1. //
  2. // Itw Krys, Rey et Bertrand Galic

« Nos armes ce sont les bouquins, eux c’était un ballon »

Un Maillot pour l’Algérie est l’occasion de vivre ou de revivre dans une jolie BD, le périple de l’équipe du FLN emmenée par Rachid Mekloufi. Dans cet entretien, le dessinateur Javi Rey et les auteurs Bertrand Galic et Kris évoquent aussi le thème délicat de l’impartialité de l’écrivain, sans oublier les rôles de l’histoire, du footballeur et du sport en France.

Modififié
293 3
Bonjour messieurs. Une brève présentation ?
Bertand Galic : Bertrand Galic, je suis auteur de bandes dessinées. Mes premiers ouvrages ne sortent que maintenant, mais ça fait quatre, cinq ans que je m’y adonne sérieusement. Je suis par ailleurs prof d’histoire géo.
Krys : Krys, je suis scénariste, brestois. Ça fait quinze ans que je fais de la bande dessinée, plutôt de style documentaire, reportage, à partir de récits historiques ou faits réels. J’ai été barman, libraire, apprenti footballeur jusqu’à quinze ans. Je suis passé par le centre de formation du Stade brestois, mais c’était une autre époque. Une époque où, pour moi, seul le foot était important. Si je n’avais pas écrit, j’aurais aimé être footballeur.
Javi Rey : Javi, dessinateur. Je suis supporter du Barça comme mon grand frère, mon père et mon grand-père. Je suis catalan et j’aime la philosophie de jeu du club. Avant de devenir auteur de bandes dessinées, mon rêve était de jouer au Barça.

Alors, dites-nous, pourquoi ce livre ?

BG : Krys m’avait parlé de son envie de mêler sport et politique. On est allés sur les mêmes bancs à la fac. Passionné de sport et d’histoire, il a forcément éveillé mon intérêt. Je me suis mis en quête d’un sujet et suis tombé un peu par hasard sur l’histoire de cette première équipe algérienne de foot. Le premier document que j’ai trouvé est une photo de Rachid Mekhloufi, pas avec le maillot de Saint-Étienne, mais celui de l’Algérie. J’ai reconstitué le puzzle, je l’ai présenté à Krys, ça l’a intéressé et on a monté le projet.
K : J’ai vécu pendant longtemps dans un quartier métissé de Brest :
« Le tout premier match de foot que j’ai vu à la télé, c’était Algérie-Allemagne 1982. Je l’ai regardé avec tous mes potes. Tout le monde était algérien ce jour-là. » Krys
Le petit Paris. J’avais pas mal de copains algériens. Le tout premier match de foot que j’ai vu à la télé, c’était le fameux Algérie-Allemagne de 1982. Je l’ai regardé avec tous mes potes. Tout le monde était algérien ce jour-là. Bon après, ils ont été éliminés dans les circonstances que l’on connaît. En plus, l’Allemagne a sorti la France derrière. 82 pour un enfant de 10 ans, c’est la découverte de l’injustice. Rendre hommage à une autre équipe de l’Algérie, trente ans plus tard, c’est aussi une manière de le faire pour cette équipe de 82.

Youtube

Et toi, Javi, qu’est-ce qui t’a motivé ?
JR : J'avais envie de travailler sur un projet de bande dessinée d’un style documentaire basé sur une histoire réelle. Pour moi, le film de référence était À nous la victoire. Quand Bert et Kris m'ont parlé de l'histoire de la première équipe de football algérienne, je savais que ça allait être passionnant.

Combien de temps vous a pris l’écriture du livre ?
BG : Ça doit faire 3 ans et demi sur la durée. Mais l’écriture proprement dite, un an et demi/deux ans, en faisant d’autres choses en parallèle.


