Nouveau débat sur les primes des Bleus ?

Modififié
0 5
Amis de la récupération politique, bonsoir ! Comme en 2010, où Roselyne Bachelot s'était fâchée tout rouge après Knysna, le comportement de certains joueurs de l'équipe de France soulève le débat au sein de la classe politique, peu fière de ses représentants à l'Euro.

Et, comme il y a deux ans, va se poser la question de l'utilité du versement de primes, eu égard aux agissements de nos garnements. Pour rappel, les 23 sélectionnés vont toucher 100 000 € pour avoir rempli l'objectif initial des quarts de finale. Enfin, les toucheront-ils vraiment ?

Invité ce matin d'Europe 1, le député socialiste Olivier Faure a d'ores et déjà posé les bases d'un débat : « Aujourd’hui, effectivement, nombre de Français doivent se poser la question de savoir pourquoi on paye des gens qui respectent aussi peu leur public.  »

«  Quand on a des Français qui souffrent autant des questions de pouvoir d’achat et qui voient des joueurs qui vont empocher quand même 100 000 euros à l’issue de cette compétition, les voir ensuite mépriser leur public, c’est très douloureux, on peut attendre mieux d’une équipe de France qui nous a aussi parfois habitués au meilleur » , a poursuivi celui qui est par ailleurs conseiller spécial du premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Nul doute que les exemples de l'utilité des primes espagnoles et italiennes à la fin de l'Euro vont donner du grain à moudre aux politiques. Les partenaires de Buffon ont en effet déclaré vouloir reverser leurs émoluments aux victimes des tremblements de terre en Émilie-Romagne, alors que les hommes de Del Bosque vont en reverser une partie pour la rénovation de la cité du sport, le Clairefontaine espagnol. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On va pouvoir constater leur mentalité irréprochable une fois de plus.
Dendecuba Niveau : CFA
Note : 3
« Aujourd’hui effectivement, nombre de Français doivent se poser la question de savoir pourquoi on paye des gens qui respectent aussi peu leur public. »

Mais on ne les paie pas M. Faure, ce sont les sponsors qui financent les primes, pas l’Etat.
Alors, autant je trouve classe le fait que les italiens et espagnols donnent de leurs poches, autant je trouve que ça dénote d'un joli état d'esprit, autant.... je pense que RIEN n'oblige les joueurs à cracher sur leurs primes.

Il faut arrêter cinq minutes, maintenant. Quand tu signes un contrat, tu signes un contrat. Avant le début de la compétition, des objectifs ont été fixés et, à ces objectifs, ont été fixés des prix. L'objectif atteint, et quelque soit la manière, la personne à le DROIT à son argent.
Ce qu'il serait, à la rigueur, intéressant de faire, ce serait de mettre dans ces objectifs "pré-euros", des clauses d'image, à la rigueur. Et je dis bien "à la rigueur".

Moi, à la fin de l'année, je reverse pas ma prime à des petits pompiers camerounais sous prétexte que mon salaire de standardiste est indécent face aux leurs. Moi et vous non plus.

On pourra se reparler de décence quand certaines personnes dont je ne citerai pas les professions n'auront plus des salaires et des voitures de fonctions à vie, payés par le contribuable.
sauf erreur de ma part les italiens n'ont pas renoncés a leur prime mais ont décidé de ne pas le négocier et donc, de prendre ce qu'on leur donnera, ce qui n'est pas la même chose.

d'autre part j'entendais je-ne-sais-plus-qui l'autre jour qui disait en substance: "les politiques ont crachés sur ribéry et consort pendant l'affaire zahia et un an après, éclate l'affaire strauss-kahn" faudrait peut-être balayer devant votre porte mes dames et messieurs les politiques. Parce que dans ce cas on peut aussi parler des salaires des députés qui ne foutent jamais les pieds au parlement (surtout européen parce que à l'assemblée nationale tout le monde y va au moins le mercredi quand c'est filmé).

J'espère qu'un gars de l'EDF va ouvrir sa gueule à ce sujet, parce que les politiques commencent vraiment à faire chier# en se mêlant de tout et de rien.
Combien sont payés nos députés pour faire ce qu'ils font ?
Sans démagogie et antiparlementarisme excessif, quand tu en vois pioncer dans l'hémicycle, quand tu vois des sièges vides, tu peux te poser la question.
Et je ne parle même pas de la qualité de leurs interventions, ni de la pertinence de leurs diarhés de lois inapplicables.
Les 100 K€ ont été négociés avec Carrefour, le CA, et cie.
Qu'ils les prennent et qu'ils se cassent avec ; si la fédé se satisfait d'un 1/4 en ayant perdu 2 matchs sur 4, grand bien lui fasse.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 5