sur les 9 joueurs de champs statiques comme des playmobiles c'était le seul à courir, tenter de créer des décalages, faire des appels. Après je sais pas ce que ça donnait à la tv.

En tout cas si il avait pas fait 5 degrés je me serais endormi au stade... Et quel public de merde, les Belges faisaient 15x plus de bruit en étant si peu... Ils avaient bien raison de gueuler "Qui ne saute pas c'est les français"...
@Nes1
Je ne blâme absolument pas Martin que je considère comme un très bon joueur.
En revanche les conditions de jeu dans lequel il est mis stérilise son talent comme c'est aussi le cas pour Nasri.
Cette position devant les deux défenseurs en retrait de Benzéma est une hérésie tactique. Le joueur erre au milieu en sachant pas où se placer. Quand c'est Zidane ou Xavi, ça va car ils savent conserver le ballon dans pratiquement n'importe quelle condition, mais avec un Martin, un Gourcuff ou un Nasri ce n'est pas possible. D'ailleurs qui réussit bien à ce poste en EdF? Personne.

Plutôt que d'essayer de singer des équipes comme l'Allemagne ou l'Espagne on ferait mieux de revenir à une sentinelle devant la défense (genre M'Villa ou mieux Diaby) et deux milieux à ses cotés pour animer les flancs avec les ailiers. Ca a très bien marché en Bosnie, en Angleterre, contre la Roumanie à Paris, la Pologne et l'Ukraine. Nasri et Martin ont réalisé leurs meilleurs matchs dans ce type d'organisation, y a pas photo.
Mais pourquoi ne parle pas de l'évidente incompétence de Laurent Blanc?
Que l'on joue en 442, 433 ou 4231 il n'y a pas de production de jeu, et cela c'est le coach qui l'instaure...
- pourquoi Blanc ne se remet jamais lui en cause? Il dit qu'il n'a eu que l'EDF Pendant 75 jours... Et bien c'est pas mal mon gros!
- pourquoi n'a t-il pas prit Gourcuff cette fois ci meme s'il n'est pas encore au top?
- pourquoi persiste t-il avec le reve Mexes????
- pourquoi Lass Diarra n'est pas installé lateral a la place de ce relou de Reveillere???

Blanc se la pete et cherche deja les excuses de son echec, perso je le deteste!
C'est vrai ça, vivement qu'ils les construisent les stades, que l'équipe de France aille en province, là ou il y a des supporters. Parce qu'entendre le public sifflé 5 fois en 5 minutes pendant le match parce que la Ola s'arrête, ça fait pitié.

Ce qui m'a le plus marqué dans leurs dernières sorties c'est le manque de soutien pour le porteur de balle. Les mecs font une passe et partent en sprint en direction du but ou restent planté sans bouger. Du coup celui qui reçoit le ballon envoie une grosse mine droit devant ou tente de dribbler 3 joueurs tout seul. Faut que chaque joueur contre l'Allemagne emmène un petit carnet et un stylo pour prendre des notes sur le terrain.
Les allemands ont cette capacité à se projeter vers l'avant, à jouer simple à une touche de balle, contrôle-passe en mouvement et généralement tir à la teutonne pour finir le boulot.
Le schéma classique de l'EDF c'est passe latérale ou en retrait, tricotage pour "faire la diff" (sic), faute obtenue grâce à un double-salto nez dans le gazon, coup-franc en retrait, passe latérale, tricotage pour "faire la diff",faute obtenue, etc... Pathétique. En fin de match c'était Rami notre meneur de jeu et sans notre Hugo "Golden moineau" on aurait perdu chez nous contre l'épouvantail belge. Bref.
Sinon, on va peut-être dire que je fais une fixette, mais quand Ribery est titulaire on joue toujours de la pire des manières. Le seul truc qui l'a sauvé à mes yeux ce fut son interview d'après-match qui fut un vibrant hommage au surréalisme si cher à nos amis belges... Comme quoi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
13 24