Comment vous êtes-vous coordonnés ?
BG : On est deux scénaristes, Kris et moi-même, et un dessinateur Javi. Sa compagne l’a aidée à la couleur. Au départ, ce sont plutôt les scénaristes qui bossent.
« Lorsqu’on a fini une scène, on confie le scénario au dessinateur qui va d’abord faire un story board. Il crayonne et nous le renvoie. On voit tout de suite si ça colle avec ce qu’on a en tête. » Bertrand Galic
Dans les premiers mois, ils font des recherches documentaires dans la presse de l’époque, dans des ouvrages généraux ou plus pointus et compilent un certain nombre d’éléments. Puis, ils essayent de les mettre en forme. Quand c’est fait, on se retrouve avec Kris pour découper l’album dans les grandes lignes. Ensuite, on se partage les scènes, on se concerte, on discute, on s’aide. Lorsqu’on a fini une scène, on confie le scénario au dessinateur qui va d’abord faire un story board. Il crayonne et nous le renvoie. On voit tout de suite si ça colle avec ce qu’on a en tête. Les deux dernières étapes sont l’encrage et la colorisation. C’est un ping-pong permanent.

Javi, comment as-tu procédé pour dessiner les personnages et les paysages ?
JR : J'ai essayé de me baser sur les photos des joueurs réels. C’est sûr qu'il y en a peu, excepté pour Mekhloufi ou Zitouni. Ce travail a été très enrichissant pour moi, puisque j'ai eu à dessiner des physionomies auxquelles je n'étais pas habitué. Les personnalités étaient variées. J’ai beaucoup progressé en tant que dessinateur. Pour les stades les plus connus, nous avons essayé de les représenter avec le maximum de rigueur. Le musée de l'AS Saint-Étienne nous a filé un bon coup de main. Mais représenter les lieux où l’équipe du FLN a fait sa tournée, que ce soit en Europe de l'Est, en Asie ou en Afrique, a demandé beaucoup de travail et de temps.


Qu’en est-il de la psychologie des personnages ?
K : En BD, tu es obligé de typer beaucoup. Avec 116 pages, tu as quelques centaines de dessins. Ce n’est pas comme un roman où tu peux décrire la personnalité d’un mec de A à Z. Là, tout doit passer par le dessin idéalement. Lorsqu’on s’est dit qu’on partait sur les quatre de Sétif, on les a typés. Mokhtar : le père, le plus âgé. Le rigolo : Amar. Le révolté : Hamid. Et puis Rachid, celui qui va avoir une vraie trajectoire. C’est bien d’avoir un personnage qui a une véritable évolution psychologique. Au départ, c’est le petit minot assez discret, un peu en retrait, un peu mal dégrossi, mais il va devenir peu à peu le leader de l’équipe. Ça nous permettait de créer une interaction entre les personnages très facilement. Après, on a typé certains personnages secondaires. En une seule scène, ils arrivent à exister par leurs attitudes, réactions, souvent par l’humour. Ça a beau être un récit dramatique, même dans la vraie vie, même dans les pires situations, les mecs finissent par se marrer, même avec de l’humour noir. La vie est faite ainsi. On ne voulait pas faire un album chiant ou pompeux.


Certains personnages secondaires sont très drôles. Prenons l’exemple du général. Il est fictif ou réel ?
BG : C’est un personnage réel ! Quelques fois avec ce récit, la vraie histoire est plus forte que la fiction. On ne peut pas faire mieux. Tout cela nous a été raconté par Rachid Mekhloufi. Comme le passage à la douane où ils ont failli se faire choper. On a juste introduit l’autographe sur le carnet de contravention pour mettre un peu de sel au récit. Mais tout le reste est juste. À ce moment-là, les radios annonçaient la fuite des joueurs. Ils ont failli se faire prendre.

Comment trouver le bon équilibre entre fiction et réalité ?
BG : On est toujours un peu sur le fil du rasoir. Il ne faut pas trahir les événements ni les personnages qui sont réels pour l’immense majorité. Il faut beaucoup se documenter, faire attention. Un sujet comme la guerre d’Algérie est encore sensible aujourd’hui. La part de fiction va surtout apparaître lorsqu’on évoque l’intimité des personnages. Je pense aux relations de couple, au moment où Rachid apprend le décès de sa maman. Là, on est plus dans le ressenti, on fait parler notre affectif en essayant d’être le plus cohérent possible.

Écrire sur un conflit en restant neutre, c’est difficile, voire impossible ?
BG : Il faut garder l’équilibre, sans trop verser dans un camp ou dans l’autre. C’est sûr que cette histoire nous a touchés. Ces types lâchent tout, leur carrière. On est quand même à deux mois d’une Coupe du monde et certains sont sélectionnables. Sans gagner les millions d’aujourd’hui, c’était dix fois le SMIC, des salaires plus qu’honorables. Parfois ils partent avec leur famille, mais ce n’est pas toujours le cas. Découvrir que ces gens ont tout lâché au nom du droit, de la liberté, de l’indépendance, ça nous touche forcement. On va plus facilement se situer avec eux que contre eux.
K : L'impartialité est illusoire. Au contraire, dans un récit, l’auteur doit adopter un regard et s’y tenir.
« L'impartialité est illusoire. Au contraire, dans un récit, l’auteur doit adopter un regard et s’y tenir. » Krys
Si on veut que le lecteur entre en empathie avec les personnages, il ne faut pas regarder ça de haut en faisant thèse, antithèse, synthèse. Ça, c’est pour un livre d’histoire. Nous, on est des raconteurs d’histoires, dans l’histoire. On doit poser un regard, et après, c’est au lecteur de se faire son opinion en lisant autre chose.

Dans cette BD, les Français n’ont pas le beau rôle. C’est rare.
K : Cette histoire, tu peux la raconter de l’autre côté de la barrière et ce n’est pas le même ressenti. C’est compliqué. Je viens d’une famille de militaires. Mon père a huit frères, tous ont été militaires, quatre d’entre eux ont fait la guerre d’Algérie. Bon, ça n’empêche que même les vétérans savent, avec le recul et encore plus aujourd’hui, que c’était une sale guerre. La France n’a pas le beau rôle et ils sont partis pour des valeurs prétendument défendues par la République, mais qui n’étaient pas appliquées en Algérie. L’histoire nous permet de dire qu’on ne peut pas défendre le rôle de la France. Évidemment, les Pieds-Noirs ont un autre regard là-dessus. Évidemment, les Algériens ont fait tout autant de saloperies de leur côté, y compris entre eux.


Mais quelque part, ce n’est pas le sujet de l’album. Si on le résume, on parle de types qui se battent sans arme. Il n’y a pas de raisons de parler de la guerre, sauf pour le massacre de Sétif, qui est fondateur de leur aventure. On montre aussi que les joueurs de l’équipe de France leur ont envoyé une lettre. Ça permet de rééquilibrer un peu. Mais on sait que sur Sétif, on est à la limite parce qu’en réalité, c’est d’abord les Européens qui se sont fait massacrer. Après, ce fut le tour de milliers d’Algériens. C’est vrai que tel qu’on le raconte, on a un peu l’impression que les Algériens se sont fait massacrer sans faire grand-chose. Mais à un moment donné, c’est la France qui a fait des saloperies en Algérie à des gens qui réclamaient avant tout l’égalité des droits civiques. Si on leur avait donné l’égalité civique réelle dans les années 40 ou 45, il n’y aurait pas eu de guerre d’Algérie.


Dans un climat de repli identitaire, est-ce que ce livre n’est pas un message ?
K : L’histoire appartient à tout le monde, il faut savoir la raconter. Lorsqu’on a commencé ce livre, il n’y avait pas eu tous les attentats de Daesh, mais il y avait quand même le débat sur l’identité nationale que j’ai trouvé scandaleux. C’est une honte. Mine de rien, ce récit explique ce qu’est un pays. Cette équipe du FLN est un pays qui n’existe pas encore. Ce récit tombe bien parce que 60 ans après, les valeurs qu’elle portait sont toujours d’actualité.
« L’Algérie c’était la France, on l’a suffisamment dit. C’est notre histoire. Si on arrête de la raconter, on laisse le champ libre à tous les Zemmour, Deutsch et compagnie. » Krys
Aujourd’hui, on entend plus que Zemmour et l’autre connard, Deutsch, qui fait ses chroniques sur l’histoire de France avec ses histoires à la papa, comme si on était toujours sous la Troisième République, lorsqu’il fallait créer une nation. Aujourd’hui, la nation française doit se réinventer. Notre livre aurait pu s’appeler « Une Histoire française » . Ça aurait été très provocateur, mais c’est aussi une histoire française. Certains de ces types ont joué en équipe de France. L’Algérie, c’était la France, on l’a suffisamment dit. C’est notre histoire. Si on arrête de la raconter, on laisse le champ libre à tous les Zemmour, Deutsch et compagnie. Nous, nos armes, ce sont les bouquins. Eux, c’était un ballon.

Cet album est destiné à quel type de public ?
BG : C’est tout public. Bon, les plus petits ne vont pas le lire, mais c’est compréhensible à partir de 11/12 ans. Après, qu’on soit passionné de football ou non, ce n’est pas vraiment la question. C’est d’abord un récit humain. Le plus beau compliment qu’on nous a fait, c’est : « Je n’aime pas le foot, mais j’ai aimé votre album. »
K : Ce qui est compliqué, c’est le contexte de la guerre d’Algérie. Tu peux difficilement le réduire. On a essayé de faire passer quelques idées simples, mais il n’y a rien de plus complexe. Les ados auront du mal à l’appréhender. C’est aussi pour ça qu’on a quand même mis un paquet de scènes de foot. Beaucoup de choses passent par ça, notamment l’aventure de cette équipe. C’est ce qu’on a voulu mettre en avant. Le dossier final vient aussi prolonger la lecture, et pour les plus curieux, il existe des livres d’histoire. On donne quelques titres à la fin.


Que penser du traitement médiatique et sociétal des joueurs de foot ? Nombreux sont les descendants d’immigrés considérés comme français en cas de victoire, puis renvoyés à leurs origines en cas de problèmes.
K : Oui et puis bien souvent, ce sont les Rebeus. Mine de rien, Thuram, Desailly ou autres ont été beaucoup moins renvoyés à leurs origines supposées plus ou moins lointaines. Les Maghrébins en général, on a vite fait de leur coller une image de caïd. Zidane est passé au travers, mais il était tellement exemplaire. À part ses coups de boule et encore, si quelques-uns étaient distribués de temps en temps, on aurait moins d’emmerdes. Mais c’est vrai que Benzema n’est pas un joueur que j’estime beaucoup, et puis humainement, ce que j’en perçois de loin, ce n’est pas ma tasse de thé. Ça n’empêche que ce sont avant tout les Maghrébins qui sont suspectés de profiter de la France ou d’être prêts à changer de pays pour un oui ou pour un non.
« Tant qu’on ne racontera pas toute l’histoire de France et pas seulement celle des petits blancs, il ne faudra pas se leurrer que des footballeurs comme d’autres ne comprennent pas l’histoire de leur pays ou aient du mal avec la Marseillaise ou tout ce que tu veux. Le vrai problème, il est là. » Krys
Enfin, c’est tout le problème des joueurs binationaux. Mais est-ce qu’on enseigne l’histoire dans les écoles de football ? Moi, j’ai fait des rencontres avec des footballeurs du FC Sochaux, les jeunes du centre de formation pour un autre bouquin. On m’avait prévenu : « Ils n’en ont rien à foutre et foutront le bordel, mais ne vous en occupez pas. » Je les ai chopés tout de suite, puis expliqué l’histoire de la guerre civile en Irlande à travers l’exemple de la rivalité entre le Celtic et les Glasgow Rangers. Pendant deux heures, ça n’a pas moufté, ils ont été actifs, ont posé beaucoup de questions. Ils étaient dedans. Tant qu’on ne racontera pas toute l’histoire de France et pas seulement celle des petits blancs, il ne faudra pas se leurrer que des footballeurs comme d’autres ne comprennent pas l’histoire de leur pays ou ont du mal avec la Marseillaise ou tout ce que tu veux. Le vrai problème, il est là. Les footballeurs d’aujourd’hui ne sont que le reflet de la société. Rien de plus, rien de moins. Souvent, on me dit à propos du livre : « Ah ce ne sont pas les joueurs d’aujourd’hui qui feraient ça » , mais on n’en sait rien, il n’y a pas de guerre aujourd’hui. Si une telle situation se représentait, on ne sait pas ce qu’il se passerait. Drogba a su s’engager, Thuram c’est pareil, il n’y pas de raison que d’autres ne le fassent pas.


C’est rare de trouver un politique n’ayant jamais eu d’histoires avec la justice. Alors pourquoi exige-t-on l’exemplarité du footballeur ?
K : On persiste à croire que le sport doit véhiculer un tas de valeurs, alors qu’il n’est que le reflet de la société. Si elle met comme valeur première l’argent, ça sera la même chose dans le foot. De façon exacerbé, parce que c’est le sport le plus populaire et qu’il brasse le plus de fric, mais finalement, si on avait un autre type de société, les joueurs ne seraient pas comme ça. Dans toutes les sociétés, les footballeurs ont eu un rôle politique. On les a vus se dresser contre des dictatures. D’autres étaient des militants communistes parfaits. Dans une société ultra-capitaliste, ultra-libérale, eh bien on a des joueurs ultra-libéraux. C’est malheureux, mais c’est comme ça.

Youtube

Beaucoup disent que la France n’est pas un pays de football. Pourtant, on attend que le sport y joue un rôle important. Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a profité de la victoire des Bleus face à l’Ukraine pour parler d’un redémarrage du pays. Pourtant, les subventions de l’État données aux fédérations sportives sont dérisoires par rapport à ce que l'on peut voir dans d’autres contrées.
K : Parce que ça n’a pas une productivité immédiate. Quand il faut sacquer dans les budgets, les premiers que l’on touche, c’est la culture et le deuxième doit être le sport. Après, on va dire : « Ce n’est pas normal que les gamins n’aient pas envie de lire » , mais il y a combien d’auteurs qui passent à la télévision par rapport à tous les connards qu’on peut inviter régulièrement.
« On a toujours un problème avec tout ce qui n’est pas immédiatement rentable, mais comme dirait l’autre : "Vous avez quelque chose contre la culture ? Essayer l’ignorance." » Krys
On ne se rend pas compte à quel point la culture peut irriguer un pays. Le sport, c’est pareil. Parfois, c’est immédiatement visible comme en 98, ça donne un élan au pays, mais on oublie que pour en arriver là, c’est tout un tas d’infrastructures. On a toujours un problème avec tout ce qui n’est pas immédiatement rentable, mais comme dirait l’autre : « Vous avez quelque chose contre la culture ? Essayer l’ignorance. » Vous avez quelque chose à dire contre le sport ? Essayer un monde sans aucun loisir uniquement fonctionnel, où les gens sont juste là pour être des individus productifs. Oui, le sport, ce n’est pas productif en soi. La culture, c’est pareil, et pourtant, même d’un strict point de vue économique, elle est la troisième à l’export, mais ça, personne ne te le dit. Le problème, c’est que le sport, ça coûte du fric.


Le sportif de haut niveau est-il un ambassadeur de son pays ? Ou est-ce une erreur de le considérer comme tel.
K : C’est difficile d’en faire une généralité, ça dépend quand même de la personne. Un type va faire du sport parce qu’il est passionné, c’est ce qui le pousse. D’autres ont une vraie conscience et vont se dire : « Je vais utiliser le sport pour faire passer des messages. » Thuram est très conscient d’être un ambassadeur et il va se servir de son image pour faire avancer ce en quoi il croit. En tout cas, je reconnais en un grand sportif la qualité d’ambassadeur, autant qu’un type qui aurait bac + 8 et les bons réseaux pour le devenir.

Youtube

Finalement qu’est-ce que vous a appris ce travail ?
BG : Ça m’a apporté une réflexion autour de ce qu’est un pays. Est-ce que ce n’est qu’un territoire avec des frontières ou est-ce que ce n’est pas juste la volonté d’un certain nombre de personnes de vivre ensemble. Des gens solidaires essayant d’aller dans le même sens, quelle que soit leur couleur de peau ou opinion politique. Par les temps qui courent...
K : Moi, ça m'a appris qu’il n’y a rien de mieux que le collectif. Ces types ont réussi à rester une équipe pendant 4 ans alors qu’ils auraient dû exploser en vol vu ce qu’ils ont vécu. Nous aussi avons réalisé quelque chose de collectif : un album... C’était la première fois que je coécrivais et ça a bien marché. Donc définitivement, je resterai un connard de communiste, pas de cœur, mais instinctif, parce qu’il n’y a pas mieux.

Pour vous procurer la BD, c'est ici.



Propos recueillis par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

nononoway Niveau : CFA
Quelqu'un a déjà lu le bouquin ?
Superbe album ! Il traite des aspects historiques sans lourdeurs - ce qui est loin d'être aisé.

Les scènes footballistiques sont représentées de manière intéressante qui plus est
Une excellente BD, l'histoire alterne avec le sportif et l'intimité avec bonheur. C'est aussi une belle interview qui pose de vrais questions, ça fait plaisir. Par contre c'est plein de coquilles, engagez un correcteur So Foot !
Hier à 16:19 Pronostic France Espagne : jusqu'à 460€ à gagner sur le match amical des Bleus ! Hier à 20:00 Une maison close comme sponsor 17
Hier à 17:48 Knockaert joueur de l'année ? 12 Hier à 16:54 Le Real s'intéresse à un nouveau prodige brésilien 21 Hier à 15:39 La nouvelle folie capillaire de PEA 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:51 Une merguez de gardien en D2 algérienne 5 Hier à 13:45 Justin Kluivert régale en U19 5 Hier à 11:54 Sauvetage héroïque en D3 anglaise 6 Hier à 11:52 Hatem intime, épisode 2 75 Hier à 11:43 Luís Fabiano exclu pour un coup de boule imaginaire 12 Hier à 10:36 En Allemagne, une mascotte attaque un arbitre 8 Hier à 09:38 La belle enroulée au Costa Rica 5 Hier à 09:24 Superbe arrêt contre quatre attaquants 3 Hier à 09:02 Barzagli pris la main dans la discothèque 24 Hier à 08:33 Hazard accepte de négocier avec le Real 57
dimanche 26 mars Hatem Ben Arfa fait le point sur sa situation au PSG 63 dimanche 26 mars Fatma Samoura dément les rumeurs de dissolution du comité d'éthique de la FIFA 5 dimanche 26 mars Medel demande sa femme en mariage avec un avion 17 dimanche 26 mars Zubizarreta veut San Iker à l'OM 29 dimanche 26 mars Verratti veut rester à Paris 46 dimanche 26 mars Thiago Silva souffre du genou 24 samedi 25 mars Toni Kroos regarde plus son frère que le Bayern 25 samedi 25 mars La panenka syrienne à la dernière seconde 13 samedi 25 mars 50 heures de match pour les 50 ans de l'ASNL 4 samedi 25 mars La Chine veut Gameiro 14 samedi 25 mars Pronostic Luxembourg France : Analyse, prono et cotes du match des Bleus 2 samedi 25 mars Le golazo de Zaha 5 samedi 25 mars Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Face 7 samedi 25 mars Passe magique et inutile de Bale 7 samedi 25 mars Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 6 vendredi 24 mars Kevin Kurányi prend sa retraite 20 vendredi 24 mars Shaqiri s'amuse à l'entraînement vendredi 24 mars Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 14 vendredi 24 mars Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 vendredi 24 mars Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 vendredi 24 mars Quand Griezmann tremble devant Mbappé 35 vendredi 24 mars Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 66 vendredi 24 mars Superbe lob de Neymar 18 vendredi 24 mars Le raté d'Otamendi jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 39 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 19 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 110 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 11 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 8 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11
293 